Forum Auvergne

Chemin de Stevenson juin 2021

1 réponse

Dernière activité le 26/06/2021 à 12:19 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
pehuenito
Le 24 juin 2021
Chemin de Stevenson : GR70 du Puy en Velay à Alès du 4 au 16/6/2021
Précisions : je me suis servi du guide chemin de stevenson et des randonnées sur viso rando
Arrivée le 3/6 : point de rencontre à Lyon Part Dieu avec Françoise.
Le train pour St Etienne Château creux a 30 mn d’avance ! Belle gare à St Etienne château creux où nous changeons de train
Installation au Puy en Velay dans un appartement/studio (Pour 2 personnes, airbnb 38,55 e) à environ 25mn de la gare puis city tour

Visite de la ville, très belle :
La rue des tables, escalier de la cathédrale (134 marches)
- Après une première église construite au Ve siècle, la Cathédrale a été édifiée sur le mont Anis. Au XIIe siècle, l’afflux des pèlerins conduit à asseoir quatre travées audessus d’un porche voûté, pour compenser la pente du mont Anis. L’entrée s’effectuait par un escalier qui débouchait au milieu de la nef centrale. Au XIXe siècle, l’édifice a été considérablement transformé, mais les six coupoles et d’admirables décors peints ont été préservés. De 1994 à 1999, une restauration d’ensemble a permis la restitution de l’escalier central fermé au XVIIIe siècle, la réfection des parements intérieurs et le remontage de l’orgue avec son buffet à double face du XVIIe siècle. Un nouvel autel a été placé à la croisée du transept, tandis que l’autel des « pèlerins », contre le mur, porte la «Vierge Noire» qui a remplacé la statue primitive, brûlée à la Révolution. Style roman. Sous le grand porche, portes du cèdre du 12ème s - hôtel Dieu, fondé au XII pour accueillir les malades
Édifié au XIe et XIIe siècles, le cloître est l’un des plus beaux ensembles roman d’Europe. Les arcades en plein cintre sont surmontées par une mosaïque de losanges blancs, rouges et noirs. La salle du chapitre est ornée d’une fresque de la Crucifixion -statue Notre-Dame de France constitue une prouesse technique étonnante. Érigée en 1860, elle a été créée avec le métal de 213 canons pris aux Russes lors de la Guerre de Crimée et offerts par Napoléon III. Œuvre de J.M Bonnassieux, elle mesure 22,70m et pèse 835 tonnes. Entrée : 4euros
Chemin de Stevenson, juin 2021 2


- Lui faisant face, le rocher Corneille, 82 m de hauteur, ancienne citadelle. Le rocher est la cheminée d’un ancien volcan et la chapelle date du Xème s. Entrée château église St Michel : 5 euros - Le musée Crozatier, 1868
- Hôtel de ville, achevé en 1766 - Fresques murales, faubourg St Jean : scènes de la vie locale autour de la Renaissance et les fêtes du roi de l’oiseau + dentelle - L’hôtel du département - 2ème fresque, 2017, boulevard M Joffe :chemin de Compostelle, avec les monuments les plus emblématiques de la ville - La tour pannessac, ancienne porte royale XIV, démolie en partie en 1850 pour élargir l’entrée de la rue

Le puy : connu pour la dentelle, le chemin de Compostelle, la lentille verte, la verveine (l’identité de la ville) Après quelques achats pour ce soir et le lendemain, on goûte un dessert biscuit meringué enrobé de chocolat blanc et fourré de crème de verveine « arrosée » : un délice On achète aussi 250 g de lentilles du puy (2 euros)

Chemin de Stevenson, juin 2021 3


Créé en 1974, le Centre d’Enseignement de la Dentelle au Fuseau poursuit deux missions essentielles : le maintien de la tradition et de la pratique par l’enseignement et la sauvegarde du patrimoine dentellier. Au fil des années, le Centre a acquis un rayonnement international et ses cours par correspondance, suivis dans le monde entier, en font une référence en matière de formation.
Vendredi 4/6 : 1ère étape: le puy en velay – Monastier
Etape avant tout sur route ou asphalte, 22 km en 8h (arrêts inclus), 580 D +
Chemin de Stevenson, juin 2021 4


