Carte d’identité Jamaïque

- Superficie : 10 991 km², soit 25 % de plus que la Corse.
- Capitale : Kingston, avec environ 1,1 million d’habitants dans l’agglomération.

- Population : 2 970 340 habitants (estimation 2016), noirs ou métis à environ 97 %. Les 3 % restants sont composés des derniers descendants des colons Anglais vivant encore sur place (environ 0,2 %, la plupart ayant émigré aux États-Unis), de Libanais, ainsi que de Chinois et d’Indiens descendant des engagés appelés à travailler dans les plantations après l’abolition de l’esclavage en 1834. Globalement, les minorités sont surreprésentées dans l’économie et la politique.
- Religion : les deux-tiers des Jamaïcains sont protestants, appartenant à une multitude d’églises, parmi lesquelles adventistes du septième jour, pentecôtistes, méthodistes, Church of God, New Testament Church of God, Church of God of Jamaica et autre Church of God of Prophecy ! Les catholiques sont à peine plus de 2 % et les authentiques rastafariens encore moins nombreux (1,1 %). Un Jamaïcain sur cinq, principalement de la jeune génération, ne professe aucune religion… peut-être en souvenir du rôle répressif de l’Église à l’époque de l’esclavage.
- Langues : anglais (langue officielle), et patois (une sorte de créole anglais).
- Sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco : les montagnes bleues et les monts John Crow (inscrits en 2015).

- Régime : démocratie parlementaire, membre du Commonwealth. Ex-colonie britannique, la Jamaïque est indépendante depuis le 6 août 1962. Depuis plusieurs années, les 2 principaux partis semblent s’accorder sur la sortie du Commonwealth et l’adoption du statut de république mais rien n’est encore fait.
- Chef de l’État : la reine Elizabeth II d’Angleterre, représentée par le gouverneur général Dr Patrick Allen depuis 2009. Celui-ci, essentiellement confiné à un rôle de représentation, « désigne » toutefois formellement le premier ministre issu du parti vainqueur des élections législatives et le cabinet.
- Chef du gouvernement : le premier ministre Andrew Holness, depuis mars 2016, membre du Jamaica Labour Party (JLP), le parti travailliste. Étiqueté de centre gauche sur les questions sociétales, il serait plutôt conservateur en terme d’économie. Déjà en poste d’octobre 2011 à janvier 2012, il fut alors, à 39 ans, le plus jeune Premier Ministre de l’histoire du pays et le premier à être né après l’indépendance.
- Institutions et politique : la politique jamaïcaine post-indépendance est marquée par une confrontation historique entre progressistes et conservateurs, incarnée à la fin des années 1970, sur fond de Guerre froide, par les luttes féroces (et sanglantes) entre partisans du People’s National Party (travailliste) de Michael Manley, proche de Fidel Castro et du Jamaica Labour Party (conservateur malgré son nom) d’Edward Seaga. PNP et JLP sont encore, en 2016, les seuls à être représentées au Parlement : ils ont même remporté à eux deux 99,8 % des voix (avec une très légère avance de 0,4 % pour le JLP) !

Économie

Les nuages s’accumulent dans le ciel jamaïcain, l’île restant confrontée à un chômage, une criminalité et une corruption élevés.
Le pays dépend largement du tourisme et des transferts de fond des migrants résidant aux États-Unis, Canada ou Angleterre. Ils contribuent chacun pour 30 % du PIB, mais ne suffisent pas à réduire la dette très élevée (qui atteint 130 % du PIB).
Les exportations de bauxite et d’alumine (en chute) comptent pour environ 5 %.

L’économie stagne depuis près de deux décennies, ne progressant en moyenne que de 1 % par an sur cette période et rien ne laisse imaginer d’amélioration à venir. Le FMI, principal bailleur de fonds, suit avec attention la situation.

Droits de l’homme

Minée par la violence, la Jamaïque s’en remet à une police qui fait trop souvent usage d’une force excessive. Amnesty International souligne la survenance d’arrestations arbitraires, de mauvais traitements et de cas récurrents d’exécutions extra-judiciaires – qui font rarement l’objet de poursuites ou même d’investigations.

Sur le plan sociétal, l’ONG attire l’attention sur la brutalité envers les femmes, le manque d’attention porté aux droits de l’enfant et la discrimination envers les minorités sexuelles – l’homosexualité masculine restant punie par la loi. La Jamaïque n’a par ailleurs toujours pas aboli la peine de mort.

Voyage Jamaïque

Bons Plans Voyage Jamaïque

Services voyage



Forum Jamaïque

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Jamaïque

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Jamaïque

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Jamaïque

Agenda Jamaïque

Jamaïque Les articles à lire