Activités, sports et loisirs Rome

Musées, sites et monuments

Pour se faciliter la vie et l'accès aux sites, il est possible réserver ses billets pour les musées du Vatican et d'acheter un pass spécial Rome :

Les horaires

La haute saison touristique s’étend de mars à juin et de septembre à mi-novembre. La Ville Éternelle étant une étape incontournable du circuit européen classique, il faut s’attendre, durant ces périodes, à des queues aux allures de manifs devant les principaux monuments ! Par conséquent, venir tôt ou tard (comme au Forum ou au Vatican où les groupes sont plutôt matinaux).
Il vous faudra pour certains sites réserver à l’avance, comme pour la galleria Borghese (résa d’une durée de 2h obligatoire). Il y a aussi toutes les petites combines qui évitent la crise de nerfs ou le découragement devant les files d’attente. Par exemple, on ira chercher son billet pour le Colisée à la caisse du Palatin ou à celle du Forum... car il s’agit d’un ticket combiné ! Il y a généralement beaucoup moins de monde, ce qui permet d’accéder au Colisée en un temps record, car les visiteurs munis de billets ne sont pas tenus de faire la queue à la billetterie.
LE MIEUX, SI VOUS EN AVEZ LES MOYENS, C’EST DE RÉSERVER EN LIGNE, MALGRÉ LE SURCOÛT QUI EST LOIN D’ÊTRE NÉGLIGEABLE, CAR IL S’APPLIQUE SUR CHAQUE RÉSERVATION EFFECTUÉE ET POUR CHAQUE PERSONNE.
Exemple, vous réservez une visite guidée des souterrains et du belvedere au Colisée pour une famille de 2 parents et 2 ados, il vous en coûtera quand même 16 € de frais de résa en ligne.

Par ailleurs, les intéressants pass, qui font souvent office de coupe-file (mais pas toujours), s’achètent dans les points d’informations touristiques ou sur les sites eux-mêmes...

Les tarifs

La plupart des tarifs demeurent élevés. Et, de plus en plus, les nombreuses expositions temporaires (été comme hiver !) viennent gonfler le prix d’entrée.
Heureusement, les fameux pass (billets combinés) offrent d’appréciables gratuités et réductions, tout en permettant justement d’échapper aux surcoûts occasionnés par les expositions temporaires. On les achète dans les musées et dans les différents points d’informations touristiques de la ville, mais aussi sur le site de l’office de tourisme.

La Mia Appia Card (10 €, 12 € si on l’achète en ligne) est une nouvelle carte d’abonnement valable 1 an, qui donne un accès illimité aux monuments de la via Appia Antica.

- Le Roma Pass 72h (38,50 € ; valable 3 jours) est une option intéressant car il permet d'entrer gratuitement dans 2 musées ou sites archéologiques au choix, offre des tarifs préférentiels pour tous les autres, et donne un accès illimité à tout le réseau de transport urbain pendant sa validité.
Attention si vous optez pour cette carte lors d'un week-end prolongé : choisissez plutôt un séjour du vendredi au dimanche car, la plupart des musées et sites étant fermés le lundi, votre carte ne serait pas forcément amortie pour un séjour du samedi au lundi.
Au demeurant, ni ce pass, ni aucun autre d’ailleurs, ne s'applique aux musées du Vatican (l'entrée du Vatican est gratuite le dernier dimanche du mois... mais c’est bondé !).

Activez votre pass le matin, car si vous l’entamez en milieu de journée ou, pire, le soir, cela vous décompte quand même la première journée ! Cette carte demeure aussi un coupe-file bien appréciable (par exemple pour le Colisée), mais elle ne vous dispense pas partout de faire la queue pour retirer votre ticket.
Elle ne vous dispense pas non plus de réserver votre entrée dans les musées (moyennant 2 € de frais), et notamment à la galerie Borghèse pour laquelle la réservation est obligatoire.

La carte Roma Pass 48h (28 €) fonctionne de la même façon mais pour 48h seulement et permet d’entrer gratuitement dans un seul musée (et non deux comme le pass précédent).

