Balades en Val-de-Marne : le 94 insolite

Balades en Val-de-Marne : le 94 insolite
Port de Nogent-sur-Marne © CDT 94 - D. Thierry

Le plus petit département de l’Île-de-France s’enroule vers l’est de Paris, autour de la Seine, la Marne, la Bièvre et le Réveillon. Une fois de plus la « banlieue » se fait curieuse, riche de sites à découvrir sans les touristes… Son urbanisation très dense se met au vert sur le plateau briard. Street art et fleurs à gogo complètent le tableau d’un territoire à explorer, de l’autre côté du périph’.

Street art à Vitry

Street art à Vitry
Street Art à Vitry par Stew © CDT 94 - E. Filliot

Le street art occupe les murs, les façades, les portes et les escaliers de ses créations dynamiques : fresques au pochoir, tags à la bombe, graffs à main levée. Le code des signatures reste à déchiffrer. Le tagueur et son équipe, ou « crew » s’il y a, marquent ainsi les messages de leurs œuvres éphémères.

Ce mouvement artistique nous vient des sixties et de la culture hip-hop d’outre-Atlantique (Harlem), puis du Royaume-Uni et de l’Amérique du Sud. Si l’anglais Bansky est le « king » de Bristol, à Vitry-sur-Seine, c’est le Vitriot Christian Guémy qui triomphe sous le chiffre de sa chambre d’hôtel de New-York : C 215.

Et il n’est pas le seul ! Bébar, Stew, Cope2 ou Finbarr parmi d’autres, s’expriment aussi sur les murs de Vitry. « Robespierre » sur les marches d’un escalier, « Baudelaire » sur les murs de béton, le circuit se concentre autour de l’hôtel de ville et de l’église Saint-Germain, de part et d’autre de l’avenue de l’abbé Derry.

Un émerveillement sans cesse renouvelé que l’on doit à des prouesses techniques. Car pour mettre en lumière les effets 3 D à main levée, il faut aller vite et maîtriser le spray sans droit à l’erreur. Les grandes fresques au pochoir comme les guerriers Bantous de Kouka demandent même un échafaudage.

L’autorisation est nécessaire auprès du propriétaire, mairie, groupement immobilier ou privé. Attention, vu leur valeur explosive, les supports amovibles sont souvent démontés…

Sur un air de guinguette

Sur un air de guinguette
Guinguette Chez Gégène © CDT 94 - www.photoinfographe.com

La Seine et la Marne confluent près du pont de Charenton. Dès les premiers beaux jours du siècle dernier, les Parisiens et les peintres s’amusaient à canoter le dimanche, notamment sur la Marne où coulait «le p’tit vin blanc de Nogent ».

Quelques dernières guinguettes témoignent de ces joyeuses escapades populaires. On y danse encore au son de l’accordéon, le week-end et en été. C’est aussi un itinéraire balisé sur le thème du cinéma où triomphèrent les studios Pathé avec Méliès, René Clair, Marcel Carné puis Jacques Tati.

« Quand on s’promène au bord de l’eau », reprend Patrick Bruel, après Gabin. Les boucles de la Marne suivent le chemin de halage depuis Saint-Maur-des-Fossés et sa tour Rabelais jusqu’au pont de Champigny-sur-Marne, réputé pour ses marchés animés. Une balade à faire en observant les réserves ornithologiques des nombreuses îles de ces méandres protégés.

Sur la Seine, Choisy-le-Roi abrita les dernières années de Rouget-de-l’Isle, auteur de la Marseillaise, comme en témoignent sa statue et le carillon de l’église. Mais c’est surtout la faïencerie Boulenger qui rendit célèbre la ville au 19e siècle. Elle fournit, entre autres, les innombrables céramiques biseautées du métro parisien et les plaques des gares de banlieue. 

À voir à la gare RER de Choisy, avant d’acheter son croissant à la superbe boulangerie classée, anciennement Renult, au 9, rue Louise Michel, derrière le marché.

Le Val-de-Marne au vert

Le Val-de-Marne au vert
Roseraie du Val-de-Marne à l’Haÿ-les-Roses © CDT 94

Cités, villages et curiosités botaniques se côtoient avec bonheur en Val-de-Marne, avec quelques arbres remarquables à Ivry-sur-Seine et à Nogent-sur-Marne. En bordure orientale du bois de Vincennes, ne manquez pas de visiter le Jardin d’agronomie tropicale géré par la Ville de Paris. Un immense portique asiatique s’ouvre sur les monuments de l’Exposition coloniale de 1907. Les pavillons asiatiques et africains profilent leur architecture exotique parmi les bambous et les latex.

