Forum Sénégal

Assoc. Chênes et Baobabs

19 réponses

Dernière activité le 21/12/2009 à 15:40 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Mounet
Le 03 mars 2007
Mise en garde à tous !
J'avais prévu lors de mon séjour à Mbour de venir en aide par l'apport de matériel médical à l'association Chênes et Baobabs de Nguekokh près de Mbour. En contact avec eux depuis plusieurs mois, ils m'ont fourni une liste très précise des besoins de la pouponnière. La veille de mon départ, ils m'annoncent qu'ils viendront me chercher à l'hotel où je résidais mais que pour ça il fallait que je paye 20.000 FCFA !!! Je refuse, étonnée, choquée et suprise! Sur place, je reprends contact via mon ami sénégalais, nous essayons de négocier. Pas moyen ! Ils refusent de venir nous chercher gratuitement ! Et ils finissent même par nous dire "nous espérons que le matériel pourra servir à d'autres personnes!"....choqués nous essayons de trouver un autre endroit!
Finalement, nous allons à la pouponnière de Mbour "Vivre ensemble". Cette association est super bien organisé, Mamy est une femme extraordinaire qui mène la vie de ces 96 bébés vers un avenir meilleur, de plus elle fait travailler des sénégalais! Merci Mamy pour ce bel exemple!
Je vous encourage à y aller!
Renseignements pris sur place concernant Chênes et Baobabs...les échos ne sont pas bons...arnaque, rackett, actions moyennes,...

Si vous voulez faire du tourisme humanitaire, prenez un max de renseignements sur place aussi.
Mais je vous encourage à le faire, rien n'est plus beau que les mercis et les sourires des enfants!
C'était mon premier voyage au Sénégal, c'est vraiment un pays MAGIQUE!

Séverine

bizarre !!!!!

Signaler
Patrick / Senegal
Il y a 13 années
il est possible que ce soit le responsable du centre sur place qui fasse sa petite cuisine interne, et qui profite de sa position pour détourner du matos...
tu devrais prévenir le siège de l'asso en france ... peut être qu'ils ne sot pas au courant et de bonne foi ...

Heureux que tu te sois plu au Sénégal

ass chene et baobab

Signaler
senegauloise3419
Il y a 13 années
bonjour je suis très etonnée il faut prevenir le response par mail c'est une assoc honnête et les gens st formidables ne tué pas les français qui essaient d'aider les africains merci

Assoc. Chenes et Baobabs

Signaler
mounet
Il y a 13 années
Il n'est pas du tout dans mes intentions de "tuer" les associations françaises (ou autres d'ailleurs) qui aident les africains, que du contraire, puisque j'en ai trouvé une autre à Mbour qui est française également! Et je tenterai toujours de faire pareil puisque c'est ma façon à moi d'apporter ma petite pierre à cet édifice si fragile qu'est la solidarité en Afrique!
L'association "Vivre ensemble" à Mbour est française et plus que respectable,donc...Hakuna Matata!
Mais il faut dire les choses pour que d'autres ne tombent pas dans le même panneau après plusieurs mois d'efforts de récoltes de dons...

A+

Assoc. Chenes et Baobabs

Signaler
mounet
Il y a 13 années
Je ferai ce que tu conseilles c'est certain, merci!

Et oui, le Sénégal c'est vraiment envoûtant quand on entre dans cet univers et qu'on s'y laisse aller, moi, j'ai a-do-ré!

A +

Important à lire !!!