sentier au départ du Puy Eglise de St martin de Fugères
Au point 2 du descriptif, au niveau de l’ours, préférer le GR70 plutôt que la variante du GR430 car nous avons pris celle indiquée par viso rando (variante) et sommes passées par la veille de Taulhac (pas intéressant). Au départ du puy, nous observons une montgolfière dans le ciel.
Beau temps, juste 1 ou 2 ondées à 2,5 km de notre arrivée. Belles bâtisses en pierre
L’étape nous fait suivre la vallée de la Gazeilles et ses anciens moulins, pour remonter ensuite sur le plateau volcanique et ses quelques puys émergeant sur l’horizon. On traverse Courmacès, Le Cros, St Martin de Fugères et son Église dont la porte ouest elle comporte un tour de porte à sept niveaux, avant de descendre (raide descente) vers la Loire et le village de Beaufort et Goudet, 785m alt, autour de la Loire. Magnifique descente, beau village. Les ruines du château de Goudet, fermé lors de notre passage. On se fait une pause à la rivière et observe le côté têtu d’un âne qui avait peur de passer sur le pont en bois pour traverser la rivière Après la remontée sur le plateau on traverse les villages de Montagnac, Ussel et Bargettes où GR 40 et 70 s’unissent pour arriver au Bouchet St Nicolas, 1215 m. On aperçoit sur le côté droit le lac du Bouchet, cratère d’1 km de diamètre, situé à 2km100 au nord du village.
Du Puy en Velay au Monastier sur Gazeille en Haute-Loire. 2me étape de 22 km Le Monastier-sur-Gazeille, où débute réellement le « Chemin de Stevenson ».
Chemin de Stevenson, juin 2021 5


St-Martin-de-Fugères (Les clochers-peigne sont typiques sur le plateau du Velay).

Jusque Landos, c'est vrai, la traversée du plateau est plane et quasi rectiligne ! lac de Naussac et les hauteurs du Gévaudan tapis de narcisses; et il y a aussi des renoncules, de myosotis, de bleuets. On dort au gîte d’étape Stevenson, 32 rue Langlade (0604402898), 16,50 la nuitée (dortoir de 3 et on sera seules) petit lavage et on part visiter la ville (château Renaissance,) porte endommagée lors de la révolution Eglise abbatiale, 16ème s, arcs-boutants) et pierres blanches contrastent avec l’édifice roman. 18ème s : ancien bâtiment des moines (cloître de l’abbaye se St Chaffre qui entourait le couvent. Façade romane de l’église, réputée pour être l’une des plus belles du Velay. Origine volcanique et pierre d’arkose (pierre blanche) décor polychrome, Eglise bâtie à partir de la fin du 11ème pour abriter le martyr St Chaffre. Orgue 1518, un des plus vieux d’Europe

Monastier sur Gazeilles
Chemin de Stevenson, juin 2021 6

Buste de Stevenson

Le château abbatial, ancien logis des abbés de l’abbaye, 4 tours circulaires (1364). En 1525, incendie, reconstruit par l’abbé Sennecteure entre 1782 et 86, tous arasées pour instaurer une toiture plus simple et économique. Dans les années 70, restauration. Pendant la révolution, elle sera tour à tour caserne et prison avant d’être école de garçons. La vallée de la gazeille : au-dessus du plateau volcanique de la Moutette Le nom du village évoque monastère Eglise St jean, altitude 932 m

Samedi 5/6 : 2ème étape : le monastier à Bouchet Saint Nicolas, 26km, 727 D +, 6h40 de marche effective (départ 6h30, arrivée 17h). Gîte l’houstaou, chambre double 45 euros la chambre

Plusieurs fleurs Fleur blanche : saxifrage faux géranium Fleur mauve : vicia cracca, esca Fleur blanche clochette : stellaire holostée Fleur rose fuchsia : silène dioïque

Chemin de Stevenson, juin 2021 7



Très belle étape : variété de paysages. Au début et après avoir traversé la rivière, le pont sur Gazeille), montée avec des pierres assez rudes, puis forêts. Descente vers Goulet très technique

Chemin de Stevenson, juin 2021 8

Dimanche 6/6 : 3ème étape : le Bouchet saint nicolas – pradelles, 20km,
305 D+ 377D- Il fait froid ce matin. Françoise met son sac à la malle postale. Petite bruine, 7 degrés mais sur du plat pendant au moins 6km. Traversée de petits hameaux (jagonas, château,), arquejols (viaduc), landos : commerce (8 à 8, bar, boulangerie…). Après ce hameau, plus de bar jusqu’à Pradelles
Arrivée à Pradelles, hôtel le ponant, 1125 m altitude. 44,50 euros/pers, chambre double nuitée simple 5h20 de marche effective, 7h de rando

paysage en chemin vers Bouchet saint Nicolas Bouchet Saint Nicolas
A landos, petit pont de pierre de la Castier, ancien lavoir
Chemin de Stevenson, juin 2021 9

