Balades en Seine-Saint-Denis, le 93 insolite

Balades en Seine-Saint-Denis, le 93 insolite
L'Été du canal © Arthur Crestani

Il n’y a pas que Paris en Île-de-France ! Direction juste de l’autre côté du périph’, dans le 93, alias Seine-Saint-Denis, qui n’a pas fini de nous surprendre… Côté vert : canaux, roseraies et parcs naturels. Côté architecture : cinémas rétros, églises Art déco et créations contemporaines. Côté patrimoine : musées secrets et brocantes. Côté gourmand : tous les marchés du monde qui sentent bon les épices. Ailleurs, autrement, à portée de RER ou de métro.

Nature : des parcs remarquables et des terres agricoles (si, si !)

Nature : des parcs remarquables et des terres agricoles (si, si !)
Moutons au Parc de La Courneuve © A. Wohlgemuth - ENS Louis-Lumière - Seine-Saint-Denis Tourisme

Se mettre au vert aux portes de Paris ? Pas besoin d'aller loin, il suffit juste de franchir le boulevard périphérique... Fortement urbanisée, la Seine-Saint-Denis possède toutefois des espaces verts importants, lesquels comprennent des milieux très variés : bois, prairies, roseraies, lacs, marais, vignes...

Il s’agit du vaste parc Georges-Valbon à La Courneuve (400 ha), du parc du Sausset à Aulnay-sous-Bois et Villepinte (200 ha), du parc forestier de la Poudrerie (140 ha) situé entre Sevran, Villepinte, Livry-Gargan et Vaujours, le long du canal de l’Ourcq, ou encore d’un vestige de la mythique forêt de Bondy (185 ha), jadis réputée pour ses brigands ! À tout cela s’ajoute une curiosité à ne pas manquer au bord de la RN3 à Livry-Gargan : un imposant cèdre du Liban (28 m de haut) planté au 18e siècle.

Si des zones agricoles existent toujours au nord-est du département, celles qui étaient dédiées au maraîchage ont quasiment disparu. Choux, oignons, salsifis, pommes de terre, laitues... Les produits qui en sortaient sont aujourd’hui cultivés dans le cadre de fermes urbaines comme la Zone Sensible (permaculture) et la Ferme de Gally, installées toutes les deux à Saint-Denis sur les terres de l’ancienne ferme de M. Kersanté (dernier maraîcher de Saint-Denis jusqu'en 2016). A noter : l'ouverture, prévue pour la fin 2020, de la Cité maraîchère installée dans deux tours à Romainville.

Enfin, des vergers, naguère florissants, subsiste notamment le musée horticole des Murs à pêches de Montreuil.

Au fil de l’eau : un fleuve, une rivière et deux canaux

Au fil de l’eau : un fleuve, une rivière et deux canaux
Canal de l'Ourcq © Nicolas Moulard - CD93

La Seine-Saint-Denis est « irriguée » par quatre cours d’eau. La Seine à l’ouest et la Marne au sud du département, plus le canal de l’Ourcq, qui le traverse d’est en ouest, et le canal Saint-Denis qui assure une liaison entre ce dernier et la Seine.

Les rives des canaux et de la Marne sont aménagées en promenades piétonnes et cyclables. Celles de la Seine le sont en partie, à Épinay par exemple.

Des croisières à bord de bateaux ou de navettes fluviales sont proposées. En été, les croisières font aussi la fête sur le canal de l’Ourcq et sur le canal Saint-Denis avec L’été du Canal

Un patrimoine architectural varié

Un patrimoine architectural varié
Basilique-cathédrale de Saint-Denis © Pascal Lemaitre - Centre des monuments nationaux

Parmi les constructions anciennes les plus remarquables, vous avez notamment la grange dimère (13e-16e siècles) de Tremblay-en-France, l’église Notre-Dame-des-Vertus à Aubervilliers (12e-17e siècles), le château de Gournay-sur-Marne (17e siècle), dont il est la mairie, ou la Maison d'éducation de la Légion d’honneur à Saint-Denis, institution pour jeunes filles fondée par Napoléon qui est installée dans une ex-abbaye royale (18e siècle).

