Vie pratique sur place Cuba

Décalage horaire

Cuba applique l'horaire d'été et l'horaire d'hiver. Le décalage avec la France est normalement de 6h. Quand il est 12h à Paris, il est 6h du matin à Cuba.
À noter toutefois que Cuba passe en général à l'heure d'été dès le 1er week-end de mars et reprend l’heure d’hiver début novembre. Il y a donc 2 courtes périodes en mars et en octobre où le décalage est de 5h.

Électricité

Cuba utilise du 110 volts. Les prises de courant sont pour la plupart à 2 fiches plates, comme en Amérique du Nord, mais on en trouve de plus en plus à fiches rondes (voire mixtes), comme chez nous : un adaptateur peut donc être nécessaire, mais tous vos appareils électroniques se rechargeront mais d’autres équipements (à moteur par exemple ou chauffants) ne fonctionneront pas forcément avec ce voltage... Il vous faudra alors recourir à un petit transfo (certaines casas particulares en possèdent). Cela dit, de plus en plus d’hôtels et casas particulares possèdent des prises 110 V et 220 V (c’est précisé !).

- Pour économiser de l’énergie, l’éclairage public est faible dans les villes, voire inexistant dans certaines rues. Les apagones (coupures de courant) ont presque disparu, mais prévoyez quand même une lampe de poche, au cas où.

Langue

Tous les Cubains parlent évidemment l'espagnol, proche de celui d'Espagne mais avec un accent auquel on a parfois un peu de mal à se faire au début. Certains Cubains se sont mis à l'anglais, mais ils restent peu nombreux. D'autres ont appris le français avec des Canadiens ou auprès de l'Alliance française, qui croule sous les demandes – c’est notamment le cas des employés des complexes balnéaires, très fréquentés par les Québécois.

Un conseil : potassez l'espagnol avant votre départ.

Poste

Envois depuis Cuba

Timbre Cuba © laufer - Adobe Stock

- Bureaux de poste : ils sont souvent ouverts du lundi au samedi jusqu'à 17h-18h. Certains, à La Havane notamment, ouvrent aussi le dimanche.

- Boîtes aux lettres, timbres, cartes postales : dans les bureaux de poste bien sûr (y compris les cartes postales), mais aussi dans les hôtels. Méfiez-vous des postiers indélicats qui vous vendent à 0,50 CUC un timbre à 0,50 peso cubain réservé au courrier national. Ils se mettent la différence dans la poche et votre carte postale n'arrivera jamais. En principe, le timbre pour une carte postale est de 0,85 CUC. Des cartes prétimbrées, pas très jojo certes, sont proposées à 1,50 CUC : cela affranchit des timbres volés pour les revendre !

- Acheminement : attention, le courrier met de 3 semaines à 1 mois, et parfois plus, avant d'arriver en France. Le courrier posté depuis les hôtels arrive généalement plus rapidement que celui partant des postes.

- Des Cubains vous demanderont peut-être de poster de chez vous des lettres pour leur famille exilée ou leurs amis d'Europe : ils ont des problèmes pour envoyer du courrier à l'étranger...

Envois depuis la France

- Lettres : elles arrivent à leur destinataire, mais elles sont souvent ouvertes par la poste cubaine. Donc, ne rien y mettre de compromettant. Surtout pas d'argent !

Téléphone

Communications internationales

- De l'étranger vers Cuba : depuis l'Europe, composer le 00 (011 depuis le Canada) + 53 + numéro du correspondant précédé de l’indicatif ville (le 7 pour La Havane, au début de chaque numéro).

- De Cuba vers l'étranger : composer le 119 + 32 (Belgique), 33 (France), 41 (Suisse), 1 (Canada) + numéro du correspondant. Pour la France, sans le 0 initial de la numérotation à 10 chiffres, pour la Suisse, sans le préfixe régional et pour le Canada sans le 1 du préfixe local.

Les appels et sms coûtent très cher depuis Cuba, tant de l’hôtel que d’un portable.

En cas d’urgence, on peut appeler en PCV (cobro revertido), notamment vers la France et le Canada, mais c’est également très cher ! Pour obtenir l’opératrice, composer le 012 à La Havane. Dans le reste du pays, ça dépend des endroits.

Communications nationales

- Pour appeler d’une province à une autre : composer le 0 depuis la Havane (01 dans le reste de l’île), puis le numéro à 8 chiffres de l’abonné. Les tarifs varient de 0,05 à 1,50 CUC/mn selon l’heure et la distance.

- Pour appeler à l’intérieur d’une même province, composer directement le numéro à 8 chiffres, sans aucun préfixe.

- En cas de doute, faire le 113 (renseignements).

Contrairement aux appels vers l’étranger, les communications intérieures sont extrêmement bon marché depuis une cabine publique ou le téléphone fixe d’un particulier (votre logeur par exemple). La communication ne lui coûte quasiment rien, mais laissez-lui quand même un petit quelque chose. En revanche, si vous appelez d’un hôtel, on vous facturera allègrement 1 CUC/mn...