Météo : maximum 14degés, nuageux, mais pas de pluie Visite village classé à Pradelles : très joli, médiéval. Au moyen Age, bourgade constituait une place d’échange pour le commerce du sel, huile et vin. XV au XVIIème s

Etape assez à découvert


Pradelles, tour de Rochely
Chemin de Stevenson, juin 2021 10

Lundi 7/6 : 4ème étape : Pradelles-Cheylard l’Evêque Nuitée à environ 2 km de Cheylard l’Evêque, 86 e pour 2 : les hauts de Cheylard. Ne pas recommander car la femme (pas sa mère qui semble adorable) est très près de ses « sous ». Elle nous a refusé du savon qui n’était pas fourni dans une table d’hôte ! Départ sous une bruine et brouillard à 6h30. Il se lèvera environ 2 h plus tard.

longue descente jusqu'aux rives de l'Allier

A Langogne, café, visite rapide de la ville médiévale). On s’achète du pain et jambon pour le midi

Langogne, avec l'architecture romane de son église, les halles monumentales (colonnade massive et toit de lauzes) témoignent d'un riche passé commerçant.. On fait cette étape un même jour (lundi) qu’avait fait Stevenson mais lui n’ira pas jusqu’au Cheylard (à cause du rythme de Modestine).
Chemin de Stevenson, juin 2021 11


Très beaux bois et sentiers dans la forêt. On s’arrête environ 8 km de l’étape pour manger un peu. Arrivée 13h30, 7h de rando dont 5h19 effective, 20 km

Au Cheylard : rien du tout, aucun ravito. On peut cependant demander un pique-nique au gîte d’étape qui était plein, le refuge du Moure.

Traversée de la margeride, ses blocs de granit, les vaches qui sont dans le sous-bois

Cheylard l'Evêque
Etape du cheylard à éviter si besoin de ravito

Chemin de Stevenson, juin 2021 12

Mardi 8/6 : 5ème étape Cheylard l’Evêque – Bastide puylaurent, 21km, 578 D+, 604 D-, 5h40 marche effective, 8h de rando Attention, pas de ravito avant Luc (et seulement chez un hébergeur sur le chemin de Stevenson qui propose des sandwiches, café. Sinon, il faut attendre la bastide puylaurent

Vue depuis le château de Luc
En dévalant vers Luc, on retraverse l'Allier. Le village s'étire au flanc de la vallée, sous les ruines de son château et une imposante statue de la Vierge. A luc, visite du château fléché avant l’arrivée au village. Château du XII. Impressionnant bien qu’en ruine. Le nouvel itinéraire du GR semblerait être coupé car des fermiers ne voudraient pas que les promeneurs passent par chez eux (à se faire confirmer). Nous avons pris la route qui longe l’allier et le chemin de fer. Un peu de route certes mais le paysage sur le nouvel itinéraire ne semble pas spectaculaire. On continue l’itinéraire proposé par visorando, hors GR et passons par Laveyrune puis tout droit en montant par la route. Pas mal d’asphalte mais une économie de 5 km. On va jusqu’au sommet de l’Espervelous (montée assez raide). On mange sous les arbres dans la forêt (on évite les lignes de haute tension m) qui montent jusqu’au col. Puis on a décidé de ne pas aller à notre dame des neiges et on descend direct vers la Bastide puylaurent. Descente bien raide d’environ 1km (Françoise tombe). On croise un peu plus loin le GR sur la gauche que l‘on peut emprunter pour aller à Notre dame des neiges. On arrive à la Bastide, où l’on a réservé une chambre aux Genêts (sur le parcours du chemin) .Petite bière d’Aubrac pour Françoise, une eau gazeuse Vals pour moi et on prend possession de notre chambre : 42 euros pour 2, nuitée simple ;quelques course , tours du village (pas grand-chose à voir,) gare sncf : pas de train, la voie ferrée est en cours de réhabilitation), église). Ravito moyen, 2 cafés bars.