Juste à côté se dresse la basilique-cathédrale de Saint-Denis, l'une des plus importantes de France. Ce chef-d’œuvre de l’art gothique (12e-13e siècles) recèle de magnifiques tombeaux sculptés de rois, de reines et de nobles. Des travaux de remontage de sa flèche sont en cours.

Des édifices religieux du 20e siècle méritent aussi une visite : Notre-Dame du Raincy, bâtie par Auguste et Gustave Perret, Saint-Louis de Villemomble qui possède un haut clocher (56 m) de Paul Tournon, à qui l’on doit également Notre-Dame des Missions à Épinay-sur-Seine. Cette dernière a été construite à l’origine pour l'Exposition coloniale de 1931, d’où ses atours « exotiques ».

Toute simple, voulue par le père Joseph Wresinski, fondateur de ATD Quart Monde, l’insolite chapelle Notre-Dame-des-Sans-Logis-et-de-Tout-le-Monde (1957) à Noisy-le-Grand est ornée de vitraux conçus par le peintre Jean Bazaine.

Grands Moulins de Pantin © Sylvain - stock.adobe.com

Il n’y a pas que le spirituel dans la vie... Des ouvrages complémentaires de l’enceinte de Thiers (19e siècle) subsistent, tels que le fort d’Aubervilliers, lequel abrite pour une part le théâtre équestre Zingaro.

Des places fortes du début du 20e siècle, industrielles celles-là, ont été réhabilitées. Elles valent le coup d’œil : l'usine Mécano à La Courneuve, l’imprimerie de L’Illustration à Bobigny (surmontée d’une tour de 64 m), les Grands Moulins de Pantin, qui font penser à un château fort...

Le patrimoine architectural moderne de la Seine-Saint-Denis comprend également des cités-jardins, telles que celle de Stains, de beaux théâtres et cinémas comme Le Trianon à Romainville (façade Art déco), où était enregistrée l’émission La Dernière séance.

De la fin du 20e siècle date le Stade de France à Saint-Denis, où se trouvent également les bâtiments de la sous-préfecture (ancien siège de L'Humanité) signés par l'architecte de Brasilia, Oscar Niemeyer, à qui l'on doit également ceux de la Bourse du travail à Bobigny.

À Noisy-le-Grand, Ricardo Bofill a conçu les espaces d'Abraxas (vus au cinéma, notamment dans The Hunger Games), lesquels se trouvent non loin des Arènes de Picasso de Manuel Núñez Yanowsky.

À découvrir également : les Archives nationales de Pierrefitte, bâtiment remarquable de Massimiliano Fuksas inauguré en 2012 et dans lequel ont été déplacées toutes les archives nationales à partir de 1789. Visite guidée gratuite tous les lundis sur inscription.

Des musées en tout genre

Des musées en tout genre
Musée de l’Air et de l’Espace © Axel Ruhomaully. 2019

Plusieurs musées sont disséminés dans le département. Vous avez par exemple l’archéosite du parc de la Haute-Île à Neuilly-sur-Marne, où l’on évoque en plein air les modes de vie des Franciliens du Néolithique.

Installé dans un ancien monastère à Saint-Denis, le musée d’Art et d’Histoire Paul Éluard présente des collections variées, entre autres consacrées au Moyen Âge et à la Commune de Paris. Dans une ferme réaménagée, le musée du Travail Charles Peyre de Montfermeil donne à voir toute sorte d’outils. Pour sa part, l’imposant musée de l’Air et de l’Espace aligne ses trésors de haute volée dans deux vastes zones de l’aéroport du Bourget.

Lieu de mémoire saisissant, la cité de La Muette est un ensemble de HBM de Drancy qui a été transformé en camp d’internement de juifs durant l’Occupation. Un Mémorial de la Shoah se trouve sur place.

Côté art d’aujourd’hui, on vous propose des expos en différents lieux, entre autres dans le quartier culturel de la Fondation Fiminco à Romainville, ou aux Magasins généraux à Pantin.  Ces derniers, avant leur réhabilitation, furent un fameux spot de street art, lequel s’exprime particulièrement sur des murs situés le long des canaux de l’Ourcq et Saint-Denis.

