Géographie et paysages Nicaragua

Plus grand pays d’Amérique Centrale (130 370 km²), le Nicaragua se paye le luxe d’être baigné par deux mers : océan Pacifique à l’ouest, où se multiplient les excellents spots de surf, mer des Antilles à l’est. Et comme s’il n’y avait pas assez d’eau, les plaines occidentales sont occupées par plusieurs grands lacs : l’immense lac de Nicaragua (8 270 km²) et le lac de Managua (1 040 km²) occupent à eux seuls plus de 7 % de la superficie du pays ! Ils ont valu au Nicaragua son surnom de « pays des lacs », donné par l’explorateur allemand Alexander von Humboldt.

Volcans

Le Nicaragua, comme l’ensemble de l’isthme centre-américain, a émergé au gré des éruptions engendrées par la subduction de la plaque des Cocos sous la plaque caraïbe. Le territoire est ainsi constellé de volcans : 25 en tout, alignés pour une bonne partie à l’ouest, le long de la cordillère des Marrabios.

Six sont actifs, dont le Cerro Negro, le plus jeune cône d’Amérique Centrale, apparu en 1850. Il a connu pas moins de 23 éruptions depuis cette date, la dernière en 1999. Des éruptions plus récentes ont eu lieu au Concepción (2007), l’un des deux volcans formant l’île d’Ometepe, au cœur du lac de Nicaragua, et au San Cristóbal, le plus haut volcan du pays (1 745 m), qui a encore fait pleuvoir des cendres en septembre et décembre 2012. Quant au célèbre Masaya, protégé dans le cadre d’un parc national, il est en activité quasi constante, même si l’on assiste surtout au dégazage de son cratère principal.

Tremblements de terre

Corollaire du volcanisme, les tremblements de terre sont réguliers, souvent imperceptibles, parfois dramatiques. León Viejo a été rasé en 1610 et Managua a bien failli succomber aussi en 1972. Les conséquences du séisme sont encore largement palpables aujourd’hui, avec des bâtiments restés en ruines - comme l’ancienne cathédrale, dont ne subsiste guère que l’élégante façade.

Végétation et cultures

Très sec, l’Ouest est marqué par une alternance de plaines broussailleuses.

Le centre-nord du pays, dans les régions de Matagalpa, Jinotega, Estelí et Somoto, est occupé par plusieurs cordillères d’altitude moyenne (2 438 m), mais au relief très accidenté. La région, nettement plus arrosée, se prête idéalement à la culture du café.

À l’est, les cordillères s’abaissent doucement jusqu’au littoral caraïbe, révélant une immensité de forêt tropicale encore relativement préservée. Soumise à des pluies diluviennes, souvent marécageuse, la région, baptisée Mosquitia, est marquée par l’embouchure de plusieurs grandes rivières navigables et une succession de vastes lagunes.

La lagune la plus connue est la Laguna de Perlas. Elle est scindée en deux immenses zones autonomes, patrie des dernières communautés amérindiennes du Nicaragua. Les Miskitos (environ 100 000 personnes), installés autour du río Coco, qui marque la frontière avec le Honduras, forment la communauté amérindienne la plus nombreuse.

Au large, quelques îles et îlots typiquement caraïbes invitent au farniente loin des foules. Les plus connus sont les deux Corn Islands (la plus grande accessible par avion).

Voyage Nicaragua

Bons Plans Voyage Nicaragua

Services voyage



Forum Nicaragua

Voir tous les messages
Climat

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Climat Nicaragua

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Nicaragua

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Nicaragua

Agenda Nicaragua