Pas mal de descente sur cette étape dont 2 assez raides. Le lac de l’Auradou : très joli parcours avant d’arriver à Luc (-descente)

Mercredi 8/6 : 6ème étape Bastide Puylaurent à Chasseradès : 12 km, 405 d + et 321 D-, le point le plus haut : 1311 m d’altitude. Le point négatif de cette étape : sur le plateau, sommet de la bourrade, bpc d’éoliennes. 4h10 de rando effective Le café n’ouvre pas à 7h15 donc on commence notre étape sans café. Montée un peu raide au départ après avoir quitté la voie de chemin de fer et puis progressive sur environ 3,5 km pour atteindre le sommet de la Mourade (1300 m alt), jonchée d’un parc à éoliennes Forêt de hêtres et pins sylvestres

Sentier qui longe le plateau puis descente sur Chabalier (1138 m alt). Avant de traverser le pont sur l’Allier et comme nous sommes bien en avance, pause au bord de la rivière Il nous reste 3,2 km avant d’arriver à Chasseradès. On arrive à 13h30. Sur cette étape, courte, Françoise n’a pas mis sons sac à a malle postale et on s’est réparti le poids sur les 2 sacs pour soulager son épaule.
Chemin de Stevenson, juin 2021 13


Le camping de Chasseradès : peu aimable et se trouve à environ 1,3km en dehors du GR. Il faut donc prévoir le lendemain d’ajouter cette distance à la distance totale à parcourir. Il s’agit en fait de mobil home pour 3 personnes (on le partagera avec une randonneuse rencontrée sur le parcours, Sylvie) : 38 e/pers avec pdj inclus. On lui avait demandé de réduire le prix puisqu’on ne prenait pas le pdj (qui est servi à partir de 7h30) mais rien à faire. L’arrivée devait se faire à partir de 16h et en fait le mobil home ne pouvait être prêt qu’à 16h30 ; Il a fallu « pleurer » pour qu’elle nous amène le soir des doses de thé, yaourt et pain, beurre et confiture pour déjeuner le lendemain matin. A savoir aussi qu’elle avait refusé à l’accès aux sanitaires à d’autres randonneurs qui étaient arrivés avant nous car ce n’était pas l’heure !
Jeudi 10/6 : 7ème étape Chasseradès - le bleymard, 24 km, +870m Départ 6h30, un peu frais, 13 degré. Petit plat et descente jusqu’à Chasseradès avant d’entamer une montée à partir de l’église. Maisons de granit, double lavoirs original

6h35 de rando, 18m, 482 D+, 572 D-. On arrive à mirandol et son viaduc (pas trop spectaculaire). Ils sont en train de travailler sur la voie ferrée. Forêt de hêtres (près d’Estampe). Un peu de route avant d’emprunter un chemin puis grimpette dans une forêt de sapins argentés. Quelques ruines d’un petit hameau de la Serreméjean. De nouveau une montée. On prend la petite déviation pour nous rendre à la source du lot (200 m du chemin) : grès petite et pause pique-nique. On peut, à partir de là, récupérer le sentier de la source qui nous amène aux Alpiers. Le lot nait sur le versant sud de la montagne du Goulet à 1272m. C’est une des plus longues rivières de France avec 481 km de long.
Toujours des genêts enivrent nos narines.
Chemin de Stevenson, juin 2021 14

On emprunte le sentier source du lot bien indiqué, bien tracé et qui fait un tour au-dessus de la vallée (plus sympa que de continuer le tracé du GR à travers la forêt). On débouche sur Alpiers puis bleymard 14h45. Très bon accueil par Emma qui fait aussi airbnb 50 e pour 2 (café et thé offerts) L’accueil change des autres gîtes où nous sommes passées. On récupère la malle postale face à sa maison (rue principale) à la maison du boulanger qui n’ouvre qu’à partir de 16h30.

