Carte d'identité Émirats arabes unis

- Statut : fédération de sept émirats comprenant, par ordre de taille, l’immense Abu Dhabi (67 340 km²), Dubaï (3 885 km²), Sharjah (2 590 km²), Ras el Khaïma (1 683 km²), Fujaïrah (1 166 km²), Umm al Qaïwain (777 km²) et Ajman (460 km²).
- Superficie : environ 82 880 km². De nombreuses zones frontalières avec l’Arabie Saoudite sont contestées.
- Capitale : Abu Dhabi.
- Population : 5 927 482 habitants (estimation 2016), soit plus de 3 fois plus qu’au début de la décennie 2000 !
- Densité : 70 hab./km².
- Monnaie : dirham des Émirats arabes unis.
- Forme de l'État : Émirat ou État fédéral.
- Régime : État fédéral composé de 7 émirats. Monarchie héréditaire dans chaque émirat.
- Chef de l’État : Khalifa ben Zayed al-Nahyan, émir d’Abu Dhabi, est président des Émirats arabes unis depuis novembre 2004 (réélu en novembre 2009). Il a succédé à son père.
- Premier ministre : Mohammed ben Rachid al Maktoum est Premier ministre et aussi vice-président (depuis janvier 2006). Il est issu de la famille régnante de Dubaï. Lui a succédé à son frère...
- Politique : les Émirats ne sont pas à proprement parler ce que l’on pourrait appeler une démocratie... Les partis politiques sont même carrément interdits ! Le président est nommé par le Conseil suprême, composé des sept émirs. Deux seulement disposent d’un droit de veto : celui d’Abu Dhabi et celui de Dubaï qui, de fait, dominent la politique du pays. Les ministres sont désignés par le président.
Instauré en 2006, le Conseil national fédéral est composé de 40 membres, pour moitié nommés par les émirs, pour moitié élus par un collège réduit de 6 689 Émiriens triés sur le volet. Eux seuls ont le droit de se présenter.
Le CNF ne sert à rien démocratiquement parlant, dans le sens où il ne peut ni amender ni refuser la législation concoctée par les sept (deux) grands chefs sioux... Les juges sont aussi nommés par le président !
- Ethnies : avec seulement 21,9 % de la population, les Émiriens sont depuis longtemps minoritaires dans leur propre pays. Le reste est composé d’immigrants attirés par l’économie florissante : Indiens, Pakistanais et Bangladeshis, Arabes et Iraniens, Africains, Philippins et Chinois, Occidentaux. L’immigration étant davantage masculine, le pays compte deux fois plus d’hommes que de femmes ! C’est encore pire à Dubaï : 75 % d’hommes et seulement 5 % d’Émiriens...
- Religion : islam à 96 % (83 % de sunnites, 17 % de chiites).
- Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco : les sites culturels d'Al Aïn (Hafit, Hili, Bidaa Bint Saud et les oasis), inscrits en 2011.

Droits de l'homme

Selon Amnesty International, en 2015/2016, « les autorités des ÉAU ont restreint de manière arbitraire la liberté d’expression, et arrêté et poursuivi en justice des détracteurs du gouvernement. [...] Les forces de sécurité ont soumis des dizaines de personnes à la disparition forcée. Les détenus étaient régulièrement torturés et maltraités. Des prisonniers d’opinion ont été maintenus en détention à l’issue de procès inéquitables. Des femmes ont fait l’objet de discriminations dans la législation et dans la pratique ».
Ainsi, des victimes de viol ont été condamnées pour « relations sexuelles hors mariage ». 

Par ailleurs, « les travailleurs étrangers n’étaient pas suffisamment protégés par la loi et ils étaient exploités et maltraités. La peine de mort a été maintenue. »

Économie

Le dynamisme des Émirats a longtemps reposé sur une unique source de revenus, le pétrole, exploité massivement à partir des années 1970.

La répartition inégale de la ressource entre les émirats (près de 95 % des réserves sont localisées à Abu Dhabi), la chute des cours au milieu des années 1980 et l'épuisement des réserves ont toutefois obligé certains à chercher des revenus alternatifs. C’est ainsi que Dubaï a débuté très tôt sa reconversion en développant les industries de services (place portuaire, aérienne et financière), les travaux publics et l’immobilier, ainsi que le tourisme.

Abu Dhabi, malgré la richesse de son sous-sol, a pris le parti de copier le modèle de Dubaï.

Depuis l'indépendance en 1971, les Émirats arabes unis ont connu une forte croissance. Le PIB par habitant a connu une forte augmentation, notamment grâce au pétrole et au gaz naturel. Les priorités nouvelles, basées sur un crédit peu cher, une main-d’œuvre étrangère exploitée et un engouement pour les destinations shopping exotiques, ont permis d’atteindre des taux de croissance exceptionnels, avoisinant les 10 %.

Après cette période de croissance soutenue, l'économie des émirats connaît actuellement un ralentissement. La surchauffe de l’économie, mise à mal par la crise financière mondiale, a fait éclater la bulle immobilière et ramené les Émirats à davantage de réalisme. Mais si la croissance s'est stabilisée, elle reste l'une des plus fortes de la planète.

Aujourd'hui, l'économie accélère sa diversification. Les services (commerce, tourisme, finance) représentent près de 40 % du PIB. La part du pétrole et des hydrocarbures a été ramenée à près de 27 %. Les Émirats arabes unis sont le 4e producteur pétrolier de l'OPEP. Abu Dhabi assure plus de 90 % de la production d'hydrocarbures.

Voyage Émirats arabes unis

Bons Plans Voyage Émirats arabes unis

Services voyage



Forum Émirats arabes unis

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Émirats arabes unis

Vos discussions préférées du forum Émirats arabes unis

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Émirats arabes unis

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus

Agenda

Émirats arabes unis Les articles à lire