Infos pratiques et contacts utiles Istanbul

L'essentiel

- Papiers (UE) :

  • Dispense de visa pour un séjour touristique ne dépassant pas 90 jours, sur une période de 180 jours, à compter du jour d’entrée en Turquie. Le séjour peut être continu ou fractionné.
    Pour un séjour de plus de 90 jours, visa obligatoire.
  • La carte nationale d’identité suffit, mais mieux vaut être muni d’un passeport (tous deux valables au moins 180 jours après la date d’entrée sur le territoire turc).
    Si vous entrez avec une carte d’identité, la douane vous remet un justificatif que vous devez conserver avec vous en permanence pour le présenter à la sortie du pays.

- Meilleures saisons : les intersaisons : mai-juin ou septembre-octobre.
- Durée de vol direct depuis Paris : 3h30.
- Décalage horaire : + 1h.

Renseignements touristiques

Offices de tourisme :

- À Sultanahmet : Divan Yolu Cad. 3. Tél. : (0212) 518-87-54. Dans un petit pavillon en bordure de l'hippodrome. Ouvert tous les jours de 9h à 22h.
Plutôt compétent.

- À l'ancienne gare de Sirkeci : sur le parvis extérieur, à gauche de l’entrée de la gare. Tél. : 511-58-88. Tous les jours de 9h-20h.

- À l’embarcadère d’Eminönü : sur le quai. Ouvert tous les jours de 8h30 à 20h ; horaires réduits en hiver.
Office de tourisme de la municipalité. Surtout pour vérifier les horaires de bateau.

- À Taksim : au début de l’İstiklâl Cad. ; juste avant le consulat de France. Ouvert tous les jours de 8h30 à 18h30.
Office de tourisme de la municipalité.

Pour les représentations diplomatiques et les formalités d'entrée en Turquie, se reporter à la rubrique « Avant le départ » de la Turquie.

Budget à Istanbul

Hôtel (pour une chambre à deux)

- De très bon marché à prix moyens : moins de 70 € ; en auberge de jeunesse.
- Bon marché : de 20 à 40 €.
- Prix moyens : de 40 à 70 €.
- De prix moyens à chic : de 40 à 100 €.
- De chic à plus chic : de 70 à 100 €.

Restaurant (par personne, sans la boisson)

- Bon marché : de 30 à 50 TL (environ 5 à 8,50 €).
- Prix moyens : de 50 à 90 TL (environ 8,50 à 15 €).
- Chic : de 90 à 180 TL (environ 15 à 30 €).

Istanbul Museum Pass

Les tarifs d’entrée grimpent régulièrement depuis quelque temps. Aux dernières nouvelles, il fallait compter 72 TL (environ 12 €) pour entrer dans Sainte-Sophie, 72 TL (environ 12 €) pour le palais de Topkapı et 42 TL (environ 7 €) pour le harem. L’accès aux mosquées est gratuit.

Un bon plan ; il existe un pass (Istanbul Museum Pass) offrant l’accès à de nombreux monuments et musées d’Istanbul (Sainte-Sophie, le palais et le harem de Topkapı, l’église Sainte-Irène, les Musées archéologiques, le musée des Mosaïques, le musée d’Histoire des sciences et techniques dans l’Islam, le musée des Arts turcs et islamiques, les musées-églises de Kariye Müzesi (Saint-Sauveur-in-Chora), le musée Divan Edebiyatı, le musée du palais de Yıldız et le château d’Europe (Rumeli Hisarı). Elle offre également des réductions dans d’autres musées (on les signale dans leurs textes respectifs) ainsi que dans certaines boutiques des sites concernés.

Cette carte (type magnétique) coûte 220 TL pour 5 jours, pour 1 personne, à compter de la 1re visite. Elle n’est utilisable que pour 1 entrée dans chaque site. Rien qu’en visitant le palais et le harem de Topkapı, Sainte-Sophie et 2 musées, elle est rentabilisée. On peut l’acheter dans chacun de ces sites (CB acceptées).
Pour éviter les files d’attente (parfois longues !), on vous conseille de l’acquérir sur les sites où la fréquentation est moindre (le musée des Mosaïques par exemple ; rien ne vous oblige à visiter le musée) ou dans des kiosques à proximité (il en existe notamment un devant Sainte-Sophie). Ensuite, plus besoin de faire la queue à la billetterie ; on coupe la file et le portique s’ouvre lorsqu’on présente sa carte. Ce qui représente souvent un sacré gain de temps !

Adresses postales

Il y a quelques années, la municipalité d’Istanbul a changé les numéros des adresses postales de la ville. Ne vous étonnez donc pas de voir, sur de nombreux pas de porte, une plaque bleue (ancienne adresse) et une plaque rouge (nouvelle adresse), portant des numéros différents. Si vous êtes parfois perdu (d’autant que toutes les rues ne portent pas de plaque indiquant leur nom), consolez-vous en vous disant que ça arrive même au courrier ! Et ne tombez pas dans le jeu de certains rabatteurs qui en profitent en affirmant que l’adresse n’existe plus...

