Carte d'identité Costa Rica

- Superficie : 51 100 km².
- Population : 4,9 millions d’habitants.
- Capitale : San José.
- Espérance de vie : 78,7 ans.
- IDH (Indice de développement humain) : 66e rang mondial (sur 188 pays).
- Taux d’alphabétisation : 97 %.
- Monnaie : colón costaricien.
- Langues : l’espagnol est la langue officielle parlée par 100 % de la population. On parle aussi beaucoup l’anglais, surtout sur la côte Pacifique, prisée des Américains.
- Religions : catholiques (72 %), évangélistes (12 %), athées (11 %), protestants (3 %), autres (2 %).
- Régime politique : république démocratique, dotée d’un régime présidentiel.
- Chef de l’État : Carlos Alvarado (centre gauche) depuis mai 2018.
- Abolition de l’armée : 1948.

- Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco : Reservas de la Cordillera de Talamanca – La Amistad / Parque Nacional de la Amistad ; Parque Nacional de la Isla del Coco (1997) ; Zona de Conservación de Guanacaste (1999) ; Asentamientos Cacicales Precolombinos con Esferas de Piedra de Diquís (2014).

Guanacaste Province © Jože Potrebuješ - Adobe Stock - Province du Guanacaste

Économie

Îlot de prospérité : voilà comment on pourrait décrire en 3 mots le Costa Rica dans le contexte centraméricain. Mis à part le Panamá voisin – qui fait un peu mieux –, le pays des Ticos affiche parmi les meilleurs indicateurs de la région, avec un PIB par habitant d'environ 17 000  US$ en 2017, une inflation jugulée et une économie qui a appris à se diversifier.

L’économie aujourd’hui

L’agriculture a vu son importance drastiquement réduite au fil du temps : elle représente à peine aujourd’hui 5,5 % du PIB du pays (pour 14 % de sa main-d’œuvre employée). Le Costa Rica est, de ce point de vue, le 2e pays d’Amérique centrale le moins dépendant de son secteur primaire, après le Panamá.

L’industrie, elle, emploie 22 % des Ticos pour près de 21 % du PIB, notamment dans les domaines à haute valeur ajoutée (matériel médical, textile...).

Les services restent, de loin, les plus importants : ils représentent les 3/4 du PIB et 64 % des emplois. Le tourisme joue un rôle crucial : avec près de 3 millions de visiteurs à l’année, il représente à lui seul 5,5 % du PIB.

Alors, tout va bien ?

Oui et non. Si les investisseurs (principalement américains) continuent de financer la plupart des secteurs de l’économie et semblent rassurés par la stabilité politique, le bon niveau d’éducation (97 % de taux d’alphabétisation) et l’intégration du Costa Rica dans la zone de libre-échange CAFTA, certains freins demeurent. Les investisseurs regrettent ainsi une bureaucratie assez lourde, lente et complexe, un coût de l’énergie élevé et des infrastructures pas encore toujours au niveau. Certaines multinationales, refroidies par les choix du gouvernement de dire non au pétrole et aux mines à ciel ouvert, se font plus réticentes.

Reste donc à trouver un équilibre entre écologie et business, entre long terme et court terme... Pas facile, même si des pistes se dessinent – notamment l’idée de faire du Costa Rica un exportateur régional d’énergie grâce au développement encore renforcé de l’hydroélectricité et de la géothermie (qui assurent déjà au pays une autonomie complète).

En attendant, la balance commerciale est largement déficitaire, le déficit public représentait 6 % du PIB en 2018 et la dette a atteint en 2018 un niveau record de 60 % du PIB.

Voyage Costa Rica

Bons Plans Voyage Costa Rica

Services voyage



Forum Costa Rica

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Costa Rica

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Costa Rica

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Costa Rica

Agenda Costa Rica

Costa Rica Les articles à lire