Culture et arts Biélorussie

Architecture

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les principales villes biélorusses ont été détruites à plus de 80 %. Entre 1944 et 1960, la capitale fut reconstruite dans un style grandiose, néoclassique, assimilé au style stalinien. L’idée fut de construire une ville entièrement nouvelle et idéalisée.

En face de la gare de Minsk, les deux tours jumelles (1956) de style gothique médiéval, en fait de style stalinien triomphant, marquent symboliquement l’entrée de la ville. Sur la place de l'Indépendance, le superbe hôtel néoclassique Minsk (1957), en face de la poste (1953), ressemble à un palace de l’époque tsariste.

Depuis la place de l’Indépendance, l’avenue de l’Indépendance s’étend sur 25 km. Elle est particulièrement large, des passages souterrains pour piétons facilitent la circulation. Il est ainsi très agréable de se promener à Minsk et tout peut se faire facilement à pied.

Les Biélorusses sont également les champions de la reconstruction à l’identique, si bien qu’il est parfois difficile de voir la différence avec les photos d’époque. C'est le cas, sur la place de la Liberté, de l’hôtel Europe (palace Art déco datant de 1907, détruit durant la guerre et entièrement reconstruit, qui a ouvert ses portes en 2006), de l’hôtel de ville (détruit en 1857 sur ordre du tsar Nicolas Ier et reconstruit à l’identique en 2003), des deux dômes de la cathédrale catholique Maryinsky (ayant survécu à deux guerres mondiales, ils furent détruits sous Staline et reconstruits en 2003).

Depuis la création de l’État biélorusse (1991), de nouvelles réalisations ont vu le jour comme la gare centrale de Minsk, grand bâtiment futuriste de verre des architectes V. Kramarenko et M. Vinogradov. Les mêmes architectes ont construit la Bibliothèque nationale de la république de Biélorussie (2006), bâtiment en forme de diamant.

Les villes-musées de Mir (à 80 km de Minsk) et Nesvizh (70 km de Minsk) ont été classées par l’Unesco au Patrimoine mondial de l’humanité.

La maison des Architectes se trouve au 14, rue Karl-Marx à Minsk. Elle abrite un bar très chic ouvert de 16h à 2h du matin, et des photos en noir et blanc des grands architectes du XXe siècle.

Littérature

Les Biélorusses se sont approprié les écrivains tant biélorusses que russes. Francysk Skaryna est le premier écrivain d’importance en langue biélorusse. Scientifique et humaniste, il fit entre 1517 et 1519 la première traduction de la Bible en biélorusse, publiée à Vilnius.

En 1562, le philosophe Simon Budny publia le premier livre biélorusse sur le sol biélorusse.

De nombreux poètes et écrivains chantent une Biélorussie idyllique et pastorale dans des œuvres romantiques : Simeon Polotsky, Adam Mitskevich (auteur du poème épique Pan Tadeush), Yanka Kupala, Yakub Kolas, Eloisa Paskevich, Maxim Bogdanovich.

La littérature de la période soviétique fut dominée par le traumatisme de la guerre chez des auteurs comme Vassil Bykov, Ivan Shamyakin, Mikhas Lynkov, Ales Adamovich et Ivan Ptasnikov.

Shamyakin, après 1986 et la catastrophe de Tchernobyl, continua à témoigner avec des auteurs plus jeunes comme Svetlana Alexievitch, Karamazov et Buravkin.

Musique

La Biélorussie connaît une longue tradition de musiques religieuses et folkloriques.

Parmi les compositeurs des XIXe et XXe siècles, citons Stanislau Maniushka, auteur de l’opéra Halka, et Evgeny Tikotsky, auteur de l’opéra Mikhas Podgorny, mais aussi Irving Berlin. En effet, l’auteur de God Bless America est né en Biélorussie.

Les plus connus des groupes de folk-rock biélorusses à l’époque soviétique furent les groupes Pesniary, Sibary et Verasy, encore très populaires aujourd’hui.

Avec l’indépendance et les années 1990, des groupes de rock comme N.R.M., Krama, Bi-2 et des pop stars biélorusses comme Boris Moiseev et Lyapis Trubetskoy arrivèrent sur scène. L’Eurovision enthousiasme les Biélorusses. Les participants biélorusses Volha Satsiuk et Alaksandra i Kanstantsin sont devenus des stars.

Tous les ans en juillet, les meilleurs musiciens du monde slave participent à Vitebsk au Vitebsk Bazar, un festival de musique slave qui dure une dizaine de jours. Véritable événement national, il réunit chaque année Géorgiens, Ukrainiens, Polonais, Serbes, Tchèques et bien sûr Biélorusses. Le festival Slavonic Bazaar de Vitebsk correspond à cette volonté de fédérer le monde slave, de créer une fédération slave qui ferait obstacle à l’Europe de l’Ouest d’un coté, à la Russie de l’autre.

Ceci n’est pas étranger aux critiques acerbes que les autorités russes, très agacées par l’émergence à leur insu d’une coalition panslave, ont adressées au président Loukachenko.

Le site belarusguide.com donne un panorama complet de la musique biélorusse.

Opéras, ballets, théâtres

Les Biélorusses sortent beaucoup. La programmation est variée, classique et moderne. La saison classique s’arrête généralement début juillet et reprend au mois de septembre.

À Minsk, le Grand Opéra de la République de Biélorussie, construit en 1938, a été entièrement rénové et a rouvert en 2010. À noter que les Biélorusses aiment s’habiller et que l’opéra est l’occasion pour les femmes de mettre leurs plus belles tenues.

- Grand Opéra de Biélorussie : 1, place de la liberté, à Minsk.
Un billet vaut entre 25 000 BYR et 500 000 BYR (1,80 à 36 €) pour l’opéra, entre 30 000 BYR et 700 000 BYR (2,15 à 50 €) pour le ballet.

Galeries d’art et musées des Beaux-Arts

À Minsk, le Musée national des Beaux-Arts présente un panorama très complet de la peinture biélorusse tant moderne qu’ancienne. Cet ensemble donne une idée de l’histoire mouvementée de la Biélorussie. Les tableaux consacrés à la Seconde Guerre mondiale sont particulièrement parlants.

Marc Chagall (Vitebsk, 1887 - Saint-Paul-de-Vence, 1985) et Chaim Soutine (Smilovitchi, 1893 - Paris, 1943) sont deux artistes majeurs du XXe siècle, nés en Biélorussie. Après la révolution d’Octobre, le Commissariat central des Arts nomme Chagall commissaire général des Arts dans sa ville natale Vitebsk. Il recrute alors pour l’école d’art de Vitebsk des enseignants prestigieux tels que Vera Yermolayeva, El Lissitskiy et Kasimir Malevitch.

À Vitebsk, en 1997, la maison de Marc Chagall est devenue un musée, sous le haut patronage de ses deux petites-filles Meret Meyer Graber et Bella Meyer.

- Musée Marc-Chagall à Vitebsk : 2, rue Putna, à Vitebsk. Ce musée a ouvert en 1992.

Voyage Biélorussie

Bons Plans Voyage Biélorussie

Services voyage



Forum Biélorussie

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Biélorussie

Vos discussions préférées du forum Biélorussie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Biélorussie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Biélorussie

Agenda Biélorussie