Transports et déplacements Canada

La location de voitures

La voiture est le moyen de transport idéal pour parcourir l’Ouest canadien (surtout pour les parcs, certains n’étant pas accessibles en bus).
Contrairement à ce que l'on croit, les grosses agences de location de voitures ne sont pas toujours les plus chères et garantissent un parc automobile en excellent état. C’est souvent en réservant depuis l’Europe qu’on obtient les meilleures conditions.

Pour louer une voiture au Canada, il faut avoir au moins 21 ans (parfois même 25). Et, quel que soit l'âge, posséder une carte de paiement type Visa ou MasterCard, qui sert de garantie aux loueurs.

Attention, certaines agences de location refusent les « debit cards » (à débit immédiat) et n’acceptent que les « credit cards » (à débit différé). Or, la plupart de nos cartes de paiement (même de type Gold) sont souvent des cartes dites de « débit ».
Donc, avant de partir, vérifiez bien auprès du loueur et aussi de votre banque pour savoir quel type de carte vous avez. Car même si vous avez prépayé votre véhicule, on peut vous refuser de le récupérer si vous n’avez pas la bonne carte de paiement.

- Le permis de conduire français rose à 3 volets est valable au Canada. Le permis international n’est absolument pas obligatoire pour circuler. Cependant, certains lecteurs nous ont avertis que des loueurs pouvaient demander le permis international (traduction de votre permis national). Renseignez-vous auprès de votre loueur bien avant le départ et faites une demande de permis international le cas échéant. Attention, le permis international n’est qu’une traduction de votre permis classique et ne remplace en aucun cas l’original.

- Les frais de drop-off ou abandon (rendu de la voiture ailleurs qu’au point de départ) peuvent être très élevés (parfois 500 $ !) et varient considérablement d’une agence à une autre..

La location de camping-cars (motor homes ou RV)

Le réseau est étendu, avec des départs de Québec, Montréal, Toronto, Calgary, Vancouver, Whitehorse, Edmonton, ainsi que des États-Unis. Nombreuses formules (aller simple ou circuit en boucle, kilométrage illimité ou pas). Idéal pour vivre au rythme de la nature.

Conduire au Canada

Vitesse limitée à 30 ou 50 km/h en ville et 90 km/h (parfois 100, 110 ou 120) sur autoroute. La police tolère généralement 10 km/h au-dessus de la limite, 19 au grand maximum.

Les autoroutes sont généralement excellentes, surtout dans le sud de la Colombie-Britannique où le cycle de gel-dégel est moins prononcé qu'ailleurs. Elles sont gratuites, à l'exception de quelques tronçons.

- Feux tricolores : situés de l'autre côté de l'intersection, donc faites gaffe à ne pas vous arrêter en plein milieu du carrefour ! Dans l'Ouest canadien, il est possible de « griller légalement » un feu rouge lorsqu'on tourne à droite – sauf si un panneau vous interdit de le faire explicitement du genre « No turn on red » –... s'il n'y a aucune autre voiture à l'intersection.

- Stops : s’il y en a plusieurs à une même intersection, le 1er qui s’est arrêté est le 1er à repartir. Dans le cas des 4 ways stop, carrefour avec un stop à tous les coins de rue, bien retenir l’ordre d’arrivée...

- Quand un bus scolaire jaune s'arrête pour faire descendre ou monter des élèves, des clignotants s'allument et un petit panneau « STOP » s'affiche sur la portière du conducteur. Toutes les voitures doivent s'arrêter (celles qui suivent et/ou celles qui viennent d'en face), jusqu'à ce que les clignotants s'éteignent (même s'il n'y a pas d'enfants...), sinon, l'amende est particulièrement salée ! C'est une des pires infractions au code de la route canadien.

- Le taux d’alcoolémie légal maximum autorisé au volant est de 0,05 %, soit 50 mg/100 ml ou encore 0,5 g/l. Au-dessus de 0,8 g/l, la loi canadienne considère que vous avez commis un crime, avec ouverture d’un casier judiciaire et tout et tout. Pas de rigolade là-bas ! Si vous décidez de boire un peu, rentrez en taxi ou en bus.

- La plupart des parkings sont payants et chers, surtout dans les grandes villes. Si vous stationnez dans la rue, bien regarder les panneaux indiquant les horaires durant lesquels le parking est autorisé. Il faut parfois obligatoirement enlever sa voiture entre 7h et 9h et entre 16h et 18h, notamment dans les grandes villes. Les mises en fourrière sont hyper rapides.

Le train (Via Rail)

Train Canada © john9595 - Adobe Stock

Les trains dans le Canada anglophone se réduisent, en gros, à la ligne Toronto-Winnipeg-Saskatoon-Edmonton-Jasper-Vancouver. De Jasper, une ligne rallie aussi Prince George et Prince Rupert, dans le nord de la Colombie-Britannique. Ils sont plutôt lents et, du coup, nombreux sont ceux qui prennent le train pour « voyager autrement » plutôt que pour se déplacer rapidement d'un endroit à un autre.

- Pour les aficionados du train, le Canrailpass-Réseau permet d’effectuer 7 à 10 allers simples partout au Canada sur une période de 60 jours en classe économique. Coût : environ 770 à 1 000 $ ; réduc. Extensions possibles (10 trajets 900 $ ; illimité 1 500 $ ; réduc).

- Pour les routards très fortunés : un périple dans l’Ouest à bord du Rocky Mountaineer. Ce train relie, entre autres, Vancouver aux parcs nationaux de Jasper ou Banff, avec continuation possible sur Calgary (Alberta) dans le 2d cas.

Le bus

Souvent plus pratique - et plus rapide - que le train, il permet de parcourir de très longues distances d'une traite.

À deux ou plus, la location d'une voiture se révèle vite plus avantageuse, d'autant que les réseaux d'autobus canadiens n'ont pas la densité et les fréquences auxquelles on est habitué en Europe. Et dans les parcs nationaux, on est vite limité, ne serait-ce que pour rejoindre les départs de sentiers... En revanche, pour le routard solitaire, c'est relax et on fait plein de belles rencontres.

Il existe plusieurs compagnies privées qui assurent les liaisons entre les grandes villes. En voici quelques-unes mais renseignez-vous aux offices de tourisme pour obtenir l’intégralité des connexions possibles.

L'avion

Air Canada propose régulièrement des offres spéciales sur Internet. Ne pas négliger non plus les tarifs de WestJet, compagnie à bas coût desservant une quarantaine de villes dans le pays.

L'auto-stop

Hitchhiking en anglais. Théoriquement interdit sur les autoroutes des provinces anglophones, et d’une façon générale, en Colombie-Britannique, la pratique n’est pas bien vue en Amérique du Nord. Mieux vaut opter pour du covoiturage.

Voyage Canada

Bons Plans Voyage Canada

Services voyage



Forum Canada

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Vos discussions préférées du forum Transport Canada

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Canada

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Canada

Agenda Canada

Canada Les articles à lire