Signaler
Lucie
Il y a 13 années
Bonjour,
J interviens sur le forum, afin d’apporter les précisions nécessaires aux propos de Séverine à l’encontre de l’association Chênes et Baobabs.
L’histoire que raconte Séverine a été résumée ! A notre grande surprise, beaucoup d’éléments n’ont pas été relatés et la réalité a été déformée !
En communication avec l’ONG Chênes et Baobabs, par mon intermédiaire, depuis le mois de septembre, Séverine nous avait fait part de son souhait d’apporter son aide aux populations locales à l’occasion de son séjour au Sénégal prévu en février. Elle m’a ainsi demandé des informations sur les différents besoins au niveau local. Lors de nos différentes correspondances par mail, je lui ai transmis des conseils et des informations notamment les besoins de la pouponnière de Mbour qui est un nos partenaires privilégiés à qui nous apportons un soutien par moments. Elle m’a ensuite fait part, entre autres, de son souhait de remettre à Chênes et Baobabs un lot de cartables pour que l’association les distribue aux populations qui en auraient besoin. La procédure pour tout don au sein de l’association est d’établir une décharge afin d’éviter tout abus !
Quelques jours avant son arrivée elle m’a annoncé qu’elle souhaiterait venir avec une douzaine de personnes au CIAF (Centre International d’Accueil et de Formation) de Nguekokh, qui est également un centre de pilotage des différentes activités de Chênes et Baobabs, pour mettre en place son action. L’ONG, ne disposant pas de véhicule pour transporter une douzaine de personnes, fait appel à des prestataires pour ce genre de service ; cela permet aussi de faire travailler les prestataires locaux. A noter le coût de la prestation est, dans certaines circonstances, fonction de la demande. Nous étions d’une part, en pleine campagne électorale au Sénégal pour l’élection présidentielle et d’autre part, en période de vacances. Donc en raison de la forte demande de ce type de véhicule au cours de cette période, nous avons même trouvé le prix proposé par ce jeune du village de Nguekokh assez acceptable. Pour rappel il s’agissait de la location d’un mini bus pour la demie journée au prix de 20 000 francs CFA (30 Euros).
J’ai envie de demander à Séverine si l’association « Vivre ensemble » avait pris en charge ses frais de transport pour se rendre à la pouponnière avec son groupe pour apporter le don prévu ??? Je ne crois pas ! Ces structures ont besoin d’être soutenues et non pas d’être ruinées sous prétexte d’une quelconque prise en charge de frais de transport !
C’est à la fois avec surprise et regret que nous n’avons découvert ce message que l’on trouve diffamatoire sur le forum du guide du routard et il est regrettable que le modérateur de ce forum ait permis la diffusion de ces propos ignobles à l’égard de Chênes et Baobabs sans se renseigner sur le fondement de ces accusations «arnaque, racket, actions moyennes… » !
De plus, Séverine n’est jamais venue sur le site de Chênes et Baobabs pour prendre connaissance des actions de l’association de façon concrète ! Cette personne n’a jamais, non plus, rencontré un responsable de notre association et ne doit donc pas rapporter des propos subjectifs et non fondés !
L’association Chênes et Baobabs est reconnue « ONG du Sénégal » par le gouvernement Sénégalais qui a salué les actions mises en place au profit des populations sénégalaises les plus défavorisées :
- mise en place d’une classe de soutien scolaire pour les enfants déscolarisés,
- formation en informatique des élus locaux,
- soutien aux handicapés par la mise en place d’un plateau sportif d’handibasket,
- soutien aux artisans du village,
- soutien à une couturière par la mise en place d’un atelier de couture,
- soutien aux éleveurs de zébus,
- expédition de matériel médical et scolaire pour différentes collectivités locales
- tourisme solidaire avec une juste rémunération des prestataires locaux et le reversement d’une partie des recettes pour le compte de projets d’aide au développement...
Dire faire de l’humanitaire c’est bien et c’est beau ! Cependant il est souhaitable, au préalable, d’avoir une bonne démarche et une bonne compréhension des réalités locales avant de se lancer !
Merci chers internautes !

Lucie
Responsable de l’accueil des bénévoles et touristes solidaires pour Chênes et Baobabs