Les jeunes de moins de 18 ans ressortissants ou non de l'Union européenne (ça dépend des sites) bénéficient de la gratuité dans les musées de la ville. Les réductions étudiantes sont peu fréquentes, mais le demi-tarif est souvent appliqué pour les 18-25 ans.
Parfois des réductions pour les enseignants, à condition de présenter une carte de l’année en cours.

Enfin, pour les Parisiens, dans le cadre d'un jumelage entre les municipalités de Paris et de Rome, certains musées municipaux sont gratuits ou presque sur présentation d'une pièce d'identité sur laquelle figure l'adresse.

Spectacle

- Important : Trova Roma, le supplément du quotidien La Repubblica, contient sur une page culturelle, véritable mine d’infos sur les spectacles du moment.

Le théâtre

Les Romains amateurs de théâtre n'affectionnent guère les nouveautés, aussi sont-elles rares. À l'affiche, on retrouve surtout les productions classiques - dont certaines sont jouées au teatro Argentina, une ancienne salle d’opéra où se produisent les incontournables Pirandello et autres Goldoni.
Les amateurs de théâtre italophone désireux de voir autre chose que des classiques consulteront le programme du teatro Vittoria, dans le quartier du Testaccio.

L'opéra

De grands opéras populaires, joués dans la salle du teatro dell'Opera, attireront les amateurs d'art lyrique.

Les concerts de musique classique

La scène musicale romaine, contrairement à certaines idées reçues, n’est pas des plus brillante. Les salles, peu nombreuses, ont une acoustique qui laisse souvent à désirer et les formations orchestrales n’arrivent pas à la cheville des grands orchestres allemands, notamment.

Une salle fait néanmoins la fierté de la ville. Il s'agit du magnifique auditorium Parco della Musica. C'est là que se produit désormais la fameuse Accademia nazionale di Santa Cecilia. Plusieurs salles accueillent les concerts, en petite ou grande formation, de l'orchestre le plus couru de Rome et doté du programme le plus riche. L'auditorium est entouré de restos et bars branchés.
L'orchestre de la RAI se produit régulièrement à l'auditorium del Foro Italico mais aussi au teatro Olimpico. Il en va de même pour l'Accademia filarmonica romana. L'été, des concerts sont donnés dans les cours des palais, mais aussi dans les ruines antiques (thermes de Caracalla notamment) et sur les berges du Tibre.

On peut aussi écouter de la musique sacrée, ou même profane, dans les églises, particulièrement dans celle de Sant' Ignazio di Loyola, et dans les basiliques (le 5 décembre, à Saint-Pierre, l'orchestre de la RAI donne un concert en présence de Sa Sainteté).
Enfin, le magnifique oratorio del Gonfalone propose des concerts de grande qualité. C’est également l’unique occasion de le visiter et d’en admirer les splendides fresques.

Les concerts de rock, de jazz...

Les endroits ne manquent pas, aussi nous contenterons-nous de vous donner quelques pistes. Sachez, tout d’abord, qu’il vous faudra parfois acheter une carte de membre (tessera) avant de payer, éventuellement, un droit d’entrée supplémentaire.

- Dans le quartier du Testaccio, le Villaggio Globale, grande salle de concerts aménagée sommairement dans un ancien abattoir, est très réputé.

- Sinon, il y a aussi le Forte Prenestino, ancienne prison vibrant désormais au son des concerts rock.

- Les amateurs de jazz, en dehors de la période du Roma Jazz Festival, trouveront leur bonheur au Palladium, à l’Alexander Platz, ou bien encore à la Casa del Jazz.

- Pour le blues, ça se passe au Big Mama.

Voyage Rome

Bons Plans Voyage Rome

Services voyage



Forum Rome

Voir tous les messages
Activités et visites

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Activités et visites Rome

Vos discussions préférées du forum Activités et visites Rome

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Rome

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Rome

Agenda Rome

Rome Les articles à lire

« Week-end à Rome, tous les deux sans personne » chantait Étienne Daho. De Rome à...