Argent et budget Yémen

Rappelons qu’il est actuellement formellement déconseillé de se rendre au Yémen.

Argent, banques, change

Monnaie

Depuis la réunification du Nord et du Sud, le rial yéménite (YER) est la monnaie nationale.
En juillet 2018, 1 € = 295 YER et 1 000 YER = 3,40 €.

Change

Pas de problème pour faire du change à l'arrivée. Les dollars américains sont préférés aux autres devises étrangères. Il n'existe pas de taux officiel, il fluctue en fonction de la loi du marché, mais la plupart des banques et des bureaux de change se sont alignés sur le cours du souk. En revanche, évitez de changer trop d'argent à l'aéroport ou dans les hôtels.

Vous pouvez aussi faire du change auprès de l'agence de location de voitures ou du guide, à condition de vous être renseigné sur les cours. Pour la négociation, sachez que les dollars américains ont la cote et que les gros billets (50 ou 100 US$) s'échangent de façon plus avantageuse.

Le marché noir existe toujours, et on peut encore négocier ses devises (on obtient sensiblement le même taux).

Les taux de change sont un peu plus favorables si l'on change des travellers cheques dans les banques des grandes villes.

Il est difficile de changer de l'argent dans les petites villes.

Paiement

Chez la majorité des commerçants, vous pourrez mieux marchander si vous réglez en dollars américains. Les prestations des grands hôtels et magasins et des lignes aériennes intérieures sont souvent payables en dollars, parfois par carte bancaire, dont l'usage reste très limité au Yémen (Visa et American Express préférables).

Budget au Yémen

Parent pauvre de la péninsule Arabique, le Yémen fait partie des pays les plus modestes en terme de PNB par habitant. Pays pauvre, donc pays bon marché si, bien sûr, on choisit de se loger, se déplacer et se nourrir « à la yéménite ». Sinon, les plus riches pourront toujours exploser leur budget. Entre ces deux extrêmes, une moyenne est toujours possible.

Hébergement

Compte tenu de l'insuffisance et l'indigence du réseau routier (pourtant en nette amélioration), il existe presque partout des structures d'hébergement. Toutefois, la plupart sont excessivement modestes, voire carrément injouables pour un occidental.

- Bon marché : 1 000 à 3 000 rials pour 2. Dans cette catégorie, c'est une chambre commune, avec un matelas souvent douteux posé à même le sol.
- Prix moyens : 3 000 à 10 000 rials pour 2. Certainement le meilleur choix, avec des prix raisonnables et un confort acceptable. Chambres double ou triple (dans ce cas, un peu moins chère par personne), parfois dans de magnifiques bâtiments, notamment à Sanaa. Clientèle touristique.
- Plus chic : à partir de 10 000 rials en chambre double et jusqu'à beaucoup plus (22 000 rials). On trouve ici un peu de tout. Au bas de l'échelle, des hôtels confortables, mais dont la direction Yéménite, faute de clients, a parfois laissé vieillir les infrastructures. Au sommet, des hôtels de chaînes internationales qui vous feraient oublier dans quel pays vous êtes.

Restauration

Sauf dans les grandes villes (et encore de façon très limitée), vous n'aurez d'autres choix que de vous sustenter avec vos doigts (attention : main droite seulement !), de la quotidienne pitance du Yéménite de base. Tant mieux, c'est excellent, bien que peu varié, et bon marché.

- Bon marché : de 200 à 500 rials. Repas dans une gargote ordinaire, citadine ou villageoise, comprenant un plat végétarien, du pain et un thé.
- Prix moyens : de 500 à 1 000 rials. Bien sûr, si vous trouvez ceux où l'on sert de l'alcool, l'addition peut facilement doubler.
- Plus chic : de 1 000 à 1 500 rials. Dans les restaurants touristiques ou libanais des villes.
- Très chic : plus de 1 500 rials. Dans les palaces de Sanaa, prévoyez autour de 3 500 rials.

Quelques indications de prix courants

- Entrée d'un site : moins de 30 rials, exceptionnellement plus.
- Taxi collectif urbain : 15 rials.
- Paquet de cigarettes : de 100 rials les cigarettes locales à 200 rials pour les cigarettes importées.
- Thé : de 10 à 70 rials dans un restaurant.
- Location d'un 4x4 à la journée : entre 50 et 100 US$.

Achats

Le Yémen n'a pas encore connu les grandes invasions touristiques ; n'espérez donc pas trouver un artisanat étudié pour... Vous pourrez cependant acheter quelques souvenirs. Même si les Yeménites le pratiquent, le marchandage n'est pas aussi institutionnalisé que dans les pays d'Afrique du Nord. Ne vous attendez pas à de monstrueux rabais sur des prix délirants.
Attention : risque de problèmes à la douane pour les antiquités.

- La djambia : poignard recourbé, dont le prix peut varier si vous le négociez neuf dans les souks ou s'il est ancien, si le manche est en corne de rhinocéros, en ivoire (très rare, heureusement, il faut contribuer à sauver les p'tites bêtes !), en pierre semi-précieuse, en argent finement travaillé, ou encore si son fourreau ou sa ceinture sont particulièrement beaux. Les plus belles pièces se vendent dans les souks de Sanaa, de Saada ou de Taïz. Moins recourbée, la Dhuma est le poignard des Hadramis (gens de l'Hadramaout). En version longue, le Sabiqi est le sabre des Bédouins de la région de Marib.

- Bijoux anciens en argent : de plus en plus rares, autrefois fabriqués par des artisans juifs, et délaissés par les femmes yéménites au profit de l'or (chacun ses goûts !). Si vous aimez fouiller, chaque échoppe de bijoutier est une caverne d'Ali Baba : ambre, cornaline, corail... et beaucoup de colifichets pour touristes, normal !

- Vannerie colorée et chapeaux de paille pointus des paysannes de l'Hadramaout et de la Tihama.

- Pièces de monnaie : pour les numismates, on trouve encore d'anciennes pièces d'argent, le thaler de Marie-Thérèse (Autriche). Pas d'illusion, elles valent souvent plus chères qu'à Paris.

- Étoffes et tissus : tissages à Bayt-el-Faqui et à Shir (dans l'Hadramaout). Tissus brodés de fils dorés et jolis motifs au souk de la vieille ville de Sanaa.

- Narguilés.

- Cassettes de musique arabe (repiquées) : on vous conseille Abu Baker, vedette Yéménite exilé en Arabie Saoudite, ou Ahmed Fatti, l'un des plus grands joueurs de oudh (luth) du monde arabe.

- Lampes à huile en albâtre.

- Épices et aromates de toutes sortes.

- Reproductions de maisons en terre qui, éclairées de l'intérieur, feront de jolies décorations de chambres d'enfants.

- Et bien entendu de l'encens et de la myrrhe (deux résines végétales qu'on brûle pour parfumer).

Bons Plans Voyage Yémen

Services voyage



Forum Yémen

Voir tous les messages
Argent et budget

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Argent et budget Yémen

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Yémen

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Agenda Yémen

Yémen Les articles à lire