Important à consulter

Signaler
Lucie
Il y a 13 années
Bonjour,
J interviens sur le forum, afin d’apporter les précisions nécessaires aux propos de Séverine à l’encontre de l’association Chênes et Baobabs.
L’histoire que raconte Séverine a été résumée ! A notre grande surprise, beaucoup d’éléments n’ont pas été relatés et la réalité a été déformée !
En communication avec l’ONG Chênes et Baobabs, par mon intermédiaire, depuis le mois de septembre, Séverine nous avait fait part de son souhait d’apporter son aide aux populations locales à l’occasion de son séjour au Sénégal prévu en février. Elle m’a ainsi demandé des informations sur les différents besoins au niveau local. Lors de nos différentes correspondances par mail, je lui ai transmis des conseils et des informations notamment les besoins de la pouponnière de Mbour qui est un nos partenaires privilégiés à qui nous apportons un soutien par moments. Elle m’a ensuite fait part, entre autres, de son souhait de remettre à Chênes et Baobabs un lot de cartables pour que l’association les distribue aux populations qui en auraient besoin. La procédure pour tout don au sein de l’association est d’établir une décharge afin d’éviter tout abus !
Quelques jours avant son arrivée elle m’a annoncé qu’elle souhaiterait venir avec une douzaine de personnes au CIAF (Centre International d’Accueil et de Formation) de Nguekokh, qui est également un centre de pilotage des différentes activités de Chênes et Baobabs, pour mettre en place son action. L’ONG, ne disposant pas de véhicule pour transporter une douzaine de personnes, fait appel à des prestataires pour ce genre de service ; cela permet aussi de faire travailler les prestataires locaux. A noter le coût de la prestation est, dans certaines circonstances, fonction de la demande. Nous étions d’une part, en pleine campagne électorale au Sénégal pour l’élection présidentielle et d’autre part, en période de vacances. Donc en raison de la forte demande de ce type de véhicule au cours de cette période, nous avons même trouvé le prix proposé par ce jeune du village de Nguekokh assez acceptable. Pour rappel il s’agissait de la location d’un mini bus pour la demie journée au prix de 20 000 francs CFA (30 Euros).
J’ai envie de demander à Séverine si l’association « Vivre ensemble » avait pris en charge ses frais de transport pour se rendre à la pouponnière avec son groupe pour apporter le don prévu ??? Je ne crois pas ! Ces structures ont besoin d’être soutenues et non pas d’être ruinées sous prétexte d’une quelconque prise en charge de frais de transport !
C’est à la fois avec surprise et regret que nous n’avons découvert ce message que l’on trouve diffamatoire sur le forum du guide du routard et il est regrettable que le modérateur de ce forum ait permis la diffusion de ces propos ignobles à l’égard de Chênes et Baobabs sans se renseigner sur le fondement de ces accusations «arnaque, racket, actions moyennes… » !
De plus, Séverine n’est jamais venue sur le site de Chênes et Baobabs pour prendre connaissance des actions de l’association de façon concrète ! Cette personne n’a jamais, non plus, rencontré un responsable de notre association et ne doit donc pas rapporter des propos subjectifs et non fondés !
L’association Chênes et Baobabs est reconnue « ONG du Sénégal » par le gouvernement Sénégalais qui a salué les actions mises en place au profit des populations sénégalaises les plus défavorisées :
- mise en place d’une classe de soutien scolaire pour les enfants déscolarisés,
- formation en informatique des élus locaux,
- soutien aux handicapés par la mise en place d’un plateau sportif d’handibasket,
- soutien aux artisans du village,
- soutien à une couturière par la mise en place d’un atelier de couture,
- soutien aux éleveurs de zébus,
- expédition de matériel médical et scolaire pour différentes collectivités locales…
- tourisme solidaire avec une juste rémunération des prestataires locaux et le reversement d’une partie des recettes pour le compte de projets d’aide au développement
Dire faire de l’humanitaire c’est bien et c’est beau ! Cependant il est souhaitable, au préalable, d’avoir une bonne démarche et une bonne compréhension des réalités locales avant de se lancer !
Merci chers internautes !

Lucie
Responsable de l’accueil des bénévoles et touristes solidaires pour Chênes et Baobabs

Merci Lucie

Signaler
Martine
Il y a 13 années
Bonsoir Lucie, et merci pour cette mise au point.

Je trouvais bizarre ce message de Sévérine. Maintenant je comprnds mieux, encore des personnes qui n'ont rien compris au Sénégal (et à tous ses pays). On ne va pas là bas pour se faire servir si l'on part dans le but de les aider, don doit se mettre dans la réalité du pays. La réalité du pays c'est : le prix du litre de gasoil, 600 cfa (0,93 €) plus l'entretien du véhicule que personne ne calcule et pourtant qui est bien réel...plus, plus... (20 000cfa ce n'était pas cher pour le véhicule...).
Nous, nous aidons une association et nous parrainons 2 petites filles à Louly, nous allons à chaque séjour leur rendre visite en emmenant quelques "bricoles" pour l'école, nous y allons à nos frais.

Bonne soirée, et vive votre association et toutes celles qui oeuvrent pour un peu plus de bien être pour nos Amis Sénégalais (es).

Martine

Calmons-nous...

