Sports et loisirs Sri Lanka

Avec ses 1 340 km de côtes, le destin du Sri Lanka est étroitement lié à la mer. Qui parfois sait châtier cruellement. Contrairement à ce que l'on pense, le littoral n'a pas trop souffert du tsunami. Une fois les débris nettoyés, la végétation a vite repris ses droits. Le récif corallien et la faune marine n'ont pas subi autant de dommages qu'on pouvait le craindre.

En revanche, le phénomène d'érosion met durablement en péril une partie du littoral. On estime que 600 km de côtes sont déjà touchés. Les plages restent magnifiques dans bien des coins du pays, mais elles ont tendance à rapetisser.

- Conseils : en règle générale, ne jamais se baigner seul, ni sur une plage déserte. Toujours écouter les pêcheurs du coin, qui ont une grande habitude de la mer et connaissent les zones dangereuses. Certains endroits, principalement sur la côte ouest et au sud de Colombo, sont très dangereux en raison des courants.

Les grands hôtels interdisent d'ailleurs la baignade en dehors des zones surveillées. Vous aurez aussi intérêt à les respecter. Sur les plages publiques, très peu de zones surveillées alors redoublez de vigilance. En période de mousson, l’océan devient impraticable du fait des courants.

Snorkelilng et plongée

Avec un masque, un tuba et des palmes, partez à la découverte des fonds marins qui recèlent - par faible profondeur - bien des beautés cachées.

De jolis poissons exotiques multicolores virevoltent au-dessus de magnifiques coraux, de plus en plus menacés par le réchauffement de l'eau et par la pêche à la dynamite. Ainsi, le snorkelling est praticable à des endroits bien précis de la côte sud et de la côte est.

- La meilleure période sur la côte sud-ouest s'étale de novembre à mars. En revanche, entre mai et août, c’est la mousson et les conditions sont mauvaises, voire dangereuses. Sur la côte est (Trincomalee, Batticaloa, Arugam Bay...), la bonne période pour plonger va d'avril à septembre-octobre (mousson entre octobre et février).

- La visibilité est alors de 15 m environ, et la température de l'eau avoisine les 28 °C. En revanche, pendant la mousson, pas question de plonger (l'eau est trop trouble). On recommande de faire attention aux courants et de prendre quelques conseils auprès de votre hôtel ou guesthouse.
Si vous n'êtes pas trop chargé, emportez avec vous votre masque, votre tuba et vos palmes, car le matériel à louer sur place n'est pas toujours de bonne qualité.

- Dans certaines villes de la côte sud et de la côte est, vous trouverez aussi des centres de plongée (avec bouteilles). Ils proposent baptêmes et formations selon la norme américaine internationale PADI ; et organisent des sorties à la demi-journée ou à la journée, pour explorer sites coralliens et épaves.

D'une manière générale, vérifiez toujours à qui vous avez affaire. Car, bien souvent, l'encadrement des clubs de l'île n'est pas suffisamment qualifié, et peut donc se révéler dangereux. Exigez au moins de voir le diplôme d'instructeur du responsable de centre...

Surf

Le Sri Lanka compte quelques spots de surf (de 0,5 à 3 m), très constants.

- D’octobre à mars, cap sur la côte sud-ouest de l’île.

Les débutants pourront titiller la vague tranquille de la baie de Weligama. Les écoles de surf donnent ici des cours aux néophytes. La mer y est calme, les vagues consistantes et on est abrité du vent par la forme en fer à cheval de la baie.

Si vous gérez le take off et que vous recherchez des spots intermédiaires, le plus célèbre du Sri Lanka est sans conteste Hikkaduwa. Très fréquenté, évitez d’y aller le week-end et privilégiez la session de surf matinale pour profiter des meilleures vagues.
Bondé et très (trop ?) branché, Hikkaduwa ameute les foules de jeunes surfeurs en quête de bons breaks en journée et de bonnes bières en soirée. À cette ambiance survoltée, on recommande plutôt le spot d’Unawatuna pour les niveaux intermédiaires, avec des vagues plus puissantes qu’à Weligama et quelques spots parfois imprévisibles. On peut sinon opter pour la jolie Mirissa, mais gaffe aux oursins !

Enfin, les surfeurs aguerris se concentreront sur Midigama (notre coin préféré), mais gare à la marée basse et aux rochers tranchants. Plus à l’est, Tangalle est une station balnéaire moins fréquentée avec des vagues puissantes et consistantes, parfois imprévisibles et dangereuses.

- D’avril à septembre, la météo avantage plutôt les plages de la côte est. C’est la meilleure période pour le surf sur l’île disent les locaux !
Aussi les surfeurs confirmés se donnent-ils rendez-vous à Arugam Bay, spot incontournable, réputé mondialement pour ses vagues longues, rapides, dépassant parfois les 3 m.
Aux alentours, Pottuvil Point, Okanda et Crocodile Rock jouissent aussi d’une réputation qui dépasse largement les frontières du pays. Une école de surf peut vous aider à les apprivoiser...

Voyage Sri Lanka

Bons Plans Voyage Sri Lanka

Services voyage



Forum Sri Lanka

Voir tous les messages
Activités et visites

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Activités et visites Sri Lanka

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Sri Lanka

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Sri Lanka

Agenda Sri Lanka

Sri Lanka Les articles à lire