Guide de voyage > Dossiers pratiques

Assurances particulières

Envoyer à un ami

Responsabilité civile

Elle couvre les dommages matériels ou corporels que vous pouvez causer à autrui. Souvent elle est comprise dans les « multirisques habitation ».
Si vous avez un tel contrat ou une « RC » famille, vérifiez qu’il n’y a pas d’exclusion pour les pays dans lesquels vous partez. Sinon il est souvent plus facile, pour les pays lointains, d’avoir cette garantie avec une « Assurance Voyage Intégrale » plutôt que de demander une extension à votre assureur.
Vérifiez aussi que votre « responsabilité civile » couvre vos activités de vacances : camping, alpinisme, plongée sous-marine, navigation loin des côtes, etc. Bien souvent, il vous faut demander une extension.

Mais soyez prudent, la plupart des jeunes routards n’ont pas de contrat personnel et celui de leurs parents les couvre rarement s’ils sont majeurs, s’ils travaillent, etc. C’est un point à vérifier de très près sur le contrat des parents.

Assurance des frais d’annulation

Vous achetez un voyage à prix réduit dans une agence mais vous ne pouvez partir : presque toujours, vous allez perdre une partie ou la totalité du montant du voyage (la perte est d’autant plus importante que l’annulation est proche du départ). Cette assurance couvre l’annulation consécutive à une maladie grave, un accident ou le décès de vous-même et :
– d’un membre de votre famille (attention, les degrés de parenté sont variables d’un contrat à l’autre),
– d’une personne voyageant avec vous, inscrite et assurée en même temps que vous pour le même voyage, même sans parenté (à vérifier car c’est loin d’être systématique),
– de votre concubin(e) même s’il n’est pas inscrit au voyage

Attention, il faut que la maladie ou l’accident vous empêchent de voyager et notamment de quitter votre domicile. Et bien sûr que la cause de votre annulation soit postérieure à votre inscription à l’assurance.
L’assurance annulation fonctionne généralement en cas de dommages matériels importants (incendie, vol…) atteignant vos biens personnels ou professionnels qui nécessitent IMPÉRATIVEMENT votre présence.
La majorité des contrats couvre aussi le licenciement économique, des complications de grossesse, ou encore un refus de visa par les autorités. Et à l’occasion ou parfois avec supplément : convocation à un examen, changement par l’employeur des dates de congés, mutation, obtention d’un stage ou d’un emploi, problèmes suite à une vaccination…
Ne pas oublier qu’en cas de problème, la déclaration est très souvent à faire sous les 5 jours (avec aussi parfois un avis sous 24 heures), justificatifs à l’appui.
Attention, les exclusions sont nombreuses. Bien se renseigner. Franchise : 30 à 50 € le plus souvent.

Un petit conseil : vérifiez que la carte de crédit avec laquelle vous payez le voyage (type Visa premier, Gold Eurocard…) ne couvre pas déjà cette assurance voyage annulation.

Assurance bagages : trucs et conseils

Vols à l'arraché et à la tire : comment les éviter ?

Les vols « à l’arraché », par agression ou à main armée, sont de plus en plus fréquents. Mais les vols « à la tire », c’est-à-dire à votre insu, sont encore plus nombreux. Au resto, par exemple, votre sac posé entre vos pieds, vous avez l’impression de bien le surveiller. C’est faux ! Vous regardez autour de vous, vous parlez beaucoup ; bref, vous êtes forcément distrait. Votre sac se fait « la malle », sans tambour ni trompette, ni vu ni connu… ; les voleurs sont très habiles !

– Voici un bon truc : doublez les grandes poignées ou bandoulières de votre sac avec une chaînette accrochée par un anneau brisé et un ou deux mousquetons, renforcé au besoin par un petit cadenas. Primo, la chaînette fait du bruit quand on la bouge. Secundo, elle ne se coupe pas au rasoir ! Tertio, vous pouvez l’enrouler autour de votre cheville, autour du pied de chaise ou de table : c’est dissuasif pour les petits voleurs qui cherchent la facilité. Quarto, quand vous êtes en train ou en car, vous pouvez plus facilement accrocher le mousqueton de cette chaînette à votre ceinture : le sac peut être à côté de vous ou sous vos pieds. Si vous le mettez dans le filet au-dessus de votre tête, attachez-le avec la chaînette qui sera enroulée sur un des montants de ce filet à bagages.

Le choix du bagage : il faut bien sûr qu’un bagage soit toujours fermé à clé avec un cadenas pour les sacs, surtout s’il est confié à un transporteur, ou simplement déposé dans la soute à bagages ou sur le toit d’un car. Pour les transports en car ou en bus, au moment des arrêts, jetez un coup d’œil pour éviter qu’un passager qui s’en va ne parte avec votre sac ou votre valise. Dans toutes les circonstances, vous devez avoir l’œil sur vos bagages.

Pour les reconnaître au premier coup d’œil, marquez-les de façon très apparente par des repères de couleurs (fanion, lanières, etc.). Ces motifs peuvent être attachés aux poignées ou à la chaînette. Hormis ce cas, vos bagages ont intérêt à être discrets, de couleurs neutres pour éviter la curiosité des voleurs, douaniers, policiers, etc.

