Les tortues de Praia do Forte
Olivier Page

Situé à environ 70 km au nord de Salvador, cet ancien village de pêcheurs s’est transformé en une petite station balnéaire à taille humaine, de style éco-familial. Le long de la rue principale de Praia do Forte sur laquelle nous cheminons, les anciennes maisons de pêcheurs sont devenues des pousadas (petits hôtels), des restos, des boutiques. Même si le commerce et le tourisme ont transformé cette partie du littoral, l’âme de Praia do Forte ne s’est pas envolée pour autant. L’environnement n’a pas été saccagé, mais bien préservé. La réserve naturelle de Sapiranga, vaste forêt de cocotiers bordée par de longues plages de sable, sert d’écrin de verdure à la commune, et la tortue marine pourrait figurer comme l’emblème des habitants.

Nous méditons sur le destin des tortues marines, en les observant barboter avec leur lenteur légendaire dans des bassins en plein air. On peut y découvrir 5 variétés dont la tortue Oliva, la tortue Cabeçuda, et la tortue de Couro qui peut peser 700 kg. Elles viennent se reproduire sur le littoral brésilien au terme d’un long voyage à travers l’océan Atlantique. Elles quittent d’abord les côtes africaines, notamment celles du Gabon, traversent l’Atlantique au péril de leur vie pour pondre sur les plages brésiliennes.

Pourquoi cet interminable périple ? Mystère de la nature ! Leurs œufs sont alors recueillis par les employés bénévoles du Projeto Tamar (une importante ONG brésilienne qui lutte pour la protection des tortues marines) et enterrés dans le sable jusqu’à éclosion Un peu plus tard, on remet à l’eau les tortues, qui repartent vers l’Afrique jusqu’à la prochaine migration Admirables tortues migrantes, aussi audacieuses que les saumons, les baleines ou les papillons monarque ! Aurions-nous, semi-nomades humains, que nous sommes le courage des tortues marines ?

Texte : Olivier Page

Mise en ligne :

Brésil Les articles à lire

Voyage Brésil

Bons Plans Voyage

Services voyage