Signaler
MOUNET
Il y a 13 années
Chère Lucie,
Merci tout d'abord d'avoir réagi, je n'en n'attendais pas moins!
Il faut peut-être essayer aussi de relativiser, les communications par mail ne sont jamais le reflet des pensées exactes. Je ne remets pas en doute les actions que vous avez menées et celles que vous mènerez encore. Simplement, nous nous sommes étonnées des propos que nous avons entendus sur place, je crois qu'il y a là un problème au niveau de votre image... Je vous rappelle que nous étions avec des sénégalais et connaissions bien la réalité locale (transport,etc..), nous savions par ces personnes : les infrastructures mises à disposition des touristes qui vous rendent visite et même si vous ne possédez pas de véhicule, le fait de faire payer le transport sans même nous proposer une autre alternative (par exemple: ne pas tous venir) nous a étonné vu les efforts fournis.
Pour votre information, l'association Vivre ensemble ne nous a rien fait payer, ils sont venus nous chercher avec "le taxi brousse" qui fait la navette pour leur personnel et nous ont ramené également.
Et il en a été de même pour une petite structure, écoles de brousse "Les amis de Djiby" à Mbourokh.
Nous nous sommes rendus dans ces deux endroits en nombre réduit , mais nous étions quand même 5 à chaque fois.
L'an dernier, nous nous sommes rendus dans un orphelinat au Kenya à Isynia, avec 40kg de matériel, une toute petite structure en devenir sans aucun moyen et ceux-ci nous ont hébergé...donc, vous voyez tout est relatif!
Je ne souhaite pas polémiquer davantage et vous souhaite beaucoup de succès dans vos actions et peut-être nous rencontrerons nous une autre fois dans votre beau pays.
Soyez certaine que je continuerai à faire ce que je peux pour aider les populations locales des pays dans lesquels je me rends.

En toute amitié,

Séverine

Avis d'un Sénégalais

Signaler
Daour
Il y a 13 années
Bonsoir chers internautes,
Je suis un Sénégalais très intéressé par les actions de solidarité internationales menées pour mon pays.
Séverine, vous dites « calmons-nous » mais moi je dis qu’il ne fallait pas commencer !
J’écris donc suite à l’intervention de Séverine et à ses propos diffamatoires qu’elle a tenus à l’égard de Chênes et Baobabs.
Il est regrettable, Séverine, que vous n’ayez pas compris qu’une association peut être en situation de ne pas disposer de véhicule et être obligée de solliciter les services d’un prestataire pour des groupes comme le votre!
De plus vous relatez des propos sans vérification ni fondement car apparemment vous n’êtes jamais venue sur place pour constater ce que fait cette association. Par ailleurs, vous dites aux internautes qu’il est important de recueillir des informations sur place avant d’y aller (d’accord !) mais il serait plus prudent de les recueillir auprès des sources d’informations crédibles (les autorités locales et les collaborateurs locaux par exemple).
N’est il pas un peu facile d’accuser une structure sans l’avoir vraiment connue.
De plus, c’est Chênes et Baobabs qui vous a orienté vers la pouponnière dont vous faites les éloges aujourd’hui ! Vous pouvez donc constater que cette association a eu la bonne démarche à votre égard.
En résumé, le fait de tenir des propos tels que les vôtres, alors que pendant plusieurs mois les responsables de Chênes et Baobabs se sont rendue disponibles pour vous, me parait simplement injuste et irrespectueux de votre part !
Je pense que, pour l’avenir, il faudra faire preuve de plus de maturité !
Merci à tous ceux qui soutiennent les populations sénégalaises les plus démunies.
Daour


Droit de réponse

Signaler
Dr Alain Bréant
Il y a 13 années
Séverine,

En qualité de Président de Chênes et Baobabs, j'interviens pour compléter la réponse de Lucie, qui est notre collaboratrice chargée de l'accueil des touristes solidaires au Centre Chênes et Baobabs de Nguekokh.

Votre message appelle trois réflexions :
- en colportant des ragots de bas étage vous vous êtes déconsidérée
- vous prétendez rendre service alors que vous vous êtes comportée comme une toubab égocentrique plus préoccupée par sa jouissance touristique que par un soutien personnel et engageant
- vous avez montré par vos écrits que vous ne connaissiez rien aux réalités locales.

Malheureusement votre cas n'est pas isolé et j'ai pu constater combien certains toubabs faisaient plus de mal que de bien avec leurs "petits tours et puis s'en vont " ! En quelques jours de séjour vous croyez tout connaître alors qu'il faut beaucoup d'humilité, de persévérance et de don de soi pour espérer apporter un accompagnement valable à nos amis sénégalais en situation de dépendance aux conditions de vie très dures qui sont les leurs !

Chênes et Baobabs est une petite structure associative qui se bat pour essayer de contribuer à une action de solidarité. Nous ne prétendons pas être parfaits et nous commettons sûrement des erreurs ! Mais nous n'avons jamais arnaquer personne ! La seule auto satisfaction que je revendique c'est de toujours défendre l'intérêt de nos amis sénégalais même si le peu de moyens nous oblige à limiter nos actions !

