Que faire, où sortir Marseille

Les calanques, de Marseille à Cassis

Le parc national du massif des Calanques et du cap Canaille (créé en en 2012) couvre une superficie totale de 158 100 ha (dont 90 % maritimes) autour de Marseille, Cassis et La Ciotat. Une idée qui était évoquée depuis 40 ans, seul moyen de protéger et de gérer durablement un territoire à la fois terrestre, marin et périurbain.
Mais, dans une société qui se réglemente chaque jour un peu plus, ne plus pouvoir pêcher ou plonger quand et où on veut, voilà qui inquiète encore une population qui profite, tout simplement, d’une fenêtre de liberté en ce lieu magique et sauvage...

Tout le monde a dans l’esprit des falaises blanches surplombant une mer caraïbe, à peine vêtues d’un zeste de végétation et colorées par d’anciens cabanons de pêcheurs (eh oui, la pêche y était autrefois l’activité principale !).
Aujourd’hui, les calanques accueillent jusqu’à 2 millions de visiteurs par an. Pour les découvrir, il faut circuler à pied ou en bateau (pour les périodes de fermeture du massif). Vous serez immanquablement conquis par la beauté de ce décor naturel, mais il se mérite et demande de marcher sous le soleil, sur des sentiers odorants et des pistes parfois difficiles.

Pour bien vivre ce petit paradis, ne dites jamais à un Marseillais que vous allez visiter les calanques de Cassis, malheureux, il se vexerait ! Même si certaines sont, il est vrai, géographiquement plus proches de Cassis, les calanques restent très majoritairement sur le territoire de la commune de Marseille (8e et 9e arrondissements). À l’exception, donc, de Port-Miou (Cassis), Figuerolles et du Mugel (La Ciotat).
Administrativement, c’est un peu compliqué : un « cœur terrestre » (8 500 ha sur les communes de Marseille, Cassis et La Ciotat) à la protection renforcée, un « cœur marin » (43 500 ha), une « aire d’adhésion » (2 600 ha sur les communes de Marseille, Cassis et La Penne-sur-Huveaune), sans oublier une « aire maritime adjacente » (97 800 ha). Bref, beaucoup de chiffres...

Évitez les grands week-ends et les dimanches, et partez équipé d’une bonne carte IGN ou d’un topoguide car, faute de vigilance suffisante, on peut vite perdre le fil du sentier qu’on voudrait suivre. Et ouvrez l’œil, on compte environ 140 espèces d’animaux terrestres entre oiseaux (dont un couple d’aigles de Bonelli, une espèce protégée), mammifères (nombreuses chauve-souris) et reptiles le plus souvent inoffensifs. Côté flore, pas moins de 900 espèces végétales.

Impossible de ne pas mentionner l’incendie de septembre 2016, qui a dévasté 390 ha de Luminy à la Gineste, mais le pire a été évité : aucun site littoral des Calanques, ni aucun site écologique majeur n’a été atteint.
Que dire en revanche du scandale des boues rouges rejetées depuis plus de 40 ans dans le canyon de Cassidaigne ? Altéo, qui fabrique à Gardanne (à environ 40 km au nord, dans les terres) l’alumine qui entre dans la composition des écrans LCD, composants électroniques ou encore du carrelage, assure avoir réduit sa pollution de 95 %. Une affaire à suivre...

Randonner dans les calanques

Le massif des Calanques n’est, pour l’essentiel, accessible qu’à pied ou en bateau.

Pour traverser tout le massif, suivre le GR 98-51 (balisage rouge et blanc ; 28 km, soit 11-12h pour un bon randonneur). Le sentier démarre à la Madrague de Montredon (bus n° 19) et file jusqu’à Cassis. Les bons marcheurs peuvent faire l’excursion dans la journée.

De nombreux autres sentiers balisés sillonnent le massif. Si vous comptez principalement faire trempette, pour rejoindre les criques isolées il faut crapahuter, parfois longtemps, sans être assuré de profiter seul du lieu à l’arrivée.

Découvrir les calanques en voiture

De Marseille, on a un aperçu des paysages à partir de la calanque de Saména. La route côtière mène jusqu’à Callelongue. Gare aux bouchons sur la route du retour en été ! On pénètre également le massif à Morgiou et Sormiou, accessibles en voiture hors saison. Mais cet accès est strictement réglementé en été et le week-end à l’intersaison. Attention à certains parkings, souvent objets de dégradations...

Découvrir les calanques en bus

De Marseille, les 1res calanques, de Saména à Callelongue, sont desservies par les bus n° 19 (depuis le Métro Rond-Point-du-Prado) puis n° 20.

Découvrir les calanques en bateau

De Marseille : plusieurs départs par jour depuis le quai des Belges (Vieux-Port) et le quai de la Fraternité (face à La Canebière). Depuis 2019, afin de réguler la fréquentation, les bateaux circulant dans la zone de cœur marin du parc national des Calanques doivent arborer sur leur coque et leur mât un autocollant coloré. Un signe distinctif qui permet d’identifier les prestataires naviguant en toute légalité.

