Traditions et coutumes Norvège

- Le civisme fait partie des vertus nationales : tous les citoyens respectent les règles. Pas question d’utiliser un passe-droit ni de profiter d’un piston. On ne resquille pas dans les files et, à la campagne, bien des maisons ne sont pas fermées à clé. Le week-end, des bénévoles patrouillent dans les rues pour prévenir conflits ou bagarres et traquer les incivilités.

- La parité absolue hommes-femmes n’est pas qu’une intention pieuse. La législation s’est dotée de moyens volontaristes pour la faire respecter, tant au gouvernement que dans les conseils d’administration. Il n’est pas rare que ce soit le papa qui prenne le congé parental à la naissance d’un enfant.

- L’âge de la retraite est fixé à 67 ans, mais elle peut être anticipée à partir de 62 ans. Les employés peuvent travailler jusqu’à 70 ans.

- Le citoyen norvégien peut d’un simple clic de souris prendre connaissance du contenu de la déclaration d’impôts de son voisin ! Cette règle de la transparence se retrouve à tous les échelons de la société.
Résultat : en cas de soupçon de connivence, de favoritisme ou de corruption, un homme (ou une femme) politique est tenu(e) de démissionner sur-le-champ.

- Les propos « sur la pluie et le beau temps » pour meubler une conversation sont plutôt rares, car la météo est tellement changeante que c’en est presque inutile. Hiver comme été les Norvégiens endurent des conditions extrêmes. Dès son plus jeune âge le Norvégien prend l’habitude d’intégrer les phénomènes météo dans l’organisation de son activité.

- L’expression « Boire un petit coup » ne fait pas partie du vocabulaire norvégien. C’est plutôt « Tout ou rien ». Le mot « apéritif » n’a pas cours. Toutes classes d’âges confondues, consommer de l’alcool implique de se torcher sans restriction. Les soirs de week-end, à la différence de la semaine où la sobriété est de rigueur, il n’est pas choquant de voir une grande partie de la population tituber en attendant le taxi qui la ramènera à la maison.

- Très nationalistes, les Norvégiens ont tous et toutes un bunad dans leur placard. Il s’agit du costume traditionnel que l’on sort pour les événements familiaux et la fête nationale. Il date du XIXe siècle et se compose d’un chemisier blanc, d’un foulard et d’une veste de laine sur une longue jupe avec un tablier pour les dames, et d’une veste sur un pantalon court avec hautes chaussettes pour les hommes.

Savoir-vivre et coutumes

Les pays scandinaves, très modernes, toujours à l’affût des dernières nouveautés et très influencés par le monde anglo-américain, sont cependant très attachés à leurs traditions. C'est pourquoi, par exemple, Noël et toutes les coutumes qui s'y rattachent y tiennent toujours une place aussi importante (d'ailleurs, attention ! TOUT est fermé le 24 après-midi, le 25 et le 26 décembre).

Les baignades

Dans les fleuves, les torrents ou la mer, 2 conditions impératives sont à respecter : ne pas y rester plus de 5 à 10 mn et surtout ne pas nager, ne serait-ce que 2 ou 3 brasses, sans avoir pied.

Le sauna

D'origine finlandaise, il existe différents genres de saunas. Dans les villes, il y a les saunas des hôtels et des motels, les saunas publics, les saunas dans les immeubles d'habitation, les saunas privés, ou appartenant à des clubs. À la campagne, les fermes et les maisons de vacances ont leurs saunas situés au bord de l'eau. On en trouve souvent dans les campagnes et même dans les AJ.

Le but du sauna est d'activer la circulation du sang par alternance du chaud et du froid.
Un bain de sauna ne doit jamais constituer une compétition d'endurance. Cela peut éventuellement varier, mais dans la majorité des cas, on y entre nu.