Achats et souvenirs d'Istanbul

La Turquie est l'un des 1ers producteurs mondiaux de contrefaçons. Ces imitations, de médiocre qualité et interdites en Europe, sont susceptibles d'une amende sévère (2 fois le prix de l'original), en plus d'être confisqués. Préférez un vrai souvenir du pays.

Les tapis

- Il n'y a plus de région-clé pour l'achat des tapis. En règle générale, les petits magasins proposent des prix plus intéressants.
- Le prix dépend du matériau utilisé, mais aussi du nombre de nœuds au centimètre carré (on en compte 30 environ pour un bon tapis).
- Au sujet des sumak (tissage qui enroule autour des chaînes, rang par rang, des fils de trames de couleurs différentes), il y a les vrais sumak, tout en laine, et les imitations désastreuses, laine et coton, assez chères et pas jolies du tout.
- Les tapis de prière : ce n'est pas la taille qui importe mais plutôt un motif bien précis, un mihrab, la niche de prière dirigée vers La Mecque.

Le narghilé (nargile ou hookah)

Si vous voulez rapporter un narghilé décoratif, prenez n'importe lequel. Si vous en voulez un pour fumer, voici quelques conseils :
- il est toujours préférable de composer son narghilé élément par élément, plutôt que de l’acheter déjà monté ;
- il vaut mieux un vase transparent pour contrôler le niveau et la propreté de l’eau. Le nettoyage est plus facile aussi ;
- pour la colonne, préférer l’acier inoxydable au cuivre ou au bois ;
- les meilleurs fourneaux sont ceux en terre cuite ou en céramique. Mais attention lors du transport, ils sont fragiles ;
- vérifier que le tuyau n’est pas percé (il suffit de souffler dedans et de tendre l’oreille) ;
- ne pas oublier d’acheter des paquets de tabac mélangé à de la mélasse (tömbeki nargile tütünü) ; il se décline en de multiples parfums ;
- penser aussi aux petits cylindres de charbon. On en trouve par exemple au Bazar égyptien d’Istanbul. Préférer le charbon naturel aux charbons « auto-combustibles » (remplis d’additifs chimiques et qui donnent un mauvais goût). Sinon, un truc tout bête : porter au rouge un banal morceau de charbon de bois sur un brûleur à gaz, avec une pince ou dans une passoire métallique, et le tour est joué !
- on trouve de très beaux narghilés dans Uzunçarşı Caddesi, près de Büyük Valide Hanı. Le prix varie en fonction de sa taille, de sa qualité et des matériaux utilisés

Les pipes en écume de mer

Rien à voir avec la mer qu’on voit danser. Il s’agit d’une déformation du nom de Kumer, son inventeur. Ce n’est pas de l’argile, comme on le croit souvent, mais du silicate de magnésie. L’écume de mer est une matière poreuse et c’est là son intérêt, car elle absorbe la nicotine et filtre la fumée. Voilà pourquoi il n’y a pas de filtre dans ces pipes.

Plus la matière est légère, plus elle est poreuse et filtrante mais aussi fragile. Nous préférons à l’écume de mer blanche celle de couleur beige (krem), moins filtrante mais plus résistante et un peu moins chère.

Au début, quand vous fumez votre pipe neuve, attention à ne pas la tacher avec des mains sales. Elle perdrait beaucoup de sa valeur.
Le prix varie du simple au quintuple suivant la qualité de la pierre. Attention aux pipes qui représentent un visage : la sculpture cache souvent des défauts. C’est pour cela que les pipes toutes simples qui ne peuvent rien dissimuler sont aussi chères que les sculptées.
On déconseille les shilum en écume de mer car ils sont souvent en 3 parties qui s’assemblent avec un filetage qui fond à la chaleur.

L’onyx

La qualité de l’onyx dépend d’abord des couleurs :
- le vert bien veiné de marron très sombre est le plus précieux ; plus le vert est sombre, meilleur c’est ;
- ensuite, le marron clair veiné de marron sombre ;
- enfin, le blanc veiné puis le blanc uni.
Le degré de polissage entre ensuite en ligne de compte, ainsi que la patine.

Les cuivres

Partout en Turquie, on trouve de beaux objets en cuivre travaillés à la main. À Istanbul, le quartier du Bazar égyptien nous semble tout indiqué pour cela. 

Les antiquités et les fossiles

Leur commerce et leur exportation sont formellement interdits en Turquie. Peine de prison et forte amende appliquées rigoureusement.

N’achetez aucun souvenir de ce style, même s’il est en vente libre dans une boutique. Bien qu’il s’agisse souvent de faux, vous courez le risque de vous faire arrêter à la frontière pour vérification par un archéologue et de rater votre avion.

Voyage Istanbul

Bons Plans Voyage Istanbul

Services voyage



Forum Istanbul

Voir tous les messages
Hébergement et hôtels

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Hébergement et hôtels Istanbul

Vos discussions préférées du forum Hébergement et hôtels Istanbul

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Istanbul

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Istanbul

Agenda Istanbul

Istanbul Les articles à lire