Traditions et coutumes Espagne

Religions et croyances

la almudena madrid Cathédrale de la Almudena à Madrid © rudi1976 - Adobe Stock

Les clichés ont la vie dure. Certes, d’après les sondages, 73 % des Espagnols (94 % officiellement) se reconnaissent de confession catholique, ce qui laisse peu de place aux autres. Mais ce chiffre, qui donne l’image d’un catholicisme triomphant, cache une baisse prononcée de la fréquentation des églises, notamment lors de la messe dominicale, et surtout chez les jeunes. 26 % des Espagnols s’affirmaient agnostiques ou athées en 2016, et seuls 10 % se rendent à l’église le dimanche. Se déclarer catholique ne signifie pas forcément avoir la foi, mais plutôt être de culture catholique et se conformer à certains rites.

Toutes ces occasions restent le meilleur prétexte pour faire la fête : aux nombreux jours fériés à caractère religieux s’ajoutent les différentes fêtes des villes et des villages données en l’honneur du saint patron local, tandis que la Semaine sainte et ses processions mettent les cités espagnoles dans un état proche de l’hystérie collective. Une hystérie à travers laquelle se mêlent joie de vivre l’instant et authentique ferveur religieuse.

Cela étant dit, si les Espagnols se retrouvent moins nombreux à la messe dominicale, l’Église reste suffisamment puissante pour s’opposer farouchement sur le terrain social. Le remue-ménage face au mariage gay en est bien la preuve.

Et les non-catholiques dans tout ça ? La 1re communauté serait constituée par les protestants (1,2 million), aux deux tiers des Anglais installés en Espagne... Près de 1 million de personnes seraient orthodoxes (travailleurs d’Europe de l’Est) et à peu près autant musulmans, issus en majorité de l’immigration – bien que se soit développé un îlot de nouveaux convertis en Andalousie. Les juifs ne seraient guère que 50 000.

Quant aux sectes, elles paraissent peu implantées, et souvent liées aux mouvements d’extrême droite.

Savoir-vivre et coutumes

- Dans les hôtels comme dans les restos (sauf en Galice), il faut souvent ajouter à la note la TVA (IVA), qui va de 10 % (normale) à 16 % dans certains restos chic. Bon à savoir aussi, le pain est généralement facturé. Si vous n’en voulez pas, précisez-le d’emblée...

- Le service est compris, mais le pourboire (la propina) n’est pas inclus dans la note : il n’est pas obligatoire, mais il est courtois de laisser quelque chose (jusqu’à 10 % de l’addition). N’oubliez pas que les salaires sont ici moins élevés qu’en France.

- Il est un rituel que l’on retrouve dans toute la péninsule Ibérique : le paseo (littéralement « la promenade »). Vers 19h-20h, avant le dîner, les Espagnols ont l’habitude de déambuler dans les rues de la ville, le long des promenades de bord de mer par exemple, en famille ou entre amis. L’élégance est de mise, chez les grands comme chez les petits. C’est un moment très convivial, à ne pas manquer.

- Il y a peu de toilettes publiques, mais on peut plus facilement qu’en France utiliser les toilettes des cafés et restos.

Pour le reste, on fait attention à sa tenue, surtout quand on entre dans une église (les jambes nues sont mal vues et il vaut mieux couvrir bras et épaules). Les plages naturistes ne sont pas rares, mais, attention, à contrario, dans certains coins, même les seins nus ne sont pas acceptés.

Fêtes

Toutes les occasions sont bonnes en Espagne pour organiser une fête. Bien sûr, tous les saints y passent, mais aussi le vin, les fruits de mer, les escargots, les chevaux et toutes les récoltes !

On compte plus de 25 000 fêtes par an en Espagne ! De plus, il est rare qu’une fête dure une journée seulement...

Commençons par les fêtes nationales : celle du 12 octobre et le 1er mai, bien entendu. Ajoutons les jours fériés classiques comme le 15 août, la Toussaint ou Noël.

Viennent ensuite les fêtes religieuses nationales : la Semaine sainte voit les Espagnols migrer dans tous les sens. C’est la semaine où les prix flambent, passant à peu près partout du simple au double (ou triple !). Même les hôteliers qui ne distinguent pas haute et basse saisons ont un tarif spécial pour cette semaine-là. Le 25 juillet, tout ferme en l’honneur de saint Jacques, saint patron de l’Espagne. Les fêtes mariales sont célébrées à peu près partout : le 15 août, ainsi que le 8 septembre et le 8 décembre. On fête Noël, bien entendu, mais aussi – et surtout – l’Épiphanie.  Le carnaval est abondamment fêté : chaque village maintient avec soin ses costumes, toujours différents d’un village à l’autre, et ses danses de carnaval. Les plus importants se déroulent à Verín ou à Laza. Les fêtes religieuses moins courues comme la Fête-Dieu (Corpus Christi) ou la Pentecôte ne concernent pas tous les villages.

