La Narbonnaise, sous le soleil du Midi

La Narbonnaise, sous le soleil du Midi
Narbonne © Fred - stock.adobe.com

Au pays des vins du soleil, flamants et sternes se prélassent dans les étangs sauvages. Des grandes plages de sable fin aux randos dans le massif de la Clape, en passant par de merveilleuses abbayes viticoles, découvrez un terroir gourmand au savoir-vivre méditerranéen. Cap sur la Narbonnaise, dans l’Aude !

Narbonne, la romaine

Ancien port romain et commercial, devenu Ville d’Art et d’Histoire, Narbonne émerge de son passé quelque peu oublié. Elle se met au goût du jour, avec cafés et terrasses le long du canal de la Robine, classé à l’Unesco.

Le centre-ville monumental est marqué par les tours et les remparts d’un impressionnant ensemble épiscopal qui servit de modèle au palais des Papes à Avignon. Le chœur inachevé et le cloître de la cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur, le donjon Gilles-Aycelin, le palais des Archevêques et ses musées voisinent l’Horreum romain.

Les pavés de la via Domitia, qui reliait Rome à l’Espagne, apparaissent sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Rutilantes, les ruelles piétonnières et commerçantes sont dallées en marbre rouge du Languedoc, provenant des carrières de Caunes en Minervois.    

Et puis, bien sûr, il y a Charles Trenet (1913-2001), dont la modeste maison familiale aux volets verts se visite. À fredonner en allant acheter vos olives et vos poissons aux halles : « La mer, qu’on voit danser le long des golfes clairs, a des reflets d’argent… »

Le littoral de la Narbonnaise

50 kilomètres de sable et de nombreuses réserves naturelles pour un littoral protégé de Saint-Pierre à Port-Leucate : il y a de quoi mouiller son maillot sous l’œil rond des oiseaux !

La visite du curieux gouffre de l’Œil-Doux à Saint-Pierre-sur-Mer sera donc suivie d’une petite sieste sur le sable chaud de Narbonne-Plage. Commence alors le royaume du ciel et de la mer…

Les 825 hectares de la réserve naturelle régionale de Sainte-Lucie et ses salins à Port-La Nouvelle sont un maillage de sentiers et de digues au charme sauvage, entre mer, étangs et canal. Les photographes ne manqueront surtout pas la parade nuptiale des oiseaux sur le roc de Conilhac

Près de Peyriac-sur-Mer, rendez-vous à la base nautique de Port-Mahon pour des balades guidées en bateau sur la lagune de Bages-Sigean. Glissant sur l’eau, vous apercevrez les grandes aigrettes et les tadornes de Belon sur l’île de Planasse, les moignons des piliers en bois du canal des Romains, la lavande rose de l’île de l’Aute et le village des pêcheurs d’anguilles de Bages.

Ne vous étonnez pas d’entendre rugir quelques lions… Les 300 hectares de la Réserve africaine de Sigean abritent librement près de 4 000 animaux, dont certains sont en voie de disparition.

Bons plans balnéaires ? Soleil et farniente sur la plage des Chalets à Gruissan, décor du film « 37°2 le matin » de J.-J. Beineix (1986), également sur les plages de la Palme à Port-la-Nouvelle ou de Leucate. Les sports de mer et de vent se pratiquent dans les centres équipés de ces mêmes stations…

Randonner dans La Clape

Le massif calcaire de la Clape, dans le parc naturel régional de la Narbonnaise, se parcourt en vélo ou à pied, autour de la route forestière.

D’un seul coup, le silence et l’ombre bienfaisante des pins d’Alep s’abattent sur le promeneur qui suit les sentiers cendrés à travers les chênes kermès, les romarins et les genévriers. Vous entendrez peut-être le tcherr-chiui de la minuscule fauvette pitchou ou suivrez la migration des cigognes blanches et noires, sinon le vol de l’aigle de Bonelli.    

