Cuisine, gastronomie et boissons Suède

Cuisine

Frukost et fika

Les Suédois ne mangent pas comme nous. Ce constat s’applique à la fois au type d’aliments ingérés, à la fréquence et aux horaires des repas.

Ainsi, au frukost (petit déj), les Suédois dévorent volontiers quelques bonnes tartines de pâté de foie accompagnées de tranches de fromage, de poisson mariné, de rondelles de concombre et de tomates. Les puristes du moins, car vous verrez de plus en plus de jeunes, dans les auberges de jeunesse, prendre céréales, fromage blanc et fruits.

De même, ils n’avalent qu’un rapide en-cas vers 12h mais dînent tôt - vers 18h en général et même bien plus tôt en hiver. Peu de restaurants servent donc après 21h, bien que de plus en plus s’adaptent aux habitudes des touristes.

Le concept clé de la gastronomie suédoise contemporaine est la fika (pause repas). On la prend à n’importe quelle heure de la matinée (en général, autour de 10h) ou de l’après-midi dans un des nombreux mysig fik (petit café). Dans ces cafés ouverts exclusivement dans la journée, on sert toutes sortes de sandwichs ou salades à base de saumon, crevettes ou fromage, sans oublier diverses boissons chaudes ou froides et les incontournables bullar (viennoiseries).

La fika est en quelque sorte un brunch étendu à l’après-midi et aux jours de la semaine, et dont on ressort souvent ni complètement rassasié, ni complètement affamé. Quant au brunch du dimanche, c’est un vrai repas, pour lequel on réserve longtemps à l’avance, dans les hôtels comme dans les musées. D’ailleurs, son prix est en conséquence.

Que mange-t-on et où mange-t-on ?

La potatis (pomme de terre) a nourri la Suède pendant des siècles et la nourrit encore ; vous la trouverez donc très régulièrement dans votre assiette.
Profitez de votre séjour pour surtout faire une cure de poisson et de crustacés, qu’il s’agisse de crevettes en saison ou, bien sûr, du lax (saumon, préférez le bio), accompagné des fameuses potatis et d’une sauce à l’aneth. Pas mauvais du tout.
Il y a aussi, bien sûr, toutes sortes de viandes (bœuf, porc, poulet...), servies là encore en sauce ou en grillade avec un accompagnement de légumes.

On assiste également depuis une décennie à l’émergence d’une sorte de nouvelle cuisine suédoise, qui s’inspire des quatre coins du globe tout en conservant certaines de ses racines. Elle vous réserve quelques bonnes surprises (ce ne sont malheureusement pas les restos les moins chers).

Autre évolution : la floraison des pizzerias, kebabs, burgers et autres tacos, au détriment des restaurants plus traditionnels. Un peu partout, beaucoup d’établissements ferment pour laisser la place à des sandwicheries, bon marché certes, et pratiques, oui sûrement, mais qui fichent un sacré coup à la culture culinaire du pays.
Dans le même temps, les chaînes de restos (et bars) se multiplient, si bien qu’il devient parfois difficile de manger dans une enseigne non franchisée. Dommage, car tout de même, la cuisine traditionnelle vaut mieux que ça.
Et rien ne vous empêche, si votre budget est serré, de vous arrêter dans un kiosque proposant hareng fumé et autres plats rapides qui font le bonheur des autochtones.

Par ailleurs, les restos étrangers sont souvent une bonne alternative pour changer les goûts et s’offrir un bon repas à un coût raisonnable (sauf les français et les italiens !).

Le midi (sauf le week-end), presque tous les restos (y compris ceux des hôtels, même parfois les grands) proposent un dagens lunch, un menu bon marché généralement servi entre 11h et 14h, qui comprend le plus souvent une salade à volonté en entrée, un plat chaud, le pain, le café, et parfois une boisson et un dessert. N’hésitez pas à demander dans les grands hôtels le prix de ce menu du jour. Le soir, la même quantité (quoique pas nécessairement la même chose) vous coûtera le triple.

Les supermarchés ne sont pas véritablement plus chers que chez nous et proposent un choix de plus en plus étendu. Par ailleurs, on trouve très peu de commerces de proximité (boulangerie, boucherie...).

