Forum Lisbonne

4 jours à Lisbonne et Sintra, entre classiques et street art avec un ado

Avis non contrôlés
Signaler
Sylbelle
Le 20 mai 2021

Lisbonne, juillet  2019


J’avais flashé l’hôtel Anjo Azul dans le Bairro Alto : sa façade en azulejos bleus et blancs et ses jolis balcons. Les bonnes notations étaient encourageantes ainsi que le tarif ! Il est bien situé pas très loin du métro et d’un arrêt d’Aérobus. 


L’aéroport est assez proche de la ville, nous descendons de l’Aérobus au bout d’à peine 30 minutes.  Objectif : repérer les rues pour rejoindre l’hôtel. Aïe, les rues ne semblent pas identiques au plan que j’avais imprimé… on se repère tant bien que mal mais plutôt bien finalement.  Par contre, coté souffle plutôt mal voir très mal !  Les rues sont interminablement longues et surtout très pentues ! Grimper constamment avec la valise devient un chemin de croix sans fin.…par la suite je vais m’apercevoir que nous avons quasiment pris la route la plus raide du centre-ville ! Pour le retour nous prendrons le métro, finalement beaucoup plus proche que l'aérobus !


 L’hôtel était parfait : chambre spacieuse avec de hautes fenêtres donnant sur la rue. Les aménagements sont très propres, le personnel adorable (qualité indéniable chez les Lisboètes) et le quartier typique. Il faut juste être préparé à grimper !


 Donc hôtel 100% recommandé si vous cherchez un logement authentique.


Nous partons à pied à la découverte du centre-ville et descendons juste devant le funiculaire de Gloria. De là nous nous rendons compte qu’effectivement « ça monte » !


Pour déjeuner, direction la plaça Luis Camoes, pour une expérience 100% locale O Trévo ! Service au comptoir. Quelques tables. Nous nous installons et commandons des bifanas , le sandwich de Lisbonne !  L’ambiance bruyante et déroutante nous ramène un peu au Brésil… des Argentins à la table d’à côté sont partis pour sympathiser !


J’étais très enthousiaste à l’idée de venir à Lisbonne, nos premiers pas ont dépassé mes espérances ! Les azulejos, l’architecture, le spectaculaire ascenseur de Santa Justa, tout nous émerveille en descendant jusqu’à la place du Commerce.


 Cet endroit sera le seul hic du voyage, les dealers en plein après-midi venant proposer leur shit à mon fils de 14 ans… plutôt très moyen.  

On enchaine avec l’arbre séculaire du jardim do principe real, les montées interminables amenant sur des superbes vues aux maisons colorées et leurs toits en tuile. J’ai prévu de dîner au campo de Ourique. Style de Time Out mais beaucoup moins touristique dans un quartier en retrait du centre. A vol d’oiseau la distance était courte mais beaucoup moins après avoir arpenté les rues toute l’après-midi ! 


Nous arrivons donc près d’un arrêt de tram salvateur … Nous attendons un temps certain pour notre premier voyage en tram. Le voilà. Un peu d’inquiétude avant de monter, j’avais lu tellement d’avertissement sur les pickpockets… mais en faisant attention comme dans toutes les grandes villes tout s’est bien passé.


A ma grande surprise le marché campo de Ourique fermait très tôt. Il restait peu de choix pour diner. Dommage car le lieu est sympa et la clientèle locale. Nous enchainons donc notre deuxième « sandwich amélioré » de la journée. En sortant nous nous lâchons sur les gateaux de la patisserie d'en face à des prix concurrentiels !

Pour terminer la soirée, soyons fous,circuit complet du tram 28 ! Comme nous le prenons près du terminus nous pouvons nous assoir sans problème, allez en route !


Jour 2.


Pour un début juillet il fait plutôt frais et surtout gris…! Ce matin ce sera un tour au centre commercial Colombo à coté du stade de Benfica. On s’engouffre dans la station de métro. Surprise ! Escalators immenses, tout est propre, décoré, les couloirs sentent bon les pâtisseries des kiosques … On est vraiment dans les couloirs du métro ?


