Baie des bélugas
Laurence Pinsard

Au bout de la route du Fjord du Saguenay, Sacré-Cœur est le dernier village avant Tadoussac et la Route des Baleines. Quelques kilomètres après, se trouve le parc de la baie Sainte-Marguerite, également connue sous le nom de « baie des belugas » parce qu’y évoluent un groupe de marsouins blancs. Depuis le début de notre voyage, les baleines nous font rêver et alimentent bon nombre de nos discussions et quelques-unes de nos lectures. Nous espérons en voir, au moins une ! Après avoir récolté plans et renseignements à l’entrée du parc, nous essayons d’évaluer nos chances d’apercevoir les bélugas auprès d’un ranger. « C’est presque du 90 % » nous répond-on, « les bélugas sont toujours là entre juin et octobre, enfin, tant qu’ils n’ont pas tous disparu... ».

Du coup, nous entamons la marche qui nous sépare du point de vue avec entrain (et quelques questions sur la disparition prochaine et éventuelle des bélugas). Le coin est joli et la balade à travers bois agréable. À peine arrivée au belvédère, j’aperçois au loin une petite tache blanche au milieu des flots sombres, qui disparaît aussi vite qu’elle est apparue. Sans jumelles, nous observons le ballet qui s’offre à nous d’assez loin, avant d’utiliser notre caméra super 8 pour observer le groupe de bélugas qui évolue dans l’embouchure du fleuve Saint-Laurent de plus près. Pour les photos, c’est râpé, les mini-baleines blanches à l’allure de dauphins sont vraiment très rapides. Après la balade du retour, nous reprenons la route vers Tadoussac, les pupilles pleines de petits marsouins blancs et le sourire aux lèvres.

Texte : Laurence Pinsard

Mise en ligne :

Canada Les articles à lire

Voyage Canada

Bons Plans Voyage

Services voyage