Lessive, douche, étirements, repos puis après avoir récupéré le sac, on va au carrefour express pour acheter quelques victuailles pour demain et après-demain. Le distributeur de billets ne fonctionne pas. Tant pis. Petit tour du village, belle église romane et belles maisons typiques en lauze. Le bleymard est à 1086 m d’altitude

Vendredi 11/6, 8ème étape : le Bleymard – Pont de montvert, 17km 564 D+, 733 D- Le point le plus haut : mont lozère, 1699 m

Départ après avoir déposé le sac à dos et montée assez directe après l’église mais dans un premier temps assez progressif. On a une vue sur le village quand on s’élève au-dessus de lui. On atteint le col santel assez rapidement (bel emplacement pour la tente). Il fait doux, pas de vent, quelle chance !
On entre dans la forêt (plutôt hêtres avec de chaque côté encore des myrtilles, fraisiers et framboisiers). Station de ski de mont Lozère où l’on retrouve quelques minutes plus tard les 2 randonneurs que nous croiserons régulièrement, Dominique et Sylvie, ainsi qu’un couple Xavier et Nadine. Là, un bel oiseau (tetra femelle) apprivoisé nous accompagne pour un café La montée ensuite ramène loin au temps des Hospitaliers qui ont planté les monjoies de granit nous guidant vers le col des Finiels.: de gros blocs de granit arrondis par le polissement des années descendent le long des pentes. On se trouve sur le versant sud du Mont Lozère, changement de végétation.

On emprunte bientôt une piste de ski qui longe au départ un peu la route et qui s’élève jusqu’au croisement 1634m) pour se rendre à droite vers le GR et le point culminant du mont lozère. Là Francoise m’attend et je fais l’AR jusqu’au sommet (plusieurs tables d’orientation, un léger vent et une visibilité moyennes).
Chemin de Stevenson, juin 2021 15


On prend ensuite le PR pour éviter à Françoise une descente plus longue. Belle vue plongeante sur la vallée de Finiels puis traversée dans la forêt de résineux. On s’arrête au ruisseau pour une pause (il est 10h45), bain de pieds. Le sommet du Mont Lozère s’appelle le sommet de Finiels.


On repart après 1h de pause, finiels au pont de montvert, forte descente avec cailloux. Belle arrivée ; Pot en terrasse avant de s’installer au gîte communal (14h50 e/pers qui ouvre à 16h. Petits achats et repos au bord du Tarn
Chemin de Stevenson, juin 2021 16

7h45 de randonnée dont 4h40 de marche, 18,86 km
Gîte communal, maison de la lozère, tel 0698610569 ou 0466458010
On visite la ville, triste histoire des premiers camisards (24/1/1702) : Françoise Brès, pour être une prophétesse protestante a été menée à l’échafaud. Le 11/8/1702, Pierre Seguis a été torturé avant d’être jeté vif au bûcher
Histoire plus agréable de la ville sur la filature : du Moyen Age au XXème s, l’élevage local fut celui des moutons. Il a permis le développement de la cadisserie (c.a. fabrication du tissu de laine). Elle devint industrielle au XIX. Le Pont de montvert ne possède qu’une filature, fondée en 1883. Son activité cessera en 1931.

Samedi 12/6/ 9ème étape : Pont de montvert- Florac, 24m, 535 D +, 861 D-
Sachant que nous n’avons pas fait tout le GR 70 afin de raccourcir le trajet à 24km
Très belle vue au départ du Pont de Montvert mais dans ce sens, on a le soleil en face de nous. A ¾ d’h de montée, ancienne bergerie qui peut servir d’bri ou pour planter la tente

Nous avons suivi en partir l’itinéraire de visorando. Nous avons ajouté Bédouès –très joli et église fortifiée avec une tour ressemblant à un donjon, la tour la Pontèze) + bain de pieds au bord du Tarn (au niveau du point 6 jonction GR70 et GR68) on a pris une trace en pointillé qui descend vers Bédouès et récupère ensuite le GR.
Bédouès : maisons anciennes en schiste, calcaire et galet de rivière. Imposante silhouette de la collégiale Notre dame, fondée par Urbain V. Eglise reconstruite après 1581. Le pape Urbain V pape en 1362. Il œuvre au service de la paix, combat les abus de l’église
Avant bédouès, changement d’espèces forestières. Depuis le col du Sapet on est dans le massif des Cévennes et on retrouve chênes et châtaigniers
Chemin de Stevenson, juin 2021 17


Bédouès Florac
Dimanche 13/6 , 10ème étape : Florac à Lou serre de can En fait et comme nous n’avions pas pu trouver un hébergement à Cassagnas, afin de ne pas avoir une rando de plus de 30km, on réserve un taxi au départ de Florac qui nous amènera à St julien d’arpaon (taxi à 7h45, 20 euros pour 2, la malle postale proposait 11 euros mais on ne savait pas à quelle heure elle passait et il fallait appeler la veille au soir pour voir s’ils avaient de la place pour prendre des passagers).