Nous arrivons quasiment avant l’ouverture des magasins. Ce centre commercial, le plus grand du Portugal, est agréable.L’avantage est surtout qu’il n’y a pas beaucoup de monde pour l’instant... Les franchises sont quasiment les mêmes qu’en France, les prix également.


Nous revenons dans le bairro alto pour déjeuner. J’avais prévu d’aller au Brasuca, restaurant brésilien proche de l’hôtel mais nous avons trouvé porte close…aucune indication d’éventuelle fermeture ou ouverture… Finalement, nous avons trouvé par hasard le Principe do Calhariz… une petite pépite locale !  Quasiment aucun touriste, décors d’azulejos, nous sommes installés sur la même table que des hommes d’affaires, un service sympa style cantine, des plats énormes et une addition plus que correcte ! 


Le programme de l’après-midi : LX factory et Belem qui sont sur la même ligne de tram.

Tout d’abord LX Factory.


Situé quasiment sous le pont du 25 avril, nous faisons le tour du complexe de street art. Ce n’est pas très grand mais original et le lieu draine pas mal de monde par rapport à sa situation à la fois excentrée du centre-ville et de Belem.


Niveau timing nous étions un peu juste, nous ne sommes pas rentrés dans les bâtiments. Nous avions rendez-vous avec Banksy.


Prochain arrêt de tram au Cordoaria nacional. Remarque en passant, ces trams sont à l’opposé de ceux du centre-ville : hyper modernes et climatisés. L’évènement du voyage : l’exposition officielle de Banksy ! On s’est vraiment régalés !


Nous avons longé la rive du Tage jusqu’à Belem. La vue de la terrasse du MAAT sur le fleuve est sympa. 


Nous arrivons donc au monument Padrao dos descobrimentos par le port. J’avais dans la tête l’image d’un énorme monument s’avançant dans la mer… j’avoue avoir été un peu déçue. Peut être est ce le fait d’être arrivés de ce coté mais il n’était pas aussi impressionnant que je l’imaginais.


Le point noir ce sont les grandes avenues et la voie ferrée qui sépare le bord de mer avec ses monuments et le centre de Belem.  Sous-terrain ou passerelle à prendre pour passer d’un coté à l’autre …


 Le Monasterio dos Jeronimos et son architecture remarquable est immense. Nous renonçons à faire la queue à la célèbre Pasteis de Belem et en achetons à la patisserie d'à coté. (très bonnes également).Je pensais diner sur Belem mais je n’ai pas vraiment été conquise. Nous finissons la soirée à grimper jusqu’au mirador de Sao Pedro de Alcantara en travaux (encore un !) et à profiter du street art autour de l’elevador da Gloria.


Jour 3


Ah, j’attendais cette journée avec impatience ! On se lève tôt pour prendre le train pour Sintra. Vu le prix du billet (quelques euros) ce serait dommage de se priver d’un tel voyage. Après une petite heure de train nous voici arrivés.


On se dirige vers le point bus touristique et nous voilà en route pour le palais de Pena. Une chose à savoir … à la réception de l’hôtel le charmant monsieur nous avait prévenu, à Sintra, il y a 4 saisons dans une journée. Effectivement ! Nous commençons donc avec le froid, le brouillard et le crachin.


Pas la peine de réserver ses billets à l’avance, il y a des distributeurs automatiques qui font gagner du temps pour entrer au Palais.


Vu le temps et le manque de vêtements chauds, nous prenons l’option minibus à 2 euros pour grimper jusqu’au palais. Il n’y a pas à dire, c’est juste Whaouuu ! Magique, incroyable… le palais se dessine dans le brouillard qui lui donne un air mystérieux.


Une incertitude quant à la visite intérieure du château. Est-elle comprise dans le billet d’entrée… la réponse est oui ! Et il serait dommage de ne pas le visiter ! Les couloirs étant étroits et laissant peu de possibilité de doubler, nous nous sommes greffés discrètement à la visite guidée devant nous. Découverte, de ce fait, encore plus intéressante…  


Nous avons bien fait d’arriver tôt, nous sommes repartis sous les rayons du soleil mais une foule impressionnante arrivait aussi ! La descente s’est faite à pied. J’étais un peu crispée sur l’heure du déjeuner et surtout où trouver à se restaurer… Je me suis ruée sur la cafétaria du parc qui vendait des sandwiches à prix d’or. C’était une erreur, les sandwiches n’étaient pas bons et il était possible de se restaurer par la suite. Nous avons repris le bus vers Sintra pour rejoindre le Palais national. La ville est pittoresque avec commerces et restaurants. Je pense que nous aurions pu trouver des sandwiches peut être pas moins chers mais au moins meilleurs…


J’ai fait l’impasse sur la visite du Palais pour rejoindre à pied Quinta da Regaleira. (Environ quinze minutes de marche attention ça monte vers l’arrivée !).