La petite cabane dans la nature

Les Norvégiens partent en hyttetur (escapade dans la cabane en pleine nature). Ces petites « résidences secondaires » étaient à l'origine de coquets petits chalets en bois au confort rudimentaire et le plus souvent perdues dans des coins de nature superbes ; ces chalets rudimentaires existent toujours, mais ils tendent à gagner de plus en plus en confort. Les Norvégiens s'y réfugient le week-end ou pendant les vacances. Si Oslo vous semble désert à Pâques, par exemple, c’est tout simplement qu’à cette période ses habitants partent tous dans leur hytte et passent lesleurs journées sur les pistes de ski de fond.

L'égalité des sexes

Vous mettez les pieds sur un terrain où, depuis des décennies, les femmes, puis les gouvernements successifs, se battent pour instaurer l'égalité des sexes. On le remarque notamment à la composition des gouvernements ou assemblées, où l'on frôle régulièrement le moitié-moitié quant à la répartition des sexes. C’est le cas pour le nouveau gouvernement, en place depuis 2013.
Ces pays sont par ailleurs, depuis longtemps déjà, des adeptes de la discrimination positive, ayant adopté les quotas de représentation féminine en politique, favorisé l'emploi des sexes sous-représentés dans certaines professions.

Le klem

On ne se fait pas la bise. Pour une 1re rencontre, on se tend plutôt la main (en déclinant son prénom souvent).
En revanche, excepté dans le milieu professionnel ou d'affaires, une fois les présentations faites, ce sont les grandes accolades à l'italienne, auxquelles on mêle un joue-contre-joue. C'est ce qu'on appelle le klem. On échange aussi un klem entre amis, dans une famille, entre amoureux, pour se consoler, partager une bonne nouvelle...

La propreté scandinave

Dans tout le pays, propreté exceptionnelle des lieux publics (y compris les w-c), à de rares exceptions près.

En Norvège, il est de tradition d'ôter ses chaussures en entrant dans les maisons. Il n'est pas rare, lors d'une soirée, que les gens apportent dans leur sac une paire de chaussures plus élégantes et propres.

Les « Russ »

Durant les semaines précédant le 17 mai (fête nationale), on croise les « Russ ». À l'origine, le « Russ » était le bachelier qui, les examens terminés, fêtait « royalement » durant une semaine la fin de son parcours scolaire. Une tradition qui perdure et s'étend dans l'année, même si elle précède désormais les examens finaux...

... et la fête continue

Cette tradition d'arroser sérieusement les week-ends n'est pas réservée aux seuls « Russ ».

Enfants

L’enfant norvégien est un enfant-roi. Depuis les années 1970, le devenir des têtes blondes est au cœur de la politique de l’État-providence. Ils ont acquis des droits réels et le système éducatif mis en place vise avant tout à la formation de bons petits citoyens, tous égaux, responsables et respectés en tant qu’individus à part entière. Dans les cas de divorce, par exemple, la législation met l’accent avant tout sur l’intérêt de l’enfant.

Vous constaterez très vite en voyageant en Norvège que quasiment tout est fait et pensé pour eux :
- certains hôtels proposent l’été des tarifs pour les chambres familiales (2 adultes et 2 enfants de moins de 15 ans), à prix intéressants ;
- presque tous les w c publics disposent d’un espace pour changer bébé ;
- il n’est pas rare non plus de trouver des espaces permettant de les nourrir ;
- les ferries importants, les grands lieux publics et parfois même certains restos disposent d’espaces de jeux pour qu’ils puissent se défouler ;
- dans les villes, les transports en commun (bus et métro) sont en principe gratuits pour les enfants de moins de 6 ans et les poussettes ;
- enfin, dans les musées (voire les églises), il y a presque toujours un coin pour eux, avec jeux et atelier de dessin.

Voyage Norvège

Bons Plans Voyage Norvège

Services voyage



Forum Norvège

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Norvège

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Norvège

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Norvège

Agenda Norvège

Norvège Les articles à lire