Transports et déplacements San Francisco

Location de voiture et stationnement

- Pour conduire sur le sol américain : le permis de conduire national suffit.

Difficile de se garer dans le centre de San Francisco, et les parkings sont hors de prix (voir plus loin). Notre conseil : ne louez un véhicule qu’au moment de quitter la ville ou pour 1 jour ou 2 afin de visiter les sites les plus éloignés ou descendre la mythique Lombard Street et les autres rues pentues... mais sans vous prendre pour Steve McQueen dans Bullitt, vous casseriez la voiture et vos os avec !

Si vous comptez traverser le Golden Gate Bridge, sachez que le passage est gratuit à l’aller mais payant au retour (7,50 $).
Il n'y a plus de péage manuel, mais uniquement électronique, avec prise de photo de la plaque de chaque véhicule... Il faut donc être en possession d’une carte d’abonnement ou se pré-enregistrer sur le site Internet dédié pour prépayer son passage par carte bancaire en indiquant son numéro d’immatriculation et la date du passage. Pratique...

Les compagnies de location de voitures incluent ce service, qui est débité sur votre carte ; pensez néanmoins à en demander l’activation à l’agence, sous peine d’être débité d’une somme plus élevée...

Parkings et parcmètres

La plaie de San Francisco ! Les parkings des hôtels sont presque tous payants et chers, voire hors de prix : comptez au minimum 15-20 $ par jour si vous dormez dans une AJ qui a un accord avec une aire de stationnement proche, plus souvent 25-40 $, et jusqu’à... 50-60 $ et plus pour les établissements de luxe !
Vérifiez impérativement que les entrées et les sorties (in & out) sont illimitées, certains les facturent en plus...

Le Best Parking, le moins cher du Downtown, se situe au 525 Jones Street, entre Geary et O’Farrell. Compter 30 $ pour 24h, avec entrées et sorties illimitées. En séjournant dans une AJ du coin, le tarif descend à 15 $ par jour. Résas par Internet.
On trouve d’autres parkings pas trop chers près de l’Alliance française et de la Grace Cathedral.

Se garer dans la rue est extrêmement problématique aussi. Les restrictions sont nombreuses et il vaut mieux bien comprendre l’anglais pour ne pas faire de bourde en lisant les panneaux !
Le parking est souvent autorisé pour une durée limitée (genre 2h) au même endroit ; ensuite, la loi exige que vous bougiez votre véhicule d’au moins un pâté de maisons. Les voiturettes à amende du DPT (Department of Parking and Traffic) patrouillent tout le temps et sont très promptes à mettre un PV. Les parcmètres sont payants tous les jours de 9h (12h le dimanche) à 18h (quoique cela varie d’un quartier à l’autre, bien vérifier les horaires indiqués sur le parcmètre lui-même).

On peut payer avec des pièces, par téléphone ou avec une carte de parking, vendue dans certains supermarchés et boutiques de hardware, ou sur le site de la San Francisco Municipal Transportation Authority. Les nouveaux parcmètres acceptent les cartes de paiement et... clignotent en rouge dès que le temps autorisé est écoulé ! Si un parcmètre ne fonctionne pas, vous avez le droit de vous garer, mais 2h au maximum.

Chaque quartier essaie de garder jalousement ses places de parking pour ses résidents et leur délivre des laissez-garer au compte-gouttes ! Si vous louez une voiture, vous n’aurez pas ce précieux sésame : soyez donc très attentif aux règles de stationnement, généralement indiquées sur des panneaux. Méfiez-vous en particulier des heures de nettoyage des rues : fourrière assurée si vous êtes là au mauvais moment.
Faites aussi attention à la couleur des rebords de trottoirs :

  • rouge = interdit en tout temps ;
  • blanc = arrêt minute (interdiction de quitter le véhicule) ;
  • vert = 10-30 mn ; jaune = réservé aux véhicules commerciaux ;
  • bleu = réservé aux handicapés.

