Forum Gabon

Oyem - Gabon

18 réponses

Dernière activité le 12/06/2017 à 12:25 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Dominique
Le 22 juillet 2006
Bonjour,

j'ai tenté de parcourir les sujets du forum sur le gabon et n'ai pas trouvé d'informations sur la ville d'Oyem, Il se pourrait que je m'expatrie pour 6 mois pour du travail là-bas... Quelqu'un a déjà été et pourrait m'en parler un peu?? Ya-t-il quelque chose à faire là-bas? combien de personne dans la ville ? des infrastructures ? des moyens de se déplacer ??

Je vous remercie à l'avance :)
Dominique

la vie à Oyem

Signaler
Quentin
Il y a 12 années
Oyem je connais bien, c'est la patrie de mon épouse. Bon ben pas grand chose à Oyem : ville assez pauvre avec peu d'activités, plutôt chère (sauf les loyers), assez cosmopolite (beaucoupe de camerounais, nigérians), y a pas la mer bien sûr, la forêt offre peu de point de vue. connexions internet catastrophiques (en 2005). pas de boîte de nuits, pas de cinéma ; pas de lycée si t'as des enfants
La ville est assez isolée par rapport à Libreville (8 h de route fatigante - 3 avions par semaine, 70 euros l'aller)
La région est pas mal, quelques balades valent le coup. Les villageois sont hyper sympas et on apprend énormément de choses. un avantage : le climat est le plus agréable du Gabon, moins de pluie (mais quand même beaucoup), des températures moins élevées.
Moins de pression de la part de la gente féminine qu'à Libreville (le Gabon brisant en moyenne un couple d'expat sur 2, je n'éxagère pas), moins d'insécurité aussi.
pas plus d'une 30aine d'européens sur 30 à 50 000 hab.
Infrastructure : 2 banques, mais sans guichet CB - un western union, une poste - un hôpital canadien correct -
bonne chance

Oyem - La vie

Signaler
Operation espadon
Il y a 12 années
Je suis allé à Oyem, je confirme c'est vraiment une petite ville mais très agréable quand on accepte la vie un peu spartiate, on peut y faire de belles ballades, sinon pas grand chose d'autre. Pour aller à Libreville c'est l'avion sinon 4*4 obligatoire. Quant aux femmes à Libreville, je confirme aussi, pour y vivre et être célibataire... C'est assez impréssionant au début, mais à la longue on s'y fait et un couple sur deux me paraît être une moyenne basse :)

OE

Oyem-Gabon

Signaler
mauve_lylas
Il y a 12 années
Bjr à tous,
Mon message s'adresse particulièrement à Quentin. Etant native de la province du Woleu-Ntem et vivant à Nice, à propos des établissements secondaires, le Lycée d'Etat a toujours existé depuis très longtemps de la 6e en Tle, idem pour CES d'Angone et CES de Nfoul et bien d'autres qui se sont ajoutés au fil des temps. Quant aux vols, il me semble qu'il y a (à moins que ça n'existe plus) plusieurs petites compagnies aériennes qui déversent au moins une fois par jour. A ma connaissance, mon dernier passage sur Oyem, remonte il y a 4 ans, nous allions accompagné le corps de mon défunt frère par Air-Gabon, ce jour-là y a avait 3 vols (dans différentes cies),en matinée et peut-être aussi l'aprem. Les choses ont pu changer depuis lors mais les établissements ne peuvent pas se fermer aussi facilement pour une si grande province.
A bon entendeur salut.

info sur oyem

Signaler
fred
Il y a 12 années
Bonjour,
J'ai travaillé quelques temps à Oyem (chantier de la Villa Présidentiel). Oyem est une petite ville tranquille perdu au milieu de la forêt. Les routes sont trés bonne. Pour accéder depuis Libreville, il y a juste un peu de piste mais dans l'ensemble la route est goudronnée. Tout au long de ce trajet, le paysage est grandiose, à certain endroit, les arbres culminent à 50m!
A Oyem, les habitants sont trés accueillants et trés respectueux des étrangers. Vous pouvez vous promener seul dans ville en soirée sans problème. D'ailleurs, vous ne resterez pas seul longtemps car les gens sont curieux... Les vendredi et samedi soir, ça chauffe à Oyem, plein de petits bars d'ambiance et du bons poissons grillés!
A Oyem, les femmes sont réservées, elles ne viendront pas vers vous seulement parceque vous êtes blanc, ne cherchez donc pas à "jouer" avec des gabonaises, car elles ne trichent pas.
Que dire de plus, Oyem est une vile où il fait bon à vivre, mais plus sauvage que Libreville.
Fred climfd@yahoo.fr


