Activités, sports et loisirs Saint-Barthélemy

Plages et activités nautiques

Sur 32 km de côtes s’étendent 16 plages, souvent fort belles. Si leur accès est public, il est parfois un peu caché entre les hôtels et villas, notamment à Saint-Jean et Lorient. Mais à l’Anse de Colombier, superbe et accessible seulement à pied, la nature reste intacte !

On distingue les plages au vent, à l’est, plus exposées aux vagues et malheureusement de plus en plus souvent sujettes à des échouages de sargasses, et les plages sous le vent, à l’ouest, mieux abritées du ressac comme des algues.
Sur les plages les plus touristiques, ces dernières sont souvent ramassées tous les jours, même si le problème de leur stockage et élimination reste irrésolu. Le nudisme est toléré sur les plages de Salines et du Gouverneur. Fumeurs, utilisez les canettes recyclées en cendriers (accrochées aux accès) pour déposer vos mégots !

De nombreuses activités nautiques sont possibles à Saint-Barthélemy. La plongée de surface est sûrement l’une des plus accessibles avec des lieux comme l’Anse de Colombier, Shell Beach, Saint-Jean également, ou encore Marigot, dans la réserve marine. On peut y voir notamment des langoustes, des poissons-coffres, des requins-nourrices (inoffensifs mais parfois imposants) et pas mal de tortues carettes (ou caouannes).

Plongée sous-marine et réserve marine

Saint-Barth et les îles voisines de Saint-Martin et Anguilla représentent la partie émergée du banc d’Anguilla, une plateforme sous-marine de faible profondeur (40-60 m) étendue sur 4 650 km². Une particularité géographique qui a permis à la zone d’échapper en grande partie à la pêche industrielle destructrice. Autre avantage, la ciguatera (intoxication alimentaire due à une micro-algue et véhiculée par la chair du poisson) est très présente dans la zone, limitant aussi la pêche de proximité : un bienfait pour la préservation des poissons !

Cela étant, dès 1988, le Woods Hole Oceanographic Institute américain attira l’attention sur la fragilité et les risques d’une dégradation rapide des fonds marins de Saint-Barth en raison du développement touristique rapide. Les pouvoirs publics se penchèrent sur la question et, en 1996, une réserve naturelle marine vit le jour. Étendue sur environ 1 200 ha, elle réunit 5 zones de protection, situées dans la baie de Grand-Cul-de-Sac et à Petite-Anse (toutes 2 en protection renforcée), autour de la baie de Colombier, ainsi que de plusieurs des 17 îlots entourant l’île principale : Grands-Îlets, Pain-de-Sucre, Fourchue, Frégate et Toc-Vert. La plupart des formes de pêche sont ici interdites (notamment de la langouste), de même que la collecte de coquillages et de coraux, et la pratique des sports nautiques motorisés (seabob inclus). Dans les secteurs classés en protection renforcée, il est même impossible de plonger et de pratiquer toute forme de pêche. On applaudit ! Des corps-morts ont été installés pour éviter les ravages causés par les ancres, avec limitation de la taille des bateaux autorisés à s’y amarrer et de la durée de stationnement.

2 types de milieux font l’objet d’une attention particulière :

- les récifs coralliens, de type frangeant (qui bordent les côtes). La variété de coraux est importante, mais le réchauffement et les cyclones ne font rien pour favoriser leur croissance... ;

- les herbiers de phanérogames marines, que l’on observe sur les fonds sableux et au large des récifs. Constituant des zones de nurserie pour les juvéniles de nombreuses espèces, ils doivent être préservés des dégâts provoqués par les ancres des bateaux.

En plongée, des règles spécifiques s’appliquent : il est ainsi obligatoire notamment de porter un gilet stabilisateur pour éviter d’endommager les coraux en palmant et interdit d’avoir des gants ou de nourrir les poissons pour les attirer. L’usage des lumières artificielles doit être limité et contrôlé.

Si on pouvait craindre des destructions après le passage d’Irma, les fonds ont en fait peu souffert, à l’exception de certains massifs coralliens. Les herbiers ont repris du poil de la bête et les tortues sont à nouveau au rendez-vous. Il y a même un avantage à plonger à Saint-Barth actuellement : moins de monde qu’avant !

Quand plonger à Saint-Barthélemy ?

La meilleure période s’étend de mi-avril à fin août, avant d’entrer dans le dur de la période cyclonique. Heureux plongeurs, cela correspond à la basse saison touristique...
En hiver, pendant la saison « sèche », les alizés atteignent souvent force 4 ou 5, ce qui, avec les fronts froids, tend à perturber la houle et agiter les fonds sableux, réduisant la visibilité.

On répertorie une quarantaine de sites autour de Saint-Barth, dont 22 dans la réserve, plus riche en faune (profondeur maximale : 30 m).
Au programme : massifs coralliens, grottes, canyons et 4 épaves, toutes proches de Gustavia. Parmi les espèces les plus fréquentes, citons les raies léopards et pastenagues, les requins dormeurs, les langoustes, les cigales de mer (3 espèces), les tortues imbriquées, les barracudas, tarpons et mérous de Nassau, les carangues, murènes vertes, capitaines, balistes, anges, poissons-coffres, etc. Les plongées de nuit permettent d’observer tortues, requins en chasse et plancton.
Certains opérateurs proposent en outre d’aller plonger à Saba (2h de traversée), une petite île néerlandaise réputée pour la richesse de ses fonds.

- Une taxe de 2 € par plongée est perçue pour la réserve.

  • Agence territoriale de l’Environnement : petit bureau sur le port de Gustavia, près de la capitainerie.
  • Coral Restoration St Barth : Cet organisme de préservation du corail fondé par un ancien pêcheur autodidacte fait beaucoup pour la réserve naturelle en réimplantant du corail sur les récifs endommagés. Un appel (financier) à l’aide est lancé !

Randonnée

Seules 2 balades sont possibles en solo : depuis Petite-Anse ou Colombier jusqu’à la plage sauvage de Colombier (20-30 mn) et, s’il n’a pas plu (terrain glissant), vers les piscines naturelles de Grand-Fond en longeant la plage de galets. Ces dernières étant malheureusement très abimées par les échouages de sargasses, on peut essayer de trouver quelqu’un pour se faire indiquer les autres piscines naturelles situées sur la côte extrême-orientale de l’île, au-delà du Toiny. Elles sont difficiles à trouver sans passer par un terrain privé, mais encore intactes et superbes !

Voyage Saint-Barthélemy

Bons Plans Voyage Saint-Barthélemy

Services voyage



Forum Saint-Barthélemy

Voir tous les messages
Activités et visites

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Activités et visites Saint-Barthélemy

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Saint-Barthélemy

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Saint-Barthélemy

Agenda Saint-Barthélemy

Saint-Barthélemy Les articles à lire