Hanoï ou les secrets de la longévité

Une tour ultra-moderne domine l’ancienne prison

Une tour ultra-moderne domine l’ancienne prison
Olivier Page

Autre exemple de cette expansion : l’ancienne maison centrale de Hanoi. L’inscription « Maison centrale » datant de l’époque française a été maintenue sur le porche d’entrée du monument. Surnommée naguère « La Fournaise », cette prison fut l’épouvantable geôle des pilotes américains capturés pendant la guerre du Vietnam (elle était appelée avec ironie Hanoi Hilton).

C’est à présent un paisible musée, un vestige des années de feu et de sang, à l’ombre d’une haute tour moderne (Hanoi Towers) qui, pour sa construction, s’est approprié une partie du terrain. Le symbole, là encore, est évident. Signe des temps ! L’Américain honni d’hier est devenu le respectable partenaire commercial et financier d’aujourd’hui. La page est bel et bien tournée. Ce luxueux immeuble de verre et d’acier, digne de Singapour, abrite des bureaux de sociétés commerciales internationales.

En prenant un tel envol, la ville de Hanoi dépasse donc ses limites ancestrales, élargissant son territoire et conquérant d’autres terres. Pour répondre à sa croissance démographique, elle dévore la campagne environnante.

Texte : Olivier Page

Mise en ligne :

Vietnam Les articles à lire

Voyage Vietnam

Bons Plans Voyage

Services voyage