souvenir d'oyem

Signaler
angone
Il y a 12 années
bonjour à tous ceux qui ont vécu à Oyem,
J'ai vécu à Oyem de 1975 à 1977 et j'ai un excellent souvenir de mon séjour au collège d'angone en tant que professeur d'anglais .
Je suis arrivée là comme coopérante avec mon mari ,j'ai eu le plaisir de rencontrer des gens super près à nous accueuillir et à nous accepter dans leur vie quotidienne.
Nous aimerions bien revenir et avoir un oeil touristique de cette superbe région qu'est le woleu-ntem,mais ce n'est pas facile sans agence de voyage et pour tout dire nous n'aimons pas vraiment ce mode de voyage !
Si certains d'entres vous vivant au Gabon et notamment à Angone ou Oyem veulent bien nous donner quelques info récentes et particulièrement sur le collège et les profs "d'un age" enseignant encore je serai ravie.
VOICI MON ADRESSE E-MAIL martinrivat@hotmail.fr
amitiés à tous

la vie à Oyem

Signaler
kaka
Il y a 11 années
jr connais oyem!pas de lycée à oyem?tu parles de kel oyem là?
il y' un gd lycée d'état d'oyem (public), un grand lycée professionnel, un grand CES tres réputé pr ses résultats au bac (CES d'angone), un CES public, CES ondo et fils et je'n passe!!!c pas ça qui manque à oyem lol!!!c une métropole où tu peux facilement te rendre au cameroun et en guinée équatorial frontalier!oui y'a pas de cinéma!!!mais combien de villes à l'interieur du pays au gabon en ont???pour les boite y'en a: le new pampam, le baron, la café'od etc!!!c une tres belle ville pour ma part, l'une des plus belle au gabon!!!

demande info sur Oyem

Signaler
Nanoushe
Il y a 11 années
Mbolo ani,

J'ai vécu un peu à Oyem de 96 à 98...A l'époque où la route Bitam-Oyem-Mitzic-LBV se faisait...nous vivions dans une concession appartenant à un gabonais(NdongMve) , en face de l'hôpital canadien . J'aimerais retrouver notre gardien qui vivait sur Oyem aussi. Il s"appelle Modeste Tchema et est d'origine de Bata , Guinée Equatoriale, il était employé également par la société NdongMve , sa femme s'appelait Joséphine et leur fils Bebeto...Voilà un peu le concernant... Nous aimerions beaucoup savoir ce qu'il est devenu et avoir de ses nouvelles, je ne vois pas trop comment le retrouver à part en lançant un message comme ici. Peut etre une personne de Oyem le reconnaitra .... Et aussi savoir comment est la ville de Oyem et de Bitam maintenant.
Akiba.

souvenirs souvenirs

Signaler
gilles
Il y a 11 années
salut kaka je viens de decouvrir se forum .je suis nee a Oyem 1an avant l'independance donc 17 aout 1960et j'ai quite le gabon en1974 mon pere etait responsable des telecom de la 5 region tu connais donc OYEM peu tu te mettre en relation avec moi jj'aimerai bien avoir des nouvelles de la ville et des photos a bientot!!!!!!!! c'est appel est valable aussi pour ceux qui pourrai me rappeller des souvenirs A BIENTOT

reponse à gilles

Signaler
kaka
Il y a 11 années
ben je suis à ta disposition pour toutes tes questions sur oyem!moi, je ne suis pas née à oyem mais je suis gabonaise originaire d'oyem!!!
ça fait 2 ans que je n'y suis pas allée mais je pense que la ville a bcp évolué depuis 1974 qd même!!!je n'ai pas vraiment de photos d'oyem sur moi, mais peut-être qu'après l'été prochain, je pourrai t'en trouver!biens de choses

reponse a kaka

Signaler
gilles
Il y a 11 années
bonjour merci pour ta réponse envisage tu te de rendre a Oyem? après l'été si oui prend des photos et tiens moi au courant salut!!!!!!!!!!!

souvenirs souvenirs

Signaler
gilles
Il y a 11 années
qui pourrai m'envoyer des photos sur la ville de Oyem assez ressente ?