La Roseraie du Val-de-Marne à l’Haÿ-les-Roses doit son enchantement à son créateur, Jules Gravereaux, héritier de la fortune du Bon Marché. Des millions qui se transformeront en collections de roses odorantes sous les tonnelles-pergolas de ce site superbement architecturé.

Les orchidées vous font rêver ? Allez donc visiter les pépinières Vacherot-Lecoufle à Boissy-Saint-Léger. Suivant les collections d’Henri Vacherot en 1886, cet espace dédié à l’orchidée vous fera craquer devant les multiples ailes tachetées que prend cette fleur emblématique.

À l’est du Val-de-Marne, les lavoirs et les manoirs de Sucy-en-Brie et les sentiers forestiers du Bois-Notre-Dame annoncent la campagne briarde. La vallée du Réveillon semble sortir d’un décor à Santeny où pont, fontaine et pigeonnier invitent au pique-nique.

Et si Mandres-les-Roses pleure ses roses oubliées sur les plaines céréalières, la fondation Dubuffet à Périgny-sur-Yerres, abrite toujours la Closerie Falbala et les créations de l’art brut de l’artiste.    

Curiosités à gogo

Curiosités à gogo
© CDT94 - www.photoinfographe.com

L’imprévu et l’insolite ne manquent pas dans le 94. À rechercher sans modération.

- Entre Arcueil et Cachan, le pont-aqueduc Médicis, construit pour alimenter les eaux du jardin du Luxembourg il a plus de 400 ans, traverse la vallée de la Bièvre. La maison du maître-maçon Jehan Coing, adossée à ses piliers rue de la Citadelle, peut en témoigner.

- À Bry-sur-Marne, l’église possède l’unique diorama (1842) qui nous reste du photographe Louis Daguerre, inventeur du daguerréotype. Les reliefs en trois dimensions d’une nef gothique varient au gré de la lumière.

- À Champigny-sur-Marne, la cité-jardin (1930) compte près de 1 200 logements. Structures fantaisistes et façades en brique en font l’une des plus remarquables de l’Île-de-France.

- À Gentilly, n’oubliez pas de solliciter le buste en bronze du zouave Jacob, en haut du cimetière. Cet ancien mage exauce et guérit…   

- À Maisons-Alfort, une étrange cavalcade en cire fait frémir les visiteurs du musée Fragonard de l’École vétérinaire. Il s’agirait de la fiancée du cousin du peintre Fragonard, chevauchant le squelette d’un cheval.

- À Nogent-sur-Marne, l’architecture triomphe. Le pavillon Baltard, dernier témoin des halles de Paris (1850), accueille dorénavant les événements culturels. L’art Nouveau de Nachbaur s’exprime boulevard de la République, l’art Déco de Tissoire se dévoile rue Lepoutre. Et l’extraordinaire façade du cinéma Royal Palace sur la Grande Rue, laisse émerveillé.

- À Vincennes, le donjon du château s’élève à 50 m. Il cache, au premier étage, une petite salle restaurée, recouverte des graffitis de prisonniers… Émouvant !

À Vitry-sur-Seine, il n’y a pas que du street art. Furieusement moderne lui aussi, le MACVAL (musée d’art contemporain du Val-de-Marne) est le premier musée du genre en banlieue et, désormais, une référence incontournable.

Fiche pratique

Consulter notre guide en ligne Île-de-France

Tourisme en Val-de-Marne

Brochures gratuites « Balades et Randonnées », « Visites et Loisirs ». Visites guidées street art et Art nouveau - Art déco de Nogent-sur-Marne. Croisières en bateau sur la Marne et la Seine.

Les RER sillonnent le département, sinon la voiture. Encore faut-il rester patient dans les innombrables sens uniques et interdits…

Des musées qu’on aime bien

. Musée Fragonard à l’École vétérinaire de Maisons-Alfort.

. Macval de Vitry (art contemporain).

. Musée Medicis de Saint-Maur.

. Musée de Nogent-sur-Marne. Expositions sur l’histoire locale (studios du cinéma, cartes postales, canotiers).

. Musée de la Résistance nationale à Champigny-sur-Marne. Nombreuses photos témoins de R. Doisneau.

. Maison de la photographie Robert Doisneau à Gentilly.

. Rungis, marché d’intérêt national. Visites guidées le 2° vendredi du mois, à 5 h du matin, petit-déjeuner compris.

 Quelques adresses

Difficile de trouver quelques adresses pour manger simple et classique ! Pensez au restaurant À la Folie du Mac Val à Vitry, à la Brasserie de la Mairie à Champigny, ou encore à La Grapille ou à L’Alexandrin à Bry-sur-Marne.

 

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Île-de-France Les articles à lire

Voyage Île-de-France

Bons Plans Voyage

Services voyage