Où dormir, hébergements et hôtels Espagne

Les auberges de jeunesse

Les auberges officielles

Une grosse vingtaine d’auberges de jeunesse sont affiliées au réseau Hostelling International dans le nord-ouest de l’Espagne. Elles sont généralement bien tenues, mais souvent squattées par des groupes sportifs ou scolaires ; mieux vaut donc réserver, surtout en été. Autres inconvénients : elles sont souvent installées dans des bâtiments modernes sans âme, en plus d’être parfois excentrées. La plupart proposent des repas : petit déj, demi-pension ou pension complète.
Les tarifs diffèrent selon l’âge (plus ou moins de 30 ans) mais restent normalement très raisonnables, autour de 9-13 € par personne en dortoir.

  • Pour localiser les auberges : reaj.com (site des AJ espagnoles).

À côté de ces auberges « officielles », on trouve un vaste réseau d’auberges destinées aux pèlerins cheminant vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Les moins chères (6-10 € la nuit par personne), tenues par des associations religieuses, paroissiales ou municipales, leur sont exclusivement réservées et exigent de voir la credencial (carnet de route) des pèlerins dûment tamponnée. C’est le cas, en particulier, de toutes les albergues de peregrinos de la Xunta de Galicia, qui affichent un tarif unique (6 € la nuit) et globalement les mêmes horaires d’ouverture : arrivée entre 13h et 22h, et départ avant 8h, sans réservation possible. Généralement installées dans des bâtiments modernes, elles sont le plus souvent spartiates, sans trop d’ambiance, avec de très grands dortoirs (10-20 lits, voire plus), mais bien tenues.
D’autres auberges, privées, sont ouvertes à tous ; elles sont plus chères (12-15 € la nuit en dortoir, jusqu’à 20-25 € à Saint-Jacques-de-Compostelle) mais plus confortables et conviviales. Dans la plupart des cas, on dispose d’une cuisine (pas toujours très fonctionnelle cela dit), d’une laverie (payante) avec machines à laver et séchoirs, d’un local pour abriter son vélo et même de vestiaires à chaussures.

Les campings

- Le camping sauvage est formellement interdit, y compris sur les plages. Si vous désirez camper dans une propriété privée, demandez l’autorisation avant (c’est la moindre des politesses), ne restez pas longtemps (une nuit) et – évidemment – remballez vos détritus, comme partout !

- Les campings officiels : lleurs catégories sont fixées par le gouvernement et les tarifs doivent (théoriquement) figurer bien en évidence à l’entrée. Ils sont en moyenne aussi élevés, voire plus, qu’en France.

Les campings espagnols sont en général bien équipés. Certains ressemblent même à de petits villages. Plus que pour s’y reposer, les Espagnols viennent s’y divertir : piscines (parfois payantes et rarement ouvertes hors saison), terrains de sport, supérette, jeux pour enfants, resto, bar, voire discothèque. Rarement calmes, surtout en plein été ! De nombreux habitués y ont leur caravane ou mobile home à demeure, où ils viennent passer tout ou partie de leurs congés. Du coup, l’espace pour les tentes et les voyageurs de passage est parfois réduit, surtout en bord de mer. Pour respirer un peu, éloignez-vous du littoral : 500 m, 1 km suffisent souvent – les vacanciers espagnols ne sont pas de grands marcheurs ! Certes, les campings sont souvent installés sur la côte ou autour des grandes agglomérations.

- Tarifs des campings : ils sont habituellement calculés en additionnant tente + voiture + adulte + enfant. Parfois le tarif est établi sur la base de la parcelle (comprenant une tente et une voiture), et il faut alors y ajouter le nombre d’occupants. Dans ce guide, nous vous indiquons le tarif sur la base d’une tente de petite taille, une voiture et 2 adultes.

Les casas rurales

C’est un peu le même principe que les chambres d’hôtes en France, sauf qu’elles sont obligatoirement situées en milieu rural (ou en marge des petites villes). Souvent impeccables, ces casas rurales sont en général d’anciennes maisons joliment restaurées. Du coup, le charme de l’ancien disparaît parfois sous une couche de carrelage ou de béton frais...

Le prix est très variable, en gros de 50 à 100 € la double, selon la catégorie et la saison, petit déjeuner inclus. Peu de chambres, un accueil familial souvent (très) sympathique, des emplacements dans des sites naturels éloignés du brouhaha urbain, elles demeurent une bonne option à seulement 3-4 km de la côte.