  • Croisières Marseille Calanques. Compter 23-32 € ; réduc ; forfait familles.
    En partenariat avec Icard Maritime, 2 circuits de visite des calanques : le grand (« Intégrale des Calanques » : 3h15) jusqu’à Port-Miou et le petit (« Essentiel des Calanques » : 2h15) jusqu’à Sugiton. En juillet et août, « baignade dans les calanques » (à 32 €).

De Cassis :

  • avec le GIE des Bateliers Cassidens, directement sur le port. Prix : 16-28 €.
    4 croisières au choix, 3, 5, 8 ou 9 calanques. Comptez de 45 mn à 2h. Plusieurs départs par jour, tous les jours (sous réserve des conditions météo et d’un nombre minimum de passagers). Possibilité de croisière combinée à une baignade sous la plus haute falaise maritime de France (juin-sept, sur résa le mat même, compter : 28 €).

De La Ciotat :

  • avec Les Amis des Calanques, sur le port. Environ 2-3 départs par jour d'avril à juin et septembre-octobre (en principe à 10h30 et 15h), et 7-9 départs par jour 10h-18h30 en juillet-août. Compter 18-31 € selon circuit.
    Sur un catamaran à vision sous-marine ou un semi-rigide. Balades de 45 mn à 2h30 dans les calanques de La Ciotat et celles de Cassis à Marseille.

Plongée sous-marine dans les calanques

En plongeant dans l’azur méditerranéen, les hautes falaises brutes des calanques se transforment en tombants colonisés par une vie luxuriante très sauvage. Ces fonds sont parmi les plus spectaculaires de la Méditerranée française, surtout quand l’eau – très limpide – est investie en profondeur par les intenses rayons du soleil. Une escorte de dauphins viendra peut-être compléter l’envoûtement...

Nos meilleurs spots de plongée autour de Marseille

- Castel Viel (niveau I) : juste au pied de la falaise. Gorgones et corail rouge éclatant enflamment littéralement ce tombant somptueux qui dégringole jusqu’à 40 m de profondeur (courte plate-forme à 17 m). Les loups, mérous, sars, girelles paons et castagnoles, aux couleurs et reflets chatoyants, viennent enrichir cet énorme bouquet. À « deux brassées de palmes », les surplombs d’une fameuse grotte à corail (12 à 24 m) sont fascinants.

- La pointe Cacau : accessible aux plongeurs débutants. Au pied d’une falaise qui chute dans le bleu méditerranéen, une cascade d’éboulis rocheux suivis d’un magnifique tombant (43 m max) fleuri de gorgones et corail rouge. Devant vos yeux éblouis, les langoustes, mérous, girelles paons, loups, anthias, castagnoles, et même parfois un poisson-lune ou un saint-pierre, déclenchent un véritable incendie de couleurs. Présence de 3 beaux canons de bateau.

- Le phare de la Cassidaigne (à partir de 6 m ; niveau I) : vaste plateau rocheux entouré de tombants permet plusieurs plongées magnifiques. Eaux limpides où se déploie une vie particulièrement sauvage. Spot exposé.

- L'Eissadon (15 m ; niveau I minimum) : proximité de la pointe de l’Îlot. Ambiance surréaliste dans cette faille entrecoupée de tunnels que vous visiterez un à un. À explorer l’après-midi, quand le soleil donne à la roche des couleurs bien vives. Jeunes mérous en pagaille.

Où sortir à Marseille ?

Au fait, sans parano aucune, se souvenir que Marseille n’est pas une ville riche. Pas la peine d’exhiber votre smartphone dernière version.

- La Joliette : c’est le nouveau Marseille, moderne et branché. La mode y est aux rooftops.

- La Plaine : quartier qui s'étend entre le cours Julien et la place Jean-Jaurès. C'est la zone mixte de la planète Mars(eille). Rockers alternos et rappeurs, motards et intellos, étudiants et zonards cohabitent pacifiquement.

- Le bord de mer, de la Corniche à la Pointe-Rouge, s'adresse surtout (et surtout l'été) à ceux qui préfèrent des ambiances plus « Côte d'Azur », et le parc balnéaire Escale Borély attirant une clientèle plus friquée qui aime ce qui brille.

- Autour du Vieux-Port, la place Thiars et le quai de Rive-Neuve font dans le mélange des genres, jeunes et moins jeunes, Marseillais et touristes. Bars, boîtes de nuit, restos, clubs plus ou moins privés, il y en a pour tous les goûts, bien que la grande époque soit un peu passée...

Voyage Marseille

Bons Plans Voyage Marseille

Services voyage



Forum Marseille

Voir tous les messages
Activités et visites

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Activités et visites Marseille

Vos discussions préférées du forum Activités et visites Marseille

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Marseille

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Marseille

Agenda Marseille

Marseille Les articles à lire