Montpellier, 5 raisons d’y aller

Montpellier, 5 raisons d’y aller
Montpellier © saiko3p - stock.adobe.com

Avec près de 300 000 habitants, Montpellier s’est hissée à la 7e place des villes françaises en termes de population. Cette cité à taille humaine possède un indéniable pouvoir d’attraction, notamment grâce à la richesse de son patrimoine qui n’exclut en rien l’audacieuse créativité de son urbanisme et de sa vie culturelle. Avec, pour mots d’ordre, une qualité de vie exceptionnelle et un dynamisme à tout crin, le tout sous le soleil de la Méditerranée. Partons à la découverte de Montpellier au fil de 5 bonnes raisons d’y poser ses valises pour le week-end, ou plus…

Le Vieux Montpellier : un voyage à travers les siècles

Le Vieux Montpellier : un voyage à travers les siècles
Vieux centre de Montpellier © rh2010 - stock.adobe.com

Se balader à Montpellier, c’est tout d’abord s’offrir un voyage dans le passé. Un périple à travers les siècles conté par les ruelles et leurs noms, les édifices, les pavés de son centre historique qu’on appelle l’Écusson. Détail original toutefois : certaines plaques de rue s’accompagnent d’une œuvre de street art, sorte de trait d’union entre passé et présent.

En chemin, au fil des ruelles médiévales, on croise de somptueux hôtels particuliers, notamment rue du Cannau, mais aussi de beaux édifices religieux, comme la cathédrale Saint-Pierre ou l’église Saint-Roch, patron de la ville.

Entre deux déambulations et trois cafés pris à l’ombre d’une placette du quartier, ne manquez pas de faire des arrêts culturels dans les sites dédiés à l’histoire de la cité, tels que les musées Fougau, de l’histoire de Montpellier et du Vieux Montpellier.

Toute promenade passe inévitablement par la belle place de la Comédie, entièrement piétonne et bordée de cafés, véritable cœur battant de la ville, bordée par le magique Opéra Comédie (19e s), 2e plus grand théâtre de province.

Arc de Triomphe et promenade du Peyrou © Bernard GIRARDIN - stock.adobe.com

Si Montpellier est aujourd’hui une ville jeune et étudiante, on vous conseille de vous pencher sur son histoire pour découvrir qu’elle ne date pas d’hier (985 après J.-C. officiellement pour être précis).

Pour découvrir en profondeur le passé de la ville avec en bonus moult anecdotes et visites secrètes, rendez-vous à l’office de tourisme. Au programme de la visite guidée « L’Essentielle », la découverte de lieux emblématiques ainsi que de trois spots fermés à triple tour.

Pendant deux heures, vous aurez ainsi le loisir de vous balader sur le toit de l’arc de triomphe, surplombant la belle promenade du Peyrou, de flâner dans la cour d’un hôtel particulier et de contempler le superbe mikvé du 13e siècle, qui est l’un des plus anciens bains rituels juifs en Europe.

Mais Montpellier compte aussi des endroits insolites que l’on ne voit nulle part ailleurs. Ici, on peut en effet acheter une paire de chaussures tout en observant le puits de Saint-Roch, observer des morceaux de corps humain dans le Conservatoire d’anatomie de la plus ancienne faculté de médecine du monde ou crapahuter dans l’étonnante villa fantôme des Cent Regards, un ancien manoir devenu centre d’expositions.

Une ville d’art et d’architecture moderne et dynamique

Une ville d’art et d’architecture moderne et dynamique
Vélo suspendu par un artiste anonyme © Pierre-Olivier - Shutterstock

L’architecture et l’art à Montpellier se conjuguent aussi au présent : il y a tout d’abord ces œuvres accessibles à tous, au détour d’une promenade ici ou là. Fresques, collages, dessins, murs peints en trompe-l’œil et mêmes vélos suspendus donnent à la ville des airs de galerie à ciel ouvert.

Mais ce n'est pas tout... De vrais musées d’art contemporain mènent aussi leurs visiteurs dans un univers artistique bien à eux, à commencer par la Panacée. Installé dans un ancien hôpital, ce centre de culture contemporaine appartient désormais au nouvel ensemble MOCO qui inclut l’École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier (ESBAMA) et l’Hôtel des Collections (3 500 m2 près de la gare Saint-Roch). Ouvert le 29 juin 2019, le MOCO expose des collections publiques ou privées du monde entier, et propose trois espaces accessibles à tous : le Jardin magique, l'Hôtel réenchanté et la Cour des fêtes.

