Carte d'identité Albanie

- Superficie : 28 748 km².
- Population : 3 047 987 habitants (estimation 2017).
- Densité : 105 hab./ km².
- Capitale : Tirana. La ville et ses banlieues regroupent environ 20 % de la population du pays.
- Chef de l’État : Ilir Meta (depuis juillet 2017).
- Statut : République. L’indépendance a été obtenue le 28 novembre 1912 au moment de la dislocation graduelle de l’empire ottoman.
- Monnaie : le lek.
- Religion : majorité islamique (environ 65 %) ; aussi des orthodoxes (environ 20 %) et des catholiques (environ 13 %).
- Ethnies : population homogène, avec 95 % d’Albanais pour 3 % de Grecs et 2 % d’autres origines (Valaques, Roms, Bulgares, Macédoniens). Cela dit, les estimations concernant les Grecs varient assez largement en fonction des interlocuteurs - jusqu’à 12 % pour les intéressés ! Les Albanais se divisent eux-mêmes en deux groupes : Guègues (Nord) et Tosques (Sud).
- Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco : Butrint (1992) ; les centres historiques de Berat et de Gjirokastra (2005) ; les forêts de hêtres des Carpates et d'autres régions d'Europe (2017).

Économie

En un siècle, l’Albanie est passée d’un stade quasi féodal (héritage de l'Empire ottoman) à la dictature du communisme sous Enver Hoxha, puis au libéralisme forcené. Le retard de développement du pays est en partie dû à la situation d'autarcie voulue par Enver Hoxha, qui isola son pays de l'Europe, et aux conflits qui marquèrent l'Albanie.

Le scandale des sociétés pyramidales, en 1996-97, a profondément marqué les Albanais : ces banques, apparues avec le soutien du gouvernement Berisha, promirent des taux d’intérêt phénoménaux. Quand certains ont commencé à retirer leurs billes, tout le système, financé par les seuls nouveaux apports, s’est écroulé. Les Albanais floués ont pris les armes pour exiger leur dû et le pays s’est enfoncé dans l’anarchie. Il a fallu près d’une décennie pour retrouver un certain équilibre.

L’économie albanaise est axée sur l'agriculture, mais celle-ci est peu rentable : 58 % de la population s’y emploie pour seulement 24 % du PIB. Les parcelles sont trop petites, les titres de propriété trop incertains et le terrain trop montagneux. Près de 18 % de la population vivent sous le seuil de pauvreté.

L’industrie souffre de problèmes d’infrastructures ; les fréquentes coupures de courant et d’eau ont découragé bien des investissements étrangers.

Le secteur tertiaire est dominé par le tourisme et les centres d'appels téléphoniques.

L’économie informelle représenterait 50 à 60 % du montant du PIB officiel.

L'Albanie dépend presque entièrement de l’argent envoyé par les émigrés à leurs familles et de l’aide internationale. Ces deux sources combinées représentent davantage que le total des exportations !

Le pays a mieux résisté à la crise que ses voisins des Balkans, avec un taux de croissance de 3 à 3,5 % entre 2009 et 2011 et une inflation maîtrisée. Mais en 2012, l'économie albanaise a montré des signes de ralentissement. L’affaiblissement de la conjoncture chez les principaux partenaires commerciaux de l’Albanie (Italie et Grèce) pèse sur la balance commerciale. L'Italie pèse plus de la moitié des exportations de l'Albanie. Le pays se lance donc dans une politique de diversification de ses exportations, à la fois sectorielle et géographique.

Bons Plans Voyage Albanie

Services voyage



Forum Albanie

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Albanie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Albanie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Agenda Albanie

Albanie Les articles à lire