Il est en outre interdit de se garer dans le sens contraire à la circulation, à moins de 1 m d’un passage piéton, à plus de 30 cm du trottoir (!) et partout où celui-ci est abaissé.
Sachez, enfin, qu’il faut tourner les roues quand on stationne dans les rues en pente (du côté opposé au trottoir quand ça monte ; vers le trottoir en descente), sinon c’est l’amende garantie !

Pour vous consoler, une petite trouvaille : le parking est gratuit du lundi au vendredi de 6h à 22h sur le Marina Green, au pied du quartier de Marina. En revanche, ne vous y installez pas le week-end, les jours fériés ou la nuit, il vous en coûterait !
Autre option si on veut visiter le Golden Gate Park ou Haight-Ashbury : se garer à Ocean Beach (gratuit) et traverser le parc avec les navettes gratuites (mais seulement les week-ends et jours fériés).

Transports urbains

San Francisco et la région de la baie (Bay Area) sont dotées d'un excellent réseau de transports en commun en grande partie chapeauté par le MUNI (San Francisco Municipal Railway) - qui, contrairement à ce que son nom laisse supposer, ne gère pas que des trains, mais aussi, dans S.F. intra-muros, le cable car, les autobus, les trolleybus, le métro municipal et le tramway historique.

Au-delà, pour les transports interurbains, on emprunte le BART (Bay Area Rapid Transit), RER local qui dessert les villes voisines et l'aéroport international, le Caltrain (autre train de banlieue) et le vaste réseau de bus desservant presque toutes les localités de la Bay Area.

Les forfaits

- Il existe plusieurs types de forfaits utilisables sur tous les transports intra-muros MUNI (hors BART, Caltrain et bus régionaux donc).
Ces passes sont assez intéressants, surtout si vous prenez le cable car, dont le moindre trajet coûte 7 $ !

Attention, il existe une grosse différence de prix entre les formats papier et numérique de ces forfaits. Pour économiser, optez pour l’appli MUNI Mobile.

Voyagez moins cher avec l’appli MUNI Mobile

Un super plan à condition d’avoir un smartphone. Pour encourager les utilisateurs des transports en commun à délaisser le papier, les tarifs sont bien plus avantageux si vous utilisez la version numérique.

- Télécharger l’application gratuite MUNI Mobile sur votre téléphone.

- Pour créer un compte, il faudra renseigner votre nom, une adresse mail ainsi qu’un numéro de téléphone local. Entrez simplement votre numéro de portable même si le format ne correspond pas (aucune importance tant qu’il y a assez de chiffres pour remplir les cases). Au moment de renseigner votre code postal (zip code), il faut entrer le code de la ville : 94101.

 Ouvrir l’onglet Tickets puis Buy tickets. Choisissez votre billet, entrez vos coordonnées bancaires et une fois le ticket acheté, vous n’avez même pas à le faire valider. Il faut simplement présenter votre téléphone en cas de contrôle.

Clipper Card

Si vous n’avez pas de smartphone, ces forfaits sont aussi disponibles sur une carte magnétique, appelée Clipper Card. Celle-ci coûte 3 $ à l’achat et est rechargeable. Attention, le 1-day pass (sans cable car) n’est disponible que sur l’appli MUNI Mobile. On peut charger un forfait dessus ou simplement une certaine somme et la carte est débitée du montant du trajet à chaque passage aux bornes électroniques. Elle inclut automatiquement les transfers et affiche votre crédit.

Avantage supplémentaire, elle est acceptée sur le BART, le Caltrain, le San Francisco Bay Ferry et les bus interurbains (évidemment, les passes n’incluent pas ces modes de transport).

On peut l’acheter à l’aéroport, dans les stations BART et MUNI et aux guichets SFMTA et dans de nombreux magasins, pharmacies et supermarchés de la région (Walgreens, Whole Foods...).

Tarifs des tickets Muni Mobile et Clipper Card

  • one-way ticket : 2,50 $.
  • 1-day pass (sans cable car) : 5 $ (n’existe que sur l’appli MUNI Mobile).
  • single Ride Cable car : 7 $.
  • 1-day passport (avec cable car) : 12 $.
  • 3-day passport (avec cable car) : 29 $.
  • 7-day passport (avec cable car) : 39 $.