Si des toubabs se font exploiter leur crédullité par des amis sénégalais aux abois, je n'accuserais jamais nos amis même si je désapprouve leur comportement car ce genre de toubabs n'ont que ce qu'ils méritent ! S'ils se font exploiter c'est que leur comportement était irrespectueux et méprisant ! Au Sénégal, quelqu'un d'honnête est reconnu respectable et ne sera jamais grugé car il ne se fourvoira pas dans des situations scabreuses !

Vous êtes jeune et à ce titre vous êtes excusable ! Je souhaite qu'un jour vous compreniez que faire du mal en accusant injustement ne grandi pas celui ou celle qui se laisse aller à cette bassesse !





ne laissons pas les assoc se faire critiquer comme ça !

Signaler
Gilliane
Il y a 13 années
Difficile de rester insensible à ces messages. Quand on voit le travail qu'effectuent ici les associations, petites, moyennes ou grosses... On ne peut pas les laisser se faire tirer dessus pour un banal malentendu ou manque de compréhension et de connaissance du terrain...

Séverine, vous dites : "Je ne remets pas en doute les actions que vous avez menées et celles que vous mènerez encore. " Pourtant dans votre premier message, vous écrivez clairement : "arnaque, rackett, actions moyennes... !"

Visiblement, il y a eu un manque de compréhension entre vous, et vous avez peut-être été vexée de ne pas pouvoir apporter tranquillement votre collecte à l'association, comme vous pensiez le faire. Mais est-ce la peine d'en parler publiquement sur un forum et de "descendre" une association qui, apparemment, fait de son mieux pour aider les populations sur place ?

Comme le dit le président de l'association, beaucoup de touristes veulent aider le Sénégal, en apportant quelques affaires dans leurs bagages. Ca part toujours d'une bonne volonté et c'est très bien de leur part. Mais encore faut-il le faire dans une démarche de mise à disposition. Si vous voulez aider une association, vous devez vous mettre à "son service" et non l'inverse. Ce n'est pas parce que vous amenez avec vous des fournitures scolaires, vetements, médicaments, etc, que vous devez alors être pris en charge par l'association de A à Z.

Comme vous le dites, Séverine, certaines associations vont pouvoir vous offrir l'hébergement (sachant qu'un hébergement chez l'habitant ne "coute" rien, contrairement à un transport !), d'autres pourront venir vous chercher avec leur propre véhicule. OK. Mais ce n'est pas le cas de toutes les associations. Et ce n'est pas pour ça qu'il faut leur tirer dessus comme vous l'avez fait. D'autant que d'apres votre message, quand la représentante de l'association a vu que vous ne vouliez pas payer 20 000FCFA pour votre déplacement, elle vous a dit qu'elle espérait que votre collecte pourrait servir à d'autres.

C'est dommage, car votre démarche, à la base, est très généreuse. Si tous les touristes prenaient la peine d'apporter quelques affaires avec eux, ça servirait à beaucoup de monde. Mais n'oubliez pas qu'il faut aller jusqu'au bout de la démarche, qu'il faut aider l'association et non pas lui imposer des frais supplémentaires et finalement inutiles.

Si vous voulez donner, donnez jusqu'au bout !

Mon experience

Signaler
mathieu113
Il y a 10 années
Bonjour,

Je vous explique brièvement mon histoire. J'ai effectué un pseudo stage de 2 semaines à l'association chênes et Baobab au Sénégal en 2007 dans le cadre de notre formation scolaire.
Je n'ai aucune intention de détruire. Je voulais à l'époque expliquer mon expérience plus que mitigée sur un forum. j'étais très remonté contre cette association. Je ne l'avais pas fait en relativisant mes problèmes de petits européens. Je viens d'apprendre la dissolution de l'association chêne et Baobab. Je me permets donc d'écrire quelques mots.

