Hanoï ou les secrets de la longévité

Le millénaire de Hanoi : le temps de la reconnaissance

Le millénaire de Hanoi : le temps de la reconnaissance
Olivier Page

En 2010, Hanoi, capitale du Vietnam, célébrera l’anniversaire du millénaire de sa longue histoire. Ce sera l’occasion de revenir sur la destinée de cette capitale fascinante et troublante : une destinée discrète et tenace, faite de sagesse confucianiste et bouddhiste, de lointaines influences chinoises et françaises, mais faite surtout de combats féroces, de souffrances terribles et de renaissances inattendues. Hanoi est restée authentiquement vietnamienne, bien qu’une partie de son histoire lui ait été imposée par l’extérieur, parfois par la séduction ou la ruse, souvent par la force. Hanoi renferme plus de mille ans de civilisation chinoise et près d’un siècle de présence française.

Ces deux cultures si différentes, l’asiatique et l’européenne, ont apporté, malgré tout, leur contribution au physique et au caractère de la ville, lui conférant une personnalité unique. On peut l’accepter ou la rejeter, mais on ne peut pas faire comme si elle n’existait pas. Il faut donc composer avec cette mémoire et ce patrimoine. Le contraire s’appellerait un déni. Là réside le charme étrange et le mystère de Hanoi. C’est pourquoi j’ai voulu y revenir, afin de voir et de comprendre cette mutation sans précédent d’une ville qui reste pour moi une énigme. Comme les individus, les villes doivent être en accord avec elles-mêmes. Comment Hanoi a-t-elle pu rester elle-même en dépit de tant de vicissitudes et d’adversité ?

Un grand merci à Vincent Page, mon fils et compagnon de voyage, pour son aide sur le terrain.

Texte : Olivier Page

Mise en ligne :

Vietnam Les articles à lire

Voyage Vietnam

Bons Plans Voyage

Services voyage