Cabines téléphoniques

- Cartes téléphoniques : Etecsa vend des cartes téléphoniques de 5, 10 et 15 CUC pour l’international. À 5,85 CUC/mn pour l’Europe et 2,45 CUC pour le Canada. Elles ne durent pas longtemps ! Il en existe en pesos cubains pour les communications nationales. Les 2 types de cartes font appel à un système de codes à composer sur le clavier du téléphone. Elles peuvent indifféremment s’utiliser sur les téléphones de particuliers et les téléphones publics (à carte ou à pièces).

- Cabines à carte : certaines boutiques Etecsa en ville disposent de cabines. Par ailleurs, on trouve des postes accrochés au mur dans la rue.

- Cabines à pièces : la monnaie utilisée est le peso cubain et ne donne accès qu’aux communications locales

Téléphone portable

Votre téléphone portable peut être utilisé à Cuba s’il comporte l’option « monde » (Roaming international) et s’il a été préalablement débloqué. C’est très cher, on le redit (communication vers l’Europe à 5 €/mn, sms à 1 €...), mais acheter une carte SIM locale ne vaut guère mieux : il faut déjà payer 3 CUC par jour pour avoir un numéro local, puis acheter des cartes (tarjetas de recarga) de 10 CUC minimum pour pouvoir téléphoner. Au final, le prix de la communication à l’international sera le même avec la carte locale qu’avec votre carte SIM. Autant mettre de côté son propre téléphone durant le séjour à Cuba.

Internet et wifi

- On peut accéder à Internet dans toutes les grandes villes, dans les centres d’appels téléphoniques Etecsa (ordis) ou dans les halls des grands hôtels (rarement dans les chambres). Il existe en outre de rares zones wifi dans les villes grandes et moyennes, principalement sur les places. Des dizaines de Cubains s’y réunissent en général le soir, téléphone en main, pour essayer de se connecter au réseau encombré... Dans tous les cas, il faut au préalable acheter une carte Nauta, à 1 CUC pour 1h de connexion. Elles sont vendues chez Etecsa (passeport obligatoire) et, parfois, à l’accueil des hôtels (surtout balnéaires).
L’attente chez Etecsa étant souvent affolante, des petits malins revendent parfois des cartes dans la rue (3 CUC) pour vous éviter de faire la queue...
Sur le précieux sésame, on obtient un login et un mot de passe qui permettent de se connecter. Les tarifs sont les mêmes dans tout le pays. Le débit s’améliore doucement, mais reste encore très lent.

- Chez Etecsa, il y a en général 2 files d’attente différentes : l’une pour l’achat des cartes Nauta et le paiement des factures domestiques (la plus longue), l’autre pour la connexion proprement dite sur les ordinateurs du centre. Si vous restez plusieurs semaines à Cuba, achetez donc plusieurs cartes Nauta à l’avance.

- Parfois, les casas particulares les plus proches des places ou des grands hôtels captent le réseau public depuis leur toit-terrasse. Mieux encore : quelques-unes ont un accès particulier par routeur. Profitez-en et ne le répétez pas, car c’est encore illégal et elles pourraient perdre leur licence.

- Accès au wifi alternatif : pour éviter l’attente chez Etecsa, il y a une dernière solution (encore rare). On peut parfois se connecter dans certains centres internet gouvernementaux ou Clubes Jovenes, où les jeunes jouent en réseau. Parfois, il faut avoir une carte Nauta, parfois on peut payer directement sur place.

- Important : notre sélection de sites et adresses e-mail, malgré nos mises à jour, n’est malheureusement pas toujours fiable, et vous aurez certainement le sentiment de vous prendre les pieds dans la Toile cubaine ! Si vos messages semblent aboutir, ils resteront souvent lettre morte auprès des grandes structures hôtelières d’État.
Quant aux casas particulares, elles répondent généralement, mais il faut parfois s’y reprendre à plusieurs reprises, sur plusieurs jours... Si vous n’avez pas de nouvelles, sachez qu’un rapide coup de fil est souvent plus efficace.

- Censure : outre les soucis liés à la compatibilité des systèmes, à la faible bande passante, aux rares hotspots wifi, comptez aussi avec l’humeur de la censure gouvernementale. Certains de vos sites favoris ne fonctionnent pas à Cuba. Ce peut être celui de votre banque (n’imaginez pas suivre votre compte à distance), de votre fournisseur d’accès (gmail par exemple en 2018)... Prenez vos précautions avant de partir et/ou prévoyez une immersion totale sans Internet durant votre séjour.

Voyage Cuba

Bons Plans Voyage Cuba

Services voyage



Forum Cuba

Voir tous les messages
Vie pratique

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Vie pratique Cuba

Vos discussions préférées du forum Vie pratique Cuba

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Cuba

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Cuba

Agenda Cuba

Cuba Les articles à lire

La Havane, la musique, les plages, le vieux Trinidad, le souvenir de Che Guevara, les...

Cuba, c’est la plus grande île des Antilles, mais surtout une culture et un art de...