Une personne de l'association nous avait proposé une mission lorsque nous étions en France en relation avec notre métier de paysagiste. Elle consistait à localiser des baobabs sur une carte. Une fois arrivés sur le site 2 mois après les premières discussions, cette mission n'avait plus lieu d'être. Nous avons donc décidé en commun accord avec une personne de l'association de planter des arbres dans certaines écoles.
Le but de ce message n'est pas de discuter de l'importance de la mission et de son intérêt certe très limité.
J'aimerai plus parler de certains petits problèmes rencontrés.
Je voudrai tout d'abord remercier de nombreuses personnes dévouvées dans cette association qui sont dignes de confiance et de respect. Cependant voila mon sentiment sur notre expérience propre:
Cette association nous a fait venir avec comme prétexte une pseudo mission dans le but de nous faire "cracher" de l'argent pour l'association.
Au bout de quelques jours nous avons vite compris le "dile": Nous pouvons valider notre stage grâce à l'association, en contre partie nous devons donner de l'argent c'est aussi simple que ça (dixit M. ...). Je ne suis pas contre ce principe . Ce principe aurait simplement pu et du nous être expliqué avant notre départ.
Durant les deux semaines, les mauvaises nouvelles n'ont pas arrêtées:
On peut parler certainement parler d'arnaques (désolé d'utiliser ce mot) en dehors et au sein de l'association plus ou moins en relation avec les personnes de l'association. (Prix du taxi croissant au fil des jours, vol d'argent, paiement des arbres plantés dans les écoles achetés sur place 3 à 4 fois leur valeur au profit d'une seule personne de l'association et j'en passe.Ces méthodes étaients "normales"!) Cela me fait très mal d'écrire ceci, surtout en pensant à certaines personnes de l'association.Il ne faut simplement pas se leurer, l'argent est roi!
En tant que bon français bien naif, j'ai distribué de l'argent à tour de bras toujours avec ce sentiment d'injustice social. Certaines personnes connaissent parfaitement ce sentiment et en jouent pour faire cracher les personnes mal à l'aise face à cette différence de "richesse" et de niveau de vie.


Toutes ces pratiques sont peut être justes, je ne sais toujours pas, le sujet est tellement vaste.

Toutes les personnes au Sénégal ne sont pas comme ça! Je ne suis pas ici pour juger, loin de moi cette idée. J'explique simplement quelques faits.
Volia mes petits soucis d'Européens, mineurs par rapport au bien fait des ONG.
Simplement attention! Dans toutes les ONG, il peut y avoir quelques surprises (ce fut le même cas pour des copains au brésil). Préparez-vous et ne soyez pas trop naifs
Je dois arrêter là.

C'est trop facile de diffamer !

Signaler
Alioune
Il y a 10 années
Je connais bien Chênes et Baobabs et je voudrais bien que ce Mathieu soit plus précis plutôt que de lancer des accusations sans preuves !
Il a toujours été clair que la venue de toubabs et l'hébergement au centre était une façon de dégager un bénéfice pour financer la gestion du centre de formation. les tarifs d'hébergement et de restauration étaient publiés sur le site : tout était clair !
Une chose est l'organisation, une autre est la vie en afrique et il est vrai qu'il est tentant pour des jeunes artisans ou autres de surfactuirer des prestations à des toubabs plus ou moins innocents ! Mais cela n'a rien à voir avec les prestations de chênes et baobabs qui elles étaient clairement indiquées !
Pour régler des comptes 2 ans après, quelle rancoeur ce Mathieu a du engranger !
Si aujourd'hui l'association s'est dissoute c'est pour confier la gestion du centre à une autre ONG parce que c'était devenu trop lourd pour elle !
Accuser et diffamer c'est pas beau !

ça continue

Signaler
mathieu113
Il y a 10 années
Mon but n'est pas d'accuser. "CE" Mathieu rapporte des faits, de par ce fait il n'a pas besoin d'apporter de preuve.
Payer pour un hébergement ne m'a pas posé de problèmes. Nous étions tout à fait d'accord. Comme pour le transfert et tous les autres prestations. Cependant il ne faut faire venir des gens, bercés d'illusions, avec comme prétexte une pseudo mission humanitaire.
Je vous explique clairement ce qui s'est passé pendant la pseudo mission.
Nous devions planter des arbres dans des écoles. Je suis aller dans une pépinière locale avec un membre de l'association. Cette personne m'a conseillé de rester à l'extérieur de l'établissement. Ma présence d'après lui, lors de la transaction aurait certainement fait augmenter le prix des arbres du fait de mon origine. Il est donc parti seul acheter des arbres. Jusqu'ici pas de problème.
Trois jours après, mes deux collègues se rendent à cette même pépinière pour des achats personnels. Par curiosité, ils demandent la facture des végétaux achetés pour les écoles. La, pas de doute il y a vait un problème. Nous avons payer les végétaux trois à quatre fois plus cher au profit de la personne ayant achetés ces végétaux. Nous avons dénoncé ce fait qui parassait être injuste à nos yeux. Et la surprise: une personne nous a presque accusée. Ce fut la goutte d'eau... Certes les conséquences étaient peu importantes: moins d'arbres dans les écoles. On peut même se poser des questions sur l'utilité de mettre de l'argent dans des plantations. La n'est pas le sujet.
Je me demande simplement si ces pratiques ou des méthodes semblables peuvent se passer à une échelle plus importante ayant un tout autre impact.
Je me fou complètement de payer même dix fois le prix d'un objet, ou autre prestation, j'en suis conscient et je le fais même avec plaisir. Je ne remets pas en cause ces pratiques normales.

