Forum Cuba

Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

19 réponses

Dernière activité le 18/03/2021 à 10:24 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Chavitomi@mor
Le 08 février 2021
Bonjour,

Au pied du mur face à la grave crise économique que traverse l'île, après 62 ans de "socialisme", le régime semble se convertir dans l'urgence au libéralisme. Au moins en ce qui concerne l'activité économique:

Cuba ouvre grand ses portes au privé pour relancer son économie (Le Figaro)

A Cuba, l'activité privée autorisée dans la majorités des secteurs économiques (Le Monde)

Contra la pared: el Gobierno libera el trabajo por cuenta propria en Cuba (DDC)

Cuba elimina la lista de trabajos permitidos en el sector privado (14ymedio)

Donc on inverse la vapeur. On devrait passer d'une liste d'une centaine d'actvités autorisées jusque là, à une liste d'une centaine d'activités interdites (domaine de l'Etat: la défense, la santé, l'éducation..). 

Vamos a ver...

En attendant les communistes orthodoxes avalent leur chapeau. Heureusement le 8ème congrès du PCC ne sera pas un show à l'américaine avec big-mac et coca. L'honneur est sauf. 


Hasta pronto.
Chavitomiamor





Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
Chavitomi@mor
Il y a 1 mois
Bonjour,

Un bel effet d'annonce mais je crois qu'au final il s'agit encore d'une reformette qui s'annonce. Sans véritable changement et amélioration pour l'économie cubaine.

Publication des 124 secteurs professionnels interdits au privé:

Listados de activitades no se puede esjercer el trabajo por cuenta propria
(cubadebate-presse officielle)

El sector privado en Cuba tiene prohibidas estas actividades (cubita now)

Peu de changement dans l'agriculture. Tous les secteurs rentables restent chasse gardée de GAESA. Journalisme, syndicalisme, associatif...toujours interdits.

Quelques exemples des interdictions (124 au total):

11. Imprimerie
22. Construction de bateau et autres embarcations
36. Vente de véhicules automoteurs
37. Vente de pièces automoteurs
48. Transport maritime
49. Transport aérien
71. Activité de l'assurance
84. Des vétérinaires. Sauf pour les animaux domestiques.
85. Interdit la location de matériel de loisir. Sauf pour les bicyclettes.
110. Activité journalisme interdite
117. Interdiction des clubs sportifs
121. Syndicalisme interdit
122. Autres associations interdites
123. Pompes funèbres et acctivités connexes
etc..etc...

Au final une libéralisation de l'économie qui en est pas une.
Je crois que si on faisait par déduction la liste des activités autorisées. On retombe sur l'ancienne liste...:)

Hasta pronto.
Chavitomiamor





Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
Chavitomi@mor
Il y a 1 mois
Bonjour,

Un article de France-Antilles qui traite du sujet:

A Cuba, une ouverture au secteur privé qui peut amadouer Joe Biden

Extrait:
Toutefois, chez les dirigeants cubains « il reste encore beaucoup de scepticisme avec le mot »privé” », qu’ils préfèrent remplacer par « non étatique », « car ils ont ce problème idéologique de voir le secteur privé comme des gens pouvant conspirer contre le pouvoir », souligne l’économiste Omar Everleny Pérez.

Certains croient à un scénario à la vietnamienne.
L'avenir nous le dira.

Hasta pronto
Chavitomiamor



Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
tomas lotuyo
Il y a 1 mois
En ce moment, le pouvoir cubain tente tout et n'importe quoi pour récupérer quelques dollars.

Cette "nouvelle approche" du secteur privé n'est qu'un outil de plus pour attirer les devises ou pour mieux taxer des activités illégales jusqu'à maintenant.

Le mythe du secteur privé qui emploierait 500 000 personnes n'est qu'un souvenir de l'époque où le tourisme marchait bien et qu'il fallait laisser une part du gâteau aux cuentapropistas, faute de capacité hotelière suffisante.

