Forum République Dominicaine

Conseil d’itinéraire 2 semaines en République Dominicaine

2 réponses

Dernière activité le 20/11/2020 à 11:18 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Nathalie-Mairss
Le 19 novembre 2020

Bonjour,
Avec mon conjoint nous partons pour 2 semaines en République Dominicaine. Nous avons dans notre itinéraire envie de faire Punta Cana et Las Terrenas. 


Auriez vous un conseil pour la durée dans chaque ville et aussi proposition d'autre coins sympas ou rester ? 


Pour vous guider nous aimons la forêt et aussi les très grandes plages, l'autenthique... 
Nous ne souhaitons pas faire Saint Domingue. Nous n'aimons pas trop tout ce qui est ville. 


Nous partons du 5 janvier au 20 janvier. 


Merci à tous

Re: Conseil d’itinéraire 2 semaines en République Dominicaine

Signaler
gilloraymondo
Il y a 3 jours
Bonjour, 

A la date d'aujourd'hui, le pays est toujours soumis à un couvre feu. Qu'en sera t il lors de vos dates de séjour ? Personne ne peut vous le dire...

Punta Cana n'est pas une ville ! C'est une zone de tourisme de masse, et industriel, de 40 km d'hôtels, les uns à la suite des autres, avec, de ci, de là, des zones commerciales pour les portefeuilles sur pattes (ça c'est vous...)
Il n'y a rien à visiter là, et si vous n'y séjournez pas, je ne vois pas l'intérêt de se rendre là.
Las Terrenas ressemble plus à une colonie francophone qu'à autre chose. 

Par ailleurs, ces deux zones nécessitent de la prudence. Allez voir là : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/republique-dominicaine/#securite

Ne pas louer de véhicule en RD !!!Vous pouvez commencer par aller voir là :http://www.bnrassurances.fr/actualites/accidents-de-la-route-le-palmares-des-paysVous y verrez qu'en 2013, la République Dominicaine a raflé à la Thaïlande la 1ere place sur « le podium » des pays les plus mortels du monde sur la route.Vous pouvez d'ailleurs vérifier les statistiques 2013 de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé, branche de l'ONU) pays par pays là (voir 1ère ligne page 3):http://www.who.int/violence_injury_prevention/road_safety_status/2013/data/table_a2.pdf?ua=1Ensuite, allez faire un tour sur le site du ministère des affaires étrangères là : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/republique-dominicaine/#complementsEn cas d'accident, il faut savoir que, contrairement à chez nous, le constat amiable n'existe pas. La police sera prévenue, et vous devrez la suivre. Vous devrez vous rendre à la "casa del conductor" (même si ça doit vous faire rater votre vol de retour). Il n'y en a que deux dans tout le pays : une dans la capitale et l'autre à Santiago. L'irrespect du code de la route est généralisé mais un conducteur étranger aura toujours tord, et on fera pression sur vous pour vous forcer à payer (vous-même, même si vous justifiez d'une assurance). La culture "assurances" n'existe pas dans ce pays tandis qu'un touriste est considéré, d'office, comme immensément riche, à ne pas savoir quoi faire de son argent, puisqu'il a pu venir jusque là et puisque par jour de vacances, il dépense, en gros, le salaire mensuel d'un ouvrier non qualifié (en gros, 10.000 pesos soit 147 euros)