Les panoramas sur la Méditerranée et les vignobles aux creux des vallons animent les itinéraires. Le plus insolite (5 h, balisage jaune depuis Gruissan) monte au cimetière marin de Notre-Dame-des-Auzils.

On atteint également en voiture ce site privilégié où l’escalier bordé de 26 cénotaphes de marins disparus monte vers une chapelle, abritant une collection de maquettes de bateaux et des ex-votos peints sur les murs.

Ne vous approchez pas trop des cavités, certaines hébergent de rares populations de chauves-souris, dont le murin de Capaccini dans la grotte des Auzils.

Sur mer, la balade des Goules (1 h 30 depuis le château de Bel-Évêque à Gruissan), mène à un panorama sur la Méditerrannée puis à l’étang de Campignol où l’on observe avec des jumelles, pluviers, aigrettes, flamants et autres gens à plumes.

Bachiques abbayes

Les abbayes des Corbières sont souvent synonymes de bons vins, voire de bières artisanales à prix modiques. Quand les moines savaient vivre…

- Abbaye de Fontfroide. L’ensemble monumental cistercien de Fontfroide (XIe s) a joué un rôle important dans la croisade des Albigeois. Cloître et roseraie adoucissent ce vallon sauvage des Corbières. 
- AOP Corbières, muscat et cuvée Frère Convers, bière blonde. Restaurant, gîte. Festival,concerts et animations. www.fontfroide.com

. Abbaye des Monges. Une abbaye cistercienne pour femmes (XIIIe s), c’est rare en Languedoc. Au pied de son église en restauration, 30 hectares de vignobles, à base de merlot et vendangés à la main, longent le nord de La Clape.
- AOC Côteaux du Languedoc. Cuvée des Augustines. Gîtes de charme. www.abbaye-des-monges.com

. Abbaye Sainte-Eugénie. Les cuvées « Âme de pierre » illustrent le paysage minéral de cette ancienne abbaye bénédictine (IXe s) reprise par les cisterciens de Fontfroide.
- Banyuls et Corbières AOC. www. abbaye-sainte-eugenie.fr

. Abbaye de Lagrasse. La communauté des chanoines réguliers de Lagrasse patronne la mise en valeur de ses vignobles, au Château Lalis.

- AOP Corbières. Gîtes. www.château-lalis.com

. Abbaye Notre-Dame-des-Oubiels (des agneaux). Ses ruines romantiques classées, à Portel des Corbières, se détachent sur fond de vignobles et de Pyrénées. Un ancien lieu de passage depuis les Ibères sur la Via Domitia.
- Caves Rocbères, visites des chais dans les galeries de gyspse, son et lumière, petit train et dégustation. www.terra-vinea.eu .  

Fiche pratique

Consulter notre guide en ligne Languedoc-Roussillon

Aude Tourisme

Destination La Narbonnaise Méditerranée

Narbonne Tourisme

Comment y aller ?

Narbonne est reliée par TGV à Paris (4 h 30), Toulouse (1 h 15) et Montpellier (50mn)

À voir

. La maison natale de Charles Trenet. www.narbonne.fr   

. La Maison de l’Étang à Salses-Leucate, face aux dégustations d’huîtres de Bouzigues.

. Massif de La Clape : www.laclape.com

Où se loger, se restaurer ?

. Hôtel La Résidence à Narbonne. Calme et bien placé.

. Chambres d’Hôtes au Relais de Tamaroque à Portel-des-Corbières.

. La Table du Château à Bizanet, pour ses produits du terroir garantis frais.

. Le Potager, restaurant vigneron à Sigean.   

Idées de balades

- www.parc-naturel-narbonnaise.fr

-Cercle nautique des Corbières. Port-Mahon, Sigean. port-mahon-voile.com

- Le pays de la Narbonnaise à pied, 28 promenades et randonnées dans le parc naturel régional. éd. FFRP

- www.randogps.net

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Languedoc-Roussillon Les articles à lire

Voyage Languedoc-Roussillon

Bons Plans Voyage

Services voyage