L'attitude désastreuse du gouvernement avec le secteur agricole depuis le début de l'affaire covid montre bien ses intentions réelles : taxer, interdire et limiter.
Depuis mai 2020, le noticiero de 20 h donne à voir presque chaque jour des "abus manifestes" des "tentatives d'enrichissement personnel" dans le secteur agricole, et montre des saisies, d'oignons, de patates, de fromages...
Les paysans ont le choix entre vendre aux prix désiroires fixés par l'état ou vendre par des réseaux parallèles, en gros, le choix entre ne rien gagner et risquer de tout perdre. Résultat, on ne trouve à peu près plus rien sur les marchés. 

Alors, cette nouvelle "initiative" qui garde pour les meilleurs serviteurs de l'état le privilège d'importer (et de toucher les coms à l'étranger qui vont avec) n'est qu'une arnaque de plus.
A Cuba, ce n'est pas ressenti comme un pas en avant, je connais même des gens qui avaient l'espoir de monter un business qui ont décidé de partir quand ils ont vu la teneur exacte de la loi.


Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
tomas lotuyo
Il y a 1 mois
En ce moment, le pouvoir cubain tente tout et n'importe quoi pour récupérer quelques dollars.

Cette "nouvelle approche" du secteur privé n'est qu'un outil de plus pour attirer les devises ou pour mieux taxer des activités illégales jusqu'à maintenant.

Le mythe du secteur privé qui emploierait 500 000 personnes n'est qu'un souvenir de l'époque où le tourisme marchait bien et qu'il fallait laisser une part du gâteau aux cuentapropistas, faute de capacité hotelière suffisante.

L'attitude désastreuse du gouvernement avec le secteur agricole depuis le début de l'affaire covid montre bien ses intentions réelles : taxer, interdire et limiter.
Depuis mai 2020, le noticiero de 20 h donne à voir presque chaque jour des "abus manifestes" des "tentatives d'enrichissement personnel" dans le secteur agricole, et montre des saisies, d'oignons, de patates, de fromages...
Les paysans ont le choix entre vendre aux prix désiroires fixés par l'état ou vendre par des réseaux parallèles, en gros, le choix entre ne rien gagner et risquer de tout perdre. Résultat, on ne trouve à peu près plus rien sur les marchés. 

Alors, cette nouvelle "initiative" qui garde pour les meilleurs serviteurs de l'état le privilège d'importer (et de toucher les coms à l'étranger qui vont avec) n'est qu'une arnaque de plus.
A Cuba, ce n'est pas ressenti comme un pas en avant, je connais même des gens qui avaient l'espoir de monter un business qui ont décidé de partir quand ils ont vu la teneur exacte de la loi.

Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
Chavitomi@mor
Il y a 1 mois
Bonjour,

Oui, je suis assez d'accord. Cette pseudo ouverture au privé est plus un effet d'annonce qu'une réforme profonde et salvatrice.
Un peu comme la réforme monétaire, cela a été fait dans la précipitation sans véritable travail de fond.
Sans secteur bancaire digne de ce nom et avec interdiction d'importation. Je ne vois pas très bien comment un créateur d'entreprise pourrait réussir dans cet environnement.

Pour le monde paysan, c'est pire encore. Aujourd'hui le régime leur achète leur production, on peut dire saisi, tant le prix est dérisoire en peso cubano. Et on leur demande d'acheter le matériel et les engrais en dollar US !
Comment assurer une rentabilité dans ces conditions ?

Le régime pense peut-être que c'est le tio de Miami qui va envoyer des fonds pour produire à perte ?
Ils rêvent au comité central du PCC...

Hasta pronto.
Chavitomiamor

Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
GERALD-GT
Il y a 1 mois
le Vietnam, qui n'est pas tenu par l embargo israelo américain (malgré la violence de la guerre...) a fait son changement vers l économie de marché
 
la Chine aussi

pourquoi Cuba ne le ferait pas ?

dans les trois cas le parti reste au pouvoir

Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
Chavitomi@mor
Il y a 1 mois
Bonjour,

Je ne crois pas au scénario à la vietnamienne. Je pense qu'on est plus dans un scénario à la RDA avec les cubains exilés (principalement US) dans le rôle de l'allemagne de l'ouest pour reconstruir le pays.

C'est rigolo. Il y a quelques jours la presse officielle a relaté un entretien téléphonique entre le premier secrétaire du PCC (Raul Castro) et le Président vietnamien (Phú Trọng).
48 H plus tard, le gouvernement cubain annoncait des mesures de libéralisation de l'économie avec la suppression de la liste des 127 métiers autorisés.

Je m'imagine la conversation:
Raul: je suis dans la panade en ce moment camarade. Qu'est-ce qu'il faut que je fasse ?
Phú Trọng: Il faut libéraliser l'économie camarade ! Mais sans lâcher le pouvoir attention...
Raul: Ok. Je tente ça dès demain. Conserver le pouvoir, je sais faire. T'inquiètes...

Réforme monétaire, réforme économique. On a l'impression que tout se fait dans l'urgence en ce moment à Cuba.
Ni fait. Ni à faire.

Hasta pronto
Chavitomiamor

Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
Chavitomi@mor
Il y a 1 mois
Bonjour,

Appel du pied aux investisseurs "gusanos":

Cuba autorise ses immigrés à investir dans des petits projets sur l'île (Le Figaro avec AFP)

Fini le "no los queremos no los necesitamos"...

Hasta pronto
Chavitomiamor


Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
zerta2005
Il y a 1 mois
,, Bonjour,

Appel du pied aux investisseurs "gusanos":

Cuba autorise ses immigrés à investir dans des petits projets sur l'île (Le Figaro avec AFP)

Fini le "no los queremos no los necesitamos"...

Hasta pronto
Chavitomiamor



Aucune limite pour les gros au pouvoir lorsqu'il faut mendier de l'argent.
Aucun honneur !!!
Bientôt une nouvelle chanson, patria y dollarssssssdd ???

Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
Chavitomi@mor
Il y a 4 semaines
Bonjour,

Faudrait qu'ils commencent par modifierleur leur constitution lesidéologues du PCC. Puisque celle-ci stipule que l'enrichissement personnel est interdit.

Tu montes une affaire. Et dès qu'elle prospère on te saisi tout. Au nom de l'égalitarisme révolutionnaire...

Y'a mieux pour rassurer les investisseurs.

Hasta pronto.
Chavitomiamor


Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
zerta2005
Il y a 4 semaines
,, Bonjour,

Appel du pied aux investisseurs "gusanos":

Cuba autorise ses immigrés à investir dans des petits projets sur l'île (Le Figaro avec AFP)

Fini le "no los queremos no los necesitamos"...

Hasta pronto
Chavitomiamor



Les "gusanos", ce sont bien ceux sur qui crient les sbires du régime ?
Ceux qui sont obligés d'avoir un passeport cubain alors qu'ils vivent à l'étranger ?
Ceux qui payent à prix d'or ce passeport et sont obligés, par l'état cubain de le prolonger tous les deux ans (en France, il est valable 10 ans sans repayer et accessibles à tous, en France ...)
Ce sont ceux qui sont taxés en monnaie forte à la douane en arrivant ?
Ceux qui sont obligés de rentrer au pays tous les deux ans sous peine de perdre leurs biens à Cuba ... au profit du régime !
Ces "gusanos", ce sont ceux auprès de qui l'état en faillite cubain essaie maintenant de manger dans la main ?Ces "gusanos", ont-ils une quelconque assurance de ne pas se faire piquer ce qu'ils investiraient dans leur pays d'origine, pour ceux qui l'osent ?Ces "gusanos", ce sont ceux que l'état cubain accuse de tous les maux du pays, avec les USA bien sûr ?Ces "gusanos", ce sont bien eux qui grâce aux envois d'argent permettent à leur famille restée à cuba de mieux vivre ?Ces "gusanos", ce sont bien ceux vers qui se dirigent les multiples sites net ou on peut acheter de l'étranger (en DOLLARS !!!) des articles pour Cuba ?Ces "gusanos", ce sont bien les cibles d'Etecsa qui multiplie les promotions pour qu'ils remplissent (en DOLLARS) les caisses de l'état en rechargeant les mobiles ?Ces "gusanos", ce sont ceux qui n'ont plus le droit d'amener gratuitement 23 kilos de nourriture dans leurs bagages, sans taxes (comme toute personne allant à Cuba, avant ...)Ces «gusanos », ce sont bien ceux qui contribuent grandement au maintien économique de leur pays malgré les flots d’insultes qu’ils reçoivent des sbires du gouvernement ? Rassurez-moi, car ce sont bien vers ces "gusanos" qu'un état existant depuis 59 vient de demander l'aumône ? C'est à cause de ces "gusanos" que le dollar s'installe à Cuba ?
C'est à cause de ces "gusanos" que le pays est dans cette situation ou d'un gouvernement en place depuis 59 ????Allez voir sur les réseaux sociaux les critiques que reçoit le gouvernement incapable de Cuba, c’est trop juste et marrant, …J'en aurai eu d'autres à sortir ...

Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
Chavitomi@mor
Il y a 4 semaines
Bonjour,

Les "gusanos" ont risqué leur vie pour fuir le paradis castro-communiste. Ce n'est pas pour revenir risqué leur capital dans un pays miné par la corruption.

Voir la reponse des "gusanos" dans l'article 14ymedio >>> La Haban invita a la emigracion cubana a invertir
cacique11/03/2021 a las 03:54Condiciones para invertir:- SALGAN DEL PODER- DEVUELVAN TODO LO QUE LE ROBARON A SUS LEGITIMOS DUEÑOS- SOMETER A LA JUSTICIA LOS DICTADORES Y SUS SECUACESDespues ya veremosHaasta pronto
Chavitomiamor

Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
GERALD-GT
Il y a 4 semaines
Avec toi Miami et Tel Aviv ont un porte parole bien aux ordres

et en 1958 Lansky et sa clique ils avaient volé qui


Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
Chavitomi@mor
Il y a 3 semaines
Bonjour,

(EFE).- La inversión extranjera en Cuba no se producirá a gran escala mientras el Gobierno no de satisfacción a las reclamaciones por la "confiscación de propiedades" que no fueron compensadas, además de acabar con la política de "para los extranjeros todo, para los cubanos nada", afirmó este martes un experto."Nadie va a invertir un dólar en un mercado con tan "alto riesgo como el cubano", en momentos en que "las inversiones son casi nulas" por lo "poco atractivo" que resulta, destacó en un artículo Emilio Morales, presidente de The Havana Consulting Group.

Por el contrario, aseveró Morales, el Gobierno cubano prefirió "atrincherarse" y tratar de insuflar vida a un modelo "económica y políticamente muerto".El Gobierno de Cuba tiene pendiente de resolver 5.913 reclamaciones "certificadas" en Estados Unidos de propiedades confiscadas en la Isla, por un monto total de 1.900 millones de dólares, de las que cinco demandas se encuentran bajo la Ley Helms-Burton.A su juicio, solo una acción de compensación de este tipo, junto a medidas que "devuelvan a los cubanos sus plenos derechos a generar riqueza en su propio país", logrará atraer grandes inversiones.Un ambiente de "libre mercado y libre empresa", con leyes que protejan al sector privado, es la piedra angular de un mejor futuro, apostilló.Pero el equipo de Gobierno encabezado por Miguel Díaz-Canel, apuntó el economista cubano, no ha dado pasos para la aplicación de una "fórmula aperturista que libere las fuerzas productivas y atraiga las inversiones", sino la continuidad del statu quo "como estrategia para mantener el poder".

14ymedio_________________

Hasta pronto
Chavitomiamor

a qui étaient les biens confisqués en 1958 ? et dix ou vingt ans plus tot

Signaler
GERALD-GT
Il y a 3 semaines
la quantité de bien acquis par la mafia israelo cubaine, dans la période de fausse richesse des années Batista, est vertigineuse !

a la Havane, et meme a Varadero.... beaucoup de choses étaient a la mafia et font partie des biens réclamées (bien qu'ils aient été volés/ détournés au peuple cubain par la clique de Lansky)

la maison familiale de Miramar appartenait  pendant un nombre d années restreint a un préteur pour gages (usurier)  qui a fui  et s est installé en Israel

comment ce non cubain avait obtenu ce bien

a quel titre les cubains devraient le rendre a ses héritiers

a quelle année faut il remonter dans la possession immobiliere

vaste débat !

Re: a qui étaient les biens confisqués en 1958 ? et dix ou vingt ans plus tot

Signaler
zerta2005
Il y a 3 semaines
,, la quantité de bien acquis par la mafia israelo cubaine, dans la période de fausse richesse des années Batista, est vertigineuse !

a la Havane, et meme a Varadero.... beaucoup de choses étaient a la mafia et font partie des biens réclamées (bien qu'ils aient été volés/ détournés au peuple cubain par la clique de Lansky)

la maison familiale de Miramar appartenait  pendant un nombre d années restreint a un préteur pour gages (usurier)  qui a fui  et s est installé en Israel

comment ce non cubain avait obtenu ce bien

a quel titre les cubains devraient le rendre a ses héritiers

a quelle année faut il remonter dans la possession immobiliere

vaste débat !

Certes, mais tout cela a été confisqué par Castro et sa clique.
Les entreprises US ont été confisqués sans dédommagement.
Les voitures abandonnées, les propriétés perdues.

Cuba a profité de toutes les constructions qui sont actuellement en très mauvais état par manque d'entretien.

Donc, pas mieux !

Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
sysy1961
Il y a 3 semaines
On en a rien a faire de ce qui s’est passe il y a des annees, mr gt, apparemment vous ne frequentez pas le peuple cubain, les jeunes- vous ne faites pas la queue blotti a miramar. Et le present cela vous interesse, le manque de nourriture, les queues interminables et un etat qui vit dans la richesse, des militaires qui ont tous les pouvoirs et les biens et qui n’ont aucun respect pour ces cubains qui se sont battus pour leur pays. C’est ce cuba que vous aimez ou votre propre commodite dans ce pays. C’est sur autant ne pas repondre, se voiler la face et ne pas regarder a travers la vitre de sa voiture, retourner dans sa belle demeure, faire ses petites soirees entre personnes qui ont tout grace a leurs privileges et la carte pour les mlc. Et s’endormir repus de bonne nourriture, de bon vin et autre en se faisant croire que decidemment. Cuba c’est le meilleur pays au monde. En attendant votre prochain week end a varadero ...

Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
sysy1961
Il y a 3 semaines
Et mr gerald, pas d’inquietude, en cas de gros mouvement vous aurez votre place en class affair pour retourner dans cette france si excecrable ou vous avez surement d’autres biens. A ne pas partager...

Re: Virage économique à 180° à Cuba. Du communisme au libéralisme.

Signaler
Chavitomi@mor
Il y a 3 semaines
Bonjour,

Je n'ai jamais compris comment on pouvait vivre dans une maison ou un appartement spolié.
Maintenant, vu l'état de ruine de l'immobilier à la Havane. On devrait plutôt parler d'immeubles squattés.

Aucun entretien pendant plus de 60 ans. Hormis des slogans archaïques ornant les murs. Qui peut encore parler de révolution triomphante ?

Certains ont laissé des photos des propriétaires accrochés au mur. Preuve que les nouveaux occupants ne se sont jamais trouvés légitimes.

Bien mal acquis ne profite jamais. (proverbe français)

Hasta pronto
Chavitomiamor


Bons Plans Voyage Cuba

Voyage Cuba

Services voyage