Forum Haïti

Petit compte rendu d'une visite en Haiti

8 réponses

Dernière activité le 31/01/2019 à 16:50 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
cath.
Le 30 janvier 2007
( =Une adresse pour tourisme alternatif, près de Pétionville)

Bonjour tout le monde, je viens de rentrer de Haiti (via la Rép. Dominincaine), et je vais essayer de vous décrire mon expérience avec doa/bn (www.haititravels.org), qui m’a acceuillie là pendant 10 jours (9 nuits).

Je cherchais un logement pas cher et calme du côté de Pétionville et j’avais trouvé cette adresse sur le net – encore faut-il comprendre l’anglais, car cette organisation est à l’origine haitienne - américaine et le site est écrit en anglais.

Pourtant, c’est plutôt le français, et un peu de créole que j’ai parlé sur place, Carla n’étant arrivée qu’à la fin de mon séjour ; j’ai surtout eu des contacts avec Ari et sa grande famille, et aussi avec Djaloki, ainsi qu’avec Chantal qui m’a donné des petits cours de créole ; ces 3 personnes-là sont francophones tout en parlant aussi le créole.

Description de l’endroit : très isolé, accessible par une route pentue pleine d’ornières profondes et de poussière, 20 minutes en voiture au moins à partir de la route goudronnée de Pernier (non loin de Pétionville)… Pour ceux qui aiment la vie en communauté, c’est vraiment l’idéal.

L’endroit, appelé « Gros Jean » est un petit hameau, très agréablement ombragé, avec 3 bâtiments, dont une « guest house » très basique, - douches sans eau chaude et toilettes communes, tout ça non couvert = à l’air libre (pour contempler les étoiles), éclairage à la lampe à pétrole dans les chambres, bruissements d’insectes la nuit, avec parfois chants religieux a capella venant d’une église protestante voisine ; électricité limitée dans les endroits communs et parfois accès à internet (gratuit = s’il y a du courant ; coupures d'électricité fréquentes, connections souvent très lentes).

Les 2 autres bâtiments sont les logements de Carla et Ron (avec un salon commun à l’étage, splendide vue depuis le balcon) et en contrebas, la maison d’Ari qui vit là avec sa famille très élargie qui vient du Cap Haitien – et on est traités comme un membre de la famille, avec bisous de tous, enfants y compris tous les matins : très sympa et très convivial.

En principe, ce n’est pas cher comparé aux autres hôtels : 35$ par jour par personne avec repas compris et transfert depuis l’aéroport ou la station de bus ;

... on mange « en famille », il y a un repas cuisiné par jour (en général, le déjeuner, qui est très consistant et délicieux – cuisine locale, ne pas s’attendre à de la gastronomie française !), + petit déj souvent salé, (spaghettis au moins 1 jour sur 3, sans blaguer !) alors que le dîner est léger et en général sucré (bouillie de mais ou crème de banane, en général très savoureux mais il faut se montrer ouvert et ne pas s’attendre à des horaires fixes). Pour ceux qui aiment ça, possibilité d’aider à la préparation des repas (aucune obligation). Il y a aussi un dollar symbolique par jour et par personne à verser pour toute la communauté de Gros Jean.

… Pourtant, l’addition peut devenir salée : étant donnée l’insécurité, même dans le centre de Pétionville quand j’étais là, j’ai été très contente d’être accompagnée de Chantal, qui est une guide-interprète-traductrice très professionnelle, ainsi que de Hérode, un gars du village qui nous servait partout de « body guard » - sans armes ; nous sommes allés ensemble à Kenscoff et dans différents endroits à Petionville, avec un tap tap « privé », piloté par le souriant Maxom : pour les services de ces différentes personnes, on compte 150$ par jour , non compris l’essence – ce qui revient finalement très cher, si on est seul(e) comme moi.

