Culture Île Maurice, Rodrigues

Population mauritienne

À Maurice

On compte 1,3 million de Mauriciens, rien que dans l’île. La densité atteint 607 hab./km² (106 hab./km² en France métropolitaine). C'est un maelström humain qui mélange les couleurs de trois continents : l'Europe, l'Afrique et l'Asie.

68 % des Mauriciens sont d'origine indienne, la moitié de la population est de confession hindoue. Ils sont arrivés (de force) au XIXe siècle du Tamil Nadu (sud-ouest de l'Inde), de la côte de Malabar, de Calcutta ou d'ailleurs. Ils ont fait souche. Et prospéré. La quasi-totalité des avocats et médecins, ce sont eux. Ils détiennent le pouvoir politique et administratif. Côté religion, certains ont mêlé leur hindouisme au catholicisme, quand ils ne l'ont pas pimenté de coutumes africaines.

Il ne faut pas confondre ces hindous avec d'anciens voisins à eux : les musulmans de l'Inde (17 % de la population). La plupart de ceux-ci proviennent du Bihar et travaillent beaucoup dans le petit commerce.
Les Sino-Mauriciens s'impliquent moins dans la politique que dans le commerce. Venus souvent sur l'île de leur propre chef, ils sont peu nombreux (3 %).

La « population générale » (28 % de la population) se subdivise en créoles, métis et Franco-Mauriciens. Ces derniers, héritiers des premiers colons, bien que très peu nombreux, détiennent une bonne part du pouvoir économique et les deux tiers des richesses de l'île.

Dernier élément ethnique : les Îlois. Ils sont arrivés des Chagos - le groupe d'îles qui prolonge les Maldives au cœur de l'océan Indien - lorsque les Britanniques louèrent à l'armée américaine l'îlot de Diego Garcia. Les Îlois, chassés de leurs foyers, sont toujours à Maurice, où leur pauvre statut de réfugiés leur vaut plus de pitié que d'estime...
Fin 2016, après discussion entre les gouvernements mauricien et britannique, ce dernier refuse le retour des Chagossiens sur leur île pour des raisons juridiques (le bail des Américains prolongé en pleines négociations avec Maurice !) et des raisons financières. Le choix d’indemniser les exilés dans leurs actuels pays de résidence reviendrait moins cher que de financer l’établissement d’un réel service public. En juin 2017, l’île Maurice a obtenu l’accord de l’ONU afin de saisir la Cour internationale de justice à propos de sa souveraineté sur les Chagos. Le dossier est toujours à l’étude...

Le nombre de Français installés dans l'île ne cesse d'augmenter pour atteindre aujourd'hui environ 15 000 personnes.

Le malaise identitaire

L'identité mauricienne n'est une réalité que pour une minorité des habitants de l'île. La plupart se considèrent comme membres d'une communauté avant d'être mauriciens.
Mais l'indépendance est somme toute récente. L'île doit gérer la diversité dans les valeurs républicaines mais aussi communautaires. La génération née en 1968, avec l'indépendance, doit aussi combattre les barrières entre communautés.
Le métissage n'est pas une valeur cotée, et la femme doit trouver sa place ailleurs qu'au foyer. La communauté indienne, majoritaire en nombre, détient le pouvoir politique.  

La petite délinquance augmente ; chaque propriétaire vous le dira, ne laissez rien traîner et fermez les portes quand vous sortez... La prostitution se développe dans les endroits touristiques.

À Rodrigues

L'île abrite environ 41 000 habitants, soit 3 % de la population mauricienne. Ce chiffre, assez stable, est dû à une forte émigration, principalement vers Maurice et l'Australie. À côté de rares commerçants chinois et de quelques fonctionnaires indiens venus de Maurice, l'écrasante majorité de la population est créole. Cette communauté est bien plus importante qu'à Maurice et on parle ici plus français qu'anglais.

La population rodriguaise est issue d'un mélange entre les Noirs, descendants des esclaves et les « Rouges » (à cause des coups de soleil !), ultra-minoritaires, descendants des Français qui s'installèrent à Rodrigues au début de la colonisation.

Le séga, une folklore mauritien

Caractéristique du folklore typiquement mauricien, le séga est inscrit sur la liste du Patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. Danse et musique d'origine africaine, le séga fut importé par les esclaves ; son rythme effréné, son caractère répétitif, ses mélodies sont chargés de sensualité.
Les femmes portent une large jupe à volants colorés et les hommes une sorte de pantalon de corsaire, large et court. Si l'on respecte la règle, le couple face à face ne doit jamais se toucher.

Malheureusement, aujourd'hui, on ne trouve plus beaucoup de séga improvisé sur la plage, car le séga véritable se veut spontané. Il faut se contenter des soirées hebdomadaires des hôtels et des clubs (les fameux nite clubs !), plus ou moins authentiques.
Le roi du séga reste Ti'Frère, référence absolue, décédé il y a quelques années.

L'instrument principal est la ravane, grosse caisse assez plate qu'on porte sur soi et qu'on frappe avec les doigts.

Voyage Île Maurice, Rodrigues

Bons Plans Voyage Île Maurice, Rodrigues

Services voyage



Forum Île Maurice, Rodrigues

Voir tous les messages
Culture

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Culture Île Maurice, Rodrigues

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Île Maurice, Rodrigues

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus

Agenda

Île Maurice, Rodrigues Les articles à lire