Où dormir, hôtels et hébergements Los Angeles

Il est fortement recommandé de réserver son logement le plus longtemps possible à l’avance, surtout pour un séjour en haute saison, et le week-end toute l’année.

Aux États-Unis, les prix varient selon le taux de remplissage, qui dépend en partie de la saison touristique.

Où dormir à Los Angeles ?

Si vous comptez séjourner plusieurs jours ici, nous vous conseillons plutôt de vous baser au bord du Pacifique, en particulier à Venice, ou bien à Santa Monica, voire carrément plus au sud vers Manhattan Beach ou Hermosa Beach si vous disposez d'une voiture.
La trépidante Hollywood (sans oublier West Hollywood, son hémisphère ouest plus branché) recueille les suffrages de ceux qui veulent loger au cœur du mythe, mais elle n’offre pas le cadre le plus reposant ni toujours le plus esthétique. En revanche, sa situation à mi-chemin entre la plage et Downtown et pas trop loin de UCLA, des Universal Studios ou encore de Beverly Hills conviendra bien aux adeptes des déplacements en bus.
Quant à Pasadena, c’est une ville résidentielle qui plaira avant tout à ceux qui aiment l'art (beaux musées), recherchent le calme et qui disposent d’un véhicule.
Downtown, en pleine revitalisation depuis quelques années, en passe de devenir LE lieu à la mode pour sortir, peut s’avérer un bon point de chute pour nos lecteurs urbains-branchés.
Ceux qui possèdent une voiture ne négligeront pas non plus les quartiers plus tranquilles : Little Armenia, Koreatown ou East Hollywood, à condition d’avoir dîné avant de rentrer se coucher...

Comme dans toutes les grandes villes américaines, le prix des chambres dépend de la loi de l'offre et de la demande, de la saison, des événements programmés, etc.
Variables également, les taxes appliquées sur le prix des chambres, qui peuvent aller de 12 % (dans un camping) à près de 20 % dans certains hôtels de Santa Monica, par exemple.

Dans les hôtels d’un certain standing, on peut vous exiger de vous un resort fee (ou hotel fee) qui tourne en général autour de 25-30 $ par jour, tarif auquel vous devrez ajouter les frais de parking (entre 20 $ et 45 $ la nuit suivant l’hôtel mais vous pouvez aussi vous garer ailleurs pour moins cher souvent), ce qui au final alourdit considérablement la note.

Si vous venez en été, qui est la haute saison, réserver plusieurs mois à l’avance vous garantit normalement de meilleurs tarifs.

Dormir à Venice et Santa Monica

Malgré les tarifs élevés, Santa Monica n’est pas un mauvais plan pour un séjour longue durée à Los Angeles, car les centres d’intérêt sont à portée de transports en commun, ce qui évite de reprendre sa voiture et donc de payer le parking à chaque déplacement. Ici, ça sent les vacances à plein nez, on peut faire du vélo, se balader le long de la plage, faire du skate ou du roller et arpenter la ville en trottinette électrique... sans oublier le surf, bien sûr ! Dépaysement garanti.

Côté stationnement, pas de problème pour celles et ceux qui peuvent marcher 10-15 mn entre la voiture et leur hôtel car on trouve de grands parkings à 8 $ pour 24h. Sachez toutefois que les taxes appliquées sur les hébergements sont moins élevées à Venice qu’à Santa Monica.

Dormir à Hollywood

Mirage ! Hollywood n’est plus ce qu’elle était dans les années 1920-1940, sa période de gloire. Franchement, aujourd’hui, par endroits, on dirait un vague centre commercial, avec ses parkings miteux et ses rues où s’encartonnent chaque soir des dizaines de laissés-pour-compte (homeless). D’où l’importance de bien choisir l’endroit où se situe son hôtel.

Dans les petites rues perpendiculaires à Hollywood Boulevard (partie est, c’est-à-dire grosso modo entre Highland et Western Avenue), quelques prostituées, sex-shops minables et mauvais garçons ont même fait leur apparition. En revanche, la partie ouest est restée sûre et plutôt chic, même si elle n’est pas plus gaie que ça.

On vous le dit tout de go, malgré un grand nombre d’hôtels, Hollywood n’est pas notre quartier préféré pour loger à Los Angeles.

Dormir dans Downtown

Longtemps délaissés des touristes en raison des problèmes d’insécurité qui gangrènent quelques quartiers situés à sa proche périphérie (Toy District, Skid Row) et dont il est parfois difficile d’en apprécier la limite, le centre historique de Downtown, qui se développe à vitesse grand V, n’est aujourd’hui pas plus « craignos » que Hollywood.

Il y a seulement moins de monde le soir, car c’est un quartier où les gens travaillent pendant les heures de bureau.

Et encore, l’éclosion de musées, restos et bars tendance a franchement changé la donne ces dernières années.

Dans les quartiers vraiment chauds, type Florence, Inglewood, ainsi que dans certains secteurs de ces mêmes quartiers (où même la police ne met pas une roue), il n’y a pas d’hôtels de toute façon... Inutile, donc, de céder à la parano.

En ce qui concerne les quartiers en pleine mutation, type Arts District, où éclosent restos et bars branchés, les visiteurs semblent avoir opté pour la formule Airbnb.

Voyage Los Angeles

Bons Plans Voyage Los Angeles

Services voyage



Forum Los Angeles

Voir tous les messages
Hébergement et hôtels

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Hébergement et hôtels Los Angeles

Vos discussions préférées du forum Hébergement et hôtels Los Angeles

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Los Angeles

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Los Angeles

Agenda Los Angeles

Los Angeles Les articles à lire