Histoire Santorin

Santorin, une histoire… volcanique

La géologie de Santorin, île volcanique, témoigne d’une des plus violentes éruptions de ces 10 000 dernières années, dont beaucoup pensent qu’elle serait à l’origine du mythe de l’Atlantide.

On a retrouvé des fragments de roche volcanique jusqu’en Égypte, à 900 km de là, et la colonne de fumée se serait élevée à 65 km au-dessus du niveau de la mer ! Le raz-de-marée engendré aurait décimé les flottes marchandes et de guerre de l’Empire minoen, ainsi qu’une bonne partie des cités littorales crétoises.

Lorsque le calme revint, Santorin, auparavant presque ronde, ne formait plus qu’un croissant de lune, enserrant une caldeira ennoyée de 83 km², l’une des plus vastes au monde.

Santorin connaît encore périodiquement des secousses, plus ou moins graves. Le 9 juillet 1956, un séisme a fait 48 morts et 200 blessés. L’île s’est alors dépeuplée. Puis l’avènement du tourisme a tout inversé.

Et, aujourd’hui, la dernière strate géologique prend plutôt l’apparence d’une couche de béton, constituée d’un chapelet de boutiques et d’hôtels... Le surpeuplement menace, l’eau manque et, en saison, les prix des chambres et des restos côté falaise dépassent toute mesure.

L’histoire n’étant qu’un perpétuel recommencement, on surveille avec inquiétude les entrailles du monstre, dans la crainte d’un réveil en fanfare : entre janvier 2011 et le printemps 2012, 10 millions de mètres cubes de magma sont venus s’ajouter dans la chambre magmatique, et l’île s’est soulevée de quelques centimètres, ce qui fait craindre une éruption à moyen terme...
Depuis, l’activité volcanique s’est arrêtée et tout paraît être rentré dans l’ordre.

Oia, du commerce au tourisme de masse

Ses demeures troglodytiques, ses moulins blancs et ses églises aux dômes lumineux, perchées au-dessus de la caldeira, en sont venues à symboliser la Grèce tout entière. Durant la 2de moitié du XIXe siècle, Oia était un village prospère. Pas moins de 130 navires y commerçaient alors avec la Russie, le Levant et Alexandrie, échangeant vin de l’île contre bois et céréales. En bas de la falaise, il y avait un chantier naval. Les marins habitaient les maisons troglodytiques et les officiers et capitaines les belles demeures à 2 étages érigées en haut de la falaise.

Malgré son attrait, Oia a longtemps su conserver son charme et échapper au tourisme de masse. Ce n’est plus le cas. La rue principale aligne désormais boutiques de luxe et joailliers, et la moindre des maisons avec vue est devenue restaurant ou hôtel. Les prix y atteignent des sommets, surtout dans les suites avec jacuzzi privé dominant le cratère englouti ! Cela même alors qu’Oia doit désaliniser de l’eau de mer pour s’abreuver...
Le bourg s’est fait une spécialité des mariages et lunes de miel, attirant à tour de bras de jeunes couples américains, anglais et asiatiques.
Autre incontournable : le coucher de soleil, spectateurs alignés en rang d’oignons...
Reste le charme réel de ce village, qui offre une vue saisissante sur la baie et son volcan.

Voyage Santorin

Bons Plans Voyage Santorin

Services voyage



Forum Santorin

Voir tous les messages
Culture

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Culture Santorin

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Santorin

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Santorin

Agenda Santorin

Santorin Les articles à lire