Argent et budget Chili

Argent, banques, change

Monnaie et change

- La monnaie est le peso chilien ($Ch).
Mi-2017, 1 € valait environ 700 $Ch et 100 $Ch valaient 0,14 €.

- L'euro se change facilement à Santiago et dans la grande majorité des régions du Chili.
Si voyagez dans certaines régions reculées, on vous conseille plutôt d'emporter des billets verts ; attention, leur état doit être impeccable, sinon il se peut qu’ils ne soient pas acceptés.

- Les casas de cambio sont le plus souvent fermées le samedi après-midi et le dimanche. Les banques sont ouvertes en semaine de 9h à 14h.

- Les banques sont ouvertes en semaine seulement, de 9h à 14h. En revanche, leurs distributeurs automatiques (ou DAB) sont souvent accessibles 24h/24. Le change aux guichets est assez aléatoire. Certaines banques le proposent, d’autres non. Privilégiez plutôt les « grosses » banques... En principe, la Scotiabank et la Santander acceptent les 2 devises. Mais, le taux de change est généralement un peu meilleur dans les casas de cambio...

- Le taux de change peut varier très sensiblement selon la région : il est globalement meilleur à Santiago et dans les villes touristiques. Dans les villes, les casas de cambio sont souvent regroupées dans une même rue ou un pâté de maisons, alors n’hésitez pas à comparer...

- Aux abords des casas de cambio, on vous offre parfois de faire du change au noir. Vivement déconseillé, car on n'y gagne rien ou si peu, et manipuler de l'argent dans la rue est très risqué.

- En 2019, quelques faux billets de banque circulaient encore, notamment à Santiago, mais ils tendent à disparaître. Ils sont faciles à repérer : le filigrane représentant un visage qui apparaît normalement dans la partie la plus claire du billet en est absent. Ces faux billets ne proviennent pas des banques mais de certains bureaux de change (d'où l'intérêt de toujours bien vérifier les billets remis avant de sortir).

Cartes de paiement

- Les paiements par cartes Visa, MasterCard et American Express sont très bien acceptés à travers le pays, dans la plupart des hôtels, restos, commerces et stations-service. En revanche, il peut y avoir des problèmes de connexion téléphonique dans les endroits reculés. Prévoir du liquide par sécurité. Et avant de faire le plein de carburant, assurez-vous que le terminal de paiement fonctionne !

- Le retrait d’argent liquide avec les cartes de paiement : vu le nombre de distributeurs automatiques (ou DAB) affichant les logos des cartes Visa, MasterCard et American Express, on pourrait penser qu'il est facile de retirer de l'argent à toute heure.
Mais les distributeurs sont parfois vides, en panne ou en maintenance. Sans compter que certaines banques chiliennes refusent parfois le retrait aux cartes étrangères.

- Pour louer une voiture, une carte bancaire est nécessaire comme garantie pour la franchise.

Budget au Chili

Un périple au Chili coûte bien plus cher qu'un voyage au Pérou, en Bolivie ou même au Brésil. Pour les voyageurs au long cours arrivant des pays voisins, le choc peut être rude pour le porte-monnaie... Sur le papier, la solution la plus économique consiste à préférer le bus. Cela dit, la compagnie Sky Airlines propose des tarifs spéciaux à peine plus chers qu'un trajet en bus cama, à condition d’acheter des allers-retours, quitte à ne pas prendre le vol retour.
Pour dormir, il y a les petites pensions pas chères (hospedajes et residenciales) ou le camping, autorisé dans beaucoup d'endroits, parfois gratuit.
Pour manger, l'almuerzo du midi est de loin la formule la plus avantageuse. Les restos proposent un menu du jour à petit prix.

- Budget moyen : pour le routard au budget serré, prévoir au minimum 16 000-22 000 $Ch par personne et par jour.

- Variations selon les régions : le Nord (à l’exception de la région de San Pedro de Atacama) est en général moins cher que le Sud pour l’hébergement. Le coût de la vie – isolement oblige – est élevé en Patagonie et sur l’île de Pâques (compter alors le double).

- Variations saisonnières : pour l'hébergement, dans les coins touristiques , les différences de prix entre l'été (de mi-décembre à mi-mars) et le reste de l'année peuvent être assez importantes (jusqu'à 50 %). En période creuse, n'hésitez pas à négocier.

- Pour les transports, il en va de même : les tarifs varient largement d’une période à l’autre et même d’une heure de départ à une autre.

- Paiement dans les hôtels : pour toutes les prestations fournies par les hôtels de catégorie supérieure, les étrangers ne résidant pas au Chili sont dispensés du paiement de la TVA à 19 %, à condition de payer en dollars (que ce soiut en liquide ou par carte de paiement). Les hébergements les moins chers ou de catéogir intermédiaire ne sont en général pas concernés.

- Entre les tarifs en pesos dans les meilleurs hébergements « Prix moyens » et ceux en dollars dans les « Chic », il n’y a parfois pas une grosse différence...