Début cool à plat sur l’ancienne voie ferrée, belle vue sur le Tarn et traversée de courts tunnels. Viso rando propose aux moment d’arriver à l’ancienne gare, à la hauteur du pont, de remonter vers Cassagnac qui se trouve à environ 3km au lieu de continuer sur le GR 70. On suit donc visorando pour arriver au village qui ne vaut pas la peine (le lavoir est peu significatif), la vue n’est pas spectaculaire. Bref, on redescend par leur itinéraire pour retraverser la N106. Entre temps un s’arrêt pour un court pique-nique au bord de l’eau Attention au descriptif(D). Arrivé sur la N106, « vous la traversez et la prenez à droite, 50 m plus loin un chemin à gauche qui descend la rivière, la Mimente. En fait, soit il y a une erreur sur le descriptif et il fallait tourner à gauche, soit la nature a repris ses droits et le sentier est presque inexistant puis introuvable. On « bartasse » donc tant bien que mal, en jouant à indiana jones, on arrive tant bien que mal au bord de la rivière qu’on remonte pour retrouver la fameuse passerelle ou pont décrit dans visorando et on s’installe pour piqueniquer en faisant le bain de pied Il est déjà 13h. A 14h on décolle car il reste encore 8km avec une montée au col des Laupies (1004m d’altitude) et col de la pierre plantée (888 m alt).
Chemin de Stevenson, juin 2021 18


La descente est moyenne pas trop dure et le gîte (20 e par pers en gestion libre) au petit Calbertois est très bien. Style VVF, à 100 m du GR70 et magnifique vue sur les Cévennes, plateau du Causse Méjean Petit pot au bar (jus d’abricot et bière pour Françoise), bien mérité. Ce gîte est tenu par des jeunes très sympas (bungalows en duplex avec capacité de 6 personnes A recommander

Lundi 14/6 : 11ème étape : serre de la can (753 m alt) à St Etienne vallée fançaise (le lébou) 276 m
Il nous restera environ 2km et 3 km jusqu’à l’hébergement
Serre de la Can- St germain, église restaurée au XIVème). A ST germain, le recantou (hébergement 0761264853, tenu par Adan, gîte demi-pension : 45 euros)
Statue contemporaine en bronze « l’homme cévenol » par Shirine Afrouz
On a pris ce chemin hors GR (bien, monte un peu)
On visite St Etienne vallée française après être restées environ 3 h à la rivière. Joli village, on fait quelques courses pour la fin du séjour, la bière pression et eau minérale et on part pour le gîte VVF le Martinet. Attention, bien qu’étant tout près du GR70, il reste ne demeure environ 2,5 km du centre-ville (petite montée et descente sous la chaleur), on arrive vers 17h30 ;
On aura fait 9h de rando, 16 km (le détour par le haut de la rivière après le pont de Négasé et les km du centreville au VVF
490 D-, 100 D+ de la serre de la can à St Etienne en 4h effective de marche
Dortoir au VVF le martinet (20 e/pers équipé douche et cuisine, capacité 6 lits) tel 0672878034, arrivée après 16h
Comme nous avons peu de km à faire, on part vers 8h20, belle descente entre pins et châtaigniers jusqu’à St Germain de Calberte où il y a 2 magasins de ravito (pain sur la place de l’Eglise), la boulangerie à l’entrée était fermée car lundi) Eglise : sympa, une jeune fille qui jouait du piano.
Petits achats pour le repas du midi, café dans un bar tenu par un Andalous qui connaissait l’argentine et le maté et qui fait aussi auberge.
Petite montée après le village puis descente régulière dans les cailloux et en grande partie ombragée jusqu’à la route d’où 400 m plus loin on s’éloigne pour descendre la rivière et s’y reposer et s’y baigner. L’eau est assez bonne, température ex 29 degrés. Au niveau du pont de Négasse. On va essayer de trouver le chemin hors GRH qui longe la rivière en hauteur et nous évite ainsi la route Le chemin Stevenson s'élève en sous-bois jusqu'au col du plan de Fontmort.
Au col de Fontmort, nous rejoignons la route royale dont nous croiserons des bornes plus loin, construite au temps des guerres de religion pour permettre un passage plus aisé des troupes et débusquer les Camisards dans leurs forêts. Versant sud de bruyères, de petits pins et de bouleaux.
Chemin de Stevenson, juin 2021 19


Nous changeons de versant pour descendre vers Saint Germain de Calberte, le pays est de plus en plus méridional. Il n'y a ici que des châtaigniers, des pins et des pierres.

