Carte d'identité Bahamas

- Superficie : 13 940 km² de terres émergées (dont 3 870 km² de lacs et lagunes), réparties en quelque 700 îles ou îlots (cays).
- Population : 333 000 habitants (estimation 2018).
- Capitale : Nassau, sur l’île de New Providence. Celle-ci regroupe les trois-quarts des habitants du pays !
- Langue officielle : l'anglais (aux accents plus britanniques qu'américains), créole bahamien, créole haïtien, créole jamaïcain..
- Ethnies : 85 % des habitants des Bahamas sont d’origine africaine, 12 % sont blancs, 3 % Hispaniques et Asiatiques d’immigration récente. Parmi les Blancs, on note la présence d’une communauté grecque.
- Régime : indépendants de la Grande-Bretagne depuis 1973, membre du Commonwealth.
- Chef de l’État : la reine Élisabeth II du Royaume-Uni.
- Gouverneur général : Cornelius A. Smith. Ce dernier désigne officiellement le premier ministre (issu du parti vainqueur des législatives) et le cabinet.

- Droits de l’homme : un rapport d'Amnesty International fait mention d'un usage de la force parfois disproportionné par les forces de l'ordre, et de mauvais traitements à l'encontre des demandeurs d'asile et des migrants. Le cas des travailleurs haïtiens est de loin le plus sensibe. Certains, condamnés à mort, ont vu leur sentence commuée en réclusion criminelle à perpetuité sous l'effet d'une instance judiciaire propre au Commonwealth, mais les principaux responsables politiques des Bahamas s'opposent toujours au moratoire mondial contre les exécutions capitales.

Économie

L'économie des Bahamas repose largement sur le tourisme et ses effets sur les autres secteurs. Le tourisme représente 40 à 60 % du PIB du pays et la moitié de ses emplois.

Après des années de croissance ininterrompue, le pays souffre actuellement de la crise mondiale, et surtout de ses effets aux États-Unis, son premier marché (la moitié des touristes). L'un des problèmes majeurs de l'économie des Bahamas est en effet sa forte dépendance du tourisme et du marché américain.

L’autre mamelle de l’économie locale est le secteur des services financiers offshore (20 % du PIB). Les Bahamas comptent parmi les principaux paradis fiscaux utilisés par les multinationales et les grandes fortunes pour échapper à l’impôt. Cependant, le gouvernement s'est engagé dans la lutte contre le blanchiment d'argent.

Outre le tourisme et les opérations bancaires offshore, signalons la vente de pavillons de complaisance.

L’agriculture (qui manque d'espace) et l'industrie (raffinage du pétrole, pêche, produits pharmaceutiques), qui participent modestement au PIB, complètent le panorama.

Les Bahamas, l'un des pays les plus prospères de la zone caraïbe, affichent le revenu par habitant le plus élevé de cette région.

Mais la récession globale depuis 2009 a également touché les Bahamas en donnant un coup de frein au tourisme (avec la baisse de fréquentation de la clientèle américaine) et à l'investissement. On a donc observé une contraction du PIB, en même temps que le déficit budgétaire s'est creusé. Actuellement, les Bahamas souffrent de la compétition avec certains voisins des Caraïbes dans les secteurs cruciaux du tourisme et des services financiers. 

Voyage Bahamas

Bons Plans Voyage Bahamas

Services voyage



Forum Bahamas

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Bahamas

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Bahamas

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Bahamas

Agenda Bahamas