Que faire Canaries

Voici quelques expériences à vivre au moins une fois aux Canaries. Trouvez ici les choses à faire aux Canaries, les activités à tester, les plats à goûter… Autant de moments hors du temps et inoubliables, à vivre assurément lors de votre voyage.

Découvrir Betancuria, la première ville de Fuerteventura

Sillonner les rues de Betancuria, l’un des plus jolis villages de Fuerteventura. Ne pas manquer l’église Santa María, mélange de styles roman, gothique, mudéjar, Renaissance, baroque…, ni le remarquable musée archéologique, qui présente l’histoire des aborigènes et de la colonisation de l’île. Maisons en pierres blanches, église et palmiers… une vraie image de carte postale.

Faire du kite-surf sur la plage de El Burro (Fuerteventura)

Fuerteventura est l’île des Canaries la plus réputée pour ses spots de surf, grâce au mistral et aux alizés. Rendez-vous sur la plage de El Burro, au nord-est de Fuerteventura. La période optimale pour faire du kite-surf ou du windsurf aux Canaries se situe de novembre à fin mars. 

Kite-surf aux Canaries © wjarek - Fotolia - Corralejo

Assister à un lâcher de tortues sur la playa de Cofete (Fuerteventura)

Rendez-vous sur la vierge plage de Cofete pour assister à un phénomène unique : le lâcher de tortues de mer. Plusieurs fois par an et durant l’été, un centre d’accueil vient rendre à l’océan ses tortues « caretta caretta », une espèce en voie de disparition. L’accès la plage de Cofete n’est pas aisé (étroite route en terre battue sur 7 km), mais les amoureux de solitude sauvage seront comblés.

Surfer sur les dunes de Maspalomas (Gran Canaria)

Dévaler les pentes de sable des impressionnantes dunes de Maspalomas, au sud de l’île. Mesurant jusqu’à 10 mètres de hauteur, ces dunes sont l’occasion de tester un sport très en vogue depuis quelques années : le sandboard, sorte de snowboard… sur le sable ! L’activité s’accompagne généralement d’une visite guidée de la réserve naturelle des dunes.

Arpenter les rues du centre historique de Las Palmas (Gran Canaria)

Découvrir le centre colonial au fil des ruelles pavées et de coquettes places bordées de palais et de demeures aristocratiques. La Casa de Colón, la cathédrale de Santa Ana ou encore le Museo Canario , considéré comme le plus important musée archéologique des Canaries, combleront les amateurs d’art et d’histoire. Profiter enfin des terrasses de bistrots et restaurants du cœur de Las Palmas.

Célébrer la Fiesta de la Rama à Agaete (Gran Canaria)

Assister à l'une des célébrations les plus emblématiques de Gran Canaria : la Fiesta de la Rama, littéralement « fête de la branche ». Aux alentours du 5 août, le village de pêcheurs d'Agaete, dans le nord de Gran Canaria, met à l'honneur Notre Dame des Neiges. Des milliers de danseurs et visiteurs parcourent les rues de la ville en agitant des branches, jusqu'à rejoindre le sanctuaire de la Vierge. Après la procession jusqu'au sanctuaire, la fête se clôture par un feu d'artifice. La Fiesta de la Rama est déclarée « fête nationale d'intérêt touristique ».

Se balader dans le parc national de Timanfaya (Lanzarote)

Traverser les décors quasi lunaires du parc national de Timanfaya. Ici, nul arbre ne pousse depuis les spectaculaires éruptions volcaniques des 18e et 19ème siècles. Seuls quelques lichens, fleurs et animaux, comme des lézards, ont reformé un écosystème exceptionnel. Cet océan de lave pétrifiée, dans lequel l’activité volcanique subsiste, se découvre en voiture ou en navette.

Voir notre reportage à Timanfaya.

Plonger dans le musée sous-marin de Playa Blanca (Lanzarote)

Découvrir le musée sous-marin Atlantico, le 1er musée sous-marin d’Europe, situé à 12 mètres de profondeur. Accessible aux plongeurs, le musée accueille les sculptures de Jason deCaires Taylor, sculpteur britannique célèbre pour ses œuvres sous-marines près de l’île de Grenade et au Mexique. Parmi les sculptures déjà installées, le Radeau de Lampedusa évoque le drame des réfugiés en Méditerranée.

Voyager dans les entrailles de la terre dans les Cuevas de los Verdes (Lanzarote)

Visiter les Cuevas de los Verdes, une succession de cavités et de galeries issue d’une éruption préhistorique du volcan Monte Corona. Inauguré en 1964, le site fait partie de l’Atlantide, le plus long tunnel de lave sous-marin du monde. On peut arpenter le réseau sur 1 km, mais il s’étend sur 7 km, du cratère du volcan, jusqu’au dépôt final de lave dans la mer. Certaines parois sont mises en lumière de manière à valoriser les chromatismes des oxydes de fer et des dépôts salins. Spectaculaire !

