Forum Pérou

De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas.

Avis non contrôlés
Signaler
surlaroutedenosvoyages
Le 09 décembre 2020
Bonjour à tous,

Vous pouvez retrouvez le carnet de voyage complet : Sur la route de nos voyages

Et le début du périple sur le site du Routard : La Cordillère Blanche



Nous souhaitons nous rendre dans la réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas, située à 3 heures de route de Huancayo. La réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas est un petit bijou encore peu connu. Au programme, sommets enneigés, lacs turquoise, cascades, lieux aux noms poétiques (Bosque del amor…), vestiges archéologiques, mode de vie traditionnel et multiples randonnées. 

De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages

Elle est accessible par un embranchement sur la route qui relie San Vicente de Canete, au bord du Pacifique, à Huancayo, dans les Andes. Il y a peu de routes asphaltées qui traversent la Cordillère, cette voie de communication devrait donc être un axe important.

Nous allons, en minibus collectif, en périphérie de Huancayo dans la ville de Chupaca. Cette dernière est située le long de l’axe Huancayo-Canete, trouver un véhicule s’annonce plutôt facile. Mais les choses se compliquent lorsque nous découvrons Chupaca. La ville est plus étendue que nous le pensions et il y a plusieurs routes pour sortir de la ville en direction de San Vicente de Canete. Laquelle choisir ?


Les habitants, certes sympathiques, ne sont pas d’une grande aide… Pour eux le moyen classique pour aller à Nor Yauyos Cochas est de voyager dans le minibus qui relie quotidiennement Huancayo à la réserve naturelle en passant par Chupaca au petit matin. Après plusieurs tentatives pour trouver un véhicule nous renonçons. Nous prendrons le minibus du lendemain ! Réserver une place dans ce dernier s’effectue par téléphone ou à Huancayo. Nous retournons dans la grande ville !


La réservation pour le minibus vers Nor Yauyos Cochas s’effectue dans un salon de coiffure situé en face du parc des chapeaux (« parque de los sombreros », rue Jiron Grau) ! La compagnie de transport s’appelle « Milenio Express ». Le départ est prévu au même endroit le lendemain à 4h45.



Nous choisissons, une nouvelle fois au hasard, un hôtel proche du lieu où nous prendrons le minibus vers Nor Yauyos Cochas. Au coin de la rue une enseigne indique « Hostal Sauna Tambo Wasi ». L’hôtel semble correct de l’extérieur. Nous ne chercherons pas savoir s’il abrite réellement un sauna. Notre chambre donne sur le parc. Même si nous sommes à 3700 mètres d’altitude il fait chaud, le soleil tape. Nous nous installons sur une place pour regarder la vie locale et savourer une glace ! Nous partons ensuite à la recherche d’un distributeur de billets « Banco de la nacion ». Cette banque ne prélève pas de frais lors des retraits d’espèces.

Une gargote près du marché d’El Tambo fera l’affaire pour le diner. Un choix limité à 3 ou 4 plats, quelques tabourets qui donnent sur un petit comptoir, des gens qui mangent sur le pouce… A côté une cevicheria propose des produits de la mer et de l’autre côté une jugueria vend des jus de fruits. Nous ne tardons pas à nous coucher, le réveil est prévu de bonne heure le lendemain.


4 heures. La sonnerie retentit, il est temps de se lever. En voulant quitter l’hôtel nous sommes bloqués par une grille fermée à clé. Le gardien de nuit nous ouvre, nous sortons dehors. Il fait nuit noire, la ville dort encore. Nous parcourons la centaine de mètres qui nous sépare du salon de coiffure. Après quelques instants le minibus fait son apparition. A son bord quelques passagers sont déjà présents. Nous traversons Huancayo, il n’y a personne dans les rues.


A Chupaca une femme embarque dans le véhicule avec un impressionnant chargement de victuailles et produits de première nécessité. Elle est venue acheter de quoi approvisionner sa boutique située dans un petit village de la réserve naturelle. L’aube commence à poindre, nous partons vers Nor Yauyos Cochas.
 


Dans un premier temps l’itinéraire suit une vallée agricole. Fermes et hameaux sont éparpillées entre champs et pâturages. Rapidement la route s’élève, la végétation et les habitations se font plus rares. L’axe de communication, que nous pensions important, entre Canete et Huancayo est en fait une route à voie unique peu fréquentée. Nous arrivons sur un plateau minéral parsemé de nombreux lacs. Des éleveurs de lamas et d’alpagas vivent avec leurs troupeaux dans la région. A cette heure matinale les animaux sont encore rassemblés dans les enclos où ils ont passé la nuit. Nous apercevons des vigognes qui gambadent au milieu des touffes d’ichu.