Oyem-Gabon

Signaler
Kokos
Il y a 10 années
Bonjour à tous...
... Hé, mais c'est un site dédié à Oyem!... : -) ....
Bon, vu la capacité quasi-nulle du net à Oyem, il serait peut-être intéressant de créer un site hors d'Oyem en attendant qu'Oyem s'équipe bien entendu... moi je suis partant! et vous ?? ...
Ce qui a été répondu par les autres personnes est correct, hors l'histoire de "pas de lycée etc".... Loooool! En 1972, oui, oui, en 1972! on se faisait, ou on "draguait", les lycéennes alors et d'alors!. La pluparts des villes d'Afrique de l'importance d'Oyem, ont, depuis longtemps, plusieurs colléges (privés, publics) lycées et autres centres de formation techniques ou autres...
Je ne pense pas que le problème de la scolarisation soit le problème de Dominique. Dominique si tu va pour -seulement- six mois à Oyem je ne vois pas ou est le problème, 6 mois c'est hyper-court. Tu auras juste le temps de vivre quelques -belles- histoires d'amours avec... justement quelques lycéennes... Tu auras juste le temps de te marier avec l'une d'entre elles...et dans 60 ans tu lira sur le net -si il existe encore,- qu'Oyem n'a guère changé, que le nom d'Oyem est le nom du lac qui est dans le centre d'oyem, que je ne me rappelle plus ce que veut dire Oyem en Fang, que, pas de bol (au 18 juin 2008) sur Google Earth il y avait de gros nuages sur Oyem et que la définition est très mauvaise, mais que l'on voit tout de même le lac, que j'ai habité 2 ans à Oyem, entre 1972 et 1974, dernier passage, quelques jours, en 1977, que c'est une bourgade tranquille, d'environ 35000 habitants (chiffres wikipedia), qu'on trouve sur le net quelques photos d'Oyem, oui, oui, mais faut chercher et insister, tapez Oyem un peu partout: voyage forum.com, live search; tapez Oyem, Google: tapez Oyem etc...Tapez les villes voisines et "remonter" sur Oyem: Bitam, Mitzic etc que les gens sont très, très gentils et accueillants, que la langue vernaculaire (maternelle) est le fang, que les fang ne sont pas des bantous, mais que tout le monde parle le français qui est la langue véhiculaire et officielle -(colonialisme oblige!) qu'il n'y a pas de touriste, que les gens ne sont pas pourris par les choses de l'urbanité et de l'occident, que si la forêt t'intéresse tu seras content, que tu peux pécher dans le Woleu et dans le N'tem ou autres rivières et points d'eau, que tu peux aussi chasser le gibier avec ou sans fusil de chasse (tout celà pour manger, se nourrir, pas pour le sport! ) (Le Woleu-N'tem est le nom de la région), qu'il y a des perroquet vert et d'autres gris à queue rouge, les Jacos ou Jakos (les meilleurs parleurs du monde) (qu'il ne faut pas -interdit- ramener en France-espèces protégés) que l'on peut se baigner partout et souvent, qu'il pleut beaucoup, que le cacao -les cabosses- frais est très bon, qu'il y a plein, plein d'animaux et même des éléphants de forêts (Loxodonta africana cyclotis), dit Assalas dans certains coins du Gabon, bref qu'Oyem n'est pas ou si peu dans l'HISTOIRE des BLANCS (quelques batailles entre colons allemand et les français) que "tant que les histoires de chasses ne seront pas racontés par les lions elles seront toujours à la gloire des chasseurs", qu'à Oyem, il ne se passe pas grand-chose sauf que les peuples heureux n'ont pas d'histoires.
Qu'à Oyem on vit, tout simplement, loin de l'agitation un peu vaine de l'occident et des guerres de ce monde et de notre époque. Que l'européen- moyen-standard peut s'ennuyer terriblement à Oyem. "Vous vous rendez compte, il n'ont même pas Internet", qu'à mon époque il y avait une station radio F.M., que, ma foi, on mange fort bien à Oyem, on y danse, on y rit, on y joue, on s'y fache, on s'y réconcilie, on y croit, en Dieu ou aux esprits de la forêt, on s'y soule, (bière, vin de raisin -importé-, bière locale faîte avec du jus de canne à sucre et du bois amer -j'ai oublié le nom- du mangrocom,(alcool de maïs hyper fort) on s'y initie, (pas obligatoire) avec le Bwiti et avec l'Eboga (une racine hallucinogène), qu'en six mois tu peux faire ton jardin potager, que tu peux faire de la pirogue, attraper des caïmans (attention, j'ai dit des caïmans, la nuit, pas des crocodiles le jour!), que si la brousse et les filles ne t'intéressent pas tu va t'ennuyer, qu'il te restera le plus intéressant, écouter les anciens raconter les légendes, histoires de chasse etc. dans les corps de garde (baraque commune, apatam, carbet sans mur, case commune sans mur ou les anciens se retrouvent tous les jours)(appelé corps de garde en raison du fait que les villages sont très souvent en longueur le long de la piste ou de la route en forêt -la forêt est partout- et donc que les deux entrées-sorties des villages servaient de "corps de garde" pour voir et identifier qui venait par la piste, amis ou ennemis)...bref Dominique il est 4h 19 A.M. heure locale d'été en France, je suis fatigué et je te laisse à Oyem qui je suis sûr, te plaira....attention aux filles, elles voudront toutes se marier avec toi...Amicalement... (oua kobe fang?)(parle tu fang?)(Ma kobe ki fang)(je parle fang) diras-tu après six mois de séjour....Tchao