Cette épisode n'est qu'un bref aperçu de notre voyage. Je le cite car cela s'est passé avec une personne rattachée de près ou de loin à l'association. Il faut cependant minimiser cet épisode. C'est un fait et peut être l'unique dans cette association. De nombreuses personnes étaient très bien, se donnaient à fond pour un certain idéal. Je ne suis pas à leur place, il ne sont à la mienne. Je voulais comme même parler de cette expérience pour éviter justement que cela se reproduise. Je ne le regrette pas.


PS: quelqu'un pourrait me dire ce que signifie exactement Toubab et "plus ou moins innocent". Il me semble que cela veut dire blanc. un peu péjoratif , non?

Ce n'est pas de la rancoeur mais de la déception

réaction

Signaler
mathieu113
Il y a 10 années
Je continue à vouloir réagir et à donner mon avis avis de petit toubab.
Un message précédent m'a interpellé, en particullier ce paragraphe:
"Si des toubabs se font exploiter leur crédullité par des amis sénégalais aux abois, je n'accuserais jamais nos amis même si je désapprouve leur comportement car ce genre de toubabs n'ont que ce qu'ils méritent ! S'ils se font exploiter c'est que leur comportement était irrespectueux et méprisant ! Au Sénégal, quelqu'un d'honnête est reconnu respectable et ne sera jamais grugé car il ne se fourvoira pas dans des situations scabreuses ! "
Je ne pense pas avoir été irrespectueux et encore moins méprisant. Malgré tout "ma crédulité a été exploitée". Je mets de côté mon égo.

Avec tout le respect que je dois à l'auteur et à son expérience, cautionner de telles pratiques ne peut faire avancer quelconques projets en particulier celui de tourisme solidaire. Beaucoup d'expérience derrière le paragraphe cité. Je devrai me taire du fait de ma jeunesse mais je ne pense vraiment pas que prendre des gens pour des c... est une solution.

nE PAS CONFONDRE UNE ORGANISATION ET LES PBS PERSO

Signaler
Alioune
Il y a 10 années
Les précisions apportées par mathieu remettent les "choses" en place !
Dans un premier message Mathieu accuse Chênes et Baobabs de l'avoir trompé et de ne pas être une association sérieuse et maintenant on apprend qu'il s'agit d'un différend personnel entre lui et des employés !
Lorsqu'un étranger débarque au Sénégal , et qu'il prétend vouloir participer à un projet soit il est responsable et sait se débrouiller soit il fait tout pour apprendre et acquérir les infos nécessaires à sa mission ! Si on se comporte comme un assisté un peu "innocent et naïf" piégé par le syndrome de toubab captif et qu'on s'aperçoit ensuite qu'on s'est fait avoir on ne doit s'en prendre qu'à soi-même ! Tirez à boulets rouges sur l'organisateur (qui n'est pas une assistante sociale) c'est irresponsable, mensonger et malhonnête ! Le tourisme solidaire suppose un minimum d'autonomie et de réflexion ! Si on n'est pas mûr pour cela , à qui la faute ! Bien sûr nous regrettons tous que la pauvreté amène à des comportements délictueux mais c'est la règle du jeu et avec un peu de prudence de nombreux toubabs ont pu éviter ces pièges tout en restant humains !
Mathieu, tu es surement idéaliste et plein de bonnes volontés ; c'est dommage ce qui t'est arrivé mais n'accuse pas chênes et baobabs qui n'y est pour rien !

dernier mot

Signaler
mathieu113
Il y a 10 années
J'en ai marre de devoir me justifier. Cette réponse me met hors de moi. J'ai l'impression de revenir deux ans en arrière. Alioune ne comprend que ce qu'il veut. Je ré édite ce que j'ai déjà écrit. Je ne remets pas en cause les actions de Chênes et Baobabs et certaines personnes compétentes et dévouées au sein de cette association (sans elles un vrai calvaire ce serait instauré).
Je ne cherche pas à régler des comptes avec un soit disant différend personnel qui n'a jamais eut lieu. Je ne vise pas une personne en particulier dans mon dernier texte mais plus une manière de faire.

