Carte d'identité Lituanie

- Nom officiel : Lietuva.
- Superficie : 65 300 km². La Lituanie est le plus méridional des États baltes, le plus vaste et le plus peuplé.
- Capitale : Vilnius (544 000 habitants).
- Population : 2 793 000 habitants.
- Espérance de vie : 81 ans pour les femmes et 70 ans pour les hommes (11 ans d’écart !).
- Monnaie : l'euro (depuis 2015).
- Langue : le lituanien.
- Régime politique : démocratie parlementaire.
- Chef de l'État : Gitanas Nausėda (depuis juillet 2019).
- Premier ministre : Saulius Skvernelis (depuis novembre 2016).
- Sites classés au Patrimoine mondial de l'Unesco : le centre historique de Vilnius (1994) ; l'isthme de Courlande ; le site archéologique de Kernavé (2004) ; l'arc géodésique de Struve (2005).

- Classés au Patrimoine culturel immatériel : les Sutartinės, chants lituaniens à plusieurs voix ; la création et le symbole des croix ; et les célébrations de chants et danses baltes

Économie

Le chaos initial

Fortement intégrée à l’économie soviétique, la Lituanie a connu, plus encore que ses 2 voisins baltes, une période de transition difficile après le retour à l’indépendance. En 1992, la situation confine au chaos : manque d’approvisionnement en énergie (russe), chute de 40 % de la production, libéralisation des prix qui voit valser les étiquettes, inflation galopante record (1 100 % !), perte drastique de pouvoir d’achat, alors même que les logements sont en partie privatisés, manque de liquidités...

Le départ forcé des Soviétiques, hautement salutaire mais brutal, a laissé l’économie en totale décomposition.

La voie radicale choisie par le gouvernement élu fin 1992 porte pourtant ses fruits : en 1994, le pays, ayant retrouvé sa propre monnaie, le litas, commence à sortir la tête de l’eau. Déjà, on le considère comme l’un des meilleurs élèves du FMI en Europe de l’Est. Aide et investissements étrangers augmentent constamment.

Dur retour à la normalité

En 1995, pour la première fois depuis l’indépendance, la croissance sort du congélateur. Elle atteint 5 % en 1996, puis 7 % en 1997 ; l’inflation est jugulée. Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes économiques.

Et boum, voilà la crise russe qui débarque... La Lituanie est alors l’État balte dont les échanges avec le puissant voisin sont les plus importants. Tous les indicateurs passent au rouge. Pendant 2 ans, chômage et déficit élevés.

La Lituanie sera le dernier des 3 pays baltes à redécoller, en 2001. Le commerce se réoriente vers l’Union européenne. De fait, le pays entre dans l’Europe en 2004 (mais pas encore dans la zone euro). L’éclaircie se confirme : une croissance de 7,5 % en 2006. LLa Lituanie diversifie ses partenaires commerciaux.

Le pays attend son entrée dans la zone euro.

2008, la crise mondiale

La Lituanie n’a pas été épargnée par les retombées de la crise. Le chômage, quasi résiduel depuis 2004, passe de 5,9 % à la fin 2008 à plus de 15 % en 2009 ! Le taux de croissance touche le fond, avec un taux de 15 % cette année-là. Un cauchemar pour les Lituaniens. Les organisations caritatives voient exploser le nombre de ménages dans le besoin.

Confronté à la dégradation brutale de la situation économique, le gouvernement élabore un plan de relance qui représente 7 % du PIB. Hausses des recettes fiscales et réduction des dépenses publiques ne suffisent pas.

Pour une partie de la population, la seule solution est l’émigration.

Le renouveau

La crise a non seulement plombé l’économie du pays, mais a douché les espoirs d’intégrer rapidement la zone euro. Le début des années 2010 voit la Lituanie se préparer à respecter les critères de convergence. En 2011, le pays retrouve le chemin de la croissance (+ 6 %). Grâce à sa main-d’œuvre qualifiée, le chômage est contenu. En 2013 et 2015, la croissance se confirme, même si elle marque un peu le pas (respectivement 3,2 et 3,4 %). De très bons résultats tout de même, surtout comparés à ceux de ses voisins de l’ouest ! Le pays est enfin prêt à accueillir l’euro, ce qui sera fait début 2015.

Côté positif, l’euro est un facteur de stabilité et revêt un nouveau pouvoir d’attraction pour les investisseurs étrangers qui méconnaissaient jusqu’à présent ce pays dynamique. Sur le plan politique, l’euro contribue à préserver un peu plus le pays d’un retour dans le giron russe.
Côté négatif : augmentation des prix des produits de consommation courante, sans croissance des salaires.

En 2015, le chômage est enfin redescendu en dessous des 10 points, poursuivant sa décroissance. L’inflation est contenue. En 2018, le taux de croissance frôlait les 4 %, avec un PIB à 47 milliards de dollars. Des clignotants globalement au vert donc, malgré l’importante émigration d’une partie de la jeunesse ces dernières années, qui continue d’alarmer les pouvoirs publics.

Voyage Lituanie

Bons Plans Voyage Lituanie

Services voyage



Forum Lituanie

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Lituanie

Vos discussions préférées du forum Lituanie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Lituanie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Lituanie

Agenda Lituanie

Lituanie Les articles à lire