Quelques spécialités suédoises

- Smörgås : jadis un véritable fait social en Suède, il tend à décliner au profit de la baguette. Il s’agit en réalité d’une tranche de pain de mie sur laquelle sont placés crevettes, saumon fumé, hareng, surmontés d’une tranche de poivron jaune ou de concombre... Smörgåsbord désigne un buffet, à la fois chaud et froid, souvent très bon et d’un excellent rapport qualité-prix.
- Bakpotatis : des pommes de terre cuites dans de l’aluminium et fourrées avec de bonnes petites choses.
- Köttbullar : boulettes de viande, généralement servies avec de la purée.
- Renstek : rôti de renne, souvent servi en lamelles, avec une confiture d’airelles.
- Älggryta : fricassée d’élan généralement servie avec des chanterelles.
- Strömming (ou sill) : les harengs, vraiment bons lorsqu’ils sont bien marinés.
- Kanelbulle : viennoiserie à la cannelle en forme d’escargot. C’est LE petit en-cas sucré suédois par excellence, sur lequel on n’a pas le droit de faire l’impasse.

Boissons

Mœurs suédoises

Le Systembolaget, un des symboles de la vertu suédoise, est une entreprise d’État qui détient le monopole de la vente d’alcool de plus de 3,5° d’alcool dans les magasins de détail. On trouve des magasins à l’enseigne Systembolaget partout en Suède.

La raison de cette réglementation serait que les Suédois auraient la fâcheuse réputation de boire comme des trous et qu’un contrôle de la vente d’alcool se justifierait pour des raisons de santé publique.

Après une semaine de tempérance, le vendredi soir marque ainsi le coup d’envoi d’un week-end de beuverie.

La consommation d’alcool y est un sujet de blague très fréquent.

Boissons avec alcool

Bière

On peut s’étonner que les supermarchés normaux ne proposent que de la bière indiquant 3,5° maximum, appelée Lättöl. Pour se procurer des alcools plus forts, ou tout simplement une bonne bouteille de vin, il faut se rendre dans un Systembolaget, un magasin d’alcool contrôlé par l’État. Ces magasins d’aspect peu folichon sont généralement ouverts de 10h à 18h en semaine et seulement jusqu’à 13h ou 15h le samedi (sauf à Stockholm). Ils sont fermés le dimanche. Voilà pourquoi les Suédois font la queue le vendredi soir.

Dans les magasins d’alimentation, on ne trouve que de la bière à faible taux d’alcool. Il faut avoir 18 ans pour boire une bière et 20 ans pour en acheter.

On dénombre plusieurs types de bières : la Lättöl, la moins alcoolisée, la Folköl, déjà un peu plus forte mais encore légère, la Mellanöl, qui se rapproche un peu des nôtres, et enfin la Starköl, la plus forte, la plus chère et la meilleure. Dans les bars, si vous voulez une bière faiblement alcoolisée, précisez-le, car sinon on vous servira d’office de la Starköl, au détriment de votre porte-monnaie.

Par ailleurs, la Starköl, le vin et les autres boissons alcoolisées sont vendus exclusivement dans les Systembolaget. Inutile de vous dire que c’est plus cher que chez nous.

Dernière recommandation : si vous allez le soir dans un pub ou en boîte, prenez vos papiers d’identité, on vous les demandera souvent.

Eau-de-vie (Aquavit)

La boisson nationale reste l’aquavit. Il s’agit d’une eau-de-vie à base de céréales ou de pommes de terre, aromatisée avec des épices, des condiments et des herbes diverses : cumin, coriandre, aneth, fenouil, cannelle... Celle-ci se consomme modérément, comme pousse-café par exemple, et puis, comme on s’en doute, les jeunes lui préfèrent la bière.

Avant d’acheter de l’alcool, regardez bien l’étiquette et sachez que alkoholfrit signifie « sans alcool » !

Dernière recommandation : si vous allez le soir dans un pub ou en boîte, prenez vos papiers d’identité, on vous les demandera souvent.

Que toutes ces précisions ne vous empêchent pas d’apprécier en hiver un bon grögg, un vin chaud agrémenté de raisins secs et d’amandes.

Week-end suédois

Les Suédois ne boivent pas d’alcool durant la semaine (même pas un verre au dîner), mais se payent des cuites de folie dès le vendredi soir. Les soirées se déroulent d’une manière rituelle. On se réunit d’abord dans un appartement, pour boire sans restriction avant de se rendre tous ensemble en boîte de nuit et d’y rester jusqu’à la fermeture.
Vient ensuite le temps de l’« after-party » et de finir le reste des bouteilles qui traînent avant de prendre un taxi, de rentrer à la maison et de passer le lendemain au lit avec une gueule de bois mémorable.

Et pour tous ceux qui ne se sentent pas concernés par ce qui précède : les amateurs de lait se méfieront du filmjölk, dont les packs ressemblent à ceux du lait normal mais contiennent du lait caillé... Quant à l’eau en bouteille, elle est presque toujours vendue gazeuse.

Voyage Suède

Bons Plans Voyage Suède

Services voyage



Forum Suède

Voir tous les messages
Restos et gastronomie

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Restos et gastronomie Suède

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Suède

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Suède

Agenda Suède

Suède Les articles à lire