En pratique, l'incarcération d'un conducteur étranger non résidant est quasi systématique en cas d'accident, même si les dégâts ne sont que matériels et légers...... Un vif conseil : avant que la police n'arrive, arrangez vous avec votre adversaire en ouvrant largement votre portefeuille. Tout ceci sans parler des très nombreux nids de poules qui ont parfois l'allure de nids d'autruche ou de plaques d'égouts manquantes au milieu de la chaussée, même sur de grandes artères de la capitale.Lorsqu'on rebitume une route, si, de ce fait, il y a un trou de 10 cm de profondeur pour une plaque d'égout (qui de tout façon n'existe plus), on laisse comme ça. Au mieux on peint un rond jaune autour. Encore faut il savoir ce que cela signifie.... quant il y en a un....Et aussi des voitures qui viennent en face de vous et qui, brusquement, se déportent de votre coté pour éviter un nid de poule.......En ville, il n'existe quasiment plus de plaques d'égout sur les routes (et même sur des artères essentielles de la capitale, par exemple, à Saint Domingue, sur l'avenue qui prolonge l'autoroute las americas) : On les vole pour les revendre aux ferrailleurs.Dans un pays ou le rhum et la bière coule à flot, il n'existe aucun contrôle d'alcoolémie au volant.La signalisation est singulièrement défaillante,Le respect du code de la route n'est qu'une option laissée au choix des conducteurs (rarement choisie d’ailleurs...). Pour doubler, la seule chose qui ne se fait pas, c'est par dessus ou par dessous....Des caniveaux très profonds (pluies tropicales) non recouverts, qui traversent la chaussée aux intersections. La chaussée porte la marque des bas de caisses des voitures de chaque coté.

Si vous faites usage des clignotants, on saura tout de suite que vous êtes un touriste étranger...Et quelques exemples de la circulation sur l'autoroute « las americas » dont la vitesse est limitée à 80 km/h (heureusement d'ailleurs)Les piétons traversent l'autoroute, et ils en ont le droit. Il y a même des espaces dans la séparation centrale pour le permettre.Pas de séparation matérielle entre l'autoroute et les maisons d'habitation qui sont là.....Motos et carrioles à contre sens de l'autoroute, et, qui plus est, sans éclairage la nuit.Entre Andrés et Boca Chica (près de Saint Domingue), très violents ralentisseurs pour protéger un …..carrefour (oui oui, sur autoroute....).Mais aucun problème pour voyager dans le pays avec les autocars ou les "guaguas" (minibus). Il y en a, avec une fréquence élevée, sur TOUTES les routes du pays, du lever du soleil jusqu'à son coucher, et ça ne coûte quasiment rien. Exemples :
Punta Cana (Bavaro) - Saint Domingue 400 pesos (5,88 euros) en 3 heures avec l'autocar Expreso Bavaro (très confortable), quasiment sans arrêt. 
Saint Domingue - Puerto Plata, même prix, un départ toutes les demies heures, 4h15 avec les autocars Caribe Tours (très confortables aussi). 
Saint Domingue - Higüey, un départ toutes les 20 mn. 
etcBonnes vacances Utiliser l'éditeur classique

Re: Conseil d’itinéraire 2 semaines en République Dominicaine

Signaler
gilloraymondo
Il y a 3 jours
Bonjour, 

A la date d'aujourd'hui, le pays est toujours soumis à un couvre feu. Qu'en sera t il lors de vos dates de séjour ? Personne ne peut vous le dire...

Punta Cana n'est pas une ville ! C'est une zone de tourisme de masse, et industriel, de 40 km d'hôtels, les uns à la suite des autres, avec, de ci, de là, des zones commerciales pour les portefeuilles sur pattes (ça c'est vous...)
Il n'y a rien à visiter là, et si vous n'y séjournez pas, je ne vois pas l'intérêt de se rendre là.
Las Terrenas ressemble plus à une colonie francophone qu'à autre chose. 

Par ailleurs, ces deux zones nécessitent de la prudence. Allez voir là : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/republique-dominicaine/#securite