Après 3 jours de ballades escortée de la sorte, j’ai été voir Ari pour lui dire que j’adorais cet endroit et que je désirais rester en Haiti 10 jours mais que je ne pouvais pas payer chaque jour 35 + 150$, plus l’essence ; nous avons négocié pour parvenir à un prix qui nous convenait, mais je dois dire qu’étant plutôt habituée à voyager en Asie, j’ai été surprise par les prix et par le coût de la vie. C’est vrai que suis plutôt indépendante, voyageant en général seule et sans escorte, prenant plaisir à me perdre pour rencontrer des gens et voir comment ils vivent… Je voulais aussi aller voir ce que fait une ONG que je parraine (Aide et Action, soutenant diverses initiatives locales en ce qui concerne l’enseignement) et les accompagner sur le terrain dans les Nippes, aller aussi voir Jacmel, ce que j’ai fait pendant 2 jours.

Mais en fin de compte, j’estime que même si mon budget a été très différent de mes voyages en Inde ou en Iran, malgré tout ça vallait la peine de retourner dans ce pays où j’avais travaillé en 1987 comme guide touristique ; j’ai été touchée par la gentillesse de tout le monde, et beaucoup m’ont aussi dit qu’ils étaient enchantés de recevoir des étrangers et qu’ils en espéraient beaucoup plus à l’avenir. Ils m’ont aussi assuré qu’il n’y avait que Port au Prince qui était dangereux, pourtant en écoutant les nouvelles locales, j’ai entendu parler d’autres incidents, aux Gonaïves, à Léogâne où je venais justement de passer, ainsi qu’à Pétionville.

Certains Haitiens m’ont dit qu’ils n’écoutaient plus les nouvelles, pour ne pas s’affoler davantage. Et en voyant toutes les petites boutiques de loterie sur le bord des routes, je me suis dit qu’il y avait autant « peu de chance » que je gagne le gros lot, que de me trouver dans une situation dangereuse si j’évitais les endroits réputés mal fâmés, comme certains bidonvilles de la capitale – ceci, juste après une vague de kidnappings au mois de décembre, mais ça s’est semble-t-il calmé en janvier.

J’ai vraiment aimé ce calme petit village de Gros Jean avec son ruisseau, sa chute d’eau, sa végétation luxuriante et tous ces grands éclats de rire qu’on entend pendant la journée…

(NB : il y a encore d’autres choses que je pourrais ajouter,notamment que doa/bn est partenaire avec des organisations telles que – Limye Lavi et Beyond Borders (www.beyondborders.net/Programs/EAL/Francais.htm) et Fondasyon N a Sonje: voyez ces sites pour connaître un peu les idées de cette communauté de Gros Jean…)

NB : description plus concise de doa/bn

Signaler
cath.
Il y a 12 années
Je copie ici ce que je viens de trouver comme description concise de doa/bn :

"Des groupes de touristes, majoritairement issus de groupes de solidarité, ou des touristes en quête d'un tourisme alternatif viennent passer une dizaine de jours en Haïti, chez l'habitant pour se rendre compte des réalités du pays. Circuits à thèmes à travers tout le pays".

C'est vrai qu'ils peuvent aussi organiser des circuits, voitures avec chauffeur etc... et qu'Ari donne des conférences sur l'histoire d'Haiti, en créole, traduit si nécessaire.

C'est vrai qu'on risque de rencontrer des Américains parmi les visiteurs : ils sont en général de gauche, et parfois, - pas toujours, religieux...

entrée en Haïti par la rep dom

Signaler
marlène
Il y a 12 années
Bonjour Catherine,

Je dois me rendre à Haïti en avril et j'ai lu que tu étais passée par la République Dominicaine. Comment cela se passe-t-il au niveau des formalités d'entrées et de sorties? En tant que français as-t-on besoin d'un visa, une taxe d'entrée et de sortie?

Merci d'avance

passage frontière avec rep dom

Signaler
cath
Il y a 12 années
Marlène, je ne peux que raconter ma propre expérience et il faudrait que tu lises ce que bcp d'autres ont décrit en long et en large sur le sujet sur ce forum - en ce qui me concerne, j'ai voyagé dans les 2 sens avec Caribe tours et je ne peux pas dire combien j'ai payé exactement pour les taxes d'entrée et de sortie pour les 2 pays parce que ces taxes étaient inclues dans les prix du ticket de bus. Pas de visa, par contre.