Que faire en cas de perte par un transporteur ?

Si un transporteur a perdu vos bagages, vous devez exiger en principe un reçu de votre déclaration de perte. Ceci est indispensable pour l’assurance vol.

Toutefois, la plupart des chemins de fer et des transporteurs routiers ne remettent qu’un bout de papier qui ne donne droit à aucune indemnité (sauf, bien sûr, en Europe de l’Ouest, les lignes régulières de cars et de trains).
Bien entendu, ne laissez jamais des objets de valeur, appareil photo, argent, des papiers importants dans un bagage confié à un transporteur. Gardez-les toujours dans les bagages à main que vous conservez avec vous.

– L’assurance bagages vous garantit contre la perte, le vol ou la casse accidentelle. Après livraison tardive d’un transporteur, elle rembourse l’achat d’articles de première nécessité.
Elle est devenue nécessaire même pour le routard, vu le prix actuel d’un bon sac à dos et de son contenu, surtout avec un duvet et une tente légère de qualité.

– Un conseil : lors de vos achats, réclamez une facture ou un reçu et gardez tout dans une grande enveloppe. Cela vous permettra d’être mieux remboursé en cas de problème.

– Attention, l’assurance bagages est souvent comprise, mais pour un montant insuffisant, dans les assurances obligatoires quand vous achetez un forfait de voyage dans une agence de tourisme. Vérifiez bien ce détail.

– En principe, les appareils photo d’un certain prix ne sont pas suffisamment assurés. Bien entendu, cette assurance joue non seulement pendant le transport en avion par exemple, mais également pendant tout le voyage.

Plus d'infos sur les bagages perdus ou endommagés en avion .

Assurance individuelle contre les accidents

Elle vous permet d’obtenir une indemnité forfaitaire si un accident vous laisse une infirmité définitive totale ou partielle ou en cas de décès.
Vérifiez que les indemnités ne sont pas symboliques : au moins 75 000 €, en cas d’invalidité totale. Vérifiez également qu’une franchise importante n’enlève pas tout intérêt à cette garantie.
Attention au barème anglo-saxon : l’indemnité n’est versée que pour des accidents extrêmement graves et donc très rares : perte totale de l’usage d’un membre ou d’un organe, ou encore invalidité permanente totale (grabataire).

Caution pénale

Si vous partez en voiture, vous aurez parfois intérêt à prendre une assurance caution qui vous permettra de sortir de prison dans les pays où l’on commence par vous y jeter, après un accident de voiture. L’assurance caution est également souvent comprise dans l’assistance juridique et dans l'assurance voyage intégrale.

Elle est nécessaire pour certains pays d’Amérique latine et certains États et comtés des États-Unis et du Canada.

Assurance maladie et frais médicaux

Bien sûr, il ne faut pas l’oublier quand on voyage, mais cette garantie est maintenant comprise dans l’Assistance. Parfois, le montant assuré est insuffisant.

C’est pourquoi l’assurance voyage intégrale de Routard Assistance et d’AVI International fait appel à plusieurs sociétés Ainsi, votre couverture atteint 300 000 € sans franchise.

Assurance automobile

C’est un contrat complexe car il couvre : les dommages causés à autrui + les dommages personnels de l’assuré. Voici quelques informations sur les contrats d’assurance des compagnies françaises pour les seuls pays indiqués sur votre carte verte internationale.

Les infos essentielles à retenir se trouvent sur le site Service Public.

Mini-conseils

En cas de sinistre, vous n’avez que quelques jours (cinq en général) pour avertir votre compagnie d’assurances. Faites-le rapidement et par lettre recommandée si vous désirez préserver vos droits.

– Peu d’assurés lisent leurs contrats. À leur décharge, il faut avouer que c’est fastidieux. On peut leur suggérer de porter leur attention sur les exclusions car, en matière d’assurance, ce qui n’est pas exclu est garanti.

En cas de vol, il ne faut pas oublier de le déclarer dans les 24 h à une autorité compétente (commissariat local…) car les compagnies refusent les dossiers ne comportant pas le récépissé de votre déclaration de vol.

Gardez soigneusement toutes vos factures d’hospitalisation, de médecins, de médicaments. Pour les dépenses de santé, vous aurez beaucoup de chance si vous obtenez à votre retour des prestations de la Sécurité Sociale ; elles sont en effet généralement très insuffisantes par rapport à vos dépenses réelles. Il est donc préférable de souscrire une Assurance voyage personnelle très complète et sans franchise.

- Conserver ses factures de réparations automobile permet d’avoir un dossier complet lors de la revente de la voiture. De plus, votre contrat d’Assurance auto peut vous rembourser certaines réparations à la suite d’un accident (garantie tous risques ou tierce colision). Vérifier aussi les garanties auxquelles vous avez souscrit lors de l’achat de votre voiture. Vous devez bien connaître vos contrats, pour mieux connaître vos droits.

– Attention aux assurances comprises dans les prix proposés par les agences de voyages. Elles sont parfois TRÈS différentes et souvent incomplètes. Donc, bien les lire et les compléter éventuellement par une assurance personnelle.