Où manger, gastronomie et boissons Antigua-et-Barbuda

Cuisine

Traditionnellement pauvre et simple, la cuisine d’Antigua fait à la fois appel aux produits locaux (pas mal de poisson et de fruits tropicaux) et, désormais, aux nouvelles foods toutes faites importées d’Amérique du Nord.

L’origine importe peu, pourvu que le repas soit consistant, avec un bon gros plat de viande ou de poisson accompagné de riz, de pâtes, de fungie (polenta) ou de bananes plantains. Ajoutez à cela une petite salade (de macaronis peut-être) et une Wadadli bien fraîche. Pour un en-cas rapide, les insulaires misent volontiers sur les pizzas des snackettes. Ce n’est pas gastronomique, mais ce n’est pas très cher.

À l’autre bout de l’éventail (et du portefeuille), les restos gastros des grands hôtels, largement déconnectés des réalités locales, proposent une cuisine fine plus ou moins matinée de touches locales. Vu les prix souvent exorbitants, ceux qui voyagent à l’économie iront souvent faire leurs courses au supermarché. On en trouve un grand, First Choice Foods, à mi-chemin de la route menant de St John’s à Dickenson Bay (à 3 km).

Spécialités locales

En hors-d’œuvre, on croise souvent conch fritters (accras de conque) et crabe farci (épicé). Bien apprécié le matin (le dimanche surtout, lorsqu’on a le temps), ou en plat principal, le saltfish buljol est une recette trinidadienne de morue dessalée fricassée avec oignons, tomates et poivrons. La morue est aussi souvent accompagnée par les ducanas, des beignets de patate douce relevés de muscade et de cannelle, bouillis dans des feuilles de banane (ou du papier d’alu…).

Dans les restaurants populaires, le poisson dépend de la pêche du jour : peut-être du grouper (mérou), peut-être du red snapper (vivaneau) ou du thon. Les conques ne font pas que des accras, elles sont aussi très bien en curry (au coco), servi avec une sauce capable de vous faire pousser des ailes de dragon cracheur de feu…
Autres classiques : la langouste (de Barbuda), les crevettes à la noix de coco, le pepper pot originaire de Guyana. Ce dernier est une sorte de ragoût de bœuf, porc ou mouton (voire poulet) baignant dans une sauce au Cassareep (à base de cassave), aux piments et à la cannelle. Toute la chaleur des tropiques !

On le sert avec le fungie, une sorte de polenta que certains mangent même grillée en tranches… Ils sont à ce point inséparables que cela a donné jour à l’expression « every pepper pot have fungie » - en d’autres termes, à chaque pot son couvercle ! Vu le nombre de chèvres qui broutent à travers l’île, on ne sera pas étonné, non plus, de trouver souvent dans son assiette un curry goat ou un goat stew (ragoût) de derrière les fagots. Les plus aventureux pourront essayer la bull feet soup

Pas de grandes surprises au dessert : d’évidentes glaces, des bananes flambées au rhum, des tartes aux fruits tropicaux comme le coconut pie - parfois épicée de cannelle et de muscade, comme au Hemingway’s Hide, à St John’s. Ne pas manquer, en saison, la tarte à la mangue. Les insulaires, eux, adorent la Jello.

Au marché, ou le long de la route, arrêtez-vous pour acheter un petit paquet de canne à sucre déjà épluchée. De quoi s’en mettre plein le menton !

Pour finir, voici 2 endroits qu’on aime bien.
Aux portes de St John’s, le Russell’s Bar & Restaurant se perche joliment sur les fortifications extérieures du Fort James, qui garde l’entrée du port. Sympa pour un cocktail.
Dans le genre chic, il y a aussi la terrasse de l’Admiral’s Inn, à Nelson Dockyards : idéal pour boire un verre en regardant les bananaquits (de jolis petits oiseaux jaune et noir) butiner les mangeoires. Juste à côté, il y a le vieux dock à colonnade du XVIIIe siècle.

Boissons

Les sobres s’essaieront aux jus de fruits frais (passion, mangue, tamarin…), les autres commanderont un des multiples cocktails baignant dans plus ou moins de rhum.

Pour se rafraîchir, deux options de prédilection : une noix de coco ou une Wadadli, bière blonde aux arômes de maïs et de citron, qui se boit d’autant plus facilement qu’elle est glacée (pas franchement remarquable sinon). Mentionnons aussi le mauby, rappelant la root beer américaine (pour ceux qui connaissent), tiré de l’écorce d’une espèce de caféier sauvage. Beaucoup de gens en préparent à la maison à partir de concentré. Mais attention aux vertus laxatives parfois évoquées… Le rhum distillé sur place par la marque English Harbour est sûrement plus sûr !

Voyage Antigua-et-Barbuda

Bons Plans Voyage Antigua-et-Barbuda

Services voyage



Forum Antigua-et-Barbuda

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Antigua-et-Barbuda

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Antigua-et-Barbuda

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Agenda