Cuisine, gastronomie et boissons Paraguay

Cuisine

La cuisine paraguayenne ressemble à celle de l’Argentine, tout en étant parfois plus fine. On retrouve les impressionnantes pièces de bœuf et de porc grillées, appelées parilladas. La viande, souvent d'origine bovine, vient en majorité de la région rurale du Chaco. Les parilladas sont accompagnées d’une sauce à la tomate et aux poivrons, les escalopes panées (milanesas), les tripes (tripa gorda, chinchulines), la confiture de lait (dulce de leche), les petites tourtes, appelées empanadas, au jambon, au fromage, au poulet ou encore à la viande hachée, etc.

La base de la cuisine paraguayenne est le maïs sous toutes ses formes.

Pour manger, on se rendra dans des restaurants, des brasseries (confiterias) ou des snacks.

Spécialités locales

- Le fromage (queso paraguayo) est un peu semblable à de la tomme. On peut le manger nature ou accompagné de dulce de leche (confiture de lait) ou de batata (patate douce). À noter que le dulce de leche est un des mets les plus banals et les plus consommés au Paraguay, alors qu’en France, il fait partie des produits d’épicerie fine. Il s’utilise comme une confiture ou une pâte à tartiner et se mange aussi bien avec du sucré que du salé.

- Le manioc (mandioca) qui fait office de pomme de terre et parfois de pain dans les régions les plus pauvres.
- Le steak de bœuf, dit lomito, que l’on trouve tel quel ou en sandwich. Le sandwich de lomito que l’on déguste souvent completo (avec un œuf, du jambon, de la salade et de la tomate) est un peu le hamburger local.
- Les chipas, des petits pains au fromage et aux graines vendus très fréquemment dans la rue et parfois en boulangerie. Ils sont particulièrement délicieux lorsqu’on les déguste chauds. Pour l’anecdote, lorsque vous prenez le bus pour de longs trajets, des vendeurs de chipas y montent pour quelques minutes toutes les heures afin de vous proposer une collation.
- Le paraguaya mascada est une tourte de manioc et de viande.
- La sopa paraguaya n’est pas une soupe, mais une sorte de petit soufflé ou de tourte, à base de farine de maïs, de fromage frais et d'oignons. Lorsqu’on lui retire les oignons, elle devient de la chipa guazú, une tourte de maïs frais. Ce n’est pas mal, mais un peu bourratif.
- Le surubi est un poisson de rivière préparé avec différents accompagnements.
- Le mbeyú est un pain à base de fécule de manioc et de fromage.

- Si pour les voyageurs venus de loin, la confiture de goyave - mermelada de guayaba - a quelque chose d’exotique et d’inhabituel, c’est en fait la confiture la plus ordinaire que l’on puisse trouver au Paraguay.

Boissons

- En général, on vous servira de l’eau minérale gazeuse ou plate (agua mineral con gas ou sin gas) ou des sodas (gaseosas) tels que le Coca-Cola ou le Pilm. Ce qui vaut vraiment le coup, ce sont les jus de fruits pressés - jugos (et non pas zumos comme en Espagne). On en trouve pour tous les goûts : orange (naranja), goyave (guayaba), fraise (frutilla), mangue (mango), pêche (durazno), etc.

- Le Paraguay, comme beaucoup de pays d’Amérique latine, possède sa bière locale : la Baveria. Plus goûteuse que la Quilmès argentine, elle a pourtant un inconvénient, elle peut facilement provoquer un bon mal de tête. On peut aussi boire de la Pilsen Dorada ou Pilsen Blanca qui est de qualité inférieure. La bière est, la plupart du temps, servie dans des chopes refroidies.

- Il ne faut pas non plus oublier la caña, un alcool fait à base de canne à sucre et de miel qui s’apparente à du rhum. Il existe aussi une version non alcoolisée du jus de canne, appelé mosto.

Yerba mate

Mais ce qui fait l’originalité paraguayenne en matière de breuvage, c’est la boisson nationale à base de yerba mate (aussi appelée thé des jésuites), héritée des Indiens guaranis. Si les Argentins consomment aussi cette boisson à base de plantes, les Paraguayens la dégustent sous des formes plus variées. Lorsque l’on mélange ces herbes à de l’eau très chaude, on obtient du mate ; quand on y ajoute de l’eau très froide, on boit du tereré. On y ajoute parfois des plantes médicinales (yuyos) vendues par des herboristes ambulants qui pilent et mélangent les herbes dans la rue.

Le récipient (que l’on appelle aussi mate) utilisé au Paraguay est en corne ou en bois et de forme allongée ; il diffère du pot argentin qui est rond et plus petit.

On notera qu’au Paraguay la paille munie d’une petite passoire qui sert à filtrer l’herbe est un bombillo tandis qu’en Argentine, on dit bombilla. On peut répertorier plus de 30 sortes de yerba mate différentes dans les rayons des supermarchés.

Voyage Paraguay

Bons Plans Voyage Paraguay

Services voyage



Forum Paraguay

Voir tous les messages
Restos et gastronomie

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Restos et gastronomie Paraguay

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Paraguay

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Agenda Paraguay

Paraguay Les articles à lire