Transports et déplacements États-Unis

L'avion

Les compagnies desservant l'intérieur des États-Unis sont nombreuses et les retards de vol presque banals tant le trafic est dense. Attention aux longs délais de passage à la police des frontières, lors d’une correspondance sur le sol américain en provenance de l'Europe, aux délais de passage à la police des frontières, c'est interminable et ça peut vous faire rater une correspondance !
Prévoir au moins 3h de battement entre les 2 avions.
À bord, la plupart des prestations sont payantes.
Attention aux limites de poids de votre bagage en soute quand vous passez d’un vol international à un vol national.

La voiture de location, louer une voiture aux États-Unis

Pick up Chicago © Roberto Galan - Shutterstock

Quel bonheur de conduire aux États-Unis ! Évidemment, on fait abstraction des grandes villes et de leurs abords où se diriger au cœur du trafic relève parfois du calvaire.

L’essence reste bien moins chère que chez nous, et il n’y a quasiment pas de péages... à part quelques franchissements de ponts et tunnels majeurs.

- Bon à savoir : un véhicule peut coûter jusqu’à 2 fois moins cher quand on a fait sa résa en France que lorsqu’on la fait sur place.

Les règles de conduite

- Feux tricolores : ils sont situés après le carrefour et non avant comme chez nous. Si vous stoppez au niveau du feu, vous serez donc en plein carrefour ! Autant vous dire qu'après une ou deux incartades (et grosse frayeur), on flippe tellement qu'on prend le réflexe !
- Priorité à droite : elle ne s'impose que si deux voitures arrivent en même temps à un croisement et que celui-ci n'a ni feux ni panneaux, ce qui est assez rare ; la voiture de droite a alors la priorité.
- Tourner à gauche avec une voiture en face : un tournant à gauche, avec un croisement, se fait au plus court. Vous passerez l'un devant l'autre.
- Tourner à droite, à une intersection : à condition d'être sur la voie de droite, vous pouvez généralement tourner à droite au feu rouge après avoir observé un temps d'arrêt et vous être assuré que la voie est libre, d'abord au niveau des piétons puis des véhicules. Attention ! Dans certains États seulement. Bien entendu, on ne le fait pas si une pancarte indique « No turn on red ».
- Ne quittez pas vos rétros des yeux, les Américains doublent indifféremment par la gauche comme par la droite, et ne se rabattent pas systématiquement. Le conducteur le plus lent de l'État peut très bien squatter la file de gauche indéfiniment...
- Sur les routes nationales et les autoroutes, les voies perpendiculaires (ou venant de la droite) ont soit un STOP, soit un YIELD (« Cédez le passage »), et la priorité à droite n'a pas cours.
- Ronds-points (ou giratoires) : plutôt rares, ils donnent la priorité aux voitures qui sont déjà engagées dans le giratoire.
- Stops : s'il y a plusieurs stops, le premier qui s'est arrêté est le premier à repartir. Le 4-way stop, qui est un carrefour avec un stop à tous les coins de rue, est très fréquent aux États-Unis. S'il y a une voiture à chaque stop, bien retenir l'ordre d'arrivée !
- Stationnement : faites toujours très attention. Lisez avant tout les panneaux au coin de la rue. Ne vous arrêtez jamais sur un arrêt d'autobus, ni devant une borne incendie (fire hydrant), ni s'il y a un panneau « Tow away » qui signifie « Enlèvement ».
- Parcmètres et les parkings : la présence de parcmètres ne veut pas forcément dire qu'on peut se garer tout le temps, vérifiez bien les panneaux, qui parfois limitent la période où il est autorisé de stationner. Si le parcmètre ou l'horodateur est hors service, vous devez vous garer devant une machine qui fonctionne ! Prévoyez aussi de la monnaie, sinon vous devrez payer par carte de paiement ou vous garer dans l'un des nombreux parkings à la journée qui pullulent dans les villes.
- Bus scolaires à l'arrêt : lorsqu'un school bus s'arrête et qu'il met ses feux clignotants rouges, l'arrêt est obligatoire dans les 2 sens. Ne surtout pas le doubler.

- Respect dû aux piétons : vous verrez souvent le panneau ou l'inscription au sol « Xing », c'est l'abréviation de crossing (croisement)... Ici, le respect des passages protégés n'est pas un vain mot.

La location de voiture

Les prix peuvent varier, il est important de comparer les tarifs. Les taxes, qui varient selon les États de 4 à 20 %, sont rarement incluses dans les vouchers des agences ; quant aux assurances, ça dépend des compagnies.
De façon générale, les voitures sont bien plus spacieuses et confortables qu'en Europe, à catégorie égale. Le kilométrage est généralement illimité.

- Difficile, voire impossible de louer une voiture si l'on a moins de 21 ans, et même 25 ans pour les grandes compagnies.
- Avoir absolument une carte de paiement internationale.
- Permis national obligatoire. Le permis international n’est pas exigé.
- Chez de nombreuses grandes compagnies, on peut rendre le véhicule dans un endroit différent de celui où on l'a pris (one-way rental), mais il faut payer un drop off charge (frais d'abandon).
- Si possible (car certaines agences l'imposent), évitez l'option qui permet de rendre la voiture avec le réservoir vide. Ce plein d'essence est évidemment facturé, et généralement plus cher que si vous le faites vous-même.

La location d'un camping-car (RV ou motor-home)

Comparés à nos camping-cars, les RV américains sont le plus souvent énormes !
L'inconvénient, c'est que c'est assez lent et surtout très cher, même à 4-8 personnes (à partir de 1 500 $ la semaine en haute saison, plus le kilométrage). Bien plus cher, donc, qu'un séjour voiture + motels. D'autant qu'au prix de la location s'ajoutent l'essence et l'emplacement dans les campings, puisqu'il est interdit de passer la nuit en dehors des campgrounds. Compter 45 $ en moyenne la place seule, avec le hook-up, les branchements eau et électricité et le chauffage. Même dans la journée, il est interdit de se garer n’importe où.

Un permis classique suffit pour conduire les RV, encore faut-il évidemment se sentir capable de le faire ! Si vous êtes intéressé, mieux vaut louer le véhicule à l’avance, car en haute saison il est parfois difficile d’en trouver sur place.

Le bus

Si le réseau Greyhound couvre la quasi-totalité du pays, les bus ne desservent que partiellement les parcs nationaux de l'Ouest américain et pas du tout les parcs nationaux. Hors de quelques grandes villes, pas de liaison.

Les billets s’achètent dans les gares routières et agences Greyhound, par Internet et par téléphone.

Faites attention aux diverses formes de trajet : express, non-stop, local...

Les arrêts en route ne sont pas mentionnés sur les billets (seuls ceux avec changement de bus sont indiqués). Un conseil : respectez impérativement le temps donné par le chauffeur pour la pause.

Le train

Le train est très confortable mais ne couvre pas l'ensemble du territoire et demeure plus cher que le bus.
Pour les longues distances, Amtrak propose le USA Rail Pass valable sur tout le territoire. Il permet de faire un nombre de trajets prédéterminés (8, 12 ou 18) sur une période de 15, 30 ou 45 jours (respectivement), le tout dans un délai de 180 jours (soit environ 6 mois). Compter environ 460-900 $ (moitié prix pour les 2-12 ans).

Voyage États-Unis

Bons Plans Voyage États-Unis

Services voyage



Forum États-Unis

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport États-Unis

Vos discussions préférées du forum Transport États-Unis

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces États-Unis

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus États-Unis

Agenda États-Unis

États-Unis Les articles à lire