Carte d'identité Mexique

- Organisation : Fédération des États-Unis mexicains ; 31 États plus un district fédéral, la ville de Mexico.
- Population :  environ 125 millions d'habitants.
- Superficie : 1 972 380 km².
- Capitale : Mexico.
- Langues : espagnol et 67 langues indiennes.
- Monnaie : peso mexicano.
- Régime : présidentiel.
- Chef de l'État : Enrique Peña Nieto (depuis juillet 2012). Prochaines élections en juillet 2018.
- Revenu par habitant : environ 9 700 US$.
- Taux de chômage : 4,9 % en 2013.
- Espérance de vie : 77 ans.

- Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco :

  • centre historique de Mexico et Xochimilco (1987) ;
  • cité préhispanique et parc national de Palenque (1987) ;
  • cité préhispanique de Teotihuacán (1987) ;
  • centre historique de Oaxaca et, dans les environs : les zones archéologiques de Monte Albán (1987), Mitla et Yagul (2010) ;
  • centre historique de Puebla (1987) ;
  • réserve de Sian Ka’an (1987) ;
  • ville historique de Guanajuato et mines adjacentes (1988) ;
  • ville précolombienne de Chichén Itzá (1988) ;
  • centre historique de Morelia (1991) ;
  • El Tajín, cité préhispanique (1992) ;
  • centre historique de Zacatecas (1993) ;
  • premiers monastères du XVIe s sur les versants du Popocatépetl, dont Huejotzingo et Tepoztlán (1994) ;
  • ville précolombienne d’Uxmal (1996) ;
  • zone de monuments historiques de Querétaro (1996) ;
  • Hospice Cabañas, Guadalajara (1997) ;
  • zone de monuments historiques de Tlacotalpán (1998) ;
  • zone de monuments archéologiques de Xochicalco (1999) ;
  • ville historique fortifiée de Campeche (1999) ;
  • ancienne cité maya de Calakmul, Campeche (2002) ;
  • paysages d’agaves et anciennes installations industrielles de Tequila (2006) ;
  • campus central de la cité universitaire de la Universidad nacional autónoma de Mexico (UNAM, 2007) ;
  • San Miguel de Allende et le sanctuaire de Atotonilco (2008) ;
  • Réserve de biosphère du papillon monarque (2008) ;
  • grottes préhistoriques de Yagul et Mitla, vallée de Oaxaca (2010).

Économie

Une économie dépendante des États-Unis

Deuxième économie d’Amérique latine après le Brésil, le Mexique est très dépendant de l’économie américaine, à qui elle réserve 80 % de ses exportations. La croissance s’est stabilisée en 2016 autour des 2 %. Pour fin 2017, le ministère mexicain des Finances est un peu plus pessimiste avec 1,5 % de croissance attendue. Cela est en partie dû au fait de l’élection de Donald Trump de l’autre côté du Río Bravo et surtout à sa volonté de mettre en place une économie protectionniste.

Le principal moteur de la croissance ayant été ces dernières années la forte demande domestique en biens de consommation mais également l’augmentation des transferts de fonds vers leur pays d’origine des travailleurs mexicains expatriés aux États-Unis.

Le Mexique au bon vouloir de Trump

Depuis 2016, le Mexique n’échappe pas aux facteurs qui ralentissent la croissance mondiale, comme l’effondrement du baril de brut. À cela s’ajoute l’élection de Donald Trump qui a entraîné la dévaluation du peso par rapport au dollar.

Sans compter la volonté de ce dernier de renoncer, voire carrément d’abroger l’Alena, le traité de libre-échange nord-américain, celui-là même qui étranglait les petits paysans mexicains tout en dopant les exportations des grandes entreprises vers les États-Unis.
Rajoutons à cela la construction du fameux mur, l’expulsion de 2 à 3 millions de sans-papiers et son projet de taxation sur les transferts d’argent des Mexicains vivant sur le sol américain. Une mesure qui aurait pour effet de ralentir considérablement les transferts d’argent, donc les rentrées de devises.

Une situation économique sur la sellette

Pour tenter de redresser la barre, la banque centrale mexicaine a été contrainte de relever ses taux d’intérêt. D’un autre côté, le gouvernement a sérieusement taillé dans le budget de l’État pour tenter d’enrayer la dette publique, tout en faisant les yeux doux au secteur privé. En mai 2016, le FMI accordait au Mexique un crédit sur 2 ans.
Le pays reste gangréné par le trafic de drogue et les cartels.

Malgré un taux de chômage officiel relativement peu élevé de l’ordre de 4 % (en fait l’économie parallèle emploierait près des deux tiers de la population active), le Mexique devrait néanmoins poursuivre le programme de réformes structurelles initié en 2012, notamment pour attirer les investisseurs étrangers dans des secteurs comme l’énergie ou les télécommunications. 2017 est donc sans conteste pour le Mexique l’année des négociations avec les États-Unis.

Bons Plans Voyage Mexique

Services voyage



Forum Mexique

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Mexique

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Mexique

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Mexique

Agenda Mexique

Mexique Les articles à lire

Mexico n’est pas une ville, ni même un univers : c’est l’une des plus grandes mégapoles...