L'Arbre Blanc © BOULENGER Xavier - Shutterstock

Autre pépite à ne pas rater : le célébrissime musée Fabre, l’un des plus grands musées des beaux-arts de France, et sa superbe collection de tableaux de Pierre Soulages.

Côté architecture, la ville s’est offert les services de pointures – telles que Jean Nouvel et Ricardo Bofill – pour un relooking en bonne et due forme. Ainsi, c’est devenu une occupation à part entière que d’errer dans les nouveaux quartiers de la ville à la recherche de ses bâtiments design.

Vous croiserez ainsi la route du nouvel hôtel de ville imaginé par messieurs Jean Nouvel et François Fontès dans le quartier du pont Marianne, du bâtiment « Nuage » posé à côté du miroir d’eau local, du quartier Antigone de Ricardo Bofill et de l’Arbre Blanc, un bâtiment qui est loin de passer inaperçu.

Savourer Montpellier gourmande

Savourer Montpellier gourmande
Halles Laissac © Ch.Ruiz - Montpellier3m

Impossible de citer de manière exhaustive toutes les adresses gourmandes de Montpellier. Il faut dire que la ville compte plus de 1 500 restaurants, 200 épiceries et 120 boucheries-charcuteries. Bref, les Montpelliérains aiment la bonne chère et cela se voit dans ses rues. Mais la cité ne s’est pas reposée sur ses lauriers et ouvre régulièrement de nouveaux lieux, à l’instar des halles Laissac. Installé en centre-ville, ce marché flambant neuf propose un florilège de produits à déguster sur le pouce, au soleil ou à emporter.

Autre coup de cœur : le marché du Lez. Posé à deux coups de volant du centre, ce lieu alternatif offre un repère où flâner, faire du shopping et manger. Brocante, food trucks, restaurants, école de DJ, pôle bien-être et espace de coworking composent ce hot spot créatif ultra-tendance.

Restaurant sur la plage de Villeneuve-les-Maguelone © umat34 - Shutterstock

Avec ses dizaines de placettes ombragées, ses esplanades et ses rues piétonnes, Montpellier invite à la douceur de vivre, pour un verre en terrasse ou un apéro au comptoir. Cette ville, étudiante par excellence, regorge de bars et de troquets sympas. 

Pour ceux qui préfèrent se sustenter les pieds dans l’eau (ou plutôt dans le sable), direction la plage de Villeneuve-les-Maguelone afin de s’attabler, par exemple, à La Bonaventure.

Et puis il y a les environs de Montpellier : escapade dans les vignes, évènements liés à la gastronomie (dont Les Estivales chaque été), dégustation de fruits de mer pêchés presque sous vos yeux, de produits ostréicoles du Bassin de Thau voisin ou d’olives chez les producteurs locaux… La région séduira autant votre estomac que vos yeux.

Montpellier insolite : faire des Folies

Montpellier insolite : faire des Folies
Château de Flaugergues © Picturereflex - stock.adobe.com

On ne vous parle pas d’abus de carte bleue dans les boutiques du centre, mais de « maisons de plaisance bâties sous l’Ancien Régime par la noblesse ou la riche bourgeoisie » locales. Et, reconnaissons-le, ces Folies montpelliéraines sont toutes plus belles les unes que les autres. On en compte neuf sur la commune de Montpellier et  trois dans sa périphérie.

Parmi les pépites que vous pourrez visiter, citons le château de Flaugergues bâti à la fin du 17e. Géré aujourd’hui d’une main de maître par Henri et Brigitte de Colbert, la somptueuse demeure coule des jours heureux entourée d’immenses jardins (à la française et à l’anglaise), de vignes et d’une ferme urbaine collaborative.