Pourboire

Le pourboire, ou propina, est d’usage fréquent au Chili. Dans les restaurants et les bars, on laisse habituellement 10 % du montant de l’addition. Depuis quelques années, ce pourboire est quasiment systématiquement « suggéré » sur l’addition. C’est un complément important aux salaires (très bas) des employés mais le taux aurait tendance à grimper sous l’influence des visiteurs nord-américains ; à vous de voir...

Dans les hôtels, la personne qui vous aide à porter vos bagages attendra un petit geste, de même que dans les taxis. En revanche, dans les taxis collectifs, on paye un tarif fixe pour un trajet, sans supplément attendu.

Hébergement

Les tarifs que nous vous indiquons sont ceux d’une nuit en chambre double en haute saison. Dans la rubrique « Bon marché », on trouve souvent des petits dortoirs pour 4 à 8 personnes. Le petit déjeuner est généralement inclus dans les adresses « Prix moyens » et au-delà, ce qui n’est pas toujours le cas dans les hospedajes.
Attention, à Santiago, Valparaíso, dans certaines villes du Nord (Antofagasta et San Pedro de Atacama), sur l’île de Chiloé, à Pucón et dans le sud de la Patagonie, ainsi que sur l'île de Pâques, visez le haut de la fourchette...

- Très bon marché : moins de 20 000 $Ch (environ 26,50 €). Moitié moins cher quand on est seul et que l’on prend un lit en dortoir.
- Bon marché : de 20 000 à 35 000 $Ch (environ 26,50-46,50 €).
- Prix moyens : de 35 000 à 55 000 $Ch (environ 46,50-73,50 €).
- Chic : de 55 000 à 80 000 $Ch (environ 73,50-107 €).

Restaurants

Les prix indiqués sont ceux d'un plato de fondo (plat de résistance) plus entrée ou dessert.

- Très bon marché : moins de 4 000 $Ch (environ 5,50 €).
- Bon marché : de 4 000 à 8 000 $Ch (environ 5,50-10,50 €).
- Prix moyens : de 8 000 à 15 000 $Ch (environ 10,50-20 €).
- Chic : 15 000-25 000 $Ch (environ 20-33,50 €).

Achats et souvenirs du Chili

Dans le Nord du Chili

Sans vouloir jouer les rabat-joie, sachez que la plupart des vêtements vendus sur les marchés ou dans les boutiques sont fabriqués au Pérou ou en Bolivie. Et souvent... en Chine.

San Pedro de Atacama : tapis et pulls en laine, sculptures en pierre de Toconao, reproductions de pièces incas en bronze, crèches miniatures (très kitsch). Mais attention, les boutiques de la rue principale vendent de tout : du tricoté-main sur place et du fait-machine à Taïwan.

Région d’Arica : il faut se rendre jusqu’au minuscule hameau de Parinacota pour trouver de vraies étoffes tissées à la main, pulls, gants, bonnets et ponchos en laine d’alpaga et de lama. Les mamies qui réalisent ces œuvres tondent les bêtes, cardent la laine, filent et tricotent elles-mêmes. Il en reste une poignée, alors n’hésitez pas à les soutenir en achetant leur production. Sinon, on trouve dans la région des miniatures de clochers d’églises de l’altiplano et des instruments de musique andins.

Région de La Serena : rosier, objets en pierre de Combarbalá, imitations de poteries Diaguitas et tout ce que l’on peut faire à partir de papayes.

Santiago et ses environs

- Bijoux et objets en lapis-lazuli : on le trouve seulement dans 2 endroits au monde : le Chili et l'Afghanistan. La pierre ayant le plus de valeur est bleu foncé, parsemée de petites pointes dorées (pyrite). Attention aux pierres teintées.
- Poteries de Pomaire très répandues au Chili, on les emploie beaucoup dans la cuisine, par exemple les petits plats ronds à gratin.

Dans le Sud du Chili

- À Chiloé : pulls, bonnets et tapis en laine. Objets utilitaires en bois.

- Artisanat mapuche : beaucoup de textiles, mantas (couvertures), chales (châles) et gros pulls, en laine de brebis ou d'alpaca, et colorés avec des teintes naturelles (d'écorces ou de racines). Également, la cestería (vannerie), les bijoux et les instruments de musique : trutruca (trompe de 1,50 à 4 m de long), pifilca (sifflet en bois), kultrun (tambour), cascahuillas (clochettes).
Enfin, l’artisanat en bois dans la région des Lacs, des ustensiles de cuisine aux objets décoratifs, en passant par une kyrielle de babioles...

- En Patagonie : pas grand-chose, il faut bien le dire... Les artisans travaillent le bois ou les pierres (lapis-lazuli, là aussi), proposent des tissages et des lainages de facture assez grossière. On trouve aussi des essences naturelles de plantes.

Voyage Chili

Bons Plans Voyage Chili

Services voyage



Forum Chili

Voir tous les messages
Argent et budget

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Argent et budget Chili

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Chili

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Chili

Agenda Chili

Chili Les articles à lire