Où dormir, hôtels et hébergements Micronésie

Pour une idée des tarifs moyens, voir le budget en Micronésie.

Camping et bungalows

Il n’existe pas de camping officiel en Micronésie. Cela dit, il est possible de demander aux propriétaires terriens s’il est possible de s’installer (contre rémunération) sur leur terrain. À Chuuk, ce n’est guère adapté en raison de la densité de la population. Certains résidents campent aussi dans la forêt tropicale de Pohnpei, ou à Kosrae, mais l’humidité est telle qu’il peut être préférable de s’armer d’un hamac et d’une bâche de protection… En tout état de cause, où que vous campiez, ne laissez rien traîner : on est ici dans le Pacifique et tout ce qui traîne est fait pour être (ré)utilisé… par d’autres !

Un peu plus de confort ? Adressez-vous aux offices de tourisme de chaque île principale en leur demandant d’arranger un séjour en guesthouse. Il s’agit souvent de bungalows très simples sur pilotis, avec toit de palmes. Pas de sanitaires, mais un tuyau d’arrosage ou un bidon rempli d’eau (évidemment froide) à disposition… Parfois, il y a aussi un vieux réchaud à gaz qui risque de vous exploser au visage. Et, chaque matin (nuit ?) vous serez réveillés par les innombrables coqs qui hantent les villages.

Hôtels et resorts

Bon, d’abord une mauvaise nouvelle : n’espérez pas trouver ici d’auberge de jeunesse ou de backpacker : il n’y en a tout simplement pas. Des hôtels simples, oui, mais rarement très folichons… En ce qui concerne les adresses les plus économiques, on est avant tout dans le fonctionnel, avec un ménage parfois un peu aléatoire et un entretien qui l’est souvent tout autant (tout vieillit mal dans l’humidité constante). Oubliez le charme. Par contre, vous aurez droit presque partout à l’air conditionné, la TV, un frigo… et un dessus de lit à l’américaine type motel, bien kitch, qui brille !

Dans un style similaire, on trouve aussi quelques appartements avec cuisine.

Quelques établissements jouent la carte du traditionnel, avec des bungalows en bois avec salle de bains privée – comme toujours plus ou moins bien entretenus.

  • Yap Village View Hotel
    C’est le seul hôtel avec bungalows de Yap posé face à une plage et au récif, dans un village ; il a connu des jours plus fastes, mais l’adresse reste agréable et abordable pour se poser et s’oublier. Le proprio, Al Ganang, est un type sympa.
  • O’Keefe’s Waterfront Inn
    L’adresse est chère mais différente. Occupant une petite maison de bois bien entretenue, elle abrite juste 5 chambres pas géantes mais bien confortables, dans un esprit B&B. Le boss, Don Evans, un Américain de l’Iowa, ancien Peace Corps, est installé à Yap depuis 46 ans ! Non seulement il est sympa, mais c’est une vraie source d’information.

À Pohnpei, statut de capitale oblige, le choix est un peu plus étendu. Misez sur les adresses suivantes :

  • 7 Stars Inn
    Pour son accueil et sa propreté.
  • Yvonn’s Hotel
    Simple mais d’un bon rapport qualité-prix)
  • Pacific Tree Lodge Resort
    Une bien belle adresse à Kosrae, encore abordable pour la région, donnant sur la mangrove et avec kayaks à disposition !

La catégorie supérieure regroupe principalement des hôtels destinés aux plongeurs. Si leur état général varie, on est globalement assuré d’y bénéficier d’un confort à l’américaine – avec les approximations micronésiennes… La plupart proposent des forfaits incluant hébergement et plongées.

  • Blue Laggon Resort
    La référence absolue pour la plongée à Chuuk.
  • Manta Ray Bay Resort
    Reste la référence pour la plongée à Yap, même si les chambres et le matos ne sont plus de toute première jeunesse.
  • Ulithi Adventure Lodge
    Là, on est vraiment loin de tout : sur l’atoll d’Ulithi (dépendance de Yap), le 4e plus grand au monde. Le confort est simple mais l’expérience juste extraordinaire.

Voyage Micronésie

Bons Plans Voyage Micronésie

Services voyage



Actus Micronésie

Agenda Micronésie