Ne pas louer de véhicule en RD !!!Vous pouvez commencer par aller voir là :http://www.bnrassurances.fr/actualites/accidents-de-la-route-le-palmares-des-paysVous y verrez qu'en 2013, la République Dominicaine a raflé à la Thaïlande la 1ere place sur « le podium » des pays les plus mortels du monde sur la route.Vous pouvez d'ailleurs vérifier les statistiques 2013 de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé, branche de l'ONU) pays par pays là (voir 1ère ligne page 3):http://www.who.int/violence_injury_prevention/road_safety_status/2013/data/table_a2.pdf?ua=1Ensuite, allez faire un tour sur le site du ministère des affaires étrangères là : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/republique-dominicaine/#complementsEn cas d'accident, il faut savoir que, contrairement à chez nous, le constat amiable n'existe pas. La police sera prévenue, et vous devrez la suivre. Vous devrez vous rendre à la "casa del conductor" (même si ça doit vous faire rater votre vol de retour). Il n'y en a que deux dans tout le pays : une dans la capitale et l'autre à Santiago. L'irrespect du code de la route est généralisé mais un conducteur étranger aura toujours tord, et on fera pression sur vous pour vous forcer à payer (vous-même, même si vous justifiez d'une assurance). La culture "assurances" n'existe pas dans ce pays tandis qu'un touriste est considéré, d'office, comme immensément riche, à ne pas savoir quoi faire de son argent, puisqu'il a pu venir jusque là et puisque par jour de vacances, il dépense, en gros, le salaire mensuel d'un ouvrier non qualifié (en gros, 10.000 pesos soit 147 euros)

En pratique, l'incarcération d'un conducteur étranger non résidant est quasi systématique en cas d'accident, même si les dégâts ne sont que matériels et légers...... Un vif conseil : avant que la police n'arrive, arrangez vous avec votre adversaire en ouvrant largement votre portefeuille. Tout ceci sans parler des très nombreux nids de poules qui ont parfois l'allure de nids d'autruche ou de plaques d'égouts manquantes au milieu de la chaussée, même sur de grandes artères de la capitale.Lorsqu'on rebitume une route, si, de ce fait, il y a un trou de 10 cm de profondeur pour une plaque d'égout (qui de tout façon n'existe plus), on laisse comme ça. Au mieux on peint un rond jaune autour. Encore faut il savoir ce que cela signifie.... quant il y en a un....Et aussi des voitures qui viennent en face de vous et qui, brusquement, se déportent de votre coté pour éviter un nid de poule.......En ville, il n'existe quasiment plus de plaques d'égout sur les routes (et même sur des artères essentielles de la capitale, par exemple, à Saint Domingue, sur l'avenue qui prolonge l'autoroute las americas) : On les vole pour les revendre aux ferrailleurs.Dans un pays ou le rhum et la bière coule à flot, il n'existe aucun contrôle d'alcoolémie au volant.La signalisation est singulièrement défaillante,Le respect du code de la route n'est qu'une option laissée au choix des conducteurs (rarement choisie d’ailleurs...). Pour doubler, la seule chose qui ne se fait pas, c'est par dessus ou par dessous....Des caniveaux très profonds (pluies tropicales) non recouverts, qui traversent la chaussée aux intersections. La chaussée porte la marque des bas de caisses des voitures de chaque coté.

Si vous faites usage des clignotants, on saura tout de suite que vous êtes un touriste étranger...Et quelques exemples de la circulation sur l'autoroute « las americas » dont la vitesse est limitée à 80 km/h (heureusement d'ailleurs)Les piétons traversent l'autoroute, et ils en ont le droit. Il y a même des espaces dans la séparation centrale pour le permettre.Pas de séparation matérielle entre l'autoroute et les maisons d'habitation qui sont là.....Motos et carrioles à contre sens de l'autoroute, et, qui plus est, sans éclairage la nuit.Entre Andrés et Boca Chica (près de Saint Domingue), très violents ralentisseurs pour protéger un …..carrefour (oui oui, sur autoroute....).Mais aucun problème pour voyager dans le pays avec les autocars ou les "guaguas" (minibus). Il y en a, avec une fréquence élevée, sur TOUTES les routes du pays, du lever du soleil jusqu'à son coucher, et ça ne coûte quasiment rien. Exemples :
Punta Cana (Bavaro) - Saint Domingue 400 pesos (5,88 euros) en 3 heures avec l'autocar Expreso Bavaro (très confortable), quasiment sans arrêt. 
Saint Domingue - Puerto Plata, même prix, un départ toutes les demies heures, 4h15 avec les autocars Caribe Tours (très confortables aussi). 
Saint Domingue - Higüey, un départ toutes les 20 mn. 
etcBonnes vacances Utiliser l'éditeur classique

Bons Plans Voyage République dominicaine

Voyage République dominicaine

Services voyage