C'est simplement une mise en garde (à mon niveau) à toutes les personnes susceptibles de réaliser la même démarche que nous avons mise en place. Dans mon cas on nous a fait venir avec comme prétexte une mission bidon qui avait déjà été réalisée. J'aimerai simplement que les choses soient plus transparentes.
Je ne me suis pris justement beaucoup à moi-même mais un moment il faut faire la part des choses entre ce qui est de son ressort et ce qui ne peut pas être maîtrisable de par soit même
Je pense également que nous avons trop réfléchi. Etre soumis sans se poser trop de questions aurait certainement éviter de devoir écrire un tel message.
Il est certain que nous n'avions pas assez d'expérience. Mais faut-il prendre ce prétexte pour cautioner des actes malveillants.
A bon entendeur

L organisateur est toujours responsable

Signaler
esouketei
Il y a 10 années
J ai lu les differents messages . Il en ressort que comme dans tous les secteurs il y a des bons et des mauvais. Dans le domaine des ONg c est plus genants car il s agit parfois de santé ou d education doamaine sensibles.

Je ne connais pas l ONG en question mais c est pour moi un cas general , un peu comme les bons ou mauvais marabouts avec les talibés.
Je ne critique pas Chene et Baobab par contre contrairement q ce que dit Alioune, l organisateur, dans n importe quel type de structure , est responsable de son personnel et a ce titre il peut etre accuser legitimement et doit assumer. C est lui qui emploie donc choisi le personnel.
Les motivations des createurs d ONG sont parfois reellement louable mais il y a aussi l opportunité d ameliorer son niveau de vie.
Le nombre de 4 X4 appartenant a des ONG et utilisés le plus souvent a des fins personnelles est impressionnant.
Dans la plupart des budgets d ONG figure des 4 X4 , et pas du bas de gamme ni de l utilitaire ....
L humanitaire est un Bizness et c est désagréable lorque l on croit agir pour aider (les motivations sont parfois douteuses mais ....) et que l on se retrouve avec le sentiment de s etre fait pieger et face a des realités lié a ce bizness.

Le tourisme solidaire est en pleine vogue, il est bien mais parfois un peu galvaudé. Faire croire aux gens , vous etes gentils d etre solidaire en logeant dans une famille , ca depend qui encaisse quoi a l arrivée. L intermediaire (individu, asso, Ong ) prend parfois une bonne commission pas vriament solidaire .

Pour terminer , Les conseils de , renseigner vous bien avant de prendre des engaments pour des vacances "solidaires" est tres sage. Ce qui est certain , c est qu en individuel, si on est un peu lucide , on peut toujours aider un peu les autres .

Ukatolal

oui, mais...

Signaler
Julius01
Il y a 10 années
Venant d'apprendre la dissolution de l'association je cherchais plus d'infos sur la toile et je suis tombé sur ce fil.
J'ai également effectué un séjour au CIAF de chênes et baobabs il y a maintenant 4 ans et je peux me permettre d'en parler avec plus de recul.
J'ai été également un peu désenchanté par pas mal de petits problèmes en tant que touriste "solidaire" : organisation chaotique de certaines activités, dépassement fréquents des frais, voire avancement de frais non prévus.
Etant moi aussi paysagiste j'ai été sollicité pour participer à l'aménagement paysagé du CIAF, mais ayant clairement exprimé mon désaccord sur certains problèmes lors de mon séjour, j'ai laissé les filaos et les baobabs faire leur office au centre. D'autant plus que je me voyais bien en train de payer l'addition des plantes que j'aurais préconisées :)

MAIS

A côté de ça j'ai rencontré des gens formidables, avec un dévouement sans borne. J'ai été très bien accueilli et "balladé" avec une extrême gentillesse et gratuité.
On ne peux faire une généralité sur une structure qui a autant d'actions louables et positives à effectuer. Il y avait effectivement des personnes avec moins de scrupules que d'autres (je pense aux artisans à l'entrée qui étaient parfois un peu insistants).
Cette expérience m'a beaucoup appris sur le fait qu'on ne peux arriver sur place et s'attendre à des services et prestations "européennes". C'est le règne de l'informel, de l'approximatif et de la bidouille. On adhère ou on adhère pas, c'est un fait. Sinon il faut aller au club med ou à Sally.
Nous autres toubabs sommes très souvent pris pour des vaches à lait mais c'est le jeu. Il faut apprendre à se sénégaliser un peu, prendre du recul, lâcher la montre, et rire de tout comme ils le font si bien.

Bon, effectivement de l'eau a passé sous les ponts , en rentrant j'aurais employé d'autres mots :)

Bref je ne regrette pas mon séjour à Chênes et baobabs au moins pour les gens que j'ai rencontrés et l'expérience instructive sur la personnalité des sénégalais. Par contre c'est clair : ils sont nuls en tourisme :)

Bons Plans Voyage Sénégal

Voyage Sénégal

Services voyage