Les forfaits version papier

Les MUNI pass existent aussi en version papier mais coûtent alors bien plus cher : 1 jour (23 $), 3 jours (34 $) et 7 jours (45 $) consécutifs. On ne voit pas tellement l’intérêt de payer plus cher, mais on vous donne l’info au cas où.

City Pass

Autre option, le CityPass.

Les cable cars

Lancés en 1873, classés Monuments historiques, les cable cars n’ont pas de moteur - juste une batterie pour l'éclairage. Ils sont tractés le long des rails par des câbles. Pour s’arrêter, le conducteur n’a qu’à lâcher prise. Dans les descentes, il se laisse glisser en roue libre, ne se servant que du frein à main.

Aujourd'hui, il ne reste que 3 lignes et une quarantaine de cable cars.

Le cable car commence à fonctionner vers 6h du matin et et fait son dernier voyage vers 0h30. Départ toutes les 6-15 mn en moyenne, avec parfois quelques sautes d'humeur...
Billet à l'unité : 7 $, sans possibilité de transfert (à l'inverse des autres transports MUNI), en vente dans les kiosques aux terminus ou à bord (prévoir le montant exact). Mieux vaut donc acheter un pass si vous comptez le prendre plusieurs fois.

Attention, l'attente est parfois longue aux terminus des lignes, car c'est une véritable attraction touristique ! Aux heures de pointe, certains cable cars sont tellement pleins qu'ils ne prennent pas de passagers supplémentaires aux arrêts.

Les autres transports en commun MUNI

Trajet à 3 $ (1,50 $ pour les 5-18 ans et plus de 65 ans) pour les parcours urbains, quel que soit le mode de transport ; l'appoint est nécessaire.
Le billet donne droit aux correspondances gratuites dans un délai de 90 mn, sauf pour les cable cars. Rien n'empêche d'l'utiliser ce transfer pour le trajet retour si la validité n'est pas dépassée. Pour le vérifier, regardez l’heure indiquée par la déchirure en bas du billet.

- Les autobus et trolleybus offrent la desserte la plus complète.

- Le métro urbain – à ne pas confondre avec le BART – est à la fois aérien et souterrain. Il compte 5 lignes. Il est pratique et rapide pour se rendre directement à Mission, Castro, Lower Haight, au Golden Gate Park ou jusqu’à Ocean Beach.

- Le tramway historique est composé de vieux wagons de tramways de l’entre-deux-guerres. Il comporte 2 lignes. La F relie l’Embarcadero à Castro en descendant Market Street, avec des passages toutes les 5-10 mn en journée.

Le BART

Le BART, ce RER local, assez confortable, compte 5 lignes qui desservent une bonne quarantaine de stations, réparties dans un rayon de 50 km au sud-ouest et à l'est de la baie. Il traverse en souterrain le centre de San Francisco dans l’axe de Market Street, puis continue vers Mission et jusqu’à l’aéroport. Dans le sens inverse, il permet de gagner aisément Oakland et Berkeley.

Il fonctionne de 4h (6h le samedi, 8h le dimanche) à minuit. Fréquence : toutes les 15-20 mn.

On achète son billet dans les distributeurs automatiques des stations. Les tarifs varient, entre 2 (courtes distances) et 10 $ environ (du centre-ville à l’aéroport par exemple).
Si vous n'avez pas l'appoint, on ne vous rendra pas la monnaie. Cela dit, conservez le ticket pour le prochain trajet : vous ajouterez la somme nécessaire et vous ne perdrez donc pas le crédit restant. Certains distributeurs, plus pratiques, acceptent les cartes de paiement.

Enfin, on le répète, le Muni passport et le CityPass ne donnent pas accès au BART ; en revanche, on peut utiliser sa Clipper Card.

Voyage San Francisco

Bons Plans Voyage San Francisco

Services voyage



Forum San Francisco

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport San Francisco

Vos discussions préférées du forum Transport San Francisco

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces San Francisco

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus San Francisco

Agenda San Francisco

San Francisco Les articles à lire