Et n'oublions pas la galerie Larry Gagosian au pied des pistes de l'aéroport du Bourget, ainsi que la galerie Thaddaeus Ropac à Pantin : la première grande galerie parisienne (située dans le Marais) à être venue s'installer en Seine-Saint-Denis, dans une ancienne chaudronnerie réhabilitée. Elle expose les oeuvres monumentales de grands artistes contemporains (A. Kiefer, J.Koons...) et propose des visites guidées. 

Festivals, sorties et loisirs

Festivals, sorties et loisirs
L'Été du canal © Arthur Crestani

Toute l’année se succèdent de grands festivals en Seine-Saint-Denis : Banlieues bleues (jazz), Rencontres chorégraphiques internationales, Festival Didier Lockwood (jazz et musette, dans les Puces de Saint-Ouen), Festival de Saint-Denis (classique), L’Été du canal, Fête de L’Humanité, Villes des musiques du monde, Africolor...

Les lieux de spectacle importants ne manquent pas : le Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis, le Théâtre de la Commune à Aubervilliers, les chapiteaux de cirque de l’Académie Fratellini à Saint-Denis, le Centre national de la danse à Pantin, la MC93 à Bobigny, le Nouveau Théâtre de Montreuil, le Théâtre équestre Zingaro...

Puces de Saint-Ouen © Stefano Ember - Shutterstock

Côté loisirs, vous avez des friches qui se transforment en spots aux beaux jours, de même que des sites, où pratiquer diverses activités : canoë-kayak, golf, navigation sur des bateaux sans permis, accrobranche, sports de plage indoor (Sand Fabrik, à Pantin)...

Envie de shopping ? Prenez la direction des Puces de Saint-Ouen, du marché de Saint-Denis (grand choix de produits alimentaires exotiques), ou encore de l’outlet Paddock Paris qui est installé dans d’anciennes écuries à Romainville...

Fiche pratique

Préparez vos visites avec notre guide en ligne Île-de-France

Seine-Saint-Denis Tourisme (visites, documentation)

Parcs de Seine-Saint-Denis :

Explore Paris :  visites insolites et de balades urbaines  pour découvrir  toute la richesse et la diversité culturelle du département.

Y aller depuis Paris 

Métro : lignes 3, 5, 7, 7b, 9, 11, 12, 13, 14 (en 2020)

Bus : voir site de la RATP

RER : lignes A, B, C, D, E

Train : lignes H, K

Tramway : lignes T1, T4, T5, T8, T11

Renseignements : www.ratp.fr  et www.transilien.com

Quelques adresses

 - Maison Montreau : 31 boulevard Théophile Sueur à Montreuil. À l’entrée d’un parc, ce lieu ancré dans la vie locale abrite des chambres, une auberge, une cantine, une salle qui accueille des événements...

- MOB Hôtel à Saint-Ouen.  Situé dans les Puces, on y trouve des chambres, un restaurant, une terrasse avec potager, des concerts... 

- Bigoudène Café : 11 allée des 6 chapelles à Saint-Denis.  Une fameuse crêperie qui rappelle que Saint-Denis est une ville où se sont implantés de nombreux Bretons à partir du 19 e siècle.

- Ma Cocotte à Saint-Ouen.  Une adresse située au cœur des Puces, designée par Philippe Starck. Cuisine de bistrot.

- Rio dos Camaraos. 55, rue Marceau, à Montreuil. Tél. 01 42 87 34 84.  Apprécié pour ses spécialités africaines.

- Le Relais : 61, rue Victor Hugo à Pantin. Installé dans d'anciens bâtiments industriels en briques rouges avec larges verrières, ce resto emploie notamment des stagiaires en formation et insertion professionnelle entourés de professionnels. Parmi les plats proposés : navarin d'agneau, burger au morbier, cocotte végétale au curry et aux épices... Menus 15-18€, carte env 30 €

Texte : Michel Doussot

Mise en ligne :

Paris Les articles à lire

Street art, événements culturels, architecture originale, situation insolite......

Voyage Paris

Bons Plans Voyage

Services voyage