En plus des visites classiques, les propriétaires organisent des événements publics ou privés toute l’année. De quoi vivre la vie de château pendant quelques heures…

Profiter du soleil et explorer la région de Montpellier

Profiter du soleil et explorer la région de Montpellier
Narbonne © Fred - stock.adobe.com

Il y a le ciel, le soleil et la mer qui illuminent la vie des Montpelliérains pratiquement toute l’année. Et, dès que les températures remontent, direction la Méditerranée :  14 km seulement séparent la ville des rives de la Grande Bleue. Le soleil lui, expose fièrement ses rayons plus de 2 600 h par an... Ce qui place Montpellier au 4rang des villes les plus ensoleillées de France. Pas étonnant que la cité attire de nombreux visiteurs (en mal de vitamine D).

Préfecture de l’Hérault, au cœur du Languedoc, Montpellier est le point de départ de nombreuses excursions sur les terres du sud. Un coup de volant permet de quitter la zone urbaine pour rejoindre de majestueux paysages, comme ceux de la Camargue, des Gorges de l'Hérault ou du pic Saint-Loup.

L’occasion de découvrir les villes voisines telles que Sète, Aigues-Mortes, Nîmes, Narbonne, Pézenas... Au programme également, les grands sites Unesco :  le canal du Midi, les Causses et CévennesSaint-Guilhem-le-Désert… sans oublier une belle échappée au coeur de la nature dans le parc naturel régional du Haut-Languedoc.

Fiche pratique

Retrouvez toutes les infos pratiques, les bons plans et les adresses dans le Routard Languedoc, Roussillon en librairie. 

Consulter notre guide en ligne Languedoc-Roussillon

Consulter nos guides en ligne Montpellier et Languedoc-Roussillon

Office de tourisme de Montpellier : il propose moult visites et informations sur la ville. 
Hérault Tourisme

Comment y aller ?

- Gare de Montpellier-Saint Roch : accès direct depuis Paris-Gare de Lyon ou Aéroport-Charles de Gaulle (3 h 15), Lille (4 h 45), Barcelone ou Bruxelles (5 h 40).

- Gare de Montpellier sud de France : Intercités propose plusieurs trains au départ de Bordeaux et en direction de Marseille avec arrêt à Montpellier. Une poignée d’entre eux relient Bordeaux à Montpellier sud de France en s’arrêtant uniquement en gare de Toulouse-Matabiau. Prendre ensuite une navette-bus en face de la gare pour rejoindre l’arrêt de tram qui dépose en centre-ville. Compter 30 à 45 min environ.

Air France dessert Montpellier au départ de plusieurs aéroports français.

Où dormir ?

Hôtel de la Comédie : 1 bis, rue Baudin. Au  calme, à deux pas de la place de la Comédie, un petit hôtel bien tenu, aux chambres simples, climatisées et insonorisées. Doubles 65-99 €.

Hôtel Le Guilhem : 18, rue Jean-Jacques Rousseau. Un hôtel plein de charme posté dans une maison du 16e, et à quelques foulées de la fac de médecine. Chambres décorées avec goût et terrasse suspendue sur un jardin pour le petit déj. Double 85-160 €.

Trouvez votre hôtel à Montpellier

Où manger ?

- Les Halles Laissac (Place Alexandre Laissac) et le marché du Lez (1348 Avenue de la Mer-Raymond Dugrand) : deux bons choix pour se sustenter à bon prix et/ou trouver de bons produits locaux.

Jardino – Cantine locale : 9, rue du Puits-du-Temple. Une cuisine familiale à base de produits du marché pour la plupart bio. Mar-sam midi et soir, et brunch dim 12 h-16 h. Formules et menus 14-18 €.

-  Restaurant Cellier & Morel – La Maison de la Lozère : 27, rue de l’Aiguillerie. Éric Cellier, l’un des meilleurs chefs de l’Hérault, revisite le terroir entre Causses et Méditerranée. Très belle carte des vins. Fermé lun midi, mer midi et dim. Menus 38 € déj en sem, puis 59-77 €.

Le Circus : 3, rue Collot. L’un des bars les plus prisés de Montpellier. Bonne ambiance et bonne musique. En été, jolie terrasse dans une cour à l’arrière.

-  Gazette Café : 6, rue Levat. Un ancien garage reconverti en un spacieux bar avec un coin lecture et bibliothèque. On peut aussi y manger, concerts le soir.

Texte : Solène Duclos

Mise en ligne :

Languedoc-Roussillon Les articles à lire

Voyage Languedoc-Roussillon

Bons Plans Voyage

Services voyage