Oyem intemporelle

Signaler
Nanoushe
Il y a 10 années
Molo,

Et bien les dernières nouvelles datant de 2005 , je peux dire que la ville a grandi , il y a la route bitumée Yaoundé/Libreville qui y passe:)) Mais pour le reste rien n'a beaucoup changé dans le Woleu Ntem:) Les crocos, les éléphants, le mangrokom, les filles pour les whities, la pêche , la chasse avec des villageois, les qqs restes de la guerreetc etc ...que de bons souvenirs!! J'ai préféré la vie à Oyem et Bitam qu''à LBV , mais c'est sûr il faut aimer la nature et crapahuter , camper de jour comme de nuit en forêt !
Oyem je crois que c'est le nom d'un arbre en fang...
Akiba !

chapo à l'écrivain fang

Signaler
Minbéké
Il y a 10 années
ce txt est du grand art
alors là, chapo, je vais à Oyem et Minbéké ds qq jours et bon sang, ça me plait déjà.
J'adore les endroits sans histoire sur lesquels on peut écrire infiniment.
merci kamarade , pour ton txt fang

question fang ?

Signaler
OKOUME
Il y a 9 années
Minbéké, svp, de quel écrivain et de quel livre parlez vous dans votre post d'il y a 1 an 1/2 ?

question sur écrivain et bouquin?

Signaler
OKOUME
Il y a 9 années
Minbéké, svp, de quel écrivain et bouquin parlez-vous ?

Votre message sur Oyem

Signaler
GerardDavid
Il y a 3 années
Bonjour
je decouvre votre message aujourdhui ,pres de 8 années apres que vous l'ayez posté . j'etais (aussi ) à Oyem entre 1976 et 1978 ,professeur au Lycée d'etat . Nous nous sommes sans doute rencontré !! Je ne sais si ce message vous parviendra mais peut etre . Ce fut pour moi aussi une tres belle periode , pres de 40 années se sont écoulées ,une vie....
a bientot ,peut etre  Gerard

,,bonjour à tous ceux qui ont vécu à Oyem, J'ai vécu à Oyem de 1975 à 1977 et j'ai un excellent souvenir de mon séjour au collège d'angone en tant que professeur d'anglais . Je suis arrivée là comme coopérante avec mon mari ,j'ai eu le plaisir de rencontrer des gens super près à nous accueuillir et à nous accepter dans leur vie quotidienne. Nous aimerions bien revenir et avoir un oeil touristique de cette superbe région qu'est le woleu-ntem,mais ce n'est pas facile sans agence de voyage et pour tout dire nous n'aimons pas vraiment ce mode de voyage ! Si certains d'entres vous vivant au Gabon et notamment à Angone ou Oyem veulent bien nous donner quelques info récentes et particulièrement sur le collège et les profs "d'un age" enseignant encore je serai ravie. VOICI MON ADRESSE E-MAIL martinrivat@hotmail.fr amitiés à tous

Re: la vie à Oyem

Signaler
valondo
Il y a 1 année
Bonjour,

10 ans après, rien n'a changé !!
par contre, il n'y a pas que les couples d'expatriés qui sont brisés : comme la situation économique est au plus mal, les gabonaises cherchent les gabonais qui ont de l'argent... mais le résultat est le même : des couples brisés.
Valondo

,, Oyem je connais bien, c'est la patrie de mon épouse. Bon ben pas grand chose à Oyem : ville assez pauvre avec peu d'activités, plutôt chère (sauf les loyers), assez cosmopolite (beaucoupe de camerounais, nigérians), y a pas la mer bien sûr, la forêt offre peu de point de vue. connexions internet catastrophiques (en 2005). pas de boîte de nuits, pas de cinéma ; pas de lycée si t'as des enfants
La ville est assez isolée par rapport à Libreville (8 h de route fatigante - 3 avions par semaine, 70 euros l'aller)
La région est pas mal, quelques balades valent le coup. Les villageois sont hyper sympas et on apprend énormément de choses. un avantage : le climat est le plus agréable du Gabon, moins de pluie (mais quand même beaucoup), des températures moins élevées.
Moins de pression de la part de la gente féminine qu'à Libreville (le Gabon brisant en moyenne un couple d'expat sur 2, je n'éxagère pas), moins d'insécurité aussi.
pas plus d'une 30aine d'européens sur 30 à 50 000 hab.
Infrastructure : 2 banques, mais sans guichet CB - un western union, une poste - un hôpital canadien correct -
bonne chance


Bons Plans Voyage Gabon

Voyage Gabon

Services voyage