Mardi 15/6, 12ème étape, avant dernière étape le VVF le martinet nous a écourté l’étape de 3,2 km jusqu’au mialet (depuis le pont sur le gardon)
19km en 5h de marche effective et 8h de rando. Bonne montée régulière jusqu’au col St pierre où se sépare le Gard de la Lozère., 678 D+, 530 D-
notre gîte près du Mialet
Après le col st pierre, descente vers le gardon (on rejoint la départementale). Stop à la rivière, l’eau y est très bonne. On arrive à Saint jean du gard, le marché. On y achète qq abricots et fromage pour demain midi. Sandrine, la proprio du gîte +++ : 70 euros le gîte est venue nous chercher en bas du camping et nous a économisé une bonne montée sous la chaleur. Gîte lo maset, tel 0665173095
Clocher roman de l’église, le pont sur le gardon 18ème
Chemin de Stevenson, juin 2021 20


Saint-Jean du Gard, ses pierres blanches frappées par la lumière du soleil, l'arche de son pont à l'arrivée, sa gare et sa grande place aux nombreux platanes,
R.L. Stevenson a quitté son ânesse Modestine à St-Jean-du-Gard. Et il a gagné Alès par la diligence.
Mercredi 16/6 : dernière étape : le Mialet – Alès, 22,79 km en 6h50 de marche effective
Très belle nuit dans le gîte à recommander. Belle histoire de ce couple de jeunes agriculteurs
Un peu avant Audibert (les aigladines), vers Alès (dans les hauts à environ 2,6 km de la gare)

les Aigladines
Départ 6h, on termine à 16h après beaucoup d’arrêts et avoir perdu environ 1H dans les bois pour trouver l’accès au col d’Uglas à partir du sentier marqué en noir sur la carte ign.
Chemin de Stevenson, juin 2021 21

Végétation a repris ses droits (hors proposition viso rando qui ne va pas au col)
Nous n’avons pas vu le château de sauvage (proche d’Alès).
Cette dernière étape jolie, paysage typique garrigue montpelliéraine), chênes verts, épineux, beaucoup de cailloux. A partir de l’escoudas, les descentes ou montées avec cailloux, quelques passages techniques. On croise sur le chemin les randonneurs qu’on a régulièrement croisés. le « G.R.44D » entame un véritable parcours de montagnes russes sur une longue échine bosselée. Pas loin de 700 à 800 m. de dénivelée à crapahuter dans la garrigue; le sentier, rocailleux et tortueux
Fin du trek, un ami passe nous prendre au niveau du chemin de Trépeloup. On n’a donc pas traversé les anciennes mines à ciel ouvert de fer et de zinc.

On aura parcouru 289 km en 13 jours
Coût : pour 2
Nuitée 638,25 euros
Repas : 179
Transport (taxi) 20 euros

Les insolites : un tetra femelle au pied du mont Lozère, l’hébergement chez Emma au Bleymard (maison originale). L’histoire de Sandrine et son accueil au Mialet. La rentrée des vaches dans une ville médiévale (il ne manquait plus que l’habit d’époque pour un retour vers le passé)
Les bons plans : hébergement le petit calbertois face aux Cévennes, le Mialet (hébergement chez Sandrine). Quelques bons « spots » pour planter la tente tout au long du parcours.
A éviter : dormir au Cheylard l’Evêque si besoin de ravitaillement
Ne pas suivre la proposition de visorando qui nous dévie du GR70 à Cassagnas
Dernière étape du Mialet à Alès : partie plus technique que ce qui a été fait sur le parcours (gros cailloux)
Date de l'expérience : 04/06/2021

Re: Chemin de Stevenson juin 2021

Signaler
campone
Il y a 2 mois
Merci beaucoup pour ce retour, très utile pour les randonneurs.

Bons Plans Voyage Auvergne

Réservez votre transfert Lyon <> Aéroport

Réservez votre transfert Lyon <> Aéroport

Transfert Aéroport
HomeExchange - Echange de maison et d’appartements : inscription gratuite

HomeExchange - Echange de maison et d’appartements : inscription gratuite

Echange de maisons
Le plus grand service de réservation de locations de voitures au monde

Le plus grand service de réservation de locations de voitures au monde

Location de voitures

Voyage Auvergne

Services voyage