Voir le reportage Lanzarote, l'île aux volcans.

Se baigner dans les piscines naturelles de Puerto de la Cruz (Tenerife)

Se relaxer dans les piscines d’eau de mer aménagées par l’architecte canarien César Manrique. 8 piscines ont été aménagées en 1969 dans le Lago Martiánez, à Puerto de la Cruz. Organisé comme une sorte de parc aquatique, le lieu est idéal pour les familles. Les grandes terrasses et les palmiers viennent rompre le caractère minéral du site. Ici, l’union de l’art et de la nature est harmonieuse. Un crédo que l’artiste a gardé tout au long de sa carrière.

Plus d'infos sur les piscines naturelles de Puerto de la Cruz.

Fêter le carnaval de Santa Cruz de Tenerife

Vibrer au rythme du carnaval de Santa Cruz de Tenerife, le plus brésilien des carnavals espagnols. En février, le 3e carnaval le plus populaire au monde après ceux de Rio et de Venise attire des milliers de visiteurs dans les rues de la capitale. Parmi les temps forts, l'élection de la Reine des fêtes, et la Cabalgata, premier défilé annonciateur du carnaval ; le Coso, grand défilé de chars, constitue le point culminant des festivités. Le carnaval se clôture sur la célébration de la Piñata Chica, où se succèdent défilés, spectacles et bals.
Attention, la fréquentation est alors aussi importante que l'été. Il est donc conseillé de réserver suffisamment à l'avance.

Grimper sur le volcan Teide, le toit de l’Espagne (Tenerife)

Monter jusqu’à 3 555 m d’altitude grâce au téléphérique du Pico del Teide, dans le parc national éponyme. Le volcan constitue le point culminant des Canaries et même d’Espagne. Le téléphérique conduit presque jusqu’au sommet. Mais la montée des 168 derniers mètres, jusqu’au cratère, demande une autorisation préalable délivrée à Santa Cruz. Le but : réguler les accès à ce lieu protégé.

Plus d'infos sur le parc national du Teide et son ascension.

Écouter un siffleur de silbo dans un restaurant (La Gomera)

Inscrit au patrimoine immatériel de l'humanité, le Silbo Gomero est l’expression de la culture populaire de La Gomera. Transmis de génération à génération, ce langage sifflé est pratiqué avec un ou deux doigts dans la bouche. On estime à 4 000 le nombre de mots qui compose cette langue enseignée à l'école. Les restaurants de La Gomera ne manquent pas d’organiser des représentations de silbadors.

Se promener dans la laurisilva du Parc national de Garajonay (La Gomera)

Voici l’une des plus anciennes forêts de lauriers de la planète. Situé dans le Parc national de Garajonay, qui représente 10 % de la superficie de La Gomera, cette forêt millénaire et subtropicale est traversée de nombreux sentiers balisés, et agrémentée de nombreux points de vue. Inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, le parc est également réputé pour sa réserve ornithologique.

Observer les étoiles depuis les belvédères (La Palma)

Classée réserve « Starlight », La Palma est un point d’observation privilégié pour les scientifiques du monde entier, et ce, à n'importe quelle période de l’année. C’est l’occasion d’admirer la clarté des cieux depuis l'un des grands observatoires internationaux ou lors d’une excursion guidée nocturne. Situé à 2 400 m d'altitude, le télescope Gregore et l'observatoire Roque de los Muchachos organisent des visites des installations en journée, et des sorties de nuit en petits groupes. Pour les oiseaux de nuit, les agences spécialisées de La Palma organisent des sessions d'observation des étoiles et des soirées à thèmes.
Par ailleurs, plusieurs casas rurales sont équipées de télescopes.

Visiter les salines de Fuencaliente (La Palma)

Découvrir les salines de Fuencaliente, classées « site d’intérêt scientifique », car ici se réfugient de nombreux oiseaux migrateurs. Une exploitation traditionnelle locale dont le blanc du sel contraste parfaitement avec le noir de la terre volcanique et le bleu de la mer. Le restaurant Jardin du Sel fait découvrir le processus de production du sel.

Plonger à Mar de las Calmas (El Hierro)

Ici, pas d’«usine à plonger ». Les exceptionnels fonds sous-marins font de Mar de las Calmas et de son minuscule port de pêche, La Restinga, un lieu prisé des plongeurs. Protégées des vents et des courants, les eaux sont d’une extraordinaire clarté : la visibilité est de 20 à 40 mètres de profondeur, tandis que la température oscille toute l’année entre 18 et 27 °C.

Plus d'infos sur la plongée à Mar de las Calmas

Voyage Canaries

Bons Plans Voyage Canaries

Services voyage



Forum Canaries

Voir tous les messages
Activités et visites

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Activités et visites Canaries

Vos discussions préférées du forum Activités et visites Canaries

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Canaries

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Canaries

Agenda Canaries

Canaries Les articles à lire