Puis viennent les fêtes patronales : elles se célèbrent par paroisse et non par municipio, ce qui signifie qu’un municipio peut se retrouver avec 5 ou 6 fêtes patronales dans l’année.

Les romerías, traditionnellement liées à un pèlerinage vers un sanctuaire, ou un ermitage donné, ont souvent lieu pendant les fêtes patronales. On en profite pour faire un grand banquet avec danses et musique (enfin, on va d’abord à la messe, tout de même).

N’oublions pas les fêtes rurales anciennes et un peu païennes.

Il est impossible d’oublier les fêtes historiques, généralement d’origine récente.

Également récentes, les fêtes gastronomiques.

Tapas

tapas Tapas © Visionsi - Adobe Stock

La tournée des bars à tapas est un art (de vivre) espagnol auquel on se doit de rendre hommage...  

Un peu d'histoire

D'où vient la tradition des tapas ? Les premiers affirment que l'origine des tapas est d'émanation royale. En effet, pour lutter contre l'alcoolisme, un roi aurait obligé les débits de boissons à poser une assiette avec un en-cas sur le verre de vin. Les Modernes, eux, soutiennent que les tapas auraient été créées dans un but utilitariste : pour éviter que les mouches ne tombent dans le verre de vin. Comme ça faisait un peu tristounet, une soucoupe vide, on ajouta une olive pour faire joli.
Dans une théorie comme dans l'autre, tapar signifiant « couvrir, boucher », l'en-cas prit rapidement le nom de tapas.
Avant, le prix des tapas était toujours compris dans la boisson. C'est encore souvent le cas dans les campagnes et les petites villes, plus rarement dans les grandes - à l'exception des olives et cacahuètes servies parfois gracieusement avec la bière.

Ir de tapeo, la tournée des tapas

Si c’est la 1re fois que vous débarquez en Espagne, vous vous demanderez probablement pourquoi le soir, quel que soit le jour, les bars sont bondés. Tout simplement parce que les Espagnols ont l’habitude de téléphoner à leurs potes pour « aller de tapas en tapas » (ir de tapeo). Ils se donnent tous rendez-vous dans leur bar favori et parcourent les mesones au gré de leurs envies et des spécialités des maisons.

Ici morcilla, là tortilla. On mange debout en s’essuyant le coin du bec avec une serviette en papier cigarette : c’est souvent plus économique et moins formel qu’un restaurant où l’on doit s’asseoir et attendre les plats, faire risette au serveur, se faire servir du vin.

Il ne faut pas avoir peur d’insister auprès des serveurs. Ils sont souvent débordés, et il leur arrive d’oublier carrément la commande. Animation garantie, sauf à l’heure de la sieste (entre 15h et 18h environ), où tous les bars sont fermés.

Ces infernales gourmandises appelées tapas ont vite dépassé le stade des simples amuse-gueules pour devenir de véritables échantillons de dégustation. Certains bars à tapas fonctionnent comme nos traiteurs, avec un choix étonnant de spécialités maison, recettes du jour, etc. L’avantage : quand on ne connaît pas le nom d’un plat, on peut se contenter de le montrer du doigt !

- Les prix sont habituellement indiqués au-dessus du comptoir, ça permet de ne pas dépasser son budget. Quand ils ne le sont pas, gare aux arnaques ! Quant à l’addition, on l’inscrit encore souvent à la craie grasse sur le bar. En général, 3 ou 4 tapas constituent un repas. Les prix pratiqués sont sensiblement les mêmes partout, allant d’un bon 1,50 € pour les classiques (tortilla, par exemple) à 10-12 € environ pour une assiette de jambon et fromage (ración). Mais on trouve aussi des tapas à 1 € dans les bars low-cost et des raciones à 18-20 €...

Voyage Espagne

Bons Plans Voyage Espagne

Services voyage



Forum Espagne

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Vos discussions préférées du forum Espagne

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Espagne

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Espagne

Agenda Espagne

Espagne Les articles à lire