Encore quelques virages et lacets et nous atteignons le col Chaucha, point culminant du trajet (4750 mètres). Au milieu de nulle part une passagère descend du minibus avec ses provisions. Bien que nous ne voyions aucune construction à proximité elle doit vivre dans le coin… Nous pénétrons dans la réserve de Nor Yauyos Cochas mais nous ne sommes pas encore arrivés à destination ! La route perd de l’altitude et traverse plusieurs villages, Tinco, Tomas, Alis. Nous suivons maintenant un cours d’eau tempétueux, qui rejoindra en aval la rivière Canete. Peu après Tomas l’eau a creusé un profond et magnifique canyon (Uchco). Nous roulons au fond de l’étroite gorge, surplombés par d’impressionnantes parois rocheuses de plusieurs centaines de mètres.
 


Nous arrivons à Alis, minuscule village situé au carrefour de la route traversant la réserve de Nor Yauyos Cochas. Quelques bâtiments aux toits en tôle installées au pied d’abruptes montagnes. Un restaurant. Une « station-service », des bidons d’essence entreposés dans une simple cabane en bois.

Des passagers descendent. Le minibus quitte la voie principale et s’engage sur une piste non asphaltée en direction de Huancaya. Nous longeons la rivière Canete, au fond d’un nouveau canyon, avant de nous élever, petit à petit, sur les flancs de ce dernier. Les abords de la rivière sont habillés par une importante végétation, mousse, plantes, arbustes et arbres… Au-dessus seules des touffes d’herbes arrivent à pousser sur les parois rocheuses et arides.

De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages


Le minibus soulève un épais nuage de poussière. Un lac et quelques cascades sont un avant-goût des merveilles qui nous attendent. Des champs sont cultivés aux endroits où le canyon s’élargit. Nous dépassons Vitis, installé sur une crête et poursuivons le trajet. En contrebas la rivière est d’une couleur proche du vert émeraude. Encore quelques kilomètres et nous arrivons à Huancaya, notre destination finale. Il est 8h30.


Le village est un lieu de villégiature pour les habitants de Lima qui viennent y séjourner (et faire la fête) pendant les jours fériés. De nombreux hôtels et restaurants sont éparpillés dans les environs. Mais en ce mardi matin l’ambiance est bien calme. La plupart des hébergements sont fermés et seuls quelques locaux se promènent dans les rues. Nous prenons une chambre à l’auberge Brisas de Mayo, parfaitement située en bordure de rivière.

De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages


De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages

Nous profitons de la matinée pour marcher en direction de Vilca. La route longe la rivière Canete, bordée par des champs, avant de s’élever, offrant un joli point de vue sur la vallée de Huancaya. Sur les flancs du canyon des vestiges de cultures en terrasse sont visibles. Nous poursuivons vers le mirador de Carhuayno qui surplombe les magnifiques cascades du même nom.

De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages

L’eau dévale dans plusieurs bassins turquoise. On se croirait dans le parc national de Plitvice en Croatie. Mais sans la foule, nous sommes seuls à contempler le paysage !


De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages


Nous descendons, sur un terrain pentu et glissant, au bord des cascades. Un sentier devrait permettre de traverser ce dédale de bassins et d’ilots, jusqu’à la rive en face. Nous traversons un premier pont, puis progressons au milieu d’une végétation dense. Nous perdons le chemin, avant de le retrouver, puis de le perdre à nouveau, cette fois définitivement. Nous décidons de rentrer à Huancaya, en longeant la rivière.


De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages 


De retour au village il est l’heure de déjeuner. Peu de choix, nous allons dans un des rares restaurants ouverts. Pour changer de l’habituel menu nous commandons une truite. Plusieurs élevages sont disséminés dans les nombreux lacs de la région. La fraicheur du poisson ne devrait pas faire de doute. Pourtant cela ne sera pas le cas, nos ventres s’en souviendront quelques jours.


Dans l’après-midi nous explorons les alentours du village ; pont colonial, cascade de Cabracancha, mirador de Huachakaka…

De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages


Le soir nous parcourons Huancaya à la recherche d’un endroit où diner. Les ruelles sont mal éclairées, personne n’est dehors et tous les restaurants sont clos. Seule une épicerie est ouverte, tenue par un couple de jeunes gens. Ils nous préparent du riz à la cubaine (« arroz a la cubana »), un plat de riz accompagné d’un œuf au plat et d’une banane frite. Nous reviendrons prendre les petits-déjeuners des deux jours suivants et le diner du lendemain chez eux ! Le lieu est animé, de nombreux habitants viendront faire quelques courses, commander des biens introuvables dans le petit village, râler devant l’absence de pain ou réserver des places dans le minibus. 