Si la réservation est conseillée en haute saison, on peut toujours tenter sa chance le jour même, il n’est pas rare qu’il y reste une ou 2 chambres de libres.

Le haut de gamme correspond à de belles demeures ou à des manoirs ruraux (nommés pazos). Ceux-ci font l’objet d’une classification complexe : les grosses gentilhommières avec écusson en façade sont dites casas blasonadas, celles dans les hameaux casas de aldea, et les anciennes institutions religieuses, elles, casas reitorais.

Les pensions, hostales et hôtels

Si la classification hôtelière dépend des diverses communautés autonomes, on retrouve en fait un peu les mêmes appellations partout. À savoir, au bas de l’échelle, du moins en théorie, les pensiones (aussi appelées pensiones residencias, à l’ancienne) et hostales. Dans la pratique, peu de différences entre les 2, il s’agit le plus souvent de petits établissements hôteliers ne disposant pas nécessairement de tous les équipements d’un vrai hôtel et se situant en général dans la catégorie « De bon marché à prix moyens ». Les plus simples et les moins chers ne proposent pas le petit déj. En revanche, la plupart disposent désormais de chambres avec sanitaires, dont la qualité et l’arrangement dépendent de chaque établissement. En général, cela dit ils sont bien tenus et déjà confortables. Il y a même des pensions d’un meilleur niveau – et plus charmantes – que certains hôtels !
Concernant les hôtels justement, il y a un peu de tout, même s’ils sont souvent assez standardisés. Souvent moins familiaux (ou plus impersonnels) que les pensions, ils affichent 1 à 5 étoiles (selon des normes un poil plus généreuses que chez nous). Mais ce classement, qui répond à des critères plutôt stricts tels que la superficie des chambres ou la présence d’un ascenseur ou d’une salle de petit déj’, ne préfigure pas toujours l’attrait général du lieu, ni son rapport qualité-prix, loin s’en faut. En général cependant, ils sont bien tenus aussi et offrent le confort nécessaire, avec plus ou moins de services selon la catégorie. À noter, seuls les 4-étoiles sont tenus d’avoir la climatisation. Tous les hôtels de catégorie supérieure doivent aussi proposer au moins une chambre adaptée aux personnes handicapées.

- Si, en été, vous n’avez pas réservé, essayez d’arriver assez tôt, pour être sûr d’avoir une chambre. Demandez à la visiter avant, ça vous évitera peut-être de vous voir attribuer le canard boiteux de l’hôtel, tourné face à un mur ou à la route. Une simple petite phrase comme « Se podría ver una habitación ? » suffit généralement.

- Les tarifs, affichés à la réception et dans les chambres, varient selon les divisions de l’année touristique : haute, moyenne et basse saison (temporada alta, media y baja).

Les Paradores

parador © fotobeam.de - Adobe Stock – Parador de Ronda

Ce réseau d’hôtels de luxe a été créé en 1928. Leur principale originalité réside dans le cadre qu’ils proposent : châteaux forts, manoirs, anciens palais, couvents, monastères... Certains d’entre eux sont de construction récente, mais dans ce cas-là, ils s’intègrent bien au paysage et occupent des sites de choix.

- Les prix sont variables mais demeurent relativement élevés. Compter de 75 à 180 € pour une chambre double standard, selon la saison et le confort du Parador ; petit déjeuner en sus : 15-20 €. Certains Paradores sont vraiment chics. Si vous avez les moyens de vous offrir un tel séjour, sachez que les tarifs sont toujours inférieurs à ceux de nos Relais & Châteaux, auxquels on pourrait les comparer, mais le niveau de service est aussi moins élevé.

- En général, les Paradores pratiquent des tarifs basse saison intéressants, des tarifs week-end, ou autres promotions en fonction de l’occupation.

- À défaut de dormir dans les Paradores, on peut toujours s’y restaurer ou y prendre un verre et profiter ainsi du cadre. Le petit déj-buffet est toujours excellent et très varié.

- En été et le week-end, il est impératif de réserver. Idem le reste de l’année pour les plus courus.

Voyage Espagne

Bons Plans Voyage Espagne

Services voyage



Forum Espagne

Voir tous les messages
Hébergement et hôtels

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Hébergement et hôtels Espagne

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Espagne

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Espagne

Agenda Espagne

Espagne Les articles à lire