Où manger, gastronomie et boissons Porto Rico

Cuisine

La cuisine portoricaine puise dans ses origines hispaniques. Riz, haricots rouges, bananes plantains sont ici très appréciés. Et certaines recettes communes à tout le monde latino sont bien implantées, comme les emblématiques chicharrones (couenne de porc frite) et le lechón (cochon de lait).

Vous en aurez déjà conclu, surtout si vous connaissez la région, que les légumes ne sont pas à la fête… Protéines et féculents tiennent ici le dessus du pavé. Vous retrouverez souvent un goût semblable : celui de l’adobo ou du sofrito, deux mélanges d’épices utilisés dans d’innombrables préparations (l’adobo pour mariner les viandes).

Au petit déj, vous pourrez opter entre le breakfast à l’américaine et les versions plus locales. On ne s’y attend pas forcément, mais les Portoricains adorent l’avena, le porridge de Quaker Oats...

Pour les fringales rapides, les fast food. La plupart des grandes enseignes américaines sont là, en nombre et à des prix comparables - la plupart du temps avec servi-carro (service au volant).

Reste que, pour un prix à peine supérieur, mieux vaut les bons sandwiches toastés à la conque ou au poulpe frais des cafés de comida criolla. Plus simple encore : une empanadilla, un chausson frit fourré de viande ou de fruits de mer. Les Portoricains adorent les soupes : aux haricots noirs, de poisson, au poulet et au riz, avec morceaux de citrouille et/ou de yautia (taro), aux pois chiches et pieds de cochon…

Produits de la mer

Les fruits de mer sont bien représentés. Le poisson est souvent préparé à l’ail, ou dans une sauce « créole » à base de tomate, oignons et poivron.

Au menu, le plus souvent : chillo (vivaneau), marlin, dorado (mahi mahi), pulpo et, pour faire luxe, la langouste. Les bacalaitos sont la version locale des accras de morue, préparés sous forme de petites galettes épaisses.

Autres options pour débuter un repas : une salade de conques (carruchos), de poulpe ou de crevettes (camarones). En plat principal, ces dernières sont souvent préparées à la bière. Mentionnons aussi la cazuela de mariscos (fruits de mer « au pot ») et l’asopao, à mi-chemin de la soupe et du ragoût, avec un fond de riz dans un bouillon où baignent fruits de mer, poulet ou porc. Un de ces plats costauds qui dispensent du repas suivant…

Le week-end, dans les restos de la côte sud, on commande un arroz con jueyes, un riz frit au crabe, ou un salmorejo de jueyes (sorte de ragoût, de crabe également).

Viandes

Les viandes sont souvent frites, à l’instar de cette étonnante carne frita, des dés de viande de porc (cerdo) jetés dans un grand bain d’huile bouillonnante. Chaud, chaud, chaud... Et nourrissant, là encore.

Le porc est aussi très apprécié en brochettes ou en côtelettes (chuletas) - elles aussi souvent frites ! Le poulet est de tous les repas, ou presque : en chicharrones (mariné avec citron vert et ail, puis frit), simplement grillé, avec oignons et/ou piments.

Si vous êtes véhiculé, faites escale dans l’une des nombreuses lechoneras et pavechoneras de Guavate, sur la route 184. Les premières sont spécialisées dans le cochon de lait, les secondes dans la dinde, tous deux cuits à la broche. Pour les amateurs : le mondongo, des tripes de bœuf aux pieds de porc salés cuisinés avec pois chiches, pommes de terre, bananes plantains et toutes sortes d’autres légumes et herbes aromatiques.

Fruits et autres desserts

Les Portoricains sont des grands fanatiques de bananes plantains. Il y a les tostones (frites à l’ail et au sel), les amarillos (bananes jaunes plus douces) et les incontournables mofongos (servies en écrasé). Elles peuvent être évidées et farcies (rellenas) de choses diverses et variées. Essayez, à l’occasion, de goûter au yucca (souvent préparé à l’escabèche), au chayote (christophine) et au fruit de l’arbre à pain. Ce dernier peut aussi être préparé en tostones.

Ne passez pas à côté des fruits tropicaux. Les mangues atteignent une sacré taille. La plupart font de bonnes tartes - qui peuvent aussi être garnies de potiron ou de patate douce. Citons également le polvo de amor (« poudre d’amour »), de la chair de noix de coco caramélisée, et le budín de pasas con coco, une sorte de pain perdu aux raisins et coco.

Les Portoricains ont la dent sucrée. On trouve presque partout le dulce de leche, flan au caramel (à la vanille, ou avec du coco confit), pâtisseries à la crème colorée et glaces au coco, à la piña (ananas) ou à la vanille (vendeurs à tous les coins de rue à San Juan).

Boissons

Une agua fresca ? Ce n’est pas de l’eau fraîche, détrompez-vous, mais de la glace pilée recouverte de sirop pour se désaltérer (ou se donner encore plus soif !) par une chaude journée. Toutes sortes de parfums sont proposées.

Les batidos (milk-shakes) et la piña colada, alcoolisée ou non, sont incontournables. Curieux ? Essayez aussi le maví, une boisson tirée de l’écorce de l’arbre du même nom. Ceux qui connaissent la root beer américaine ne seront pas totalement dépaysés.

Voyage Porto Rico

Bons Plans Voyage Porto Rico

Services voyage



Forum Porto Rico

Voir tous les messages
Restos et gastronomie

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Restos et gastronomie Porto Rico

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Porto Rico

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Agenda Porto Rico