Sintra est vraiment un lieu extraordinaire !  Je m’attendais à de belles surprises mais tout a été magique ! 


Quinta da Regaleira est vraiment le lieu le plus surprenant que j’ai visité !  Un château et un environnement magnifique mais pas uniquement… Le parc nous emmène de surprises en surprises, on se prend au jeu à ne plus vouloir que ça finisse.


 Nous repartons pour la gare en faisant un arrêt goûter au café en face. (Très bonnes pâtisseries !). Nous n’avons pas vu tous les palais de Sintra, ce sera peut-être pour une prochaine fois…


De retour à Lisbonne nous changeons de registre dans le quartier Mouraria.


Nous cherchons un endroit en particulier, l’entrée du Parque estaciàn de Chao do Loureiro. On y accède par le supermarché. Un temple du street art :  chaque étage a été « décoré » par un artiste différent. On est loin des parkings lugubres… on ne se lasse pas de parcourir tous les étages !  La vue de la terrasse vaut aussi le détour !  Un bon plan gratuit pour une visite originale.


 En repartant pour diner, un petit arrêt aux Escadinhas Sao Cristavao et son fameux mural sur le Foro. Nous finissons rua dos sapateiros au restaurant A Licorista. Particularité de certains restaurants portugais : les poissons et viandes sont exposés dans les vitrines frigorifiques donnant sur la rue. Une fois choisi, on vous montre votre mets cru avant de le cuisiner! Service agréable en français, bon rapport qualité prix avec une ginjhina offerte. Une adresse à retenir !


Jour 4


Notre vol est prévu en début de soirée, nous avons le temps de nous perdre dans des quartiers encore non explorés.


Nous prenons le tram 28 jusqu’à l’Alfama en faisant la tournée des miradors. Sous le soleil, les vues sont on ne peut plus belles ! Le quartier de l’Alfama nous enchante par ses petites rues. Nous remontons vers le quartier de Graça.

Nous arrivons à la Feria da Ladra au campo de Santa Clara. Style de brocante /marché avec des particuliers et des professionnels. Il y a de tout à tous les prix. Je trouve des sacs en souvenirs à des prix très compétitifs mais il faut chercher, pas mal d’arnaques aussi !


La quartier Graça et ses superbes azulejos ! Nous déjeunons largo de Graça au restaurant o Pitéu.  Restaurant typique portugais, on est bien servi, rien à redire ! Nous enchainons en remontant vers le quartier d’Anjos. Les maisons aux azulejos se transforment en immeubles d’habitations. Quelques muralsimmenses  à droite à gauche.


Nous prenons un peu de temps au magasin de spécialités portugaises A Vida Portuguesa. La boutique est très jolie, les prix élevés par contre. L’heure est déjà bien avancée. On revient dans le quartier du bairro alto avec ses airs de fête.


Allez, on profite une dernière fois des belles décorations dans le métro et on embarque.

Toutes les photos sont dispo sur ce lien : https://sylweslevasiona4mains.blogspot.com/2020/06/4-jours-lisbonne-et-sintra-juillet-2019.html


Date de l'expérience : 06/07/2019

Bons Plans Voyage Lisbonne

Chambres pour étudiants, expatriés ou courtes durées

Chambres pour étudiants, expatriés ou courtes durées

Voyages Culturels
Réservez votre hébergement et bénéficiez de -5 % sur votre location de voiture sous forme de bons

Réservez votre hébergement et bénéficiez de -5 % sur votre location de voiture sous forme de bons

Hôtels
HomeExchange - Echange de maison et d’appartements : inscription gratuite

HomeExchange - Echange de maison et d’appartements : inscription gratuite

Echange de maisons

Voyage Lisbonne

Services voyage