J'ai payé à Sto Dgo au total 101 dollars et 50 pesos et pour le retour, j'ai dû ajouter 28 dollars et 50 gourdes, ce qui m'avait été expliqué déjà lorsque j'ai acheté ce ticket aller-retour (plus économique si on achète un aller-retour qu'un aller simple). Ce prix comprenait les taxes pour chaque trajet, le transport, un repas à l'aller mais curieusement rien qu'un sandwich à la viande au retour (ce que j'ignorais, et il faut signaler bien à l'avance si on est végétarien, ce que j'avais omis de dire).

Ce que je n'avais pas non plus trouvé comme infos sur ce forum ou sur d'autres forums anglophones, c'est la question de la fouille des bagages et si c'est facile de passer la frontière : donc, d'après ma propre expérience, je peux dire que c'est plus facile d'entrer en Haiti que d'en sortir, ce qui a été confirmé dans le bus par des Suisses vivant là ; pas de fouille à l'aller, alors qu'au retour nous sommes déjà partis en retard, que nos bagages ont été fouillés non seulement en rentrant en rep dom, mais aussi en sortant d'Haiti, ce qui n'était pas courant, mais comme la veille un bagage avait été trouvé sans propriétaire et contenant de la drogue, nous avons donc dû tous passer au peigne fin - en principe, du moins.

Du côté de la Dominicanie, c'est vrai qu'ils ont tendance à traîner et à accepter (parait-il) des bakshish si on veut passer plus facilement ; pourtant, comme dans la file juste derrière moi il y avait 2 jeunes Haitiens qui paraissaient bcp plus riches que moi, on m'a laissé passé... sans que j'aie même à ouvrir mes lourds bagages pleins de souvenirs, et cadenassés ! Du côté Haitien au retour, j'ai aussi pu passer sans bcp de fouilles, car je faisais partie des derniers (là, on appelle chacun et on ne choisit pas sa place dans la file).

Il vaudrait mieux poser cette question ailleurs encore, si tu veux plus de réponses et pour la clarté de ce forum, pour que les suivants trouvent immédiatement les titres des sujets traités.

passage frontière avec rep dom

Signaler
marlène
Il y a 12 années
Merci de ta réponse. En fait je m'interrogeais surtout sur le visa. Donc il faut seulement son passeport. Pour ce qui est du prix ça revient quand même moins cher que de prendre un vol pour Port-au-Prince. Tu dis avoir du rajouter de l'argent au prix du billet, c'est à la frontière que tu as payé?
Pour les fouilles ça ne me gêne pas dès l'instant qu'on me laisse passer. De plus je voyagerais accompagné d'un Haïtien donc ça devrait aller.

passage frontière avec rep dom, suite et fin

Signaler
cath.
Il y a 12 années
pas de visa, des taxes à payer mais encore une fois, si on voyage par caribe tours, c'est inclus dans le prix total du billet que j'ai indiqué et rien n'est à payer à la frontière, du moins officiellement. Et je n'ai rien payé là, comme d'ailleurs tous les autres passagers dans la file ; j'ai seulement entendu que parfois des pourboires aidaient à passer plus vite, mais on ne m'a rien demandé non plus

visiter Haiti

Signaler
cossy25
Il y a 12 années
nous partons àHaiti pour une adoption très bientot.nous aimerions en profiter por visiter un peu.mais avec toute l'insécurité, nous ne savons pas comment faire.nous aimerions avoir des tuyaux .merci por vos réponses

Merci à Cath.......

Signaler
greg_haïti
Il y a 11 années
Etant déjà partie 2 fois en République Dominicaine, j'ai décidé en 2008 de partir 3 semaines en RD afin de faire un "crochet" en Haïti. Très difficile de trouver des renseignements sur ce magnifique pays pour les raisons que nous connaissons toutes et tous, malheureusement...Aussi je tiens à vous féliciter de votre compte-rendu très complet et très précis qui va beaucoup m'aider dans mon projet.

Bonnes fêtes de fin d'année où que vous soyez...peut-être au soleil !

Re: Petit compte rendu d'une visite en Haiti

Signaler
kmace015
Il y a 2 mois
Re: Petit compte rendu d'une visite en Haiti - kmace015

J'aime tellement les plages qui sont en Haïti, ils sont tellement beaux! J'aime tes bonnes descriptions du pays. :)

Bons Plans Voyage

Voyage Communauté Routard