Walk around the Rock
Clémentine Bougrat

10 octobre. Réveil avec le soleil ce matin. Le site où nous campons offre une vue imprenable à la fois sur Uluru et sur Kata Tjuta, dont les couleurs sont si incroyables au lever du soleil. Seul un avion de tourisme survolant Uluru vient troubler la quiétude de ce petit matin extraordinaire.

Aujourd'hui est une nouvelle journée « off ». Nous en profitons pour retourner à Uluru et faire la marche de 9 km autour de la base du rocher. Certains d'entre nous auraient aimé tenter la montée vers le sommet, mais nous nous sommes engagés à ne pas le faire. Bien qu'elle ne soit pas interdite, les Anangu préfèrent que les visiteurs n'escaladent pas le rocher, non tant à cause de sa valeur sacrée que du danger. On déplore en effet chaque année plusieurs morts, que ce soit de crise cardiaque ou des suites d'une chute, et une cinquantaine de blessés. Le cercueil métallique qui attend au pied de la montée est là pour le rappeler…

La marche nous prend trois bonnes heures, en prenant le temps de nous arrêter dans des grottes où subsistent des peintures rupestres aborigènes, du moins celles qui ne sont pas des sites sacrés. L'accès à ceux-ci ou leur photographie sont interdits, sous peine d'une amende de 1 000 $ (627 €). Certaines cavités dans le rocher évoquent des légendes aborigènes, comme cette tête de guerrier qui se dessine près du sommet. Nous nous accordons plusieurs pauses à l'ombre et remplissons nos bouteilles d'eau au distributeur de l'un des deux postes de secours installés le long de la promenade. La chaleur est intense et, lorsque nous finissons la marche vers 13 h, nous sommes tous épuisés et surchauffés. C'est donc avec délice que nous passons l'après-midi à barboter dans la grande piscine de Yulara…

Texte : Clémentine Bougrat

Mise en ligne :

Australie Les articles à lire

Voyage Australie

Bons Plans Voyage

Services voyage