Le lendemain matin nous attendons le minibus en provenance de Huancayo. Il arrive vers 9 heures, nous embarquons en direction de Vilca, terminus du véhicule. Le trajet ne fait qu’une vingtaine de kilomètres mais nous mettons une bonne heure. Tout au long de la piste nous repérons les portions les plus intéressantes pour nous y arrêter au retour. Arrivés à Vilca mauvaise surprise, il faut payer un droit d’entrée pour pénétrer dans le village et accéder aux différents points de vue.

De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages


Nous montons au mirador Cantagallo, au sommet d’une petite, mais pentue, colline. Dans le lointain le Pariacaca, plus haut sommet de la région, perce la couverture nuageuse. La rivière Canete forme un méandre autour de nous. Le cours d’eau s’écoule d’un lac allongé, formant une succession de cascades poétiquement dénommée le « bosquet de l’amour ».

De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages

De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages

En descendant nous voyons un homme s’avancer vers nous. Nous sommes persuadés qu’il va nous demander de l’argent. Gagné ! Nous refusons, arguant que nous avons déjà payé le droit d’entrée. Il insiste. Nous restons fermes, il finit par s’éloigner. Drôle de mentalité que de vouloir « arnaquer » les rares touristes (nous sommes les seuls ce jour-là) qui se rendent dans le village…


De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages 


Après cette péripétie nous n’avons pas envie de nous attarder à Vilca. Nous repartons à 13 heures dans le minibus du matin qui effectue le trajet retour vers Huancaya. Après quelques kilomètres nous demandons au chauffeur de s’arrêter. Nous descendons du véhicule à un endroit que nous avions trouvé intéressant à l’aller, la laguna Cuchupasca.

De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages

La piste surplombe le lac qui prend de jolis reflets verts et turquoise lorsque le soleil l’illumine. Des cages d’élevage de truites affleurent à la surface. Les collines et montagnes aux alentours, sèches et désertiques, contrastent fortement avec les plans d’eau en contrebas. La rivière cascade pour se jeter dans un nouveau lac, la laguna Huallhua.

De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages

Nous reprenons la marche en longeant cette dernière, avant de descendre pour rejoindre la rive. Des péruviens proposent d’effectuer des promenades en barque, vers les cascades Cuchupasca ou pour traverser le plan d’eau.

De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages


Nous choisissons la seconde option. Quelques minutes sur une barque instable et nous débarquons sur la rive opposée. Nous pouvons maintenant rentrer à Huancaya par ce côté de la rivière, itinéraire que nous avions tenté d’atteindre la veille !


De Huaraz à Cuzco à travers la Cordillère des Andes. Sublime réserve naturelle de Nor Yauyos Cochas. - surlaroutedenosvoyages 


Il est 16 heures, l’ombre gagne petit à petit les lacs et les cascades. Dans cette vallée encaissée le Soleil disparait rapidement derrière les montagnes qui nous entourent. Au bord de l’eau la végétation est luxuriante, plantes imposantes et roseaux plus hauts que nous, mousses sur les arbres… Nous marchons au plus près des cascades de Carhuayno, gare à ne pas tomber dedans !

En poursuivant vers Huancaya nous arrivons à l’école du village. Les enfants sont dans la cour en train de disputer une intense et animée partie de volley.


Le lendemain nous retournons à Huancayo, afin de poursuivre notre périple vers le sud du pays. 9 heures, le minibus est plein, nous partons. Le conducteur s’arrête en chemin, à Tomas, pour acheter quelques provisions. Nous en profitons pour nous dégourdir les jambes. Une fillette d’à peine 3 ans, livrée à elle-même dans le village, ne nous lâchera pas d’une semelle jusqu’à ce que nous reprenions la route.


13 heures, Huancayo. Après 3 jours compliquées au niveau culinaire nous allons déjeuner dans un restaurant réputé de la ville, « Detras de la Catedral », situé derrière la cathédrale (comme son nom l’indique). C’est bon, mais pas à la hauteur des prix pratiqués, surtout le midi (70 soles à deux).



Informations utiles !


Minibus Huancayo – Chupaca : 3 soles


Hostal Tambo Wasi (Huancayo) : 40 soles


Minibus Huancayo – Nor Yauyos Cochas : 20 soles (idem retour)


Hospedaje Brisas de Mayo chambre matrimoniale : 40 soles


Minibus Huancaya – Vilca (idem pour le retour même si descente en cours de route) : 10 soles

Vilca (droit d’entrée) : 10 soles / personne


 


Restaurant « Detras de la Catedral » : 70 soles / 2 personnes 




Sur la route de nos voyages



Date de l'expérience : 20/09/2019

Bons